Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
de : Sylvain Malcorps
jeudi 14 juillet 2011 - 20h34 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 42.3 ko

Un soldat français a été tué jeudi matin en Afghanistan. C’est le sixième en deux jours. Mercredi déjà, cinq soldats français de l’Otan avaient perdu la vie dans un attentat-suicide contre l’armée française dans la province de Kapisa, dans l’est de l’Afghanistan. Cela porte à 70 le nombre de militaires ayant trouvé la mort depuis le déploiement des forces de l’Otan, après les attentats du 11 septembre 2001.

(De nos archives)

Giselle Sanchez est assise sur le bord de son canapé. Elle parle de son fils, d’une guerre qu’elle n’a jamais comprise : l’Afghanistan.

Il y a un an de cela, elle ignorait même jusqu’à l’existence de ce pays. Entre-temps, la donne a changé : son fils est parti s’y battre. A 24 ans, durant six mois, il a patrouillé sur le territoire afghan au sein d’un bataillon de l’armée française. Depuis, il est revenu, sans trop avoir compris à quoi il avait servi là-bas :

« Nous ne sommes pas du tout une famille de militaires. Mon fils est entré dans l’armée pour des raisons personnelles. Il avait 23 ans, c’était son choix.

Un an plus tard, il nous a annoncé que pour sa première mission, il partait en Afghanistan. De novembre à mai 2010. Ça a été un drame : je ne connaissais presque rien de ce pays, j’en avais juste entendu parler de manière anecdotique. Quand mon mari m’a un peu expliqué ce qu’il s’y passait, j’ai eu très peur. »

3 800 soldats français dont on ne parle pas

La politique, les informations, l’international : elle n’y portait, à l’époque, pas trop d’attention. Pour la rassurer, son fils lui explique alors que ses missions consisteront surtout à faire des patrouilles. Il n’en sait pas beaucoup plus. C’est contre ce manque d’informations que Giselle Sanchez se bat :

« En suivant les actualités sur Internet, je me suis vite rendu compte qu’on ne parlait pratiquement jamais de ce qui se passait en Afghanistan. Et pourtant, il y a 3 800 soldats français qui y sont déployés en permanence ! Il fallait que j’en sache plus : je voulais avoir une vue générale de ce qui se passait dans le bataillon, suivre la situation le mieux possible.

Alors, dès que mon fils a été parti, j’ai tenté de réunir les adresses e-mail d’autres familles de son bataillon. Et avec ceux qui ont répondu, j’ai créé une liste mail par laquelle on se tenait au courant les uns les autres, chaque fois qu’on avait eu nos fils ou nos maris au téléphone.

Grâce à ça, on a pu en apprendre un peu plus sur ce qu’ils faisaient sur place. »

« On envoie de très jeunes soldats se faire tuer… pour rien »

Giselle Sanchez (Audrey Cerdan/Rue89).Patrouilles dans les villages, distribution de tracts et de cadeaux aux populations locales, sécurisation de convois et de zones territoriales en vue d’opérations militaires américaines : Giselle Sanchez accumule les données. Elle décide ainsi d’ouvrir un blog :

« Avec ce blog, j’ai voulu parler d’un conflit dont personne ne se soucie, même pas les journalistes. Il faut que la France sache qu’elle a des soldats en Afghanistan. Tout le monde semble oublier qu’on envoie là-bas de très jeunes soldats se faire tuer… pour rien.

Mon fils m’a expliqué comment il s’était senti inutile, infantilisé sur place, comme un pion. On ne leur montrait quasiment aucune carte, on ne les informait pas des résultats de certaines opérations ou de la politique des régions dans lesquelles ils travaillaient.

D’autres officiers ont eu le même sentiment que lui : ils n’ont pas compris ce qu’ils faisaient là. »

Une certaine idée de la démocratie

Entrée sur le territoire afghan en 2003 au sein de l’International security assistance force (Isaf), la France y a depuis perdu 52 soldats. Parmi eux, 31 étaient âgés de moins de 30 ans. Et seize sont décédés en 2010, année la plus meurtrière depuis le début du conflit pour les soldats français déployés dans cette zone.

Mi-décembre, au micro de France Inter, le ministre de la Défense Alain Juppé s’explique sur les raisons pour lesquelles la France est encore engagée en Afghanistan :

« Nous sommes là-bas pour défendre les intérêts de la France. Il n’est pas de l’intérêt de la France que l’Afghanistan se transforme en un nid du terrorisme international. Ce qu’elle risque d’être si nous laissons les insurgés actuels prendre le pouvoir.

Et nous défendons aussi un certain nombre de valeurs, pardon de le dire. La démocratie face à l’obscurantisme. Souvenons-nous de ce qu’a été le régime des talibans lorsqu’ils étaient à Kaboul, avec l’interdiction faites aux jeunes filles d’aller à l’école. […] » (Voir la vidéo à 9’50)


Comme il le précise, la stratégie de la France sur le territoire afghan est de sécuriser progressivement le terrain avant de remettre la responsabilité du maintien l’ordre aux forces locales afghanes en 2014. Giselle Sanchez y voit un aveu d’échec :

« Si la France est vraiment en danger, menacée par des terroristes talibans, pourquoi alors se retirer en 2014 ? Je suis pour le retrait, mais quand le ministre dit ça, il prouve l’incohérence de notre présence sur place.

Et cette présence, elle fait des dégâts. En plus des morts, plus de la moitié des soldats qui sont revenus se mettent en arrêt maladie ! Ils sont désœuvrés : l’armée ne leur donne rien à faire, ne les tient pas au courant des missions en cours. Et dans la société, personne ne se rend compte qu’ils ont risqué leur vie au nom de la France. Ils sont inexistants. Ce manque total de reconnaissance, c’est très dur pour eux. »

Aux archives pour le futur

Téléchargez le documentDepuis le retour de son fils, Giselle Sanchez continue d’alimenter son blog. Mais pas au même rythme, et avec un ton plus engagé. Elle a également rédigé un document afin d’expliquer aux soldats et à leurs familles la réalité de ce conflit, loin de tout discours institutionnel (Télécharger le document)

« Je vais aussi envoyer les échanges de mails que j’ai eus avec les autres familles aux archives de la Défense.

Qui sait, peut-être que dans quelques années, ça pourra aider des sociologues, des psychologues ou des historiens. Tous ceux qui voudront essayer de comprendre ce qu’on a été faire là-bas. »

http://www.rue89.com/2010/12/22/laf...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
14 juillet 2011 - 21h06 - Posté par mauxmaux

ils sont les tueurs à gages de l UMPS DU LIBERALISME



Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
14 juillet 2011 - 23h11 - Posté par patrice bardet

Le conflit en Afghanistan a tué plus de 1 400 civils au cours des six premiers mois de l’année 2011, a annoncé jeudi 14 juillet la Mission de l’ONU en Afghanistan (Unama). Un chiffre en hausse de près de 15 % par rapport au premier semestre 2010, qui était pourtant l’année la plus meurtrière du conflit pour les civils.



Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
15 juillet 2011 - 09h05 - Posté par

il y a des armées comme ça qui sont surtout efficaces contre les civils mais en quoi l’afghan de base ou le lybien moyen ou le syrien lambda bientôt menacent la France ????Et quand on choisit le métier de soldat c’est pas seulement pour parader


Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
15 juillet 2011 - 09h33

70 soldats français tués dans un pays qui n’est pas le leur, qu’ils occupent, et où ils avaient le choix de ne pas aller, face aux 1400 CIVILS afghans tués qui étaient chez eux et qui n’avaient rien choisi, voilà bien toute l’injustice d’une guerre d’occupation, comme le fut l’occupation allemande chez nous que ces jeunes soldats français ni leurs parents n’ont pas connue.

Maintenant on remet ça en Lybie, toujours sous le même prétexte de "libérer", "civiliser" , "démocratiser" un peuple qui n’a aucun besoin de nos fausses valeurs perverties par le capitalisme effréné car il s’agit bien toujours, en fait, de leur piquer simplement leur pétrole ou d’autres ressources naturelles . Il suffit de voir le tas de ruines que nous faisons des pays que nous avons occupés, des trésors archéologiques dévastés par nos bombardements et les milliers de morts civils, y compris les enfants tués ou malformés à cause de nos missiles à uranium appauvri .

Conclusion : Aucune mémoire collective sur deux générations, dégénérescence évidente du cerveau de l’être humain occidental .



Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
15 juillet 2011 - 10h04 - Posté par

et si c’et pour combattre le terrorisme islamiste pourquoi arme t on en sous main des salafistes en Syrie pour éliminer le seul leader encore pour la laïcité dans le coin


Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
15 juillet 2011 - 10h15 - Posté par CERISE

PAS DE MANIFESTATION CONTRE LA GUERRE JE ME REPETE AUCUN PARTI NE PREND CETTE INITIATIVE DE L’EXTREME DROITE A L’EXTREME GAUCHE C’EST DANS LA RUE QUE CELADOIT SE PASSER ; OCTOBRE 1967 VIETNAM QUI ETAIT DANS LA RUE ?


Mère de soldat en Afghanistan : « ils se font tuer pour rien »
17 juillet 2011 - 17h27

Puisque l’on parle de soldats tués faisons un peu de calcul 70 en 9ans cela aurait donnée
55 en 7 ans d’Algérie alors que la réalité est 30.000 pour cete "guerre sans nom".
Alors j’aimerais que les télés aient autant de compassion pour ces appelées qu’elle en a pour ceux qui ont choisi le meutre légal comme métier. Ceci dit je comprends la douleur des familles un fils reste un fils quel que soit ses choix de vie.JP






Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
9 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
1 commentaire
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1
« NOUS, LE PEUPLE DES ÉTATS-UNIS… »
lundi 1er - 06h54
de : Ernest London
Le "Tube de l’été" : "CON à voter Macron" Chanson Inédite (vidéo)
lundi 1er - 00h01
de : nazairien
2 commentaires
Acte 33, A Paris, le mouvement, qui s’essouffle, a émoussé, la "vista" de la flicaille (vidéo)
dimanche 30 - 19h09
de : nazairien
l’Acte 33 des Gilets jaunes - toujours beaucoup de monde mobilisés à Paris - (29/06/2019) (vidéos)
dimanche 30 - 17h36
de : nazairien
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite