Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pour le respect des convictions des militants socialistes, NON aux sanctions !
de : Gérard Filoche
mercredi 9 février 2005 - 14h17 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 9.4 ko

Lors du dernier Bureau National, le débat sur le projet de directive nationale portant sur l’organisation de la campagne referendaire a permis à la Direction Nationale d’émettre les premières menaces de sanction envers les militants socialistes qui feront campagne pour le NON.


Intervention de Gérard Filoche à la réunion de Fontenay sous Bois le 7 février 20 h

Bonsoir, Je suis content d’être parmi vous. Avant d’aborder le thème que l’on m’a confié, sur le droit du travail en France et en Europe, je veux souligner, étant donné le contexte, que je parle ici sans ostentation ni provocation, car mon parti, vous le savez s’est prononcé majoritairement pour le « oui » au referendum, et je respecte ce vote qui a suivi un débat démocratique de plusieurs mois.

58 000 socialistes ont voté pour le « oui », 42 000 ont voté pour le non... je comprends qu’il ne peut y avoir - et il n’y aura - qu’une seule campagne du Parti socialiste, François Hollande la dirigera sans ambiguïté et il disposera pour cela de tous les moyens du parti, presse, et médias.

Pourquoi les partisans du « oui » seraient-ils inquiets ? Ils disposent de tous les moyens et les minoritaires ne peuvent s’exprimer que mezzo voce.. Et on n’est plus dans un temps révolu d’un centralisme bureaucratique. Les 40 000 militants socialistes du « non » ne peuvent totalement se taire. Il faut bien qu’ils continuent à respirer. Il croient au « non ». Je suis solidaire d’eux.

D’autant, que je suis convaincu, avec, entre autres, mes amis de Nps, de Nm et notamment avec mon ami Marc Dolez, député et Premier fédéral du Nord, qui est présent avec moi ce soir, que si le « non » l’emporte, ce sera bon pour les salariés, bon pour la France et bon pour l’Europe sociale.

Je n’ai pas une démarche individuelle, je suis membre du Conseil scientifique d’Attac, un des premiers signataires de la Fondation Copernic et je suis militant de la Cgt depuis plus de quarante ans, c’est bien qu’il y ait des socialistes dans ces organisations, mais c’est autant de raisons qui ne peuvent les y laisser sans voix.

Ceci dit, la gauche politique et syndicale est partagée, il y a un « oui » de gauche et un « non » de gauche », selon moi gardons-nous des anathèmes, car il faudra nous retrouver tous ensemble demain, après que les Français auront tranché !

Ensuite, soyons clairs, si la question était « pour ou contre l’Europe » nous serions nombreux à voter « oui »,... je suis européen, profondément européen, mais telle n’est pas du tout la question : la question n’est pas “oui” ou “non” à l’Europe,

Mais elle est « oui ou non » à une « constitution » libérale pour l’Europe et là, la réponse est « non »...

M. Raffarin a beau dramatiser et menacer, comme tant d’autres avant lui, du “chaos” en Europe, ce serait surtout lui et Jacques Chirac qui seraient menacés et battus si le « non » l’emportait, car la politique qu’ils veulent faire passer en Europe est la même que celle qu’ils font passer en France.

Chirac a osé dire que le vote du referendum « ne serait pas politique ». De qui se moque t il ? Il dit tout et n’importe quoi, dix ans ça suffit !

Il y a une Europe de gauche et une Europe de droite, comme il y a une France de gauche et de droite.

Je veux parler droit du travail en France et en Europe. La directive Bolkestein « colle » intimement avec la philosophie du projet de Constitution, et la directive actuellement en discussion au Parlement européen sur l’allongement de la durée maxima hebdomadaire du travail (de 48 h à 65 h !) “colle” avec la proposition de loi Larcher-Novelli-Seilliéres qu’ils sont en train de faire voter en France contre les 35 h.

La « concurrence libre et non faussée » c’est la guerre de tous contre tous, c’est la loi de la jungle, elle vise à opposer le salarié polonais et le salarié français, le salarié letton et le salarié suédois. Pour nous faire peur avec le chômage, et pour faire pression contre nos salaires, ils menaçaient depuis longtemps de délocaliser nos machines en Tchéquie ou en Pologne, et, maintenant ils s’enhardissent, ils menacent de faire venir le salarié polonais à 5 euros de l’heure faire des cueillettes en Bretagne Deux de mes collègues inspecteurs du travail ont été assassinés dans le silence général, à Saussignac en Dordogne le 2 septembre dernier parce qu’ils accomplissaient leur mission qui était de contrôler des saisonniers marocains illégaux en agriculture. Mais la « concurrence libre et non faussée » plus Bolkestein permettront demain que les roumains « concurrencent librement » les marocains dans cette triste course à l’exploitation sans règle.

Nous devons exiger le retrait de la directive Bolkestein et non son aménagement.

Je suis, comme tous les socialistes, toute la gauche, pour un Smic unique européen . Je le crois possible, crédible. Quoiqu’en aient dit certains économistes de la pensée unique ! D’abord je vous l’apprends peut-être, mais il existe un Smic mondial ! Oui ! ...Pour les marins. Signé en 1994 sous l’égide du Bit par les fédérations d’armateurs et les syndicats. Il est signé par 48 pays. Il est réactualisé tous les deux ans, en « parité de pouvoir d’achat ». parmi les 48 pays, il y a 18 pays européens. Donc il existe déjà au moins un exemple de Smic de branche européen dans 18 pays sur 25. S’il existe pour les marins, il peut exister... pour les routiers ! A Jacques Barrot de se battre pour, non ? On nous objecte que les écarts entre salaires sont trop grands : le Smic est de 470 euros au Portugal, 1370 euros au Luxembourg, ça fait un écart de un à trois. Trop gros écart ? mais c’était déjà un écart de un à trois entre l’escudo et le mark avant qu’on ne fasse l’euro, la monnaie unique. Et elle a été alignée sur le mark ! Si on a pu faire une monnaie unique, on doit pouvoir faire un salaire minimum unique aligné progressivement sur le plus haut ! Il faut le vouloir, le planifier, fixer un calendrier. On nous objecte que le Smic polonais est à 182 euros. Oui, mais en parité de pouvoir d’achat, on n’achète pas la même chose avec 182 euros en Pologne, au Portugal ou au Luxembourg. Il faut raisonner en parité de pouvoir d’achat et les écarts sont plus resserrés, le Smic européen mis en place par branche, puis par pays, d’ici à 2010, 2012, c’est possible... Oui, mais pour cela, il ne faut pas voter le projet de constitution, car elle « exclut toute harmonisation en matière fiscale et sociale ».

De même il faudrait harmoniser les durées du travail.

Le droit du travail devrait être constitutif du droit de la concurrence et non pas mis à l’écart de celui-ci !

Pour l’instant, les libéraux européens veulent faire sauter la durée maxima commune de 48 h hebdomadaire et la porter à 65 h. Ils révisent la directive 93-104 qui limitait la durée du travail chez les « 15 » à 48 h maxi. Ils veulent étendre aux “25” l’article 18 que les Britanniques avaient imposé, pour eux (car les britanniques menacent de dire « non » obtiennent ainsi souvent gain de cause). L’article 18 prévoit « l’opt-out ». C’est le droit pour un salarié de « renoncer à ses droits » donc de renoncer à la limite maxima de 48 h. L’article 18 de la directive 93-104 y mettait trois conditions : 1°) que le salarié soit libre de son choix (c’est les « heures choisies » de Raffarin au delà du nouveau contingent de 220 h). Mais il n’y a pas un seul salarié qui a cette liberté, c’est l’employeur qui décide, bien évidemment. 2°) que le salarié soit suivi par un médecin du travail. Quel aveu, cela détruit la santé de travailler plus de 48 h, bien sûr ! et il n’y a guère assez de médecins, les visites sont espacées, etc.. 3°) que les heures effectuées au delà de 48 h soient comptées... Comme elles ne le sont pas en dessous, c’est aussi du pipeau... Mais ça ne fait rien, la commission Barroso entend continuer vers les 65 h comme vers la directive Bolkestein. Ils déduisent les « temps d’astreinte » par exemple, pour les médecins dans les hôpitaux, s’ils dorment sur place, cela ne compte pas, donc, eux, ils pourront même aller jusqu’à 72 h maxima... Et cela correspond à la loi Borloo qui vient déduire les temps de transports imposés par l’employeur, par exemple pour aller de l’entreprise à un chantier, du temps de travail effectif rémunéré.

Nous devons exiger le retrait de cette directive européenne visant à allonger la durée du travail de 48 à 65 h.

Tout cela en facilitant les licenciements de façon à ce que les salariés soient obligés de courber l’échine. Tout cela en diminuant les majorations des heures supplémentaires de façon, à ce que les salariés soient obligés de travailler plus en gagnant moins ! Le projet de constitution exclut l’harmonisation sociale et fiscale par le haut, mais il accompagne la déréglementation sauvage par le bas !

(prendre s’il y a le temps, l’exemple du voyage de Gulliver au pays des géants : là, on y redistribue à tous biens et nourritures produits, Gulliver demande : « - Mais s’il n’y a pas de pauvres, comment faites-vous pour faire travailler les autres ? »)

Voilà chers amis, je suis militant mais aussi inspecteur du travail, à ce titre, ma mission, c’est en quelque sorte, de fausser « la concurrence libre », c’est d’imposer que les règles du droit du travail ne puissent être bafouées, diminuées, détruites par la concurrence sauvage..

Et puis je vais vous dire quelque chose : s’il y a un début au socialisme, à une politique de gauche, un tout petit début, c’est quand on commence à réguler la concurrence, c’est quand les lois de la République l’emportent sur le marché, et non pas quand le marché s’inscrit en force dans les lois de la République ! Gérard Filoche


Message transféré

De : "Forces Militantes"
Date : Sun, 6 Feb 2005 17:09:27 +0100
À : "Forces Militantes"
Objet : Pour le respect des convictions des militants socialistes, NON aux sanctions !

Cher(e) camarade,

Lors du dernier Bureau National, le débat sur le projet de directive nationale portant sur l’organisation de la campagne referendaire a permis à la Direction Nationale d’émettre les premières menaces de sanction envers les militants socialistes qui feront campagne pour le NON.

Dans l’hérault, ces menaces ont d’ores et déjà été mises à exécution. Par ailleurs, François Hollande a précisé qu’il ne tolererait pas que des Socialistes participent à des réunions unitaires. Cette menace visait explicitement Gérard Filoche, qui participe lundi à Fontenay aux Bois à une réunion sur le thème de l’Europe.

Je crois que nous ne pouvons pas ne pas réagir à ces premières menaces. La stratégie de la Direction va être de viser individuellement quelques partisans du NON, et de faire des exemples. Pour éviter toute "propogation" des sanctions, et protéger nos camarades qui refusent de faire taire leurs convictions les plus profondes, il nous faut tout de suite stopper ces menaces en provoquant une réaction collective de solidarité.

C’est pourquoi tu trouveras ci-dessous la déclaration que je diffuse ce jour, avec bien sûr l’accord de Gérard FILOCHE.

Amitiés socialistes et militantes Marc DOLEZ


Déclaration de Marc DOLEZ

Les militants socialistes se sont majoritairement prononcés en faveur du oui au projet de Constitution Européenne, et ont ainsi défini la position officielle du Parti Socialiste. Bien que résolument opposé à ce texte qui tourne le dos aux valeurs du Socialisme et menace la République, j’ai pris acte de ce résultat. C’est ainsi que les moyens de la Fédération du Nord seront mis à la disposition d’un comité de campagne fédéral dont je ne ferai pas partie et qui organisera la campagne en faveur du oui.

Mais au delà du respect de la majorité qui s’est exprimée, il convient aussi de respecter les 40.000 militants qui ont voté en conscience pour le NON. Il est impensable de vouloir les bâillonner pendant plusieurs mois, sauf à vouloir renouer avec les pratiques d’un centralisme démocratique d’une autre époque. C’est pourquoi je m’élève avec force devant l’autoritarisme dont semble vouloir faire preuve la direction du Parti Socialiste à l’égard des militants socialistes partisans du non, comme c’est déjà le cas dans la Fédération de l’Hérault et comme le suggère la circulaire nationale relative aux modalités d’organisation de la campagne référendaire.

Sur une question aussi fondamentale et identitaire, aucune sanction ne peut emprisonner les consciences.

A l’heure où le Parti Socialiste souhaiterait donner l’image d’un grand Parti ouvert à tous, cette censure des convictions exprimées et défendues pendant de longues semaines par des milliers de militants socialistes est intolérable.

A partir du moment où il n’y a pas d’attaque contre le Parti Socialiste, la discipline de Parti ne peut aller jusqu’à la remise en cause de ces droits fondamentaux que sont la liberté de penser et la liberté d’expression.

Par conséquent, j’exprime toute ma solidarité à Gérard Filoche, qui subit actuellement les menaces de la Direction du Parti Socialiste pour s’être engagé à participer ce lundi 7 février à Fontenay sous Bois, à une réunion sur le thème de l’Europe.

L’unité de la Gauche fait partie des principes fondamentaux de l’action et de la stratégie des Socialistes, et il me paraît inconcevable qu’un procès en sorcellerie soit intenté à tous ceux qui ne font qu’exprimer leurs valeurs et convictions socialistes.

Je serai donc présent ce lundi 7 février à Fontenay sous Bois pour témoigner de ma solidarité et de mon soutien à Gérard Filoche. J’appelle tous les militants socialistes qui partagent ces convictions à se mobiliser pour s’opposer à toute sanction à l’égard des partisans du non et garantir la liberté d’expression des militants socialistes.

Le 6 février 2005



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Pour le respect des convictions des militants socialistes, NON aux sanctions !
9 février 2005 - 18h17

Gérard Filoche, on va considérer, histoire d’ouvrir le dialogue, que tu t’es trompé en ralliant la gauche boboïsée et collabo.

On te suggère une alternative, si tu souhaites être "respecté" : Quitte le parti social-libéral.
Fais le avant qu’ils te "sanctionnent"...



> Pour le respect des convictions des militants socialistes, NON aux sanctions !
9 février 2005 - 23h10

Comme le camarade qui a écrit le commentaire précédent, j’avoue avoir beaucoup de mal à comprendre cet attachement à un parti politique tel que le PS ? vraiment, ce n’est pas nouveau et ce n’est pas à toi que je vais apprendre les dérives libérales de ce PS depuis bien longtemps déja. Je connais bien sûr des socialos, dans mon entourage, membres de nouveau monde qui "souffrent", ils assistent aux débats du PC, d’Attac, de la LCR etc... mais sont tenus de se taire. Comment peut-on s’auto-mutiler, s’interdire de participer aux débats ? Alors je dis quittez le PS en masse, cela donnera un formidable coup d’accélérateur au NON, renvoyant les "socios"-libéraux dans leur marigo, les conditions sont réunies (!) pour construire une alternative à gauche. Enfin quoi, comment pouvez-vous côtoyer Moscovici, qui pas plus tard que hier soir sur le petit écran en cie de Barnier et d’Okrent réclamait à Chirac d’avancer la date du référendum "parce que" dit-il "plus nous attendons plus le NON gagne du terrain" et encore pour conclure l’émission "...et les avancées sociales que permet cette constitution". Non content du déni de démocratie dont ils font preuve, ils mentent comme ils respirent. CAMARADES, DEBOUT AL19



> Pour le respect des convictions des militants socialistes, NON aux sanctions !
10 février 2005 - 11h27

Tous ces commentaires sont forts justes. en effet, il n’y a que deux hypothèses pour expliquer une telle attitude :

 soit ce sont de gros naïfs qui croient que le PS est transformable,
 soit ce sont des bureaucrates potentiels qui voudraient bien profiter d’un appareil en état de marche.

La première hypothèse est dure à croire. Reste la seconde qui est plus plausible... Soit peut-être un peu des deux.

Dans les deux cas, ces gens ont perdu toute crédibilité.

M.L



Où voulez-vous qu’il aille ?
13 février 2005 - 06h59 - Posté par

Où voulez-vous que Filoche et tous ceux qui ont des états d’âme aillent ? Filoche vient de l’extrème-gauche, ce n’est pas pour y retourner.
Je devine l’argument : "j’essaie de faire bouger les choses de l’intérieur". C’est vieux comme le monde, ça n’a jamais marché, mais peut-être que Filoche est très, très, très, très, très intelligent.

Dav.


> Où voulez-vous qu’il aille ?
13 février 2005 - 09h51 - Posté par

Je suis en partie d’accord avec toi. Pourquoi G. Filoche quitterait-il le PS ? 40 % des adhérents ont voté NON. Dans ma région, il paraît que des sections ont voté NON à 80 % ! 40 - 60 c’est pour l’instant la même proportion que les électeurs français, toute tendance confondue. Si vous ne croyez pas que les chiffres peuvent s’inverser, pas la peine de lutter jusqu’au référendum, disons que le OUI est acquis, point barre. C’est ce que vous voulez ? Ca m’étonnerait qu’il y ait des sanctions au PS, ça ferait des martyrs de quelques grosses pointures et sans doute une scission. Les museler, ç’est un autre problème... mais Filoche pourrait toujours s’exprimer au nom de la CGT :-D

C.





Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
1 commentaire
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
4 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1
« NOUS, LE PEUPLE DES ÉTATS-UNIS… »
lundi 1er - 06h54
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les biens superflus rendent la vie superflue. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite