Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

France cet été des expositions cachent la misère sociale des artistes – Lili-oto
vendredi 27 juillet 2012 - 12h43 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

En France comme en Languedoc Roussillon sur le parcours de vos vacances cet été vous trouverez des milliers d’expositions d’art contemporain ou d’arts singuliers qui cachent la misère sociale des artistes.

En Languedoc Roussillon, dans l’Aude, Narbonne comme partout ailleurs, les expositions fleurissent votre quotidien, mais allez parler aux artistes des réalités sociales dans lesquelles ils pratiquent leurs activités artistiques et dans lesquelles ils vivent. C’est une catastrophe !

Une sculpture en hommage au criminel Mao (40 millions de morts) est installée à grand frais à Montpellier par la région Languedoc Roussillon, la ville de Montpellier et l’agglomération pendant que les artistes contemporains dans la même région crèvent dans l’exclusion artistique et sociale. Plusieurs centaines de milliers d’euros pour l’infâme Mao, l’auteur de la révolution culturelle qui envoyait des artistes chinois en camps de travail, interdits de pratiques artistiques et d’exposition, insultés publiquement ou assassinés, leurs œuvres d’art détruites.

Des modes de fonctionnement politique et culturel qui rappellent ceux utilisés par les nazis avec l’art classé dégénéré et des artistes dénoncés comme dégénérés… La révolution culturelle de l’assassin Mao ne peut que nous évoquer en France les 500 ou 600 tableaux d’art moderne (Picasso, Ernst, Miro, Leger…) brûlés dans le jardin du jeu de Paume en juillet 1943 par les nazis devant les yeux de Rose Valland, une résistante qui a risqué sa peau au jeu de Paume pour essayer de sauver notre patrimoine artistique.

Cette sculpture de l’assassin Mao en Languedoc Roussillon fera froid dans le dos aux artistes chinois censurés en 2010 qui ont essayé d’exposer les réalités scandaleuses de cette révolution culturelle. Une exposition interdite sous prétexte qu’ils n’avaient pas de licence pour exposer et vendre des œuvres, un prétexte fallacieux ! Des méthodes gouvernementales de la junte militaire chinoise d’actualité puisque en France des artistes (quelques sombres crétins) revendiquent des statuts similaires, un statut professionnel d’artiste obligatoire pour pouvoir exposer et diffuser nos œuvres, alors qu’exposer et diffuser nos créations artistiques relèvent d’un droit enchâssé dans la liberté d’opinion et d’expression, article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme…

Cette sculpture en hommage à cet assassin Mao a été installée scandaleusement sur la place dite des " grands hommes " à Montpellier, c’est la preuve qu’aux yeux des élus les artistes contemporains en Languedoc Roussillon ne méritent qu’exclusion et la place des parias, des déconsidérés, des blacklistés et des blackboulés !

Qui sont réellement ces élus qui nous gouvernent ? Où va-t-on avec cette mondialisation de la globalisation de cette culture ultra libérale mafieuse ? Ne sommes-nous pas en présence en France d’une régression intellectuelle et culturelle qui nous rejoue les mêmes vieilles formules politiques autoritaires au profit d’une économie qui ruine volontairement notre population et envoie hommes et femmes dans le chômage, l’austérité et l’exclusion ?

Les institutions publiques d’art contemporain en Languedoc Roussillon comme dans les autres régions ont sous la décision politique des élus depuis 25 ans le monopole de la diffusion de l’art contemporain sur tout le territoire avec des expositions coûteuses et payantes pour le public alors que c’est déjà l’argent de votre impôt qui a permis leurs mises en place. Ces institutions comme le Frac Languedoc Roussillon ou les musées d’art contemporain tuent la diversité artistique et écrase à grand frais nos libertés d’expression et de diffusion. Tout cet argent public pour organiser des commandes débiles comme cette sculpture de Mao ou des expositions publiques onéreuses est de l’argent public que les élus ne donnent pas aux artistes contemporains pour soutenir leurs initiatives, leur demande récurrente d’atelier et un soutien financier à leur autonomie artistique.

Le Frac Languedoc Roussillon, qui dépend du conseil régional Languedoc Roussillon monopolise plusieurs lieux cet été 2012 pour ces 30 ans de vie sur tout le territoire de la région Languedoc Roussillon. Quand je dis plusieurs lieux, c’est un très grand nombre d’espaces qui auraient pu servir pour des artistes d’ici, mais comme vous le savez, les touristes viennent en vacances dans la région pour qu’on leurs remette le même couvert qu’à Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Bordeaux ou dans les grandes agglomérations… Ben voyons !

Ces institutions d’art contemporain sont pires que des sangsues, elles font crever les artistes plasticiens, artistes peintres, photographes, sculpteurs, installateurs, vidéastes, (…). Pour 99% des artistes, elles représentent un prétexte à une action régionale culturelle coercitive, vorace, prédatrice, autoritaire, arbitraire et discrétionnaire contre leurs intérêts…

Des multiples lieux publics sont à leur disposition pour nous empêcher, nous, artistes, à ne plus monter nos propres expositions, à ne plus vendre quelques œuvres pour vivre et renouveler les outils et matériels nécessaires à notre pratique artistique, à ne plus rencontrer notre public, et peut-être tout simplement à pousser des artistes au suicide…

le Frac (fonds régional d’art contemporain) Languedoc Roussillon, la même institution à elle toute seule expose :

- dans l’AUDE  : à la salle des Consuls à Narbonne, au LAC à Sigean, à La Pépinière à Ventenac

- Dans le GARD  : au Carré d’Art-Musée d’art contemporain de Nîmes et à l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes

- Dans l’HÉRAULT  : à la Chapelle des Pénitents à Aniane, au Musée archéologique Henri-Prades à Lattes, au Musée de Lodève, à l’École supérieure des beaux-arts de Montpellier Agglomération et à l’École nationale supérieure d’architecture de Montpellier

- En LOZÈRE  : à la Chapelle des Pénitents à Mende et au Vallon du Villaret à Bagnols-les-Bains

- Dans les PYRÉNÉES-ORIENTALES : au Centre de sculpture romane à Cabestany, à la Forteresse de Salses à Salses-le-Château et au Couvent des Minimes à Perpignan… Sans compter des expositions publiques pour leurs amis et leurs réseaux dans le Languedoc Roussillon…

Artoong Studio n’a toujours pas trouvé de lieu pour s’installer en trois ans de présence dans l’Aude et le Languedoc Roussillon, après avoir eu un espace d’art contemporain à Bordeaux qui proposait plus d’expositions que le frac Aquitaine à Bordeaux. Quelques petites expositions ont été montées en Languedoc Roussillon dont une contre Sarkozy, car Artoong Studio et Lili-oto n’ont jamais caché leur appartenance politique et leur lutte pour une société à visage humain, solidaire et équitable, ce fut la seule exposition ouvertement dans l’art contemporain en France contre Nicolas Sarkozy pendant les 5 années de son gouvernement.

Pour qui roulaient politiquement les institutions d’art contemporain sous Sarkozy qui ont profité des largesses de ses subventions pour des expositions « bling bling » comme celles organisées au Château de versailles ?

Tout ceci ne peut plus continuer. 50% de la population s’est abstenue, a voté blanc ou nul lors des dernières élections législatives. Ce n’est pas en nous faisant crever et en nous laminant qu’ils vont réduire le mécontentement chronique de la population en France et en nous faisant avaler que l’austérité est salutaire pour le pays. Prêter des lieux ou des espaces vides propriétés publiques de la région Languedoc Roussillon, du département de L’Aude ou des communes de Narbonne ne coûtent rien aux collectivités, alors que les institutions d’art contemporain coûtent des dizaines et des dizaines de millions d’euros par an à l’état et aux collectivités. Cette austérité pécuniairement profite à qui ?

Lili-oto est furieux comme d’autre artistes, il n’exposera pas cet été 2012 l’une de ses grandes installations artistiques, mêlant l’art végétal, sculptures, mobiles et suspensions à la vidéo et à l’architecture éphémère car nous n’avons pas trouvé de lieu. Comme tant d’autres artistes privés d’exposition sur le territoire Languedoc Roussillon comme partout en France, ces non expositions sont bien des censures d’artistes liées à un monopole public qui engrange conflits d’intérêts, balance avec les élus l’argent public par les fenêtres comme cette sculpture en hommage à un assassin et qui partage avec les gros marchands d’art et les gros collectionneurs d’art des délits d’initiés grâce à l’argent public et l’espace public…

Lili-oto artiste plasticien, peintre, sculpteur, vidéaste, installateur, web artiste, poète, scénariste de longs métrages, ( chef décorateur et ensemblier dans le cinéma ou Tv sans boulot... )

JPEG - 97.2 ko
Artoong Studio languedoc Roussillon
espace d’art en manque d’espace

http://artoong-studio.over-blog.com/

ou

http://www.lili-oto.com/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
France cet été des expositions cachent la misère sociale des artistes – Lili-oto
30 juillet 2012 - 22h58 - Posté par muriel

Bravo pour ton article qui est complet. Des vérités comme le talent et la compétence dérangent...



France cet été des expositions cachent la misère sociale des artistes – Lili-oto
11 août 2012 - 11h15 - Posté par Adé

Salut !!!!!
Absolument d’accord, et pour cause...je suis un artiste de Béziers, mon nom c’est Adé ( j’ai des images sur facedebook..)..je confirme que cette attitude se développe et que la censure dont je fais régulièrement les frais m’empêche de montrer mon travail.. Voilà, je vais pas m’étendre mais je cherche du monde pour agir..genre création d’un collectif radical (mais pas d’opportunistes qui font style, et qui lustrent les hauts de chausse dès qu’ils ont une occase..)
Bien à vous,
Artistiquement,
Adé






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Chacun est l'ombre de tous. Paul Eluard
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite