Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

David Cameron : la lumière blairiste et l’ombre thatchérienne
de : Philippe Marlière
vendredi 16 avril 2010 - 02h14 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 63.4 ko

de Philippe Marlière

Lentement mais sûrement, l’écart dans les sondages se resserre entre les travaillistes et les conservateurs britanniques. De 10 points en moyenne, il y a quelques mois, il n’est plus aujourd’hui que de 3 à 5 points. David Cameron devrait néanmoins succéder à Gordon Brown au soir du 6 mai, mais une victoire des travaillistes, aussi extraordinaire soit-elle, n’est plus à exclure.

Ce résultat serait en apparence aberrant si l’on considère le passif du New Labour : sur les questions sociales (fort accroissement des inégalités), économiques (responsabilité du gouvernement dans le krach financier), politiques (scandale des notes de frais des députés, usure du pouvoir), géopolitiques (bourbiers irakien et afghan, soutien aux néoconservateurs étatsuniens), sans compter l’impopularité de Gordon Brown dont l’action et l’image produisent un effet repoussoir auprès du public.

David Cameron devrait nettement devancer son concurrent travailliste et rêver d’une majorité écrasante à la Chambre des communes, ce qu’il n’obtiendra pas. C’est donc un échec pour le jeune leader conservateur, qui depuis cinq ans prône un "conservatisme compassionnel" en rupture avec l’ultralibéralisme thatchérien.

Il a, en ce sens, défendu les services publics, s’est préoccupé de l’appauvrissement des classes populaires et moyennes ou du chômage des jeunes. Il s’avère aujourd’hui que le public peine à trouver convaincant ce discours "moderniste". Le manque d’enthousiasme à l’égard des conservateurs s’expliquerait-il par l’image insincère de leur leader ? Nombre de commentateurs donnent quelque crédit à cette thèse. En réalité, ce sont bien des questions politiques lourdes qui inquiètent les électeurs.

Le manifeste électoral propose une synthèse entre "modernisme" et traditionalisme conservateurs. Du côté "moderne", une chorégraphie proche du New Labour première manière : un rendez-vous donné à Battersea, la centrale électrique rendue célèbre par le groupe Pink Floyd, et une "une invitation à rejoindre le gouvernement de Grande-Bretagne" adressée à chaque électeur. Les conservateurs encouragent les citoyens "à diriger le pays" aux côtés du futur gouvernement. Blairiste en diable, Cameron a affirmé devant les médias que la "société existait bien" (Margaret Thatcher prétendit un jour le contraire), mais que les forces sociales ne se confondaient pas avec celles de l’Etat. Empruntant au vocabulaire de la Société des fabiens (à l’origine de la fondation du Parti travailliste en 1900), David Cameron a estimé que la "force collective permettra de résoudre [les] problèmes majeurs". Rassembleur, il a ébauché les contours d’une "Grande Société" (Big Society) qui présidera au plus grand mouvement de décentralisation dans l’histoire du royaume, de l’Etat vers les citoyens : référendum sur toute question locale qui recueillerait 5 % de signataires, droit accordé aux parents de "sauver" les écoles et de les administrer, possibilité de créer des "coopératives" dans le secteur public ou encore droit de rappel des députés "défaillants" selon le modèle californien.

Une lumière blairiste éclaire le panorama conservateur. Le "pouvoir au peuple" : Cameron s’inscrit dans la filiation blairiste, jouant sur les registres de l’émotion, de la proximité et du bon sens, domaines dans lesquels il surclasse Gordon Brown. Comment, dans ces conditions, comprendre le tassement des intentions de votes ? Les électeurs ont perçu la part d’ombre thatchérienne au cœur du projet Cameron. Celle-ci est suffisamment inquiétante pour que nombre d’entre eux hésitent à congédier un gouvernement travailliste usé et qui les a déçus. Sous le vernis "démocratique", David Cameron propose des mesures antiétatiques classiques annonciatrices de nouvelles privatisations. Qui croira à des promesses de "démocratie citoyenne" aussi vaguement énoncées ? Qui reprendra les écoles en faillite et les dirigera, si ce n’est les parents issus des classes supérieures ? Ces derniers auront le savoir-faire et les soutiens politiques nécessaires pour gérer ce qui apparaîtra bientôt comme des écoles de riches financées avec l’argent public. Ces "écoles citoyennes" seront bien entendu perméables aux intérêts capitalistes (sponsoring des entreprises privées, privatisation accrue du curriculum et, in fine, perte de contrôle parental sur la manière dont sont gérés ces établissements).

Le projet des "coopératives" ne s’étend pas au secteur privé, domaine dans lequel une mutualisation des services aurait davantage été dans les intérêts du public. Le droit de rappel ne s’appliquera que dans les cas où les députés auront manifestement commis une infraction et non pour contester leur bilan politique.

Le manifeste conservateur est resté muet sur la réduction des dépenses publiques. David Cameron a reconnu que celle-ci sera plus profonde et plus rapide que celle préconisée par les travaillistes. Ces derniers ont pourtant annoncé des coupes plus importantes que celles réalisées jadis par Mme Thatcher ! Les axes majeurs d’un gouvernement Cameron apparaissent peu à peu : une réduction des dépenses publiques sans équivalent depuis les années 1930, des baisses d’impôts pour les plus riches (taxe d’héritage) et la privatisation massive des derniers services publics. Une chose est sûre : les électeurs ne sont guère pressés de trancher entre le néolibéralisme brutal de David Cameron et le néolibéralisme tempéré de Gordon Brown.

Philippe Marlière est maître de conférences en sciences politiques à l’université de Londres



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
David Cameron : la lumière blairiste et l’ombre thatchérienne
18 avril 2010 - 16h24

Sondages élections UK : les travaillistes en 3ème position

Un sondage pour les prochaines élections générales au Royaume-Uni place les travaillistes en 3ème position, pour la première fois. Ce sondage suit une confrontation télévisée des trois chefs des trois principaux partis, d’où le libéral-démocrate Clegg est sorti largement vainqueur. Chacun des deux grands partis traditionnels a reculé au profit des libéraux-démocrates.

Les résultats du sondage :

• En tête, les conservateurs avec 33% des voix (37% le 15 avril).

• Les libéraux-démocrates en seconde position, avec 30% des voix (22% le 15 avril).

• Les travaillistes en troisième position, avec 28% (31% le 15 avril).

Ces résultats ont été publiés par le Sun. Les commentaires de ce sondage, avec les réserves d’usage, sont donnés par Richard Allan Greene, de CNN.News, le 17 avril 2010....

http://www.dedefensa.org/article-so...

ces sondages calamiteux pour l’oligarchie ont ils incité certains au bluff du nuage de cendres toxiques ,alerte lancée depuis Londres ,par Vulcanic Ash Advisory Center au vu d’une simple simulation informatique ??? _ 

Fermeture de l’espace aérien allemand : critiques d’Air Berlin et Lufthansa

BERLIN - Les deux plus grandes compagnies aériennes allemandes, Lufthansa et Air Berlin, ont critiqué les autorités pour l’absence de calcul de la concentration de cendres volcaniques dans l’air alors que l’espace aérien devait rester fermé jusqu’à dimanche soir en Allemagne.

Elles ont par ailleurs fait valoir que plusieurs de leurs avions qui ont effectué la veille des vols intérieurs sans passager n’ont présenté "aucun dommage".

"En Allemagne, il n’y a même pas eu de ballon météo pour mesurer si et combien de cendres volcaniques se trouvent dans l’air", a critiqué Joachim Hunold, patron de la deuxième compagnie allemande Air Berlin dans le Bild am Sonntag.

"La fermeture de l’espace aérien résulte uniquement des données d’une simulation informatique du Vulcanic Ash Advisory Center à Londres", a-t-il déploré....

http://www.romandie.com/infos/News2...






Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire c'est la passion des fils qui voudraient comprendre les pères. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite