Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
jeudi 17 juin 2010 - 01h57 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Mais où est passé Greenpeace ? pendant que les américains ramassent les cadavres des dauphins la nuit pour que la population ne s’affole pas, le président OBama compare la marée noire du golfe du Mexique à un nouveau 11Septembre ! bien sûr comme pour le 11 septembre l’Amérique serait menacée par des forces extérieures. Il ferait mieux de comparer cette catastrophe à Tschernobyl...avec la chappe de plomb médiatique. Car c’est bien le pompier pyromane OBama, qui voulant remercier les industriels de la Pétrochime d’avoir financer sa campagne électorale, avait déclaré quelques semaines avant la catastrophe qu’il fallait implanter plus de stations de forage de pétrole en haute mer le long des cotes américaines dans les plus brefs délais et au mépris des règles élémentaire de sécurité , comme l’exige la loi du profit à court terme.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 02h20
Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 02h25 - Posté par

GOLFE DU MEXIQUE : LA TRAGEDIE QUI VA PRECIPITER LE SECOND CRASH
Dans la lignée du témoignage du pasteur de la plate-forme BP, ici c’est le Business Insider et MSNBC qui confirment. C’EST UNE CATASTROPHE GIGANTESQUE QUI SE PASSE EN CE MOMENT. La biologiste marine Riki Ott explique à MSNBC que chaque nuit des inconnus ramassent tous les cadavres de bébés dauphins, de poissons, de tortues, etc. A peine une carcasse arrive qu’en pleine nuit des gens arrivent de nulle part avec des lampes de poches pour ne pas affoler la population et effacent toute trace. De même, les gens qui travaillent sur les plages de jour commencent à avoir des nausées, des problèmes respiratoires. La BP continue toujours à nier le problème alors que chaque semaine qui passe le nombre de barils qui se deverse quotidiennement est revu à la hausse, 60.000 étant le dernier, 2,5 millions de gallons soit 9,5 millions de litres, alors qu’ils avaient parlé au début de 3000 ou 4000 !! Depuis le début, ce sont plus de 522 millions de litres de pétrole qui se sont écoulés. En un an, ce seront 3,5 milliards de litres. NOTEZ LA CHOSE LA PLUS IMPORTANTE : Greenpeace, toujours très fort à prendre la tête aux prêcheurs pour défendre soi-disant la nature N’A PAS FAIT UNE SEULE APPARITION DANS LE GOLFE DU MEXIQUE, MEME PAS UNE TOUTE PETITE, MINUSCULE, MANIFESTATION DEVANT BP !!! CELA VOUS SEMBLE NORMAL ?. Vous comprenez maintenant pourquoi la DGSE avait infiltré Greenpeace avec les conséquences que l’on connaît...

Toute cette affaire pue depuis le début, et dans 3 mois le Golfe du Mexique ne sera plus qu’une mer géante de pétrole. Tout ce qui vit dans et au-dessus de la mer sera empoisonné, sur toute la terre, pardon, tous les océans, à cause des courants marins. Pêcheurs français, préparez vous car d’ici un an, cette catastrophe sera planétaire. D’ores et déjà, l’action BP ne tient plus que par les magouilles de Wall Street et ceux qui jouent dessus. Les vampires jouent leurs dernières cartes. Les banques qui ont assuré et qui assurent en ce moment même des clients contre une baisse de l’action BP avec les fameux credits default swaps depuis 12 ans verront leur gorge tranchée. Cela va être un immense bain de sang, un massacre financier d’un nouveau genre. BP a même demandé l’aide de Blackstone (!) et de Goldman Sachs en personne !!! Sachez aussi que les fonds de pension anglais sont déjà nettoyés, ceux qui avaient tout mis dans du BP. Ce n’est pas encore public. En fait, ils marchent encore debout, comme un poulet avec la tête coupée. L’océan est la source de notre vie, de notre bonheur, de nos vacances et de notre futur. BP a déjà prévenu que cela coulera ainsi pendant deux ans... DEUX ANS !!! Les Russes ont eu le même problème avec un forage terrestre, ils ont dû utiliser une bombe atomique... Comment utiliser une bombe atomique à 1500 m de profondeur pour stopper le geyser ? En deux ans cela fera 7 milliards de litres de pétrole qui seront NON SEULEMENT TRANSPORTES PAR LES COURANTS MAIS QUI SERONT AUSSI INTEGRES DANS LE PROCESSUS D’EVAPORATION, NUAGES, PLUIES, etc. Le choc va être terrible, surtout pour la France qui a la plus belle côte marine d’Europe. Ces crétins d’Anglo-Saxons ont détruit l’économie, maintenant ils vont détruire les océans. Décidément, il y a vraiment quelque chose de pourri de l’autre côté de l’Atlantique...." Jovanovic.com


Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
3 août 2010 - 10h46 - Posté par orlando93

Et ta connerie ? Elle est pas gigantesque ?


Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 07h41 - Posté par nazairien

Si rien n’est fait, le désastre pétrolier de BP peut ravager l’Europe

Vous reporter aussi au "Libres infos n°192"

Le régime Obama et les hauts responsables de BP s’affairent frénétiquement, non pas à arrêter le pire désastre pétrolier du monde, mais à cacher l’ampleur réelle de la catastrophe écologique.

Des chercheurs expérimentés nous disent que le forage de BP a touché l’une des voies de migration du pétrole et que la fuite pourrait perdurer des années, à moins que des mesures décisives soient prises (NDLR : si c’est encore possible), quelque chose qui semble très éloigné de la stratégie actuelle.

Lors d’une discussion récente, Vladimir Kutcherov, professeur à l’Institut royal de technologie de Suède et à l’université pétrolière et gazière de l’État russe, a prédit que l’actuel déversement de pétrole qui inonde le rivage zunien du Golfe du Mexique « pourrait durer des années et des années pendant de nombreuses années. » (1)

Selon Kutcherov, un spécialiste de premier plan de la théorie de l’origine inorganique (abiogenic, non issu de la décomposition d’organismes vivants) du pétrole dans les profondeurs, « BP a foré dans ce que nous appelons un "canal de migration", une profonde faille où les hydrocarbures sont générés dans les profondeurs de notre planète, migrent vers la croûte terrestre, et sont accumulés dans les roches. Quelque chose comme Ghawar en Arabie saoudite. » Ghawar, le champ pétrolifère le plus prolifique du monde, produit des millions de barils par jour depuis près de 70 ans, et la fin n’est toujours pas en vue. D’après la science abiotique, Ghawar comme tout gisement pétrolier et gazier géant partout dans le monde, est situé sur un canal de migration similaire à celui qui fait la richesse pétrolière du Golfe du Mexique. (1)

Comme je l’ai écrit à l’époque du tremblement de terre d’Haïti, en janvier 2010, Haïti, en tant que voisin de Cuba, a été reconnu comme ayant potentiellement d’énormes réserves d’hydrocarbures. Kutcherov estime que le Golfe du Mexique entier est l’un des endroits accessibles de la planète les plus prolifiques pour extraire du pétrole et du gaz, du moins jusqu’à l’incident de la plate-forme Deepwater Horizon en avril. (2)

« À mon avis, les directeurs de BP ont réagi en paniquant devant l’ampleur de l’éruption du puits de pétrole, » ajoute Kutcherov. « Ce qui est inexplicable en ce moment, c’est pourquoi ils tentent une chose, échouent, puis en tentent une seconde, échouent, puis une troisième. Compte tenu de l’ampleur de la catastrophe, ils devraient tenter toutes les options imaginables, même s’il y en a dix, toutes à la fois dans l’espoir que ça marche. Sinon, cette source de pétrole pourrait cracher du pétrole pendant des années, compte tenu des volumes arrivant déjà à la surface. » (1)

Il souligne, « Il est difficile d’estimer l’énormité de cette fuite. Il n’y a aucune information objective. » Mais en prenant en considération les données concernant la dernière découverte « géante » de BP dans le Golfe du Mexique, le gisement Tiber, de quelque six miles de profondeur, Kutcherov est d’accord avec Ira Leifer, un chercheur de l’Institut des sciences marines de l’université de Californie à Santa Barbara, qui dit que le pétrole pourrait jaillir à un débit de plus de 100.000 barils par jour. (1, 3)
[Ndt : Un baril faisant 190 litres, cette estimation approche les 20.000 mètres cubes par jour, le volume de six piscines olympiques. Le matin du 11 juin, France Inter a rapporté que la fuite serait de 6 millions de litres, soit 6.000 mètres cubes, par jour. Le 12 juin, France Inter a dit que la fuite laissait s’échapper 40.000 barils par jour.]

Ce que fait aussi l’énormité de la marée noire, c’est discréditer davantage de manière évidente le mythe du « pic pétrolier » des compagnies pétrolières, qui prétendent que le monde a atteint, ou a presque atteint, le « pic » d’extraction pétrolière rentable. En prétendant faussement que nous sommes dans une crise de pénurie de pétrole, ce mythe, propagé ces dernières années par les milieux proches de l’ancien magnat pétrolier et vice-président de Bush, Dick Cheney, a servi en réalité aux grandes compagnies pétrolières géantes à justifier un prix du pétrole plus élevé que ce ne serait possible politiquement autrement.

Obama et BP essayent de masquer la gravité des faits

Selon un rapport de Wayne Madsen, un journaliste d’investigation de Washington, « la Maison Blanche d’Obama et British Petroleum dissimulent l’ampleur volcanique de la catastrophe pétrolière dans le Golfe du Mexique et travaillent de concert à limiter la responsabilité de BP pour les dommages dus à ce qui peut être qualifié de "catastrophe titanesque". » Les déclarations de Madsen sont des citations de sources au sein du Corps des ingénieurs de l’armée zunienne, de la FEMA, et du Département de protection environnementale de Floride. (4)

Obama et les cadres supérieurs de la Maison Blanche, ainsi que le ministre de l’Intérieur Salazar, travaillent avec le directeur général de BP, Tony Hayward, sur la législation qui remonterait le plafond des responsabilités de 75 millions de dollars à 10 milliards de dollars, pour les dommages et intérêts de ceux qui sont touchés par la catastrophe. Pourtant, selon des estimations éclairées citées par Madsen, la catastrophe a un coût réel potentiel d’au moins 1.000 milliards de dollars (un billion). Cette estimation conforterait l’évaluation pessimiste de Kutcherov, selon qui, dans le cas où le déversement ne serait pas rapidement maîtrisé, il « détruira la totalité du littoral zunien. » (4)

Selon le rapport de Madsen citant des sources de la FEMA et du Corps des ingénieurs de l’armée, les dires de BP prétendant que l’une des fuites a été maîtrisée sont de la pure désinformation de relations publiques, visant à éviter la panique et les réclamations exigeant une plus grande action du régime Obama. (4)

La Maison Blanche s’oppose à la divulgation de toute information préjudiciable sur le désastre pétrolier. La Garde côtière et les experts du Corps des ingénieurs estiment que, si le geyser de pétrole n’est pas arrêté dans les 90 jours, il y aura des dommages irréversibles dans les écosystèmes marins du Golfe du Mexique, de l’Atlantique-Nord, et au-delà. Certains experts du Corps des ingénieurs disent qu’il pourrait falloir au mieux deux ans pour obturer le gouffre béant au fond du Golfe du Mexique. (4)

Ce n’est qu’après que l’ampleur de la catastrophe est devenue évidente qu’Obama a ordonné à la secrétaire à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, de décréter « problème de sécurité nationale » la catastrophe pétrolière. Bien que la Garde côtière et la FEMA fassent partie de son ministère, selon Madsen, la raison réelle de Napolitano d’invoquer la sécurité nationale, c’est simplement d’empêcher la couverture médiatique de l’immensité de la catastrophe qui se déploie dans le Golfe du Mexique, l’Océan Atlantique et sur leurs côtes. (4)

Selon les sources fédérales et étatiques citées, le régime Obama a en plus conspiré avec BP pour masquer l’ampleur de la fuite de pétrole. Après l’explosion et le naufrage de la plate-forme pétrolière, le gouvernement a dit que 42.000 gallons (1000 barils) jaillissent par jour du gouffre béant au fond de la mer. Cinq jours plus tard, l’administration fédérale a augmenté la fuite à 210.000 gallons (5000 barils) par jour. Pourtant, les submersibles, qui surveillent la fuite de pétrole au fond du Golfe, montrent à la télévision des images qu’ils décrivent semblables à une éruption volcanique de pétrole. (4)

Quand le Corps des ingénieurs de l’armée a en premier tenté d’obtenir les images de la NASA de la nappe de pétrole dans le Golfe, qui est plus grande que ce qui est rapporté par les médias, l’accès lui aurait été refusé. Par chance, le National Geographic a réussi à obtenir des instantanés de l’imagerie satellite montrant l’ampleur de la catastrophe et les a affichés sur son site Internet. D’autres images satellites, qui auraient été bloquées par le régime Obama, montrent que ce qui se trouve sous le gouffre béant qui vomit du pétrole en quantité toujours plus alarmante, serait estimé être une caverne de la taille de l’Everest. Selon les sources de Madsen, cette information a reçu une classification proche du niveau sécurité nationale pour la garder de la population. (4)

Le Corps des ingénieurs et la FEMA a signalé être extrêmement critique envers l’absence de soutien de la Maison Blanche d’Obama et de la Garde côtière en faveur d’une action rapide après la catastrophe. Envoyant près de 70 navires dans la région touchée, ce n’est que maintenant que la Garde côtière a compris l’ampleur du désastre. Sous les vagues mesures de la réglementation du régime Bush-Cheney, le Minerals Management Service (MMS) du ministère de l’Intérieur est devenu une simple machine à apposer des tampons, approuvant tout ce que les compagnies pétrolières voulaient en ce qui concerne les mesures de sécurité qui aurait pu éviter une catastrophe pareille. Madsen décrit un état de « collusion criminelle » entre l’ancien cabinet de Cheney, Halliburton, et le MMS du ministère de l’Intérieur, et signale que des désastres similaires sont possibles avec les 30.000 autres plates-formes offshore qui utilisent les mêmes vannes d’arrêt. (4)

Mutisme des groupes écologiques... suivez le fric

Nous sommes sans doute en ce moment au beau milieu de ce qui pourrait être le plus grand désastre écologique de l’histoire.

L’explosion de la plate-forme pétrolière s’est produite à proximité de la boucle de courant d’où provient le Gulf Stream. Les conséquences écologiques et climatiques sont gigantesques.

Un rapide coup d’œil sur une carte du Gulf Stream montre que le pétrole ne va pas seulement couvrir les plages du Golfe, il va se propager sur la côte Atlantique jusqu’à la Caroline du Nord, puis en Mer du Nord et en Islande. Et au-delà des dégâts sur les plages, la vie marine et l’approvisionnement en eau, le Gulf Stream est un milieu très différent par sa composition (organismes marins), densité, température. Qu’adviendra-t-il si le pétrole, les dispersants et tous les composés toxiques qu’ils créent changent réellement la nature du Gulf Stream ? Personne ne peut exclure d’éventuels changements, incluant la modification de la route du Gulf Stream, et même de petits déroutements pourraient avoir des impacts énormes. L’Europe, notamment l’Angleterre, n’est pas un désert de glace grâce au réchauffement du Gulf Stream. (5)

Pourtant, un silence assourdissant émane de la part de ces mêmes organisations environnementales qui devraient être sur les barricades pour exiger des actions décisives de BP, du gouvernement zunien et des autres.

Ce silence assourdissant de leaders verts ou d’organisations écologiques, comme Greenpeace, Nature Conservancy, Sierra Club et d’autres (NDLR : notamment WWF), peut-être lié à une piste d’argent qui ramène directement à l’industrie pétrolière, notamment à BP. Ces dernières années, pour que BP puisse se redonner l’air d’un « ami de l’environnement, » en accord avec son nouveau slogan « Beyond Petroleum » (au-delà du pétrole), les grandes organisations écologiques ont obtenu d’importants pots-de-vin financiers de la compagnie pétrolière.

Nature Conservancy, décrit comme « le plus puissant groupe environnemental du monde, » a accordé à BP un siège à son Conseil de direction international, après que la compagnie pétrolière a versé à l’organisation plus de 10 millions de dollars ces dernières années.

Jusqu’à récemment, Nature Conservancy et d’autres groupes environnementaux travaillaient avec BP dans une coalition qui faisait pression au Congrès sur les questions de changement climatique. Un employé de BP Exploration sert comme administrateur bénévole de Nature Conservancy en Alaska. De plus, selon un article récent publié par le Washington Post, Conservation International, un autre groupe écologique, a accepté de BP une donation de 2 millions de dollars et a travaillé avec la compagnie sur un certain nombre de projets, l’examen des méthodes d’extraction du pétrole, en particulier. De 2000 à 2006, John Browne, chef de direction de BP à l’époque, siégeait au conseil d’administration de Conservation International. (6)

Par-dessus le marché, Environmental Defense Fund, une autre organisation écologique influente, s’est jointe à BP, Shell et d’autres grandes compagnies, pour former un Partenariat en faveur de l’action climatique, afin de promouvoir les « mécanismes de marché » (sic) pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les groupes environnementaux sans but lucratif qui ont accepté des dons de BP ou se sont joints à des projets de la compagnie, incluent Nature Conservancy, Conservation International, Environmental Defense Fund, Sierra Club et Audubon. Ça pourrait expliquer pourquoi le tollé politique en faveur d’une action décisive dans le Golfe est aussi silencieux jusqu’ici.

Ces organisations ne sont évidemment pas celles qui apporteront une solution à cette catastrophe. Le point central à ce stade, c’est qui est prêt à mettre la pression en exigeant des ressources scientifiques fédérales et internationales pour résoudre cette crise. D’autres actions pareilles à celle de la Maison Blanche d’Obama ou de BP jusqu’ici, ne peuvent qu’amener à conclure que certaines personnes très puissantes veulent que cette débâcle perdure. Les prochaines semaines seront critiques pour confirmer cette estimation.

Notes

1. Vladimir Kutcherov, discussion téléphonique avec l’auteur, 9 juin 2010.

2. F. William Engdahl, The Fateful Geological Prize Called Haiti (Le coût fatal géologique appelé Haïti), Global Research, 30 janvier 2010 :
www.globalresearch.ca/index....

3. Ira Leifer, scientifique : BP Well Could Be Leaking 100,000 Barrels of Oil a Day (Le puits de BP pourrait laisser échapper 1000.000 barils de pétrole par jour), 9 juin 2010 :
www.democracynow.org/2010/6/...

4. Wayne Madsen, The Coverup : BPs Crude Politics and the Looming Environmental Mega Disaster (La dissimulation : La politique pétrolière de BP et le gigantesque désastre écologique qui paraît imminent), 6 mai 2010 :
oilprice.com/Environment/Oil-Spills/The-Cover-up-BP-s-Crude-Politics-and-the-Looming-Environmental-Mega-Disaster.html

5. Tim Findley, Natures’ Landlord (Propriétaire de la nature), Range Magazine, printemps 2003.

6. Joe Stephens, Nature Conservancy faces potential backlash from ties with BP (Nature Conservancy fait face à un éventuel retour de manivelle pour ses liens avec BP), Washington Post, 24 mai 2010 :
www.washingtonpost.com/wp-dy...

Original : www.rense.com/general91/gulf.htm
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

http://www.alterinfo.net/Le-geyser-...

Le Gulf Stream est un courant océanique qui prend sa source entre la Floride et les Bahamas et se dilue dans l’océan Atlantique vers la longitude du Groenland.

artemisia-college.org



Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 08h09 - Posté par

Pour poursuivre dans cette direction, Greenpeace a lancé un concours en demandant aux graphistes, designers, professionnels et amateurs de revisiter le logo de l’entreprise britannique « de façon à ce qu’il reflète mieux le vrai visage de la compagnie pétrolière ». Le délai est fixé au 28 juin.

vachement combatifs le mecs !!!!!!
quant à wwf !!!!


Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
3 août 2010 - 10h50 - Posté par orlando93

Consternant ! Jamais lu autant de conneries ! Heureusement que le ridicule ne tue pas ! Ou est-elle votre catastrophe planétaire ? Une catastrophe, certes, mais bien moins grande que la stupidité de certains.


Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 08h40 - Posté par jaja

on ne mords pas la mian qui nous nourrit !

cela est aussi bien valable pour Greenpeace que pour le WWF et autre ON"G" écolo.

mais c’est aussi valable pour les syndicats, les partis politiques , .......



Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 09h15 - Posté par

D’ailleurs il n’y a aucune déclaration sur deepwater horizon sur le site des Verts français (mais j’ai un doute pour les autres partis), pourquoi ? parce que vu l’ampleur de cette merde, le seul moyen de limiter la catastrophe et de tenter de réparer ce qui peut l’être c’est une nationalisation totale et sans contreparties de BP, et ça aucun parti "de gouvernement" n’osera jamais le demander.


Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 19h01 - Posté par papaye

Greenpeace a des unités dans beaucoup de pays qui sont independantes ,c’est donc dans la logique greenpeace etats unis qui doit s’exprimer.Mais je constate comme vous le profond silence de tout les ecolos notamment Hulot et yann Arthus-bertrand,cecile Duflot avec regrets sur ce sujet.



Marée noire : Où est passé Greenpeace ?
17 juin 2010 - 19h07 - Posté par papaye

http://energie-climat.greenpeace.fr...

Il suffit d’aller sur leur site pour le savoir.






Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dans n’importe quel travail physique, même le plus mécanique et le plus dégradé, il existe un minimum d’activité intellectuelle. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite