Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Point de vue. Le 6 mai battre Sarkozy, oui, sans hésiter... mais comment oublier
de : Antoine (Montpellier)
mardi 1er mai 2012 - 00h46 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Titre complet : Point de vue. Le 6 mai battre Sarkozy, oui, sans hésiter...mais comment oublier Zapatero, l’ami espagnol de Hollande, tellement admiré hier par ...Sarkozy ?

PNG - 113 ko

Il est des rappels très utiles en ces temps d’entre-deux tours où tout nous pousse au choix binaire : pour Sarkozy /pour Hollande alors que, comme l’a martelé Philippe Poutou, c’est contre SarkoPen, pas plus, pas moins, qu’une gauche d’alternative, dépouillée de ses ambiguïtés envers "la" gauche d’institution, se doit d’être.

Oui, voter contre Sarkozy et jamais pour Hollande, car ce dont il s’agit c’est de se servir du bulletin de vote socialiste de façon purement instrumentale : en somme un vote mécanique, c’est-à dire électoral non électoraliste, sans autre contenu politique que le dégagement de la droite extrême de l’espace institutionnel avant inventaire anticapitaliste à mener avec le mouvement social !

Une fois le vide fait, premier rappel, nous savons, nous devrions savoir, que le syndrome de l’adaptation aux institutions travaillant le coeur des réponses du PS à la crise jouera vite contre la population. N’oublions pas comment sa majesté Mitterrand, que vénèrent Hollande mais aussi Jean-Luc Mélenchon, a pu se mouler dans ce "coup d’Etat permanent" que constitue la Ve République et qu’il dénonçait du temps où il voulait capter le vote de gauche. Le drame des années 80, on ne le dira jamais assez, aura été, que pour battre Giscard, tant de gens se soient laissé aller à "voter pour Mitterrand" et, à partir de 1983, se soient retrouvés sonnés par la "rigueur de gauche" qui cassait salaires, emplois, solidarités avec les immigrés, etc. ! Hollande ne renoue-t-il pas avec ce fil rose antisocial en déclarant vouloir "donner du sens à la rigueur" comme, à sa façon, son compère social-libéral Lionel Jospin a su si bien faire entre 1997 et 2002 (tu te rappelles, Jean-Luc, le temps où tu étais son ministre docile ?) ? Ou comment le mitterrandisme et l’enfumage du peuple qu’il trimballe sont à nouveau à l’oeuvre !

Pour nous rafraîchir la mémoire sur ces brouillages néomitterrandiens qui travaillent autour du vote du 6 mai, il est bon de lire le texte ci-dessous, publié par Rue 89, qui nous montre involontairement (1), contre le bluff sarkozyen de sa chasse électoraliste au socialiste, comment libéralisme et social-libéralisme ont sur le fond, sur le rapport au capital, une connivence pleine et entière que tempère quelque peu, chez le second, un refus de la xénophobie : on (re)découvre dans cet article que l’arme "espagnole" brandie par Sarkozy contre Hollande se retourne, par effet boomerang, contre lui...et contre Hollande. Eh oui, disons-le simplement : Sarkozy, qui stigmatise Zapatero et sa gestion de la crise espagnole, contre Hollande pour démontrer les aberrations des socialistes quand ils sont/étaient au gouvernement, prenait il n’y a pas si longtemps le même Zapatero pour le modèle de responsabilité "gestionnaire" à opposer aux choix aventureux (!) des socialistes français ! Ce démontage salutaire de l’opportunisme sarkozyen opéré dans Rue 89 se retourne, vite fait, bien fait, contre Hollande lui-même si l’on veut bien se souvenir que, la première visite à l’étranger qu’a faite le vainqueur des primaires socialistes, ce fut pour rencontrer son camarade espagnol (voir lien ci-dessous) qui était en train d’infliger à son peuple la cure d’austérité la plus rude depuis le retour de la démocratie espagnole. Et qu’on retienne bien le mécanisme implacable qui s’en est suivi de l’autre côté des Pyrénées : cette gestion social-capitaliste de la crise a amené le retour au gouvernement de la droite néofranquiste qui n’a fait qu’accentuer, sous la même égide de l’Union Européenne et du FMI que son prédécesseur de gauche, les mesures "socialistes" contre les salaires, l’emploi, la santé, l’éducation, etc. (2)

Alors nous voilà avertis : chasser Sarkozy via le bulletin Hollande doit nous rendre vigilants ; Hollande porte en lui un retour programmé d’une droite toujours plus dure, comme le mitterrandisme a pu programmer, par les déceptions qu’il a provoquées chez les salariés et les plus pauvres, l’avènement de Chirac, de Sarkozy et, depuis 2002 au moins, un renforcement de l’extrême droite et de sa capacité à tirer vers elle la droite ! Rajoy, petit-fils de Franco, Sarkozy, frère ennemi (de moins en moins ennemi) de Marine ! Le 6 mai, dégageons Sarkozy et sa bande ! Pas plus ! C’est déjà énorme ! Mais le plus dur restera à faire...C’est le mouvement social, loin d’une illusoire-dérisoire "révolution par les urnes", qui devra se donner l’objectif de casser le désastreux jeu d’alternance "gauche-droite, gauche-droite" et poser les termes de l’alternative anticapitaliste ! Autrement dit, il nous appartiendra de renouer un autre fil que le rose des démissions et capitulations prévisibles (ou le fil blanc cousu sur les rafistolages type "gauche plurielle" encore dans les cartons), celui des luttes cassé en 2010 lors des mobilisations en défense des retraites !

Dehors Sarkozy, pas de chèque en blanc à Hollande !

Antoine (NPA 34)

(1) l’auteur de l’article se propose de tirer les leçons " pour éviter que, de retour aux affaires, la gauche en France et ailleurs en Europe, ne refasse les mêmes erreurs" là où nous ne voyons aucune erreur mais la logique imparable du cours social-libéral des Partis Socialistes. A l’épreuve de la direction socialiste du FMI (Strauss-Kahn), de l’OMC (Lamy), de l’UE (hier Delors, aujourd’hui Almunia et quelques autres) et des gouvernements Blair (grand admirateur de Thatcher !), Schroeder, Jospin, Papandréou ou Zapatero, pour ne citer que ceux-là, il y a beaucoup d’ingénuité et d’angélisme à ne pointer que des erreurs là où font système des partis-pris de défense des marchés et, foncièrement, du capital financier-industriel.

(2) État espagnol : victoire de la droite, horizon de crise majeure

Espagne : manifestations contre les coupes budgétaires dans la santé et l’éducation

Grève générale du 29 mars en Espagne : un essai réussi

Espagne, la réforme de trop  ?

L’article de Rue 89 : Le trou de mémoire de Sarkozy quand il dénonce l’Espagne de Zapatero

Pierre Haski | Cofondateur de Rue 89

Nicolas Sarkozy au Parisien ce dimanche :

« Un choix historique s’offre aux Français. La France n’a pas le droit à l’erreur. Les Français regardent ce qui se passe ailleurs : en Grèce, les salaires ont baissé de 22,5 %, l’Espagne vient d’être dégradée et est à 24 % de chômage… Or l’Espagne socialiste de M. Zapatero était l’exemple à suivre pour François Hollande. »

Seulement pour François Hollande ?

Devinette. Qui a dit, en janvier 2007 à Madrid, après trois ans de pouvoir de José-Luis Zapatero ?

« Que la France sans renier aucune de ses valeurs de solidarité et de justice regarde l’Espagne. Elle y verra ce que peut accomplir une société d’entrepreneurs, une société qui libère l’initiative et récompense l’effort, le mérite, le risque. Elle y verra comment la joie de vivre revient avec la réussite économique, comment la créativité revient avec la prospérité, comment le bonheur peut redevenir une idée neuve dans un pays qui l’avait perdu depuis longtemps. “

Deuxième devinette. Qui, à la même époque, vantait le système des subprimes à l’américaine, qui a par la suite précipité l’Espagne dans la crise dont elle paye encore les conséquences ? Vous connaissez évidemment la réponse, même si Nicolas Sarkozy évite de s’en vanter aujourd’hui.

Voir la vidéo

Sarkozy et les subprimes

Une fois ces corrections établies, il reste un fait : l’Espagne et la Grèce avaient à leur tête des chefs de gouvernement socialistes qui ont une lourde responsabilité dans la crise qui frappe leurs pays.

En mars dernier, lors d’une réunion des sociaux-démocrates européens à Paris, il y avait un élément (modeste...) d’autocritique sur cet échec de leurs formations qui, à un moment, ont été en position de peser sur le cours de l’Europe, et ont cédé aux sirènes néo-libérales dominantes.

Au-delà des arguments de campagne de Nicolas Sarkozy, il y a assurément des leçons à tirer pour éviter que, de retour aux affaires, la gauche en France et ailleurs en Europe, ne refasse les mêmes erreurs.

A lire aussi

Quand un socialiste français (candidat à la présidentielle) rend visite à un socialiste (chef de gouvernement) espagnol...

François Hollande dévoile son véritable programme à la City : nos commentaires. Par François Ruffin (Fakir)

................................

Point de vue. Le 6 mai battre Sarkozy, oui, sans hésiter...mais comment oublier Zapatero, l’ami espagnol de Hollande, tellement admiré hier par ...Sarkozy ?

http://poutou34.blogspot.fr/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Point de vue. Le 6 mai battre Sarkozy, oui, sans hésiter...mais comment oublier
1er mai 2012 - 08h26 - Posté par ROBERT GIL

voici une lettre que j’ai reçu dans ma boite mail a faire circuler rapidement pour ne pas oublier les trop nombreux engagements non tenus de Sarko et lui dire adieux :

http://2ccr.unblog.fr/2012/05/01/mo...






JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
1 commentaire
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
8 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On peut tromper tout le monde pendant un certain temps et certains pour toujours, mais on ne peut pas tromper tout le monde éternellement! Abraham Lincoln
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite