Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Sarkozy fait sauter le verrou des 35 heures

de : Cyrille Lachèvre et Anne Rovan
vendredi 30 novembre 2007 - 11h24 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Cyrille Lachèvre et Anne Rovan

Hier soir, le président de la République a créé la surprise en s’attaquant frontalement à la durée légale du travail définie par la loi Aubry, il y a dix ans.

Le chef de l’état était attendu sur des mesures concrètes en faveur du pouvoir d’achat. Nicolas Sarkozy a pris tout le monde à revers en attaquant bille en tête sur la question du temps de travail, livrant une charge sans précédent contre des 35 heures. « Pour donner du pouvoir d’achat, il faut réhabiliter le travail », a-t-il martelé hier soir, sur TF1 et sur France 2. Et pour permettre à ceux qui veulent travailler plus de gagner plus, il propose que les entreprises puissent désormais « s’exonérer des 35 heures en contrepartie d’augmentations salariales ».

Concrètement, chaque entreprise pourra augmenter sa propre durée de travail, « à condition qu’un accord majoritaire soit signé par les partenaires sociaux » de l’entreprise. « La question n’est pas de supprimer les 35 heures, ni de revenir sur un acquis social, mais de permettre de travailler plus pour arriver au plein-emploi », affirme-t-il. Mi-septembre, le chef de l’État avait déjà évoqué l’idée de « donner une place plus importante à la négociation d’entreprise » pour déterminer la durée collective du travail. Il a franchi le cap hier et fait sauter le verrou des 35 heures.

Conscient que pour réussir il doit passer par la loi, et soucieux de donner des gages d’apaisement aux syndicats quelques jours après les grèves, Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il réunirait à l’Élysée, mi-décembre, l’ensemble des partenaires sociaux – syndicats et patronat – pour tenir une conférence sociale devant définir « l’agenda social de 2008 ». Au menu de cette conférence, outre les 35 heures, le président veut aborder le sujet des allégements de charges – 20 milliards d’euros environ – dont bénéficient les entreprises. « Pas de négociations de branches sur les salaires, pas d’allégements de charges ! », a-t-il prévenu, fidèle à sa logique du donnant donnant. Idem s’agissant des RTT qui pourront être « monétisées ». En clair, si les patrons sont d’accord, les salariés pourront se faire racheter ces journées. « Cela représente 5 milliards d’euros de pouvoir d’achat en plus. » La conférence devra être également l’occasion de reposer la question du travail du dimanche, que Sarkozy veut élargir, sur la base du volontariat et à condition que les salariés soient « payés le double ». Enfin, le chef de l’État a entendu la grogne des fonctionnaires. Il s’est engagé à ce que « les heures supplémentaires soient payées 25 % de plus que les heures normales, comme dans le privé », à payer les journées de RTT non prises et à poursuivre les négociations pour régler la question des stocks d’heures supplémentaires qui se sont dangereusement accumulées dans la fonction publique ces dernières années.

« Pas d’argent dans les caisses »

Logement, prime défiscalisée dans les sociétés de moins de 50 salariés, accentuation de la concurrence dans la grande distribution, épargne salariale débloquée plus facilement... d’autres leviers d’action ont été présentés par le chef de l’État. Et répondant par avance à ceux qui pourraient critiquer l’absence de mesures immédiates en espèces « sonnantes et trébuchantes », comme le réclamaient certains syndicats et le PS, Sarkozy a joué la carte de la responsabilité. « Les Français ne s’attendent pas à ce que je distribue des cadeaux de père Noël alors qu’ils savent parfaitement bien qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses », a-t-il insisté. Une manière de répondre à François Hollande qui réclamait un doublement de la prime pour l’emploi et la mise en place de la TIPP flottante. Ce faisant, Nicolas Sarkozy a sans doute marqué des points dans l’opinion, mais aussi auprès de Bruxelles qui redoutait un train de mesures onéreux pour les finances publiques. Quant aux ménages, dont le pouvoir d’achat est devenu le premier souci, ils pourront bientôt suivre pas à pas les effets des mesures annoncées hier grâce à la création d’un indice du pouvoir d’achat, « qui corresponde enfin à la vie quotidienne des Français » à qui « il ne faut plus raconter de fariboles ».

http://www.lefigaro.fr/politique/20...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Sarkozy fait sauter le verrou des 35 heures
1er décembre 2007 - 10h40

Le candidat sarko avait dit ne pas vouloir touché aux 35 heures !! Voila une illustration de plus ;comme si il y en avait besoin,des promesses de sarko.Les seules qu’il tienne ce sont celles faites aux plus riches !!!!! Vive l’américain sarko.momo11







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite