Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Communistes au Donbass
mardi 9 décembre 2014 - 08h59 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Interview de jeunes volontaires espagnols dans le Donbass

« Nous avons une occasion historique de construire un état socialiste en Europe »

Les combattants communistes en République Populaire de Lugansk sont notamment engagés dans la brigade "Prizark", brigade commandée par le communiste Alexeï Mozgovoï. Le bataillon 404 au sein de cette brigade est constitué par des volontaires internationalistes venus de partout. Interview des volontaires communistes espagnols du bataillon 404 pour le site slavyangrad.es - Traduction Nico Maury

En réponse à l’appel international lancé pour rejoindre la résistance contre le coup d’État du gouvernement de Poroshenko, de nombreux volontaires de toute l’Europe sont arrivés dans le Donbass pour la défense de la Nouvelle Russie ("Novorossia"). Parmi ces volontaires, certains viennent de la communauté autonome de Castille et de Catalogne ; après avoir servi dans le bataillon Vostok (DNR), ils ont décidé de rejoindre la Brigade "Prizrak", sous le commandement du charismatique Alexeï Mozgovoï. Après leur bref passage dans les brigades continentales, les jeunes antifascistes ont rejoint l’escadron rouge 404, une unité communiste au sein de la Brigade "Prizrak" qui partage ses tâches avec d’autres jeunes révolutionnaires.

Slavyangrad.es a rencontré Sergio, Hector, Miguel et Oriol, les interrogeant sur leur nouvelle vie dans le 404 et les fonctions exercées au sein de la résistance populaire de Novorossia.

Tout d’abord, quand et pourquoi vous êtes vous décidé à venir dans le Donbass pour lutter contre le gouvernement de Poroshenko ?

Nous sommes tous d’accord pour dire que le massacre d’Odessa a été l’élément déclencheur de notre décision pour venir combattre. En dehors de cela, il y a aussi beaucoup d’autres raisons : contribuer à la création d’un État socialiste en Europe, aider à défendre la population civile contre les attaques de Kiev. Il s’agit d’une lutte contre le fascisme et nous nous sentons redevables du rôle joué par les brigades internationales qui sont venues en Espagne en 36 pour lutter contre les putschistes.

Ce ne doit pas être facile de quitter une vie normale avec amis, famille, etc. pour aller se battre dans une guerre où l’on peut mourir. Est-ce que cela vaut la peine de lutter pour Novorossia ?

Nous sommes parfaitement conscients des risques que nous encourons avec notre décision de venir ici pour combattre, et nous comprenons les craintes de ceux qui sont restés en Espagne, mais la cause en vaut la peine. Nous sommes ici pour lutter contre le fascisme. C’est la première fois depuis de nombreuses années qu’il y a une réelle possibilité de contribuer à la construction d’un État socialiste en Europe. En tant que communistes, nous ne pouvions pas rater cette occasion historique.

Vous vous définissez comme communistes. Que signifie pour vous Novorossia ? Quels sont vos objectifs politiques et militaires ?

Notre principal objectif militaire est de ne pas nous arrêter tant que l’état de la Novorossia n’aura pas été libéré de la racaille fasciste. Ils ont provoqué cette guerre. Quand à nos objectifs politiques, notre tâche principale est de contribuer à la construction de l’État socialiste de Nouvelle-Russie, c’est l’objectif des forces et des unités militaires révolutionnaires et communistes qui combattent ici. Le drapeau rouge flottera de nouveau sur l’Europe.

Comme au Kurdistan ou en Palestine, la résistance dans le Donbass est une résistance populaire et politiquement hétérogène. Mais il est à noter que le chef des milices populaires de la République de Lugansk est Victorovitch Vitaly, un communiste connu de Lugansk. Y a-t-il une présence réelle des communistes dans la résistance populaire ?

La présence des communistes dans la résistance populaire est très importante. Il y a deux unités communistes ; l’une est dans le bataillon Vostok et l’autre dans la brigade "Prizrak". Dans les autres unités, il y a aussi des communistes. Il y a une grande nostalgie de l’Union soviétique parmi les volontaires des milices populaires. Depuis l’effondrement de l’URSS, les gens sont parfaitement conscients que leur situation a empiré. On ne peut pas dire combien il y a de communistes dans la résistance, mais cette idéologie est hégémonique au sein des milices populaires.

Dans la sphère politique, l’idéologie communiste a également beaucoup de poids. Igor Plotnitsky, le président de la République populaire de Lugansk, est d’obédience communiste. À Lugansk et Donetsk, les communistes ont beaucoup de poids dans les milices. De nombreux commandants et colonels se battent pour la construction d’une Novorossia libérée des fascistes et des oligarques.

Après être passés par d’autres unités et bataillons, vous venez d’arriver dans l’escadron rouge 404 de la brigade "Prizrak". Pourquoi ce changement ? Parlez-moi un peu de votre nouvelle vie dans cette unité.

La vie dans cette unité est semblable à celle des autres unités : discipline militaire, même heure et même rotation vers le front. Tous respectent la hiérarchie. Ici tout est plus égalitaire, il n’y a aucun commandant. C’est le commissaire politique qui est responsable des attitudes, de la discipline et du moral des soldats. II y a aussi deux dirigeants ; celui qui est en charge de la formation militaire lorsque nous sommes en caserne et l’autre qui est chargé de guider les camarades qui sont au front.

La principale raison de notre changement d’unité vient de la différence et la diversité idéologiques existantes, même s’il est à noter que nos commandants militaires sont toujours communistes. Ces différences faisaient que nous ne nous sentions pas du tout à l’aise. Maintenant en revanche nous nous sentons pleinement en accord avec nous-mêmes et avec nos nouveaux camarades dans cette unité 404.

Même si les ultranationalistes sont une minorité négligeable dans la résistance (Comme nos nationalistes français d’Unité continentale - ndlr), certains secteurs de la « gauche » ont utilisé cela comme une excuse pour justifier les crimes de Kiev et de l’OTAN contre la population civile. Il y a non seulement vous, mais toute la résistance qui ont été traités de nazis. Quelle est votre opinion ?

La gauche justifie les massacres des populations civiles par les fascistes devrait repenser son idéologie. Certains nous ont même traités de nazis, ce qui a provoqué beaucoup de rires entre nous, avec nos origines maures et métissées (rires). Ceux qui sont ici sont les seuls à pouvoir parler en connaissance de cause, le reste, venant de plus de 3000 km, n’est que spéculation. Et je tiens à préciser (Sergio), que je suis plus rouge que le sang qui coule dans mes veines. Personne ne me fera changer d’avis, et certainement personne d’extérieur au conflit.

A votre avis quelles sont les principales caractéristiques de la lutte pour Novorossia : lutte des classes, lutte contre le fascisme, lutte nationale ?

La lutte pour Novorossia est un combat contre le fascisme, contre l’oligarchie et est aussi une lutte nationale. Nous luttons contre les fascistes de Kiev et les oligarques qui ont pillé l’Ukraine post-soviétique. En outre, c’est aussi un combat national, parce que le peuple défend sa culture, sa langue et ses habitants.

Parlons de la guerre, telle qu’on peut la connaitre ici. Comment est la vie sur le front ? Qu’est-ce qui vous passe par la tête lors des combats ?

Ici la vie est dure ; il fait froid, nous avons faim et souffrons d’épuisement, mais tout est secondaire lorsque vous savez que tout ce que vous faites va dans le bon sens. Sur le front, mille choses nous traversent l’esprit ; il y a beaucoup d’adrénaline et parfois vous avez peur de mourir. Parfois, vous vous demandez ce que vous faites ici.

Jusqu’à présent quelles tâches militaires avez vous réalisées et quels ont été vos fonctions au front ?

Par sécurité nous ne pouvons pas répondre à cette question, mais nous pouvons dire que notre unité est engagée dans des missions d’infiltration, des attaques de l’arrière et autres opérations spéciales.

Vous êtes des volontaires qui se battent sous la bannière de Novorossia ? Avez-vous des preuves de la présence de mercenaires occidentaux engagés avec Kiev ?

Oui, nous sommes des volontaires qui luttons par idéal, non pour l’argent. Par ailleurs, nous sommes conscients de la présence de mercenaires qui luttent pour Kiev, ils sont soutenus et financés par l’OTAN et l’Union européenne. Ces derniers sont responsables de ce qui se passe en Ukraine.

Comment pensez-vous que finira cette guerre ?

Nous vaincrons ! La volonté du peuple est imparable.

Interview réalisé par Ibai Trebiño pour Slavyangrad.es



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Communistes au Donbass
9 décembre 2014 - 11h17 - Posté par Aspaar

D’abord merci à tous pour cet intéressant article sur la résistance des communistes à Donbass .

Il faudrait ajouter que le 4 décembre 2014 , la Chambre des représentants des États-Unis approuve par 410 votes pour et 10 contre ,une résolution qui serait presque une menace directe contre la Russie et contre le Donbass :

Le Congrès de l’empire US , invite Obama à procéder à un examen du dispositif, de l’état d’alerte et des responsabilités des forces armées des États-Unis, ainsi que des forces des autres membres de l’OTAN, afin de déterminer si les contributions et les mesures de chacun suffisent à remplir l’obligation de légitime défense collective au titre de l’article 5 du Traité de l’Atlantique Nord. »

Source : https://www.govtrack.us/congress/vo...



Communistes au Donba
9 décembre 2014 - 18h34

C’est beau !
Pendant ce temps les oligarques russes exportent l’argent volé en milliards de $
Et leurs rejetons combattent sur le front de la parité rouble € £¥ ₩ $
Pov cocos de tous pays unios
Big ricos in monaco






Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Puisqu'on ne peut être universel en sachant tout ce qui se peut savoir sur tout, il faut savoir peu de tout. Blaise Pascal
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite