Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La loi française condamnée pour complicité d’esclavage

de : Libe
mardi 26 juillet 2005 - 23h43 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 9.2 ko

La Cour européenne des droits de l’homme, saisie par une Togolaise exploitée pendant quatre ans par un couple parisien, a estimé que le code pénal français ne permet pas « une protection concrète et effective » contre les formes modernes d’esclavage domestique.

la France va peut-être devoir revoir sa copie en matière de loi pour lutter contre l’esclavage domestique. La Cour européenne des droits de l’homme a en effet estimé mardi que la législation française ne permet pas de réprimer avec assez de sévérité les formes modernes d’esclavage domestique. Saisie par une Togolaise exploitée pendant quatre ans par un couple de riches Parisiens, les juges européens ont estimé à l’unanimité que le code pénal, dont aucun article n’est consacré spécifiquement à l’esclavage, ne permet pas « une protection concrète et effective » contre de tels agissements.

C’est l’histoire de Siwa-Akofa Siliadin, alias « Henriette », arrivée en France en 1994 à l’âge de 15 ans qui a amené la justice européenne à se saisir de la question. La jeune fille avait été employée sans aucune rémunération jusqu’en juillet 1998 comme « bonne à tout faire » par une famille aisée auprès de laquelle elle avait été placée avec la promesse d’une scolarisation et d’une régularisation de sa situation administrative. Pendant quatre ans, elle avait travaillé sept jours sur sept, de 07H30 à 22H30, s’occupant des quatre enfants et de toutes les tâches ménagères de la famille. Elle dormait sur un matelas à même le sol dans la chambre de l’un des enfants dont elle avait la charge. Henriette finit par se confier en 1998 à une voisine, qui alerte le Comité contre l’esclavage moderne (CCEM), lequel saisit le parquet.

En première instance, le couple d’« employeurs », reconnu coupable d’avoir fait travailler une « personne dépendante et vulnérable » sans la rémunérer (article 225-13 du code pénal), avait été condamné à cinq mois de prison ferme. Mais il avait été relaxé sur la base de l’article 225-14, qui réprime le fait d’imposer des « conditions de travail ou d’hébergement incompatibles avec la dignité humaine ». En appel, les deux prévenus avaient en revanche été totalement relaxés au pénal, et condamnés seulement au civil à verser 15.245 euros de dommages et intérêts à leur ancienne employée.

Saisie, la Cour européenne s’est elle basée sur l’article 4 de la Convention européenne des droits de l’homme, qui stipule que « nul ne peut être tenu en esclavage ni en servitude ». Les juges de Strasbourg rappellent que « les Etats ont l’obligation de criminaliser et réprimer tout acte tendant à maintenir une personne dans une situation contraire à (cet) article ». Estimant qu’Henriette a été « tenue en état de servitude », et relevant que « l’esclavage et la servitude ne sont pas en tant que tels réprimés par le droit pénal français », les juges ont donc condamné la France à l’unanimité.

« C’est une avancée très importante pour le combat que nous menons, s’est félicitée Bénédicte Bourgeois, du CCEM. Cette décision souligne que la législation française est trop floue, pas assez efficace pour réprimer ces faits ». Selon le CCEM, quelque 300 nouveaux cas d’esclavage moderne, concernant le plus souvent des familles d’origine africaine, sont signalés chaque année. Du fait de la réticence des victimes à porter plainte, une trentaine seulement donnent lieu à une procédure judiciaire.

http://www.liberation.fr/page.php?A...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> La loi française condamnée pour complicité d’esclavage
26 juillet 2005 - 23h52

Lire l’arrêt de la chambre
SILIADIN c. FRANCE :
 http://www.echr.coe.int/fr/Press/20...



> La loi française condamnée pour complicité d’esclavage
16 mars 2006 - 10h48

oué c clère ta raison !!!!!!!!!!!!!!!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite