Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

exposition les 30 ans du Frac Languedoc Roussillon stop ça suffit !
de : lili-oto artiste art contemporain
mardi 26 juin 2012 - 09h09 - Signaler aux modérateurs

Le changement c’est maintenant, nous chantait-on sur un air culturel de marketing politique pendant la campagne présidentielle et législative ! Mais il ne sera ni pour maintenant et ni pour demain ! Rien ne changera, ni dans l’art contemporain comme dans tous les secteurs, les injustices sociales, culturelles seront notre pain quotidien

Exposition Les 30 ans du Frac Languedoc Roussillon : 30 ans ça suffit ! Y en a marre ! Ras le bol ! Leurs dissolutions seraient un bienfait pour la communauté artistique en deuil d’ateliers pour travailler et de lieux d’exposition en France.

En France les artistes crèvent car il y a un monopole des institutions sur la diffusion de l’art contemporain, les Frac Fonds Régional d’Art Contemporain comme le Cnap, Drac ou les musées d’art contemporains sont les seuls responsables de cette faillite en cascade depuis trois décennies. La France, un pays qui devient totalement maudit pour les artistes créateurs auteurs.

Les expositions en 2012 cet été pour Les 30 ans des Frac : Fonds Régional d’Art Contemporain, un Frac par région financé par le contribuable est un prétexte à différentes expositions dans les Frac comme cette exposition "Les 30 ans du Frac Languedoc Roussillon", 30 ans stoppons les dégâts !

Les 30 ans de Frac apportent la preuve de l’inertie culturelle en France du ministère de la culture jusqu’aux conseils régionaux quelques soient leurs étiquettes politiques, gauche ou droite. L’anniversaire de cette association d’art contemporain d’utilité publique avec ces 30 ans de présence culturelle sur le terrain nous prouve que nous sommes immergés dans une culture française dans l’incapacité de générer de nouvelles perspectives culturelles. Ces 30 ans de Frac sont les 30 ans du refus de voir en France de nouvelles émergences alternatives indépendantes des pouvoirs des élus en région Languedoc Roussillon comme dans tous les 22 conseils régionaux.

Les 30 ans du Frac Languedoc Roussillon c’est 30 ans d’opacité sur la sélection des artistes achetés pour la collection ou exposés en région.

Les 30 ans du Frac Languedoc Roussillon ce sont 30 ans du refus politique de la part des élus, des conseillers régionaux, du président du conseil régional, d’égalité des chances dans la communauté artistique face à l’argent public et aux aides publiques.

Les 30 ans du Frac Languedoc Roussillon comme dans les autres Frac, ce sont 30 ans de conflits d’intérêts entre les directeurs des Frac avec les marchands d’art, les galeristes, les conservateurs et les collectionneurs. Des conflits d’intérêts dont la principale source est l’association CIPAC réunissant des acteurs du service public et des acteurs du marché de l’art contemporain, galeristes, critiques, commissaires d’expositions ou curator, etc…

Monsieur Emmanuel Latreille, directeur du Frac Languedoc-Roussillon cumule les titres et fonctions puisqu’il est aussi président du CIPAC accompagné de Bernard Zürcher vice président du CIPAC, marchand d’art (galeriste) qui travaillait auparavant au musée de l’Orangerie et au Palais de Tokyo, ex membre du comité de sélection des galeries participant à la FIAC à Paris. Voilà, un pied dans le service public et l’autre dans le privé et dans le marché d’art contemporain, c’est scandaleux, la honte !

Frac, Cipac, galeristes d’art, collectionneurs, musées d’art contemporain, il n’y a plus de frontière entre le public et le marché privé. Les différents responsables forment avec insolence grâce à l’argent public des réseaux d’influences où partout ailleurs ça ce serait puni de délit par les juges dans nos tribunaux. Des différents acteurs du privé et du public regroupés dans un lobbying d’art contemporain au sein d’une association. Ce lobbying décide des achats d’œuvres d’art pour nos collections publiques et décide des artistes sélectionnés pour les expositions publiques sachant que ces dernières servent de réputation aux artistes, enjolivent leurs CV afin de gonfler artificiellement leur cotation ou leur prix de vente en galerie afin d’enrichir les galeristes ou marchands d’art, et les collectionneurs qui spéculent sur les œuvres d’art. Voilà où valse l’argent public dans un pays où l’on inflige à la population française l’austérité des plus pauvres à la classe moyenne. Tout ceci est une honte, un scandale alors que les artistes en en grande majorité n’ont plus d’atelier et de lieu pour exposer en France. Il faut remonter sous Pétain sous l’occupation et son gouvernement collabos d’extrême droite pour retrouver une telle catastrophe, une telle débâcle s’exemplifiant au fil du temps en un naufrage sans précédent chez les artistes plasticiens, artistes peintres, sculpteurs, installateurs, plasticiens vidéastes, (…) dans la création contemporaine en France.

2% d’augmentation du Smig mais des millions d’euros pour des institutions d’art contemporain comme la biennale d’art contemporain de Lyon (budget de 7 millions d’euros) et tout ça pour faire crever les artistes créateurs auteurs en France ! Cherchez l’erreur !!!

Piqure de Rappel : en 2005 Lili-oto possédait un espace d’art contemporain Artoong Studio à Bordeaux après avoir quitté Paris et Lyon, il proposera publiquement une autre feuille de route pour le Frac Aquitaine en plein crise, démissions en cascade... N’étant ni aidé ni subventionné, connaissant des difficultés de quelques milliers d’euros, lili-oto et Artoong Studio seront virés de leur espace à Bordeaux dans les mois qui suivirent cette lettre publique au Frac Aquitaine, l’espace Artoong Studio programmait plus d’exposition que le Frac... Aujourd’hui Lili-oto vit à Narbonne et il n’a pas d’atelier pour mener son activité artistique comme beaucoup d’autres artistes narbonnais et il ne trouve plus de lieu pour exposer. La ville de Narbonne qui est gérée par le Parti Socialiste exposera cette exposition en hommage au Frac comme d’autres lieux aux alentours dans tout le Languedoc Roussillon... Lili-oto cherche un lieu pour remonter Artoong Studio, résistance du PS qui refuse de débloquer des lieux vides à L’abandon appartenant à la ville, préférant sa bureaucratie culturelle médiocre et les rats accompagnés du salpêtre dans des espaces vides ! Le maire de la ville lui avait promis pendant les élections une réunion avec la communauté artistique narbonnaise que lili-oto lui avait demandé, on attend toujours !

JPEG - 30.8 ko
Frac 30 ans ça suffit ! STOP !
exposition les 30 ans du Frac Languedoc Roussillon

lili-oto, artiste plasticien / art contemporain

http://www.lili-oto.com/



Imprimer cet article





14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
1 commentaire
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
2 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
7 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les grandes choses de l'Etat sont tombées, les petites seules sont debout, triste spectacle public. On ne songe plus qua soi. Chacun se fait, sans pitié pour le pays, une petite fortune particulière dans un coin de la grande infortune publique. Victor Hugo, 1838
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite