Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Extraits du programme du collectif unitaire de Noisy le Grand.

de : mncds.
samedi 17 février 2007 - 14h55 - Signaler aux modérateurs

Gauche communiste et alternative
Extraits du programme du collectif de Noisy le Grand

Changer l’ordre des priorités : ne pas subordonner la vie de tous et l’avenir de la planète à l’accumulation des profits par quelques uns.
Changer la donne environnementale, en remettant en cause le productivisme du modèle de développement capitaliste, en réaffirmant le lien nécessaire entre justice sociale et préservation de l’environnement, en abordant de façon démocratique et sociale les enjeux et les défis écologiques. Tous les voyants sont au rouge.

Changer la donne politique : en ouvrant la voie à une république démocratique, sociale, populaire, représentative et participative, laïque et émancipatrice ; en affirmant la primauté des droits, du bien commun et de l’intérêt général ; en cassant la logique de confiscation des pouvoirs ; en étendant la logique démocratique au monde de l’entreprise et de la finance.

Améliorer les revenus et le niveau de vie :
Les minima sociaux seront augmentés de 200 euros. Ils seront indexés sur le SMIC. Pour assurer la couverture des besoins de chacun-e, ils deviendront des droits individuels. Nous interviendrons en faveur de l’augmentation immédiate de l’indemnisation du chômage dont nous supprimerons la dégressivité.

Contre l’emploi précaire :
Nous abrogerons le CNE, la loi appelée cyniquement « égalité des chances » alors qu’elle organise l’inégalité dans la malchance. Aujourd’hui une grande partie des stages correspondent à des emplois réels. Pour contrecarrer cette tendance, le statut des stagiaires fera l’objet d’un examen afin qu’aucun stage ne remplace un emploi.

Sécuriser les parcours de travail et de vie :
Toute personne doit pouvoir trouver sa place dans le monde du travail. Sécurité des revenus afin d’éviter les accidents de parcours inutiles qui signifient une perte de temps et de moyens humains. Les entreprises pérennes doivent proposer des emplois stables sous la forme de CDI. Les entreprises qui connaissent des difficultés ou qui sont en voie de développement peuvent employer des personnes en CDD. Trop de rigidité bloque le monde de l’entreprise. Cependant, les travailleurs ne doivent pas payer les pots cassés. Les personnes qui perdent leur emploi gardent leurs revenus à hauteur de 80% jusqu’à ce qu’elles retrouvent un poste ou qu’elles intègrent une entreprise nouvellement créée. Il faut mettre en place un véritable partage des difficultés et des richesses. Souplesse et sécurité.

Sécurité sur la route et sur les lieux de travail . Le but à atteindre est zéro accident.
Pour rappel : sur les routes, chaque année, il y a 5000 morts, 40000 blessés graves. Réglementation de la vitesse. 50 km/h sur route au maximum. 60km/ sur autoroute au maximum.
Sur les lieux de travail, il y a 7000 morts par an. Il faut investir dans la sécurité.
Chaque accident. Chaque décès constitue un véritable désastre pour la société.

Intensification des programmes de recherche.

Protéger l’environnement : Les politiques libérales financiarisées et productivistes constituent un obstacle à la défense de l’environnement et à la sauvegarde de la planète. C’est à la redéfinition du type de croissance, de production et de consommation qu’il faut s’atteler. Pour sauver la biosphère, un plan d’urgence français européen et planétaire est nécessaire. Il faut penser sur des périodes de mille ans et non sur des périodes de 10 ans. Notre plus grande richesse est la biosphère, la biodiversité. Plan zéro déforestation. ( Les forêts primaires sont le résultat d’un processus de formation vieux de plusieurs dizaines de millions d’années).

Développer les services publics et l’appropriation sociale :
Promouvoir les entreprises publiques, c’est faire le choix de l’égalité, de la solidarité, de la maîtrise citoyenne. Des services publics de qualité partout et pour tous sont nécessaires pour assurer l’égalité d’accès, pour la réponse aux besoins, pour un autre type de développement. Le peuple français et européen doit pouvoir garder le contrôle du monde économique. Sinon, c’est la porte ouverte à tous les dérapages.
Un plan de développement en faveur de l’économie sociale alternative et solidaire sera mis en place. Subventions pour les entreprises qui proposent des plans efficaces dans le domaine de l’écologie. La plupart des grandes entreprises seront nationalisées.
Exemples : nous favoriserons et encouragerons le retour à une gestion publique directe et décentralisée de l’eau et de l’assainissement. _ Nous créerons un pôle public de l’eau intégrant la recherche et la formation en la matière.
Un pôle public de l’énergie (électricité, gaz, pétrole et surtout énergies renouvelables) sera créé. Immédiatement, EDF et GDF seront rendus au secteur public à 100% et fusionnés. Ce pole public favorisera les coopérations internationales et le transfert des technologies pour permettre aux pays en voie de développement notamment la Chine, l’Inde et le Brésil de concilier réponses aux besoins et protection de la planète.

Logement : avec la mise en place du service public de l’habitat, les pouvoirs publics seront dans l’obligation d’assurer le droit au logement pour tous et la spéculation foncière sera combattue y compris par la réquisition de logements vides. La maîtrise publique du sol sera renforcée ; la charge locative totale sera limitée à 20 % du revenu ; les municipalités refusant d’appliquer la loi sur les logements sociaux seront mises sous tutelle. L’investissement sera assuré par le pôle financier public.
Pour les personnes en grande difficulté, un petit logement décent sera assuré avec lit et douche, le temps qu’il faut pouvoir rebondir et retrouver une place correcte au sein de la société. Quoi qu’on en dise, le manque d’espoir et de perspectives est très mauvais pour le mental. Il est très difficile pour une personne qui est tombée dans la rue de pouvoir remonter la pente surtout quand il n’y a pas assez d’emplois pour tous et que tous les créneaux sont occupés.

Lutte contre l’endettement et sur le surendettement. Droits de sucessions relevés. A terme, l’égalité des chances doit être réelle. Il ne peut y avoir de personnes plus riches que d’autres à la naissance.

Mesures concernant les étrangers :
Les modalités du droit d’installation des étrangers seront fixées dans le respect absolu de la dignité et des droits fondamentaux des personnes, en relation avec les principes essentiels de développement des pays du Sud et de l’objectif de co-développement de tous les peuples (cf. point ultérieur). Les sans-papiers présents sur le territoire pourront obtenir un titre de séjour provisoire.
Les modifications du Ceseda seront abrogées. La double peine sera supprimée. La lutte contre l’exploitation du travail clandestin sera menée.
Carte verte. Réglementation très sévère des entrées en France : tirage au sort au nom du principe d’égalité et d’équité. Contrôles stricts aux frontières. Coopération massive avec les pays qui sont en difficulté. Les frontières pourront être progressivement ouvertes lorsque l’ensemble des pays du monde connaîtront une économie florissante.

La France agira en faveur d’une refondation complète des institutions financières internationales. Actuellement, le FMI et la Banque Mondiale, institutions contrôlées par les pays les plus puissants et les plus riches, ne répondent qu’à une logique de gestion financière et de rentabilité des investissements des banques des pays développés, sans souci des droits humains et des conséquences sociales et environnementales, comme l’on démontré le gestion de la dette et l’imposition de plans d’ajustements structurels imposés aux pays les plus faibles.
Pour en finir avec le scandale des paradis fiscaux et judiciaires qui permettent l’évasion de sommes colossales, la France agira avec détermination au niveau européen et international pour :
établir la traçabilité des transactions financières et la transparence des mouvements de fonds et des patrimoines,
lutter contre l’impunité en renforçant la coopération judiciaire et fiscale entre Etats, en favorisant un espace judiciaire européen doté d’un pôle financier ayant accès au secret bancaire.
Les stock-options seront interdites.
Annulation de la dette des pays endettés. Ils ont déjà largement remboursé ce qu’ils avaient emprunté. Les taux d’intérêts les ont étranglé.

Nous prônons la coopération économique en lieu et place de la concurrence. Exemple : Programmes d’échanges de ressources minières et naturelles contre le développement de technologies et d’unités de production d’énergie propres.

Au Proche-Orient : …pour l’édification d’un Etat palestinien indépendant, à côté de l’Etat d’Israël, dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.
Dans l’immédiat, elle exigera la reprise des aides financières à l’Autorité palestinienne. Reconnaissance de l’Etat d’Israël par tous les pays.

Au Liban, la France agira pour que la FINUL assume une mission réelle de paix et de sécurisation durable en particulier pour toutes les populations civiles.

En Irak et en Afghanistan : Elle agira pour la redéfinition de politiques d’aide et de soutien sans ingérence à ces deux pays qui doivent pouvoir retrouver le chemin de la démocratie, de la sécurité, de la reconstruction et du développement en toute indépendance.

Baisse du budget de l’armement. Coopération avec les partenaires européens. Création d’un eurocorps. Sortie progressive de l’OTAN. En ce qui concerne l’armement nucléaire, des débats sérieux seront mis en place. Régulièrement, un référendum sera proposé aux français.

Les moyens financiers de notre politique :
1 million de chômeurs en moins entraîne environ 9 Milliards d’euros de rentrées fiscales supplémentaires.
Des moyens supplémentaires seront donnés à l’inspection des impôts en particulier pour contrer l’évasion et la fraude fiscale (aujourd’hui estimée à 50 milliards d’euros) en lien avec les salariés, les élus et les organisations de consommateurs. Taxation très forte des revenus liés au capital. Augmentation des impôts pour les plus riches. En France, 10% des personnes seulement se partagent plus de la moitié des richesses.
Revoir les grilles de salaires. Légiférer. Les plus hauts salaires ne doivent pas dépasser deux fois le salaire de base de référence. Si le SMIC est à 1200 euros, les plus hauts salaires doivent être plafonnés à 2400 euros. Ceci est déjà énorme. La masse d’argent ainsi libérée permettra de créer un très grand nombre d’emplois, permettra de donner beaucoup d’oxygène aux populations qui sont en difficulté, permettra d’assainir définitivement les finances publiques.
Taxe d’habitation très élevées sur les résidences secondaires au nom du principe d’égalité en ce qui concerne l’occupation des sols.

Ruralité et agriculture :
Le développement agricole doit permettre aux paysans de vivre de leur travail dans le cadre d’une agriculture socialement équitable, économiquement viable et respectueuse de l’environnement. La lutte contre les logements chers permettra de libérer les budgets. Le budget « nourriture » pourra augmenter. Le monde agricole pourra renaître. Aides au développement des exploitations agricoles biologiques. Promotion de la permaculture.

Ces propositions, nous les soumettons donc au débat public, pour les enrichir et pour qu’elles prennent force collective. Car nous le savons bien : aucun programme, aucune politique ne peuvent s’imposer et changer l’ordre des choses s’ils ne sont pas les fruits d’un vaste mouvement populaire et citoyen, où chacun-e discute, décide et contrôle. _ Sans peuple acteur, et en permanence, sans lutte collective, sans mobilisation sociale et politique vigilante, aucune transformation sérieuse n’est envisageable. Nous ne disons pas : « Faites-nous confiance », mais « Luttons, contestons et bâtissons ensemble, à tout moment et partout ».


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite