Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les pseudo-frondeurs du PS... Pétards mouillés...
de : Bernard SARTON
mercredi 17 septembre 2014 - 19h08 - Signaler aux modérateurs
39 commentaires

On allait voir ce qu’on allait voir ... Les frondeurs sur tous les médias balançaient leur discours de révoltés du Bounty ... Hollande-Valls tremblaient devant leur révolution de palais ... Nous étions au bord de la crise du régime sous l’œil goguenard de la droite et de l’extrème-droite ... Mais la droite ne veut pas le pouvoir pour l’instant car elle serait vite en capilotade ... Et Mardi à 15h Valls a encore enchanté d’amour le Patronat de droit divin et comme un seul homme le PS a voté la confiance avec quelques dizaines d’abstentions de frondeurs qui ne veulent pas retourner devant leurs électeurs pour prendre une déculottée méritée . Pendant ce temps les Français dans leur masse sont aux abonnés absents car tout se joue sans eux pour le moment .

Les "sans-dents" et les "illettrés" continuent de ronger leur frein en attendant le nouveau dentiste progressiste et le Professeur de lettres miraculeux de pédagogie . Nos élites douchés au savon Chanel ne fréquentent plus le Marais et la cour des miracles par peur du virus Ebola que le Père Le Pen a traité de Monseigneur . Tout continue comme avant dans cette crise sans fin qui ronge la société capitaliste en perdition sans aucune rémission .

J’ai exprimé il y a quelques jours mon analyse de la situation politique et je reste persuadé que nous sommes dans une phase de décrépitude avancée du système capitaliste mondialisé . Les forces révolutionnaires sont encore dans l’expectative en ce moment où s’accélère une crise économique sans pareil dans l’histoire humaine .Nous ne sommes pas encore dans le cataclysme mais le système et ses dirigeants nous y précipitent par la force des choses comme l’avait prévu Marx et bien d’autres théoriciens du capitalisme . Il faut dire la vérité au peuple abasourdi par les annonces médiatiques mensongères sur l’austérité nécessaire . Rien n’est écrit à l’avance et la nouvelle société doit surgir sur les décombres de la défunte société capitaliste . Il n’y a plus de faux semblant réformiste pour appréhender l’avenir révolutionnaire de l’humanité . Les mots ne suffisent plus pour calmer les esprits en colère et nos dirigeants socialistes au pouvoir , malgré les frondeurs bidons, sont immobilisés par leur peur de déplaire aux financiers qui les dirigent en coulisses . L’amour du Patronat c’est un amour à sens unique vers le coffre-fort des gros actionnaires rapaces jouissants d’or en guise de sperme . Oui le temps est compté au système et les pétards mouillés des frondeurs ne sont qu’une péripétie médiatique dans des évènements qui s’accélèrent vers une choc dramatique entre les exploités et les exploiteurs qu’on appelle "lutte de classe" .

Nous débattons plus ou moins bien sur ce site pour condamner le système capitaliste et ses valets gouvernementaux . Nous exposons nos analyses et nos contradictions et chaque jour qui passe nous apporte des luttes plus ou moins nombreuses qui sappent le système méthodiquement . Ils ne peuvent plus sauver le système car ils n’ont plus que des pétards mouillés même avec des avions à technologie avancée . Alors nous devons nous mobiliser encore plus pour expurger tous les oligarques comme Porochenko qui tremblent devant les séparatistes ukrainiens ou Cameron devant les écossais . Les ouvriers du Donbass montrent l’exemple et nous pouvons et devons devant l’histoire nous rassembler pour mettre à mort le système capitaliste et son économie de marché gloutonne et irrespirable .

"L’internationale" doit devenir réalité dans toutes ses phrases chantées à l’unisson lors des meetings et les Frondeurs du PS par leur abstention démontrent qu’ils ne la savent pas par cœur . C’est vrai qu’ils se douchent assez souvent au savon Chanel .

Bernard SARTON , section d’Aubagne



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 07h12 - Posté par F Sharifi

Merci Bernard de ton analyse.

C’est ainsi, l’imposture de nos pseudo- frondeurs qui participent activement au grand mensonge du PS .

De fausses critiques à Valls, nos pseudo "frondeurs", qui selon le cas manifestent ,le goût de la contradiction, de la critique et de l’insubordination. Mais jamais un goût pour l’action !

A l’autre bout du monde Rafael Correa d’Equateur donne une petite leçon aux néolibéraux du PS . Le président équatorien, l’a annoncé ce week-end : il envisage d’instaurer un salaire maximum dans les entreprises privées. Le rapport entre le plus bas et le plus haut salaire devrait être fixé de 1 à 20.



Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 08h03 - Posté par nounours

il est un livre qu’il faut lire
"la prophétie de Golgotha" de Jean Michel Riou



Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 10h34 - Posté par A.C

Les frondeurs sur tous les médias balançaient leur discours de révoltés du Bounty

Grâce aux cotisations des adhérents du Peuceu-feu, ils purent ainsi se taper la cloche sur laFête de l’Huma, avec JLM, la Duflot, et autres mickeys de la relève deGôche..
LE hyaric et son parti(le tien) offrirent à ces "idiots utiles" de Valls un certificat de résistants, les exhortantsà passer du caca nerveux à la diarrhée anti-Hollande..

Comme si Valls mis en minorité(ce qui était exclu de toutes façons), François allait "enfin" comprendre que la"nouvelle donne "c’était , pour affronter le K, une majorité "rose(FDG PS)- Verte...
Ce ne sont pas le socialistes mettant au point cette pseudo guéguerre , visant à retenir desélecteurs choqués par l’ovation du Gattaz- qui sont à critiquer, Bernard.
Ce sont les salauds qui légitiment cette diversion.

Je l’écrit ailleurs, cette pantalonnade de la Courneuve, ce discours à chier de le Hyaric , cela est de la même stratégie , sur flanc"gô^che" ,que le numéro de Gattaz offrant à Valls avant son discours des "fuites" de plans du MEDEF.., pour permettre aux socs de "gauchir" le discours, et de rassurerles gens dans la merde, en offrant une augmentaion du minimum vieillesse de trente centimes par jours....

Ces types d’opération sont des leurrres anesthésiants

..

Sans colère, j’affirme que ce dispositif contre-révolutionnaire, que les Laurent, JLM, Montebourg et autres offrent au couple Kapital/pouvoir ,c’est un peu comme si , en 43, des chefs de RESISTANCE avaient distribué aux FTP des fusils avec ballles à blanc..C’est le Nazisme qui aurait objectivement été bénéificaire dun renfort aussi pourri que celuides miliciens de Darnad ou Doriot.

Je sais que tu recherches, comme mioi, un chemin pour sortir de cette putain de Société
.

Mais si lundi matin, pour rentrer à Bordeaux après 3 jours de débats passionats(je ne parle pas de ceux organisés par TES chefs) j’étais monté dans un wagon désaffecté à Montparnasse, ou il y aurait eu d’inscrit" Destination BORDEAUX"..je seraiss en train de râler parce qu’on est encore àquai...
cequi m’empêcherait de commenter ton article..et de t’adresser un cordial salut.........COMMUNISTE, bernard !

Si mon Barça émerveille les amoureux du foot(pas trop, hier au soir) c’est parce qu’ils jouent avec un ballon ROND..

Tu cherches àégaler MESSI ..mais avec une balle de tennis au pied..

 Médocain du temps ou je portais le maillot rouge aux législatives de 73 à 86, je rappelais que du vinaigre mis dans une bouteille avec étiquette Chateau Mouton Rotschild 1949, cela ne faisait pas un grand cru..

Les Frondeurs, le FDG, les "mutins" roses , c’est du vinaigre avec arsenic.

TOUS CEUX ( de TES dirigeants à JLM) qui veulent faire croire que c’est "potable" sont complices d’empoisonnement..

Appointés pour cela, avec déjà l’oeil sur les cantonales et régionales

Bernard stp.

Si tu penses que soulager quelque misère dans Aubagne passe par ton maintien au PC, je respecte totalement

J’ai des copains comme toi.
Sauf qu’ils ne viennent pas sur Bella Ciao, démontrer qu’ils ont des capacités d’analyse..

Trèsfranchement, j’arrive à les plaindre mais je necherche plusà ne pas les contrer..

Toi, c’est plus chiant : tu réfléchis..et tu persistes..


TU"intellectuallises" ta thérapie..

Tu peux en séduire quelques uns.
Moi, je sais que Bella Ciao, c’est , pour toi, un "moment" ou tu te "nettoies"

Comme quand, privé de salle debains, jeune, je me rendais au douches municipales le samedi matin pour en sortir propre...

Mais si , aussitôt après je m’étais parfumé à l’aéroso3WC propre"..’les"nanss" qu’on essayait d’"emballer" au bal demon quartier populaire,,m’auarient refusé tout tango....

 :)

Amitié sans langue de bois.Bernard

Alain dit A.C

"La VERITE est Toujours Révolutionnaire"

Lénine



Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 11h19 - Posté par richard PALAO

dis BERNARD , avec ton expertise , tu pourrais peut-être pondre un texte sur les "pseudo-frondeurs " du PCF ....


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 16h55 - Posté par

Pourquoi pas ...J’y songe ... mais j’ai avant à réveiller ma section qui a du mal à digérer la défaite des municipales avec la démission du secrètaire de section candidat à l’union à tout prix . Il es parti et nous serons en conférence de section le 27 septembre pour analyser tout ce fatras politicien et élire une nouvelle direction dont je pense faire parti après avoir démissionner pour désaccord avec la majorité lors de la désignation de la liste "Arc-en-ciel" aux municipales . Tout est difficile avec les militants et adhérents habitués à la délégation de pouvoir pour changer les codes et les votes fidélistes aux directions . Pourtant le peuple est plus contestataire qu’on le croit et les partis politiques restent englués dans leur "bureaucratie" statutaire sans chercher les causes véritables de leur rejet . la direction du PCF persiste et signe avec prudence avec les frondeurs PS inutiles pour le mouvement de masse en colère .Mais la vie de crise que nous vivons va remettre les pendules à l’heure comme dans les années 30 même par un passage fascisant temporaire qui pointe à l’horizon . Notre bourgeoisie cherche un sursis après l’échec Sarkozy-Hollande , la mère Le Pen peut lui fournir quelques années de répit si les révolutionnaires restent l’arme au pied .Les frondeurs alors auront disparu des médias et nous nous serons dans une presque clandestinité . Mais le peuple change d’avis en fonction de la situation économique et sociale qui l’accable . Nous allons voir cela dans les mois et les années qui viennent ...

Bernard SARTON


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 17h10 - Posté par

En effet la vérité est peut-être révolutionnaire ...Mais il nous reste à être entendu et compris du peuple dans sa masse ; pour l’instant Fête de l’Huma ou pas , élu ou pas, militant ou pas , nous sommes bloqués par un mur idéologique historique qui prend l’eau mais qui résiste encore à la crue qui monte . Tout ce que tu dis avec humour caustique reste une réalité mais jusqu’à quand ? Le PCF avec son organisation plus ou moins centralisé est en parti sclérosé mais il est composé de militants sincères et dévoués au peuple qui peuvent évoluer rapidement face à cette crise dramatique du capitalisme mondialisé . Le capital va se charger de nous faire bouger par sa capacité d’autodestruction analysée avec maestria par Marx dont les écrits redeviennent d’actualité ...

Bernard SARTON


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 13h53 - Posté par arnold

Conseil de lecture : Julian Mischi, "Le Communisme désarmé"

"Le PCF a-t-il abandonné les classes populaires ?"

http://terrainsdeluttes.ouvaton.org...



Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 17h02 - Posté par NOCTURNE

Bernard ,mon camarade, qu’attents tu pour RÉ FORMER ce PC qui ne mérite plus ce beau nom de COMMUNISTE.
Qu’attends tu pour rejoindre ceux qui veulent ( re ) CONSTRUIRE un mouvement
de classe , un mouvement réellement révolutionnaire, internationaliste, qui puisse
impulser les luttes et amener de concert avec les masses salariales le chemin
de la paix ,de l’espoir, du socialisme.
Toi ,comme moi ne sommes plus tout jeunes, le temps presse,si nous voulons voir que les masses se mettent en marche.
`
Ne passe pas a coté de l’histoire !

cordialement


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 17h43 - Posté par

C’est ce que j’essaye de faire avec d’autres ... Mais ce n’est pas simple ..Il faut que les évènements obligent à "révolutionner" tout le mouvement révolutionnaire même au dehors du PCF ...Le PRCF travaille dans cette voie . Les communistes n’ont pas encore digérés l’erreur du programme commun et de l’union de la gauche prôné par l’équipe thorézienne . Mais la fin de l’URSS a permis d’ôter le carcan dogmatique et le mouvement communiste devrait reprendre de la puissance face à cette crise du capitalisme mondialisé . La jeunesse actuelle peut nous étonner malgré le téléphone portable et le iPhone . Restons jeunes et optimistes comme nous l’étions au moment du mouvement de 68 qui nous a déçu par la faute de la génération Thorézienne aux ordres du Moscou pour sauver De Gaulle avec son capitalisme monopoliste d’Etat qui termina les trente glorieuses . Les historiens marxistes devraient analyser tout ce moment d’erreurs stratégiques du communisme européen . Pour ma part je l’ai fait en tant que militant qui a vécu toute cette période historique .

Bernard SARTON


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 17h54 - Posté par A.C

Les historiens marxistes devraient analyser tout ce moment d’erreurs stratégiques du communisme européen . Pour ma part je l’ai fait en tant que militant qui a vécu toute cette période historique

On peut oser unechancognerie ?
Je traduis en référence à d’autres défauts

"Les fumeurs etautres détenteurs de records de taux de triglycérides et de cholestérol devraient analyser les dégâts que tabac et alcool occasionnent
Pour ma part je l’ai fait en tant que mec d’une génératioon que 27 mois de djebel n’avaient pas rendus sobres et futés.

ET j’ajoute..
. :Pour fêter cette analyse je m’allume un pétard et je me siffle trois pastis

.

AC
Toute comparaison avec cette connerie et le fait que Sarton soit cotisant au Peuceufeu serait absolument indépendante de ma volonté..

.........
.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
18 septembre 2014 - 20h21 - Posté par NOCTURNE

Restons jeunes et optimistes comme nous l’étions au moment du mouvement de 68 qui nous a déçu par la faute de la génération Thorézienne aux ordres du Moscou pour sauver De Gaulle avec son capitalisme monopoliste d’Etat qui termina les trente glorieuses . Les historiens marxistes devraient analyser tout ce moment d’erreurs /quote


Si le parti a l’époque avait suivi les aventuriers gaullistes, il n’y aurait plus d’historiens marxistes pour en faire l’analyse
DE Gaulle n’a pas été voir Massu pour manger une choucroute.
Tu as oublier les contres manifs Gauliste ,toute aussi importantes que les nôtres
et nous aurions eu en plus l’armée contre nous.
Les travailleurs n’étaient pas prêt a faire plus que ce qu’ils ont fait , voir les avantages acquis


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 09h28 - Posté par

"Les travailleurs n’étaient pas prêt a faire plus que ce qu’ils ont fait , voir les avantages acquis"
avec 10 millions de grévistes,et trois semaines de gréves massives et reconduites le prolétariat n ’est pas prêt dis tu,mais alors quand le sera t il ?
il y aura toujours un doute sur le niveau de la lutte de classe nécéssaire pour enclencher une dynamique révolutionnaire ,ce doute sera toujours utilisé par ceux qui calent devant la révolution.
si on doit attendre d’être certain que la lutte et le prolétariat sont clairement au niveau et préts ,on ne fera jamais rien.
10 millions de grévistes sur environ 15 millions,c ’est énorme,et dans l’histoire il faut saisir les moments exceptionnels qui dérogent aux lois mécaniques et linéaires.
Parfois un instant ne reviendra pas avant des décennies,et le reflux sera immense ,tout comme le flux le fut alors il faut s’en saisir.
Des risques existent ? oui et toujours il en sera ainsi.
de l’autre coté de la barricade eux n’hésitent pas quelque soit le rapport de force en leur défaveur,ils font la contrerévolution.
combien se précipitèrent à la Bastille le 14 juillet 1789 ?
bien peu et pourtant ....


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 10h53 - Posté par richard PALAO

toujours la même regaine sur MAI 68 : les travailleurs étaient prêts à prendre le pouvoir ...

Relisons les cahiers de revendication des travailleurs de l’époque , je défis quiconque de trouver la prise du pouvoir par la classe ouvrière ...

il n y a avaient que les "maoistes" COHN BENDIT , GEISSMAR , SAUVAGEOT , qui n avaient jamais mis les mains dans le cambouis , tous recyclés et social-démocratisés et pro-européens qui prétendaient qu’il suffisait de se baisser pour ramasser le pouvoir ...

Le pouvoir ne pouvait en aucune façon être assuré par les travailleurs puisque tout comme aujourdhui , il n y avait pas de parti révolutionnaire suffisemment puissant , que la droite et la sociale démocratie était largement majoritaire dans le pays et celà c ’est vérifié lors des élections législatives qui ont suivi mai 68 , la gauche a été battue à plate couture et les gaullistes ont obtenu la majorité absolue ...

Ou sont passées les voix des 9 millions de grévistes "prêts" à prendre le pouvoir ?


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 15h02 - Posté par

""Relisons les cahiers de revendication des travailleurs de l’époque , je défis quiconque de trouver la prise du pouvoir par la classe ouvrière ""

de même si on relit les cahiers de doléances de 1789 ,le peuple de l’époque ne demandaient ni république ni révolution !!
et ils on fait tout ça !!!
Alors la rengaine c ’est plutôt :le peuple n’est jamais prêt !!
oui je sais la révolution de 89 etait bourgeoise mais même eux ne demandaient ni république ,ni révolution,c ’est donc que jamais devant un évènement majeure le peuple annonce son intention révolutionnaire,et c ’est l’inattendu qui surgit et peut faire basculer du coté de la révolution.
Ton argument des 9 millions de voix des grévistes ,c ’est justement la preuve que passé le moment ,tout reflux ,c ’est ainsi ,c ’est quasi une loi historique.
Alors la discussion pourra durer longtemps ,mais il y a bien eu un instant,une possibilité,ou il était possible d’orienter l’histoire en notre faveur,mais un parti et un syndicat (pas seuls) en ont décidé autrement.
la rengaine c ’est depuis quasiment un siecle :non les salariés ne sont pas prets.
si tu possédes "le "moyen de savoir si le prolétariat est prêt,sans risque d’erreur,alors tant mieux ,moi non jamais,mais je pousserai vers la sortie révolutionnaire d’une crise comme 1936 ou 1945 ou 1968.
si on attend qu’un parti soit majoritaire en idée, en action,en lutte et en plus que le capital soit affaibli à ne plus pouvoir faire une contrerévoluion ,les conditions sont telles que ça devient quasi impossible.
Oui ,oui et oui il faudra bien prendre un énorme risque car jamais on ne saura si le peuple est "prét".


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 16h09 - Posté par richard PALAO

je respecte ton analyse , mais elle ne repose pas sur des faits mais sur tes propres sentiments , or les faits sont têtus :

pas de parti révolutionnaire avec des propositions pour donner le pouvoir au peuple

une classe ouvrière qui avait "seulement" pour objectif d’ améliorer son quotidien et pas de changer la société

des syndicats divisés

des gaullistes bien organisés et unis par une même idéologie et qui avait reçu le soutien de l’ armée

une paysannerie encore importante , totalement opposée à un changement politique

une base électorale largement à l avantage de la droite

alors faire la révolution OUI , mais avec qui , avec quelles forces organisées , pour quels objectifs ?

Le problème n est donc pas de savoir quand le peuple est prêt , et encore moins de le décréter à sa place, mais de construire le parti révolutionnaire et le rapport de force sinon il n y aura même pas lieu de se poser la question de savoir si nous avons le "choix" entre socialisme et barbarie car se sera la barbarie assurée .


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 18h32 - Posté par

""Le problème n est donc pas de savoir quand le peuple est prêt , et encore moins de le décréter à sa place, mais de construire le parti révolutionnaire et le rapport de force sinon il n y aura même pas lieu de se poser la question de savoir si nous avons le "choix" entre socialisme et barbarie car se sera la barbarie assurée .""

la construction du parti revolutionnaire est une condition sine qua non ,je suis bien d’accord avec toi,mais décider si le peuple est prêt est aussi une question primordiale et là ,on est dans le subjectivisme .
et je pense qu’en plus l’irruption révolutionnaire peut être un événement court dans le temps,à ne pas manquer.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
20 septembre 2014 - 09h33 - Posté par

et je pense qu’en plus l’irruption révolutionnaire peut être un événement court dans le temps,à ne pas manquer.

Absolument.

Et trop facile, quand on le manque, de justifier a posteriori en s’appuyant sur le retour de bâton.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
20 septembre 2014 - 16h49 - Posté par

"je respecte ton analyse , mais elle ne repose pas sur des faits mais sur tes propres sentiments , or les faits sont têtus :

ha les faits sont têtus ,certes mais à chaque fait il y a plusieurs interprétations possibles .
trop facile d’envisager que seule "son" interprétation soit la seule vérité.
et l’argument des cahiers revendicatifs que tu cites est totalement annulé par sa logique propre quand on évoque les cahiers de doléances de 1789.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
21 septembre 2014 - 11h47 - Posté par richard PALAO

On peut aujourdhui théoriser à l’infini pour décider que la situation était pré-révolutionnaire , or je persiste à dire que les faits sont têtus car en 1968 , avant , pendant et après les évènements PERSONNE ne le pensait hormis une infime minorIté de ceux que l’on appelait gauchistes mais qui n étaient que des petits bourgeois .

Un autre fait , si l’on croit comme moi que ce sont les masses qui font l’histoire , il est incontestable qu’ en mai 68 , les masses ne se réclamaient pas d’une quelconque révolution et n’ont pas chercher à prendre le pouvoir , il est donc à mon avis peut crédible de dire que le PCF ou la CGT sont responsables de "l échec" , car lorsque les masses le veulent , l’histoire le prouve , rien ne peut leur résister , et ce ne sont donc pas DE GAULLE , SEGUY ou WALDEK qui auraient pu les empêcher de prendre le pouvoir .
la raison est donc à rechercher ailleurs notamment dans l’absence d’un parti révolutionnaire qui aurait pu préparer les masses à cette prise de pouvoir aussi bien d un point de vue organisationnel qu’ idéologique .

N’oublions pas un point important : en 1968 , le capitalisme n ’était pas en crise systémique , et il y avait du grain à moudre , voir l’ importante augmentation du salaire minimum et des salaires en général , la réduction du temps de travail etc ...qu’on le veuille ou non , ça calme les ardeurs révolutionnaires car celà laisse à penser que le réformisme permet d’obtenir des avancées sans tout bouleverser , ça aussi c est un fait incontestable que ceux qui menaient les grèves et les manifestations ont bien été obligé de prendre en compte . Car au final qui a décidé d"arrêter le mouvement et de reprendre le travail , si ce ne sont les travailleurs eux-même dans les AG quotidiennes ?


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
21 septembre 2014 - 17h15 - Posté par

je t’ai répondu sur les faits chacun peut les lire à sa façon et je t’ai rappelé que PERSONNE non plus en 1789 ne pensait à une révolution,une république et l’execution du roi !!
et pourtant cela s’est fait !! et là aussi sans parti révolutionnaire,mais des hommes ont osé,voila tout !
chez nous en 68 non seulement le parti des travailleurs assez important en nombre et en influence ,non seulement n’a pas osé mais de plus à freiné des 4 fers !
j’entendai lors des réunions de cellule chez mes parents la quasi haine des gauchistes et cé’tait une curée contre les étudiants gauchistes ,presque aussi détestés que les gaullistes chez les communistes !
et 25 ans plus tard j’entendrai dire des communistes qui cassaient du gauchiste
en 68 :
oui on raté le coche en1968 ,oui le pcf a bradé l’issue révolutionnaire,et cela au profit d’une union de la gauche collaboratrice de classe.

tu vois tous les communistes ne voient pas les faits de la même maniére.
Alors la théorie "les faits sont têtus" ne veut rien dire.

tiens un fait c’est la ligue communiste qui lancera le mot d’ordre des 35 heures,et le soir même à la réunion de cellule cela sera considéré comme utopiste et démagogique,moi qui venait de lire "le droit à la paresse" je ne comprenais plus rien.
mais déjà je sentais comme un gros probléme.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
21 septembre 2014 - 17h53 - Posté par richard PALAO

effectivement nous avons une divergence "communiste" , tu crois que des minorités peuvent changer le cours de l histoire , moi je crois que ce sont les masses qui font l histoire , et celle-ci démontre qu en 68 , les masses n ont pas voulu aller plus loin que la satisfaction de leurs revendications , et c est donner plus d influence qu ils en avaient que de croire que ce sont la CGT et le PCF qui ont empêcher ces masses de faire la révolution ou c est prendre les travailleurs pour des veaux ( comme l a dit DE GAULLE ) auxquels ont donnent l ordre de se mettre en grève puis de stopper cette grève sur ordre des chasseurs de gauchistes .


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
22 septembre 2014 - 09h28 - Posté par

""effectivement nous avons une divergence "communiste" , tu crois que des minorités peuvent changer le cours de l histoire , moi je crois que ce sont les masses qui font l histoire ""


Ce sont les masses qui font l’histoire,et aussi leur organisation,l’un ne va pas sans l’autre et quand une orga très puissante avec un mouvement social extrêmement puissant refuse de faire plier le capital alors qu’une confrontataion majeure a lieu,la classe est trahie et impuissante.
Oui le pcf et la cgt avait des moyens et une influence suffisante,De Gaulle ne s’y est pas trompé en allant voir Massu et Allemagne.
Tu veux à tout pris exonérer la pcf de sa responsabilité et tout mettre sur le dos des "salariés pas prets" mais si c ’est la salariés qui font exclusivement l’histoire à quoi bon construire un parti réellement communiste ?
puisqu’en dernier ressort il ne sert à rien ?
Non le rôle du parti fut destructeur de la possibilté d’aller vers une sortie révolutionnaire,et d’ailleurs des milliers et des milliers de militants du pcf le reconnaissent maintenant.
Quand pendant des années et des années on explique que la reconduction des gréves ne sert à rien ,et ça je l’ai fait à la cgt et au pcf,hé bien dans une assemblée generale ça fout une ambiance défaitiste ,alors apres dire que c’est que les prolos sont pas prets,c’est renverser les rôles.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
22 septembre 2014 - 08h59 - Posté par richard PALAO

je ne crois pas que 1789 prouve que la révolution a permis de donner le pouvoir au peuple , ce pour quoi nous nous battons .

1789 c est un passage de relais entre la royauté et la bourgeoisie , il est vrai que MARX n était pas né et que personne ne savait que la classe ouvrière ( quasi inexistante en 1789 ) devait s’organiser dans un parti si elle ne voulait pas se faire voler sa révolution .

Si le peuple avait réellement voulu prendre le pouvoir et virer DE GAULLE et sa clique il l aurait exprimé, après avoir occupé la rue et les usines , dans les urnes , or c est l inverse qui s est produit : une victoire écrasante de la réaction .. est ce que tu veux bien reconaitre ce fait ?


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
22 septembre 2014 - 09h40 - Posté par

""je ne crois pas que 1789 prouve que la révolution a permis de donner le pouvoir au peuple , ce pour quoi nous nous battons .""
tu ne comprends pas ce que je dis,je ne discute pas du caractére de 1789,je te réponds sur ton argument "les revendications de 1968 ne contenaient pas la révolution" et à ça je te réponds qu’en 1789 non plus la question de la révolution et ni de la république n’apparaissaient dans les revendications des bourgeois !
Et pourtant c ’est bien ce qui s’est passé !!!!

donc l’argument n’a aucune valeur.
un peuple peut ne pas exprimer une revendication extréme (révolution,virer de gaulle etc ;;) MAIS en fait agir en ce sens ,ce que firent ceux de 1789 !!!
Donc dire si le peuple avait voulu ,il l’aurait exprimé ,c ’est se payer de mots.
quand les gens criaient en 68 "dix ans ça suffit" ç’a l’exprimait d’une autre maniére mais celaa vait bien un sens de renverser le gaullisme.
le résultat des urnes apres est la preuve qu’un moment révolutionaire est parfois tres court et comme dit un autre intervenent ,ce saisir du retourde baton pour justifier la trahison est un peu fort de café.
J’ai vécu les semaines de1968 dans le tourbillons des manifs,des meetings et des réunions de cellules quasi non stop pendant 3 semaines,et bien que jeune j’ai ressenti et entendu un discours du pcf et de la cgt qui était TOUT pour éviter d’aller vers une révolution.
et je te raconte pas ce qui se disait off !!


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
22 septembre 2014 - 10h52 - Posté par richard PALAO

Pas besoin de me raconter , j y étais également et à 21 ans j étais même membre du comité de grève , j ai pu constater que dans les nombreuses usines occupées se sont les travailleurss eux-même qui ont décidé de reprendre le travail après avoir obtenu satisfaction sur l’essentiel de leUrs revendications , ils n ont pas obéi aux ordres de la CGT et du PCF , croire celà , tu m’excuseras , c est afficher un certains mépris pour les travailleurs qui obeiraient sans réfléchir au doigt et à l oeil , çà ce n était pas vrai hier et ce ne l est toujours pas vrai aunjurdhui , voir la faiblesse des mouvements sociaux , y compris dans ce qui restent des bastions de la CGT lors des appels à la grève .

En aucune façon je n ’exonère le PCF , puisque je dit QU IL N EXISTAIT PAS DE PARTI REVOLUTIONNAIRE , en outre effecivement je ne comprends pas bien lorsque tu continues d affirmerque la révolution est survenue en 1789 sans qu existe un parti révolutionnaire, c est justement à mon avis le contre exemple puisque justement la révolution n a pas abouti a ce que le peuple prenne le pouvoir , c est celà que tu voulais pour 1968 ?

je comprends que tu ne souhaites pas retenir le résultat des élections post mai 68 car il contredisent complètement ta thèse , mais que tu le veuilles ou non il s agit bien d’ un fait qui prouve que les millions de travailleurs en grève qui paticipaient massivement aux manifs que les autres composantes du peuple , notamment les paysans et les ruraux (qui pour la plupart ont été spectateurs ) ne voulaient pas de changement de système , et le rôle d une organisation syndicale de masse c est de défendre les intérêts des salariés en tenant compte de leur volonté de poursuivre ou non le combat , quand au PCF de l’époque ce n est un secret pour personne qu’il a accompagné le mouvement mais qu il a également mesuré le rapport de force à mon avis correctement ; et justement le résultat des élections lui a donné raison .

On peut donc reprocher au PCF de ne pas avoir après la guerre construit le parti révolutionnaire indispensable à toute révolution mais certainement pas d avoir empêché le PEUPLE de prendre le pouvoir , puisque celui ci ne le voulait pas et ne le pouvait pas faute de cette organisation .


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
22 septembre 2014 - 13h22 - Posté par richard PALAO

RESULTATS DES LEGISLATIVES DES 23 et 30 juin 1968 :

1 mois après des grèves avec 9 millions de grévistes et d’immenses manifestations le résultat dles élections anticipées après la dissolution de l’assemblée par DE GAULLE , démontrent clairement que le peuple dans sa majorité ne souhaitait pas un changement de régime :

1 er tour :

droite : 58,1 %

gauche :41, 2 %
dont 20% au PCF et 17% aux socialistes
Les pourcentages restants reviennent à des partis d ’extrême gauche et de divers droite

transposition en siège au 2 ème tour :

354 pour la droite

91 pour l’ ensemble de la gauche

en conséquence accuser la CGT et le PCF d ’avoir volontairement fait capoter " la révolution" relève du fantasme , la CGT a tout au long du conflit pratiqué la démocratie syndicale et a donc été aussi loin que les travailleurs grévistes l’on souhaité .

Le PCF avait certes une influence très supérieure à l’ actuelle mais n’ était pas un parti révolutionnaire au sens marxiste et de la LDC , il n était donc pas question de donner le pouvoir aux travailleurs mais sur le modèle soviétique , au parti , ce qui avec le rapport des forces était impossible sauf à vouloir se faire massacrer .
Dans ce contexte , dire aujourdhui qu en 1968 le peuple pouvait prendre le pouvoir est totalement erroné , j’ attends que les tenants de cette thèse me disent comment , avec qui , avec quelles forces politiques révolutionnaires , celà était il possible ?


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 13h11 - Posté par NOCTURNE

Si le parti a l’époque avait suivi les aventuriers gaullistes

Je voulais dire " gauchiste et non gaulliste "


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 08h00 - Posté par

Complètement délirant ce monsieur ..


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 11h49 - Posté par eric

bonjour Bernard,
Je comprend mieux le problème lorsque tu soulignes la déconnection du "peuple" du mouvement idéologique.
La réalité,je pense,est que ce centralisme mine l’action en réalité avec le terrain,le souci particulier est cette bureaucratie,y compris dans les syndicats qui exaspère les plus motivé-es.
Nous devons changer la façon de militer,la question de la tranversalité devrait en être le coeur ainsi sortir de ce système pyramidale.

Nous devons sortir du sectarisme,dès l’instant où en accord avec une ligne force directrice,c’est à dire:l’appropriation collective des moyens de production pour s’émanciper du capitalisme,devra s’ouvrir en large débats,non pas cloisonner dans une bureaucratie partitaire,mais en intégrant la population directement concernée.

Il faut donc repenser l’articulation de ce qui remonte du bas et court-circuité les pros de la politique,c’est à dire appliquer à nous même cette démocratie directe que j’appelle de mes voeux ;oui appliquer le système révocatoire dès l’instant où ces dirigeants barbotent dans le réformisme,nous entraînent dans des délires politico-médiatique dont nous n’avons pas besoin,qui contribuent à la désorientation politique des gens,brouillent complètement les objectifs.

Si Marx a très bien décrit le fonctionnement du capitalisme,cela reste une thèse mais il n’a jamais donné les directives pour l’abattre sinon attendre que le capitalisme s’autodétruise ;a son époque il a été tout de même surpris par la commune en 1870,il a d’ailleurs affirmé quelques temps plus tard que nous n’étions pas prêt.
Cela veut dire qu’il faut faire le boulot,de même que la révolution de 1789 était la montée de la bourgeoisie s’émancipant de la noblesse,l’insurrection de mai 1968 était bourgeoise "libertaire" pour accéder à la "haute" en laissant sur le carreau le monde ouvrier complètement manipulé dans cette histoire.

Pour ma part,je pense qu’il y a une notion importante à garder à l’esprit,c’est que les gens font de la politique,beaucoup s’en défendrons mais chaque personnes confrontées à une injustice qu’elle soit banale ou énorme,apportent réflexion,colère ou autre mais cela devient politique.

Ainsi il est faux de dire que les gens sont dépolitisés,ils sont simplement devenus méfiants,défiants car ils considèrent que toute cette agitation politicienne fait partie d’un "entre soit" profondément en dehors de la réalité.



Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 16h43 - Posté par

La question révolutionnaire taraude les militants en ce moment face à cette crise sans fin du système capitaliste . Le jeu institutionnel que la social-démocratie applique avec constance pour justifier sa victoire électorale de 2012 sur la droite est tronqué et désuet par usure historique . le rôle des partis et syndicats contestataires est encore timoré car la jeunesse ne bouge pas pour l’instant et parce que les luttes syndicales ne sont que défensives face à l’agressivité patronale.
68 et 95 sont les dernières révoltes ouvrières qui ont obtenu quelques acquis sans pour autant déstabiliser le système . Alors les interrogations pleuvent aujourd’hui pour savoir comment on va sortir de cette crise ????

Pour ma part je pense que le mouvement de rébellion murit progressivement face à l’inertie économique de la bourgeoisie qui ne sait pas comment animer et gérer son devenir productif et financier en crise . La solution autoritaire et guerrière se met en place dans plusieurs parties du monde capitaliste avec comme conséquence la désorganisation du système productif et la spéculation financière sans entrave mais chaotique à terme . Alors les réactions populaires doivent se multiplier face à ce chaos grandissant de l’économie . Le désarroi des gouvernements et Patronat qui dirigent la planète est patent mais pas encore compris par les peuples en colère . L’Europe capitaliste sombre par manque de débouchés face à la concurrence des pays émergents ( les Brics ) ; la France maillon fragilisé par la désindustrialisation est à bout de souffle et ses forces productives mises en jachères par le chômage et la précarité ne produisent plus rien . Nous sommes donc à la veille d’une explosion sociale majeure que les révolutionnaires devront gérer et animer jusqu’à la victoire totale sur le capitalisme .

le débat reste ouvert sur les formes d’action envisagées pour gagner vraiment et non pas aboutir à un compromis social à la 68 ou 36 . L’histoire de la victoire d’une classe sur une autre à un moment historique donné peut surgir sans crier gare . 1789 la bourgeoisie remplace la noblesse , 1917 les bolcheviks suppriment le tsarisme , 1949 les communistes chinois abbatent les féodaux , 1959 les castristes virent la dictature maffieuse pro-américaine puis une succession de guerres coloniales (Corée,Vietnam,Algérie etc ) virent les colonialistes ... Le temps des révolutions n’est pas fini car la bourgeoisie aux affaires est une classe décadente et sans avenir et elle démontre de plus en plus son incapacité à gérer l’économie mondiale devenue anarchique et à courte vue ( ex:les Subprimes,les dettes privées et étatiques, la planche à billets inutile pour développer l’économie réelle , les spéculations monétaires hasardeuses et maffieuses etc ...). Les chiens de garde médiatiques mobilisés pour faire passer la pilule de l’austérité nécessaire parlent de plus en plus dans le vide . Le retour de Sarkozy démontre que la bourgeoisie ne trouve pas le Bonaparte adéquat pour la sauver. En usant à une allure grand V sa politicaillerie de menteurs et d’aigrefins au pouvoir elle n’a plus d’imagination car le peuple lui a tourné le dos par lassitude et misère .

A nous de reprendre le flambeau avec le socialisme et le communisme comme essaye de le faire certains pays d’amérique latine .

Bernard SARTON


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 17h51 - Posté par

La question révolutionnaire taraude les militants en ce moment face à cette crise sans fin du système capitaliste

Mais vous la voyez où cette crise du système capitaliste ? Dans vos rêves ? Celui-ci ne c’est jamais mieux porté. La part de richesse qui va dans les poches du capital est toujours plus grande et vous parlez de crise ? La crise c’est pour les autres.
Vous connaissez sans doute la phrase de Buffet (Warren Buffet, le capitaliste, pas Marie-George) : La lutte des classes existe, nous l’avons gagnée


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
20 septembre 2014 - 15h37 - Posté par

La crise du capital est là et bien là ...La société capitaliste est moribonde car incapable de redonner du dynamisme à l’économie réelle . Des milliers de milliards de dollars , d’euros ,de livres sterling ont été injectés par les états capitalistes de la planète pour pallier à l’incapacité des capitalistes à faire du profit par l’investissement privé . Ces injections d’argent public ne sont jamais suffisantes car la crise de l’endettement du capitalisme privé a gagné toute l’économie et met ainsi en faillite les Etats . (Lire l’article de Robert Paris : "Nouvelle crise mondiale et limites du capitalisme" sur le site de Michel Peyret (mailto:michel.peyret@gmail.com). Cet article analyse cette crise avec beaucoup de clarté et de réalisme . A lire et à relire , à expliquer dans nos réunions de militants .

Bernard SARTON


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
21 septembre 2014 - 10h25 - Posté par

"La crise du capital est là et bien là ...La société capitaliste est
moribonde car incapable de redonner du dynamisme à l’économie réelle . ""

on croirait lire un commentaire de .....1929 !

bientôt un siecle !

Non la crise actuelle ,n’est ni ultime ni la capitalisme moribond.

on est dans le fonctionnement normal du K,crise,repris,crise ,reprise ..
Se faire plaisir en espérant que cette fois c ’est la derniére est une erreur.
Déjà 6 ans que cette crise dure,et déjà dés le début en 2008 certains pronostiquaient un effondrement total dans les 6 moi à venir.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 18h04 - Posté par A.C

Le temps des révolutions n’est pas fini car la bourgeoisie aux affaires est une classe décadente et sans avenir et elle démontre de plus en plus son incapacité à gérer l’économie mondiale devenue anarchique et à courte vue ( ex:les Subprimes,les dettes privées et étatiques, la planche à billets inutile pour développer l’économie réelle , les spéculations monétaires hasardeuses et maffieuses etc ...)

).

Je dirais plutôt que le temps de laREVOLUTION..est venu parce que le Capitalisme n’est plus en mesure d’assumer le développement de la Société.

La bourgeoisie -jepense que, comme moi, tu parles des possédants, du Capital- met aux "affaires" en tant que gestionnaires, ce qu’elle a"sous la main comme forces politiques organisées
 Droite
 Ex social démocratie devenu Partis "socialistes" ne pouvant plus "redistribuer" un peu de grain carle K a décidé, pour sa survise qu’il ne pouvait plus lâcgher unn seul grain àmoudre, pire qu’il doit récupérer ceque la LDC lui a arraché depuis des décennies
 voire , en perspective des partis politqiues "nouveaux" qui seront de formes recomposées del’"ancien"...

Pour aller vers un Bipartisme qui aura définitivement rayé de la mémoire collective une perpective de changement REEL et durable, que nous appelons COMMUNISME
C’est parce que la CRISE SYSTEMIQUE du Capitalisme oblige à cette "recomposition" que le discours de Chassaigne est -pardon destermes

-soit la preuve d’une connerie monstrueuse , expression d’un Parti qui n’a plus aucun repères de classe , et n’est qu’un repaire..de places,
-soit une pitoyable mission de tentative d’anesthésie des forces qui, objectivement n’ont le choix qu’entre"LUTTER" ou"CREVER"
-Soit, je le pense, la démonstration que Chassaigne -comme le Hyaric sur la F^te- cumulent les deux..

Relisons son interwiew dans l’Huma
http://www.humanite.fr/andre-chassa...

Il est possible, avec la majorité telle qu’elle existe aujourd’hui à l’Assemblée nationale, de mettre en œuvre, avec un nouveau gouvernement, une autre politique   : celle inscrite dans le programme de François Hollande qui avait eu le soutien de la majorité des Françaises et des Français dans la diversité de leur opinion de gauche."

"Nous sommes très attentifs à ce que, quels que soient les votes, abstention ou vote contre, émis par nos collègues qui n’ont pas accordé leur confiance à Valls, nous ne soyons pas dans la mise en cause mais que, au contraire, nous considérions que nous tissons des liens nouveaux. Nous sommes en train de mettre en place des convergences qui prendront sans aucun doute une autre dimension lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2015. Nous défendrons alors les positions que défendaient tous les groupes de gauche avant 2012 et l’arrivée de François Hollande à la présidence de la République. Sans doute apparaîtra alors le décalage entre ce que certains défendaient alors et ce qu’ils font aujourd’hui, maintenant qu’ils ont le pouvoir.

J’ai connu un PCF dans lequel nous avons fait des erreurs

OUi, plusisurs fois nous nous sommes trompés

Jamais, au grand jamais nous n’avons eu un "discours" qui soit autant en décalage avec la REALITE, avec les souffrances, avec l’Espoir.à faire VIVRE.

Je l’ai écrit parfois en "mordant le trait" (souvent volontairement)

EN tantque PARTI, le PCF , son influence, ses dirigeants sont devenus NUISIBLES.

J’ai beaucoupmoins de colère pour l’ensemble duPS , frondeurs compris, que pour ces tristes chassaignes ..

Cet extrait que je cite estun crachat d’apparatchik au militantisme deplusieurs décennies,

Y compris un coup de poignard dansle dos de ceux qui, encore adhérents-ont permis que laFête de l’Humanité soit ce rendez vous de bonheur collectif

Qui m’a permis,entre autre, de savourer quelquesmoments d’échanges avec Nocturne.

Bernard, je ne viendrai plus te mordiller les mollets avec mon style de petit roquet rouge aquitain.

J’écrivais un mail ce matin à un copain dela Gironde, en lui joignant un extrait du journal Sud ouest

Alors que le maire PS fait voter des dispositions qui vont aggraver le poids des impôts locaux (modifications d’abattements), que laDroite en profite pour fairele lien avec la politqiue du gouvernement socialiste , lejournal note

Majorité plurielle soudée

Pour les communistes,Max Guichard était ausoutien de sa tutelle PS

, saluant l’onguentfiscal local. « Vous mélangez critiques locale et nationale », lançait-il à la droite,

On connait ma vulgarité, donc personne ne s’étonnera que j’ai signifié à mon correspondant

IL ya des matins ou je respire :

"on " sait que je n’ai plus rien de commun avec ceux qui se font limer les dents pour pas blesser les Socs en leur faisant des pipes ! !

Bientôt des"sans-dents" diraitHollande

Dejà des sans couilles , j’ajoute !

Ah les CONS !

Si, comme tu le dis, Bernard, les frondeurs sont des pétards mouillés, il est encore plus tragique que ton parti soit de..mêche avec cette opération qui ne mérite que mépris.

Sans en rajouter, mais très sincèrement :.

 Au vu de ces derniers positionnements, porter le même uniforme que ces Kollabos du Kapital, ne permet pas de faire la clarté pour que se renforce l’esprit de RESISTANCE.

Dit sans "humour caustique",comme tucaractérises justement certains de mes propos, mais avec tristesse des plus sincères.

Cordialité communiste

A.C


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
19 septembre 2014 - 20h31 - Posté par txiki

Comme beaucoup de gens face a la conversion du pouvoir socialiste à l’idéologie libérale je me pose des questions sur les perspectives de débouchés de progrès social et humain, dans ce contexte de crise du système capitaliste qui nous entraîne dans un véritable recul de civilisation générant chaque jour toujours plus de misères et d’injustices.. Je me rend compte de plus en plus sur ce site que je consulte depuis quelques temps et qui se veut de la gauche "authentique" cela me déprime de plus en plus de lire beaucoup d’interventions tant j’y trouve davantage des sentences sur les partis de gauche ,PCF,PS , FDG ,ecolo , CGT ect...que de perspectives et de projets pour faire face à ce rouleur compresseur qui est face à nous .Que cela nous face plaisir ou pas devant les comportements des uns et des autres partis de gauche pour enclencher un processus qui remette en cause ce système économique et social cela passera bien sur par l’intervention du plus grand nombre et par l’implication des partis de gauche. Sans se faire d’illusion sur leurs natures profondes en particulier du PS mais pas sans eux. Si nous partons de l’apriori du tous pourris à gauche ,comme je le lis souvent, toute cette caste qui nous gouvernent peuvent dormir tranquilles . On avance pas avec des ressentiment , de l’amertume , oui je pense qu’il faut être constructif ce n’est pas la philosophie de ce site. Je ne suis ni socialiste , ni communiste je suis seulement à la CGT et à la retraite.


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
20 septembre 2014 - 09h43 - Posté par

un processus qui remette en cause ce système économique et social cela passera bien sur par l’intervention du plus grand nombre et par l’implication des partis de gauche.

Je ne pense pas que les partis de gauche PS ou PCF auront un rôle à jouer dans ce processus. Plus le temps passe, plus je suis convaincu que , si processus il y a, ce sera "ailleurs". Qu’ils ne peuvent être au contraire qu’un obstacle, ou au mieux d’une inutilité totale.

Là où je te rejoins, c’est que "nous" devrions user plus d’énergie à inventer le nouveau et moins à taper sur l’ancien (qui n’a pas besoin de cela pour se désintégrer) et aussi moins à se taper dessus entre nous...


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
20 septembre 2014 - 09h50 - Posté par

"". Sans se faire d’illusion sur leurs natures profondes en particulier du PS mais pas sans eux.""
encore l’union de la gauche ? la gauche plurielle ?
S’allier avec des Thevenoud,des cahusac ? des moscivici ? des staruss Kahn,pffffffffffffffffff encore encore encore recommencer les mêmes "erreurs" qui n’ont amené ques des attaques contre les travailleurs ? sans compter le fasciste Le pen au deuxieme tour !!!

l’expérience n ’apprend donc rien ?


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
20 septembre 2014 - 10h32 - Posté par A.C

Cher TXiki
Inguérissable quant à cette maladie qui me fait"rebondir" et trop longuement, je vais hélasencore déranger ceux que j’énerve mais votre propos mérite qu’on s’y attarde.
Vous affirmez

Pour enclencher un processus qui remette en cause ce système économique et social cela passera bien sur par l’intervention du plus grand nombre et par l’implication des partis de gauche.

(gras perso ;A.C)

Vous avez du remarquer que de puis Mai 2012, comme d’ailleurs en juin 1997, (mais là en plus avec la particpation du PCF) ces"partis de gauche" ont eu le POUVOIR d’enclencher ce fameux processus.

Sije ne fais pas d’erreur, le Président , le Premier MInsitre, l’Assemblée, le SEnat, tout ça se dit"de gauche" et là dedans PS (pseudo frondeurs inclus) sont majoritaires.

J’ajoute qu’en politique comme en Amour, si on s’acharne à penser que ceux qui couchent avec le voisin reviendront dans son lit, etsi on refuse d’analyser objectivement les causes et conséquences du cocufiage, on se condamne à toute une vie de cocu..

 Pourquoi ne pas admettre que ce que vous appelez-comme moi- le processus remettant en cause le Capitalisme- nécessite une "union populaire "(le terme me convenait déjà dans les années 70) construite dans les luttes,, puisant ses forces dans un engagement dont ne peuvent pas faire partie..ceux qui appliquent les mesures que dicte le Capitall(je parle du PS, composante majoritaire ce que vous rappelez ^tre les"partis de gauche" ?
 Quant , au FDG (et l’ensemble de es composantes) , comment pouvez vous penser qu’un P.G qui met sa"constituante" en préalable de toute action d’auto etlégitime défense de classe face au crimes du K, ou un PC qui fait croire que cette Assemblée nationale pourrait constituer une majorité pour peu que Valls soit mis en minorité ,

...comment pouvez vous penser que ces"partis degauche" sont des outils utiles et nécessaires, pour éviter la marche àla Barbarie. ?

Je dis bien : les"partis" , je ne nparle pas demilliers de militants !

je connais des militants socialistes de mon quartier bien plus proche demoi, ex "marchaisien" , en dévouement et sincérité, ..que ceux que je refuse d’appeler des"canailles" (lesLaurent, le Hyaric) ..parce que ce terme est né des luttes ouvrières(1)
Conclusion :

Je pense qu’à cemoment del’Histoire, la conjugaison de larges et unitaires Comités d’Audéfense Populaire, par quartiers ou localités-départment-(selon les forces dontnous disposons) et , en m^me temps une vai remise à plat des enjeux du millénaire (Communisme en processus ou barbarie) impliquant la(re) construction des repères de CLASSE-etdonc ensuite d’un PARTI du Communisme) sont le passage obligé de ce qu’en terme marxiste nous sommes certins ici à appeler la REVOLUTION.

Alors les autres ? les actuels "politiciens" des"partis de gauche" ??

Paraphrasant André Tollet qui lui ne s’adressait qu’à des dirigeants du PC, j’ai pu moi aussi, me direque malgré toutesmes réserves sur certains
"cela se ferait avec eux, sans eux, ou contre eux"

En cemois de septembre, seul demeure , pour moi, le"contre EUX"

NOn pas -et là je reconnais souvent tomber dans cetravers en simplement instruire àcharge ve qu’à tort nous appelons trahisons, alorsque ce n’est que gestion des affaires du K..quand celui ci, n’entend plus rien lâcher..

Mais dans la Lutte frontale avec ce Capital : là, les masques tombent.

Je dis depuis longtemps-prenat le risque de me planter- que "gauche" "droite" ne sont plus des notions permettant de bien situer la frontière de CLASSE..

Vous remarquerez , pour des raisons oppposées aux miennes que les remous internes auPS..et y comprisles rivalitésJuppé-Sarko relèvent de la l même analyse.
Il "leur" faut , çà TOUS, de la "recomposition" pour faire passer lapilule..aucyanure made in MEDEF.

Recomposer les"formes organisées actuelles" afin , en jouant sur une relative apathie sociale, de faire en sorte que la VISEE COMMUNISTE, le mot m^me , soit enterrés , extirpés des neurones prolétaires, e

Balancé dans le caveau du"passé révolutionnaire" ou JLM, Laurent , sous haut commandement de Hollande entasse déjà juqu’aux propres "restes" du PC..
Ce qui explique une forme de résistance-selon moi- vouée àl’échec ,des Sartons et autre copains qui pensent que se tatouer la faucille et le marteau sur leventre...incitera les masses à renouer avec ceux qui ont piétiné l’espoir pour quelquesstrapontins institutionnels.

Cordialement

A.C

(1) " La Canaille "tire son nom d’un chant révolutionnaire repris par les ouvriers pendant la Commune de Paris

http://www.youtube.com/watch?v=cEKX...


Les pseudo-frondeurs du PS...Pétards mouillés ...
20 septembre 2014 - 10h33 - Posté par A.C

oups..expédié sans corrections, toutes mes excuses au lecteurs)





L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888
mardi 23 - 11h40
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h33
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h23
de : jean 1
Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n’y a point d’assujettissement si parfait que celui qui garde l’apparence de la liberté. J.J. Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite