Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cette ô combien méconnue "racaille"...


de : ichlo
mardi 1er novembre 2005 - 00h44 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires
JPEG - 15.2 ko

de ichlo

D’autant que je me souvienne, la "racaille" dans ses définitions passant par delà les préjugés et se qualifiant comme l’antithèse de la bourgeoisie, remonte en son histoire pour s’identifier à la "canaille", ce ramassis de poètes saturniens et mélancoliques, surréalistes et bohèmes, entre les prés de St Germain et les bas fonds des quartiers parisiens mais jamais de l’autre côté d’une rive circonscrite et - cela me semble le plus important quant aux origines de la définition d’une racaille quelconque -, nous n’insisterons jamais assez là-dessus ; la Racaille, au départ n’était pas violente, à l’égard de personne.

Elle l’est devenue sous impulsion révolutionnaire et par rapport à des mécontentements de masse développés par des excès de soumissions à des pouvoirs politiques autoritaires et inégalitaires.

Quoi leur vouloir dans ces conditions que de leur reconnaître un droit de refuser l’abnégation à la misère ?

Non ! Mr Nicolas Sarkozy se trompe et stigmatise un problème social en enjeu politique de mauvais aloi.

Le Conseil constitutionnel devrait porter plainte contre lui pour dénis de République car la Racaille et la Canaille sont une partie intégrante de la société française, un corps social à l’âme fière.

L’imagination débordante de ses réseaux en a produit des poètes de qualité, de nombreux chansonniers et un terrain propice aux revendications politiques de luttes des classes qu’aucune histoire, si manipulée soit-elle, ne pourra jamais effacer...

Alors pourquoi Mr Sarkozy ne se contente-t-il pas d’utiliser le terme approprié qui inviterait à se limiter à l’appellation de "casseurs" plus proche de la réalité ?

Cherche-t-il dès à présent à faire taire un pan entier de la société française ?

Sous la dénomination de "casseurs" aurait-il peur de rappeler à bon nombre d’entre nous les trop nombreux passages à tabac (surtout dans quelques commissariats), la multitude de poings sur la figure et d’empoignade au collet gratuits montrés en effigie par toute une extrême droite ?

Nul ne peut apporter de réponse suffisamment satisfaisante et nous ne pouvons tous que déplorer un amalgame supplémentaire qui fait communier toutes les droites en une seule par sa même extrême ! Mais ne nous étonnons de rien puisque sur des hypothèses similaires, l’utilisation du terme "racaille" déborde de toute part et infecte jusqu’à des sites web où le syndicalisme dans toute sa structure éponge le même qualificatif.

Culturellement ça s’implante bien aussi, jusqu’à traduire une série américaine en utilisant ce dénominateur passe partout de "racaille" pour le lier à toutes les sauces (ça se passe du côté de la 13ème Rue !!).

Quelle stupeur également lorsque d’une manière militante on prend connaissance avec de virulentes critiques qui n’hésitent pas à retourner la marque de fabrique à son envoyeur en envisageant de mener une lutte sans merci contre la "racaille capitaliste"...

Bref, il y en a pour tout le monde et descendu de son piédestal, le qualificatif de "racaille" peut être pris à sa plus simple expression, démythifiée de tout engagement et se rapprocher de mots plus jolis qui appartiennent à la littérature française à savoir, le poulbot, un "sagouin" dont la République pourrait bien faire sienne Nicolas Sarkozy.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Cette ô combien méconnue "racaille"...
1er novembre 2005 - 07h56

Je voudrais bien pouvoir penser comme vous. mais si l’on s’en tient aux définitions du dictionnaire (Larousse 2006), le mot racaille (qui vient du latin raclere, râcler) ne revêt qu’un sens péjoratif. Je cite :

1. Couche la plus basse de la société ; considérée comme la plus méprisable ; populace. 2. Ensemble d’individus méprisables.

Le mot canaille (du latin cane, chien) a le même premier sens péjoratif, mais revêt lui une seconde interprétation. Je cite : 2. Enfant espiègle

Je trouve très intéresssante votre interprétation révolutionnaire. Mais la langue française (comme les autres aussi, sans doute) revêt bien des nuances. Comprenez que dans mon article intitulé "Racaille", ce terme appliqué aux puissants qui spolie la... la canaille que nous sommes, n’avait rien de poétique.
Le Yéti



Encore un peu de sémantique... pour rire :-)
1er novembre 2005 - 11h38 - Posté par

Effectivement, canaille vient du latin cane (chien). Et le sens n’est pas forcément péjoratif car Diogène et les cyniques Grecs (kunikos venant de kuôn, kunos, le chien, et de kunizô, vivre en chien) se réclamaient des chiens, contre l’ordre social des "civilisés".
Quant à la racaille, la définition du dictionnaire est donnée par les tenant de "l’ordre sémantique". Qui méprise la populace ? Certainement pas ceux qui en font partie et qui, fièrement, s’en réclament, contre la société dans laquelle ils ne se reconnaissent pas.
Voir la chanson ci-dessous !!! :-))


>Canaillous, mais emplois-jeunes
6 novembre 2005 - 21h46 - Posté par

Permettez-moi de vous rappeler les "canaillous" de J.-P. Chevènement. Pour lesquels, en grande partie, avaient été lancés les emplois-jeunes, supprimés depuis par un gouvernement dont un immigré hongrois, qui n’arrive pas à chasser de sa mémoire les chars russes à Budapest, est Minsitre d’Etat. Le subconscient d’un tel libéral est particulièrement lourd.


> Canaillous, mais emplois-jeunes
7 novembre 2005 - 00h38 - Posté par

pas "canaillou" !!
sauvageons !


> Cette ô combien méconnue "racaille"...
1er novembre 2005 - 17h48 - Posté par

Ok pour l’asociation entre racaille et canaille. Ces deux mots sont aussi la traduction en français du fameux "Lumpenproletariat", la racaille, la canaille au service du capital.


> Cette ô combien méconnue "racaille"...
2 novembre 2005 - 06h07 - Posté par

le " Lumpenprolétariat", prolétariat en guenilles ou sous-prolétariat, a de tous temps alimenté les cohortes fascistes, nazis en particulier. Autrement dit les ennemis de nos ennemis ne sont pas forcément nos amis : ainsi, en prétendant le combattre, les saccageurs de services publics et brûleurs de bagnoles ne font que valoriser Sarkoflic


> Cette ô combien méconnue "racaille"...
1er novembre 2005 - 10h39

Il existe une bien belle chanson révolutionnaire sur la canaille (et on ne demande qu’à chanter maintenant "c’est la racaille, et bien j’en suis" ! A vos plumes, les poètes de banlieue !)

L’Eveil de la classe ouvrière
La Canaille
(Paroles et musique de J. Darcier et J.B. Clément (1871).

Dans la vieille cité française
Existe une race de fer
Dont l’âme comme une fournaise
A de son feu bronzé la chair.
Tous ses fils naissent sur la paille,
Pour palais ils n’ont qu’un taudis.
C’est la canaille, et bien j’en suis.
Ce n’est pas le pilier du bagne,
C’est l’honnête homme dont la main
Par la plume ou le marteau
Gagne en suant son morceau de pain.
C’est le père enfin qui travaille
Des jours et quelques fois des nuits.
C’est la canaille, et bien j’en suis.

C’est l’artiste, c’est le bohème
Qui sans souffler rime rêveur,
Un sonnet à celle qu’il aime
Trompant l’estomac par le cœur.
C’est à crédit qu’il fait ripaille
Qu’il loge et qu’il a des habits.
C’est la canaille, et bien j’en suis.

C’est l’homme à la face terreuse,
Au corps maigre, à l’œil de hibou,
Au bras de fer, à main nerveuse,
Qui sort d’on ne sait où,
Toujours avec esprit vous raille
Se riant de votre mépris.
C’est la canaille, et bien j’en suis.

C’est l’enfant que la destinée
Force à rejeter ses haillons
Quand sonne sa vingtième année,
Pour entrer dans vos bataillons.
Chair à canon de la bataille,
Toujours il succombe sans cris.
C’est la canaille, et bien j’en suis.

Ils fredonnaient la Marseillaise,
Nos pères les vieux vagabonds
Attaquant en 93 les bastilles
Dont les canons
Défendaient la muraille
Que d’étrangleurs ont dit depuis
C’est la canaille, et bien j’en suis.

Les uns travaillent par la plume,
Le front dégarni de cheveux
Les autres martèlent l’enclume
Et se saoûlent pour être heureux,
Car la misère en sa tenaille
Fait saigner leurs flancs amaigris.
C’est la canaille, et bien j’en suis.

Enfin c’est une armée immense
Vêtue en haillons, en sabots
Mais qu’aujourd’hui la france
Appelle sous ses drapeaux
On les verra dans la mitraille,
Ils feront dire aux ennemeis :
C’est la canaille, et bien j’en suis.



> Cette ô combien méconnue "racaille"...
21 novembre 2005 - 22h21 - Posté par

Pour la chanter il faudrait la partition, connaissez-vous l’ éditeur ?
Merci


> Cette ô combien méconnue "racaille"...
7 novembre 2005 - 13h15

racaille n. f. Foule méprisable. ¶ Rebut de la population.
© Hachette Livre, 1998

Qu’avez-vous à redire à cette définition ?



> Cette ô combien méconnue "racaille"...
8 novembre 2005 - 18h29

bonjour,

j’ai 28 ans, je vis en région parisienne depuis que j’ai 10 ans et je peux vous assurer que racaille est le terme qu’emploient les "caïra" (racaille en verlan) pour se désigner.
Pour eux ce n’est pas péjoratif et même les jeunes issus de quartiers non défavorisés, pour peu qu’ils soient un minimum de leur époque disent en rigolant à un copain : "ouaich joe la caïra" ou autre car c’est bien vu d’être une caïra.

La première fois que j’ai entendu ce mot employé ainsi j’avais 14 ans et un jeune, le frère du caïd du collège en fait, ma dit un truc comme "eh mais t’es une racaille toi !" : avec un grand sourire et en fait c’était un compliment. J’en avais rougis jusqu’au oreilles de plaisir. J’allais peut-être être "accepté" comme l’un des leur !

La recette était simple, adopter leurs attitudes, leurs codes (façon de parler, intonation si caractéristique des mecs (en filles aussi) de banlieue, mots employés, même constructions de phrases et phrases fétiches, style vestimentaire, etc), leur musique, en me faisant croire (puis en l’oubliant ) qu’elle m’était aussi adressée puisque moi aussi je vivais dans le 93 ..
.. en faisant ensuite comme eux pour aller jusqu’au bout .. en ben on devient comme eux.

C’est simple à cette époque, la grande époque de la dépouille (quand on risquait de rentrer chez soien caleçon en prenant le RER B), la seule façon de ne pas se faire agresser dans la rue ou les transports en commun c’était de s’habiller et de marcher comme eux. (vous savez en roulant des mécaniques)
Comme on ne peux pas faire ça sans adhérer sauf à devenir fou .. et bien on y a cru.

Et c’est ainsi que toute un génération, portée par le hip-hop, à la fois effet et cause de l’amplitude de ce "mouvement", a basculé dans la haine (il faut voir les textes, oui c’est technique, ça sonne bien, souvent les jeux de mots sont bien trouvés et signent une certaine maîtrise de la langue mais pour ce qui est de l’élévation à devenir un meilleur être humain .. 10 000 ans d’histoire pour ça ..) et la bêtise (parler avec 300 mots et un accent adopté pour passer pour une brute je suis désolé mais ça rend pas poète).

Un vieil arabe, ancien garagiste, qui vivait sur un parking dans une caravane m’a dit un jour que en temps de guerre les jeunes chantent la paix et l’amour et que si aujourd’hui ils chantaient la haine du système c’est parce que on avait jamais été aussi "heureux".

Enfin c’est toujours mieux que 1914-18 ou 39-45 non ? Ah oui mais on veux être riche et pas être smicard et ouvrier comme papa. Ou alors il va falloir choisir, comme y invite le titre du dernier album de hip-hop de je ne sais plus quelle star du rap, en ce moment à l’affiche sur les murs du métro, à "devenir riche ou essayer de mourir" ..

Allez, stop la démagogie, en 15 ans l’ambiance est devenue pourrie, invivable, même à châtelet les halles en plein cœur de Paris on risque de se faire emmerder si on se ballade seul avec sa chérie en jupette. Et qui c’est qui fait ça ? C’est les caïra. C’est eux qui l’disent. Enfin moi j’ai souvent ouvert ma gueule et je me la suis souvent fait défoncé mais c’est pas possible de ne rien dire quand on se fait insulter non ? ah moins que vous préfériez regarder le bout de vos chaussures quand on vous traite, si poétiquement, de fils de pute ?

J’ai aussi plus d’une fois fermé ma gueule et laisser des gens se faire embrouiller (pas taper j’ai jamais pu) ou ma mère se faire insulter. La morsure de la honte était ensuite bien pire que le gout salé de mon sang dans ma bouche.

Alors stop la démagogie, on peut pas parler d’insécurité en France depuis 20 ans à cause d’un vieux racisme latent : sinon on s’en foutrait que 90% des caï soient d’origine étrangère on dirait juste : c’est des hors-la-loi (ah oui je sais le terme fait poétiquement penser à des Mandrin, Robin et autres Don Diego mais là c’est pas de ça qu’il s’agit), on les juge comme des hors-la-loi : prévention en amont, répression efficace sur le terrain et ensuite réelle possibilité de réinsertion pour ceux qui le veulent.

basta. Si le système est pourri on le change soit de l’intérieur (bah oui, en votant .. ou en se faisant élire) soit ne faisant une bonne vieille révolution "à la loyale", à la régulière, mais pas ne brûlant les écoles, enfin !

C’es types là n’en ont rien à foutre de votre poésie, ils sont consumés par la haine et entraînés dans une spirale de violence par leur entourage, l’effet de groupe.

On peut juste les arrêter les séparer et trier le bon grain de l’ivraie et que se range qui voudra.

Moi aussi ce monde me fait gerber mais j’aime pas leurs méthodes et croyez moi, sans doute il est vrai à cause du racisme peut-être même plsu que latent de nos aînés, mais ils ne nous aiment pas beaucoup non plus, les "caïra".

Quant à la poésie de ces actuelles canailles. Laisse moi rire, toi à qui je répond, mais tu vis sûrement pas à Aulnay-sous-bois ! ( :-) quand même )

Bonsoir à toutes et à tous,

Le soleil brille pour tous,

Arnaud






Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite