Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sivens : Productivistes pollueurs, CG du Tarn, et forces du pouvoir parisien à la défense des magouilles !
de : lo beret liure
lundi 2 mars 2015 - 14h16 - Signaler aux modérateurs

Testet : alerte noire !!!

JPEG - 1.9 Mo

Depuis bientôt deux ans une bataille rangée se joue dans le Tarn, à quelques kilomètres de Gaillac. Une lutte pour la sauvegarde de la nature et du vivant, mais aussi et surtout contre le monde capitaliste, les bétonneurs de tous poil et "l’État providence" complice et commanditaire de ces chantiers écocides. Depuis bientôt deux ans, des résistant.e.s de tous horizons se battent contre la construction d’un barrage sur le cours d’eau du Tescou ; un symbole du refus d’une agriculture productiviste et non respectueuse de son environnement. Ce combat, plus qu’une lutte contre l’agriculture intensive et le bétonnage massif, est avant tout une lutte pour une société différente, libérée des carcans du capitalisme et de l’oppression étatique.

Depuis bientôt deux ans des gens partagent, échangent, construisent, expérimentent, et ce dans l’indifférence générale, sous les insultes et les propos mensongers des médias de propagande.

JPEG - 93.1 ko

Depuis bientôt deux ans la lutte se construit, politiquement mais aussi -malheureusement - physiquement. Les affrontements contre les forces de l’ordre, chiens de garde de l’État et du capital, garants d’un ordre établi qui passe par le saccage des biens communs au profits d’une petite minorité bourgeoise et mafieuse. Affrontement également contre les milices locales (dont les premiers représentants sont les agriculteurs productivistes de la FDSEA, entre autres...), déversant des torrents de haine et d’incitations à la violence physique envers les Zadistes, des propos d’une violence inouïe que les pires représentants de groupuscules fascistes n’auraient pas renié. Les militant.e.s s’efforcent depuis bientôt deux ans de mettre en lumière les innombrables conflits d’intérêts existant autour de ce projet de construction. (http://www.lemonde.fr/planete/artic...)

Il aura fallu des mois d’affrontement d’une violence inouïe contre les forces de l’ordre et la perte tragique d’un camarade pour que le petit monde hypocrite des politiques et des médias daigne tourner son regard vers le site de Sivens.
Et pour dire quoi ? Pour nous trainer dans la boue, pour nous insulter, de la même manière que les pros barrage s’y emploient. Nous n’oublions pas les propos de Mélenchon sur "les clochards avinés" de la ZAD, nous n’oublions pas les propos de Carcenac pour qui la mort de Rémi Fraisse est "quand même un peu stupide". Nous n’oublions pas la propagande diffamante des médias locaux et nationaux, de la dépêche du midi à TF1, qui dénigrent notre lutte, nous caricaturent en méchant.e.s casseur.se.s sans foi ni loi. Tellement pratique de tenter de masquer une véritable réflexion politique sous le vernis de la violence symbolique.

Rappelons une fois encore l’évidence : Les zadistes s’attaquent aux biens, les "anti-zadistes" s’attaquent aux personnes. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Nous n’oublions pas l’indignation sélective des hypocrites qui sont plus choqués par quelques vitrines de banque brisées que par la mort d’un jeune militant. Plus choqués par l’occupation de quelques champs que par les exactions commises en toutes impunité par la police, sur le site de Sivens jusque dans les rues de Toulouse ou de Nantes. Nous n’oublions pas les tentatives pathétiques et vaines de nous diviser entre "gentil.le.s pacifistes" et "méchant.e.s casseurs/casseuses". Nous assumons et revendiquons la pluralité de nos moyen d’actions pendant que nos adversaires s’embourbent dans des argumentaires bancals pour justifier la violence des uns et l’hégémonie économique des autres.

Et nous le réaffirmons, aujourd’hui premier mars, ce n’est pas parce que tout le petit cirque politico médiatique s’est désintéressé de Sivens que le combat est gagné. Bien au contraire, le combat continue et le rapport de force est plus disproportionné que jamais. Cette bataille des idées, nous sommes en train de la perdre face à l’écrasante oppression des différentes composantes du mouvement des "pros barrage". Mais si aujourd’hui ces personnes gagnent du terrain, ce n’est ni grâce à la pertinence de leur réflexion politique ni par la cohérence de leurs actions.

Depuis deux mois maintenant, la violence s’intensifie, l’oppression se fait plus violente et plus radicale chaque jour.

Les fascistes de la FDSEA et leurs alliés divers ont mis en place un blocus de la zone, un véritable état de siège dans le but de priver nos camarades de lutte de tout ravitaillement en eau, en nourriture, en denrées de base. Pour les priver de tout soutien extérieur et les enfermer dans leur condition. (http://www.reporterre.net/Au-Testet...)

Encore une fois, personne pour s’émouvoir de cette indignation sélective. Ces personnages reprochent aux zadistes l’occupation illégale d’un champ, ce à quoi ils répondent par le blocage de routes, sous le regard bienveillant des gendarmes mobiles, ceux là même qui ont passé des mois à matraquer et gazer les militant.e.s sur la zone. La pensée nous a traversé l’esprit que si nous, militants écologistes et anticapitalistes, avions pris l’initiative de bloquer un axe public de circulation, le retour de bâton ne se serait pas fait attendre.

Ces même personnes qui insultent les zadistes et bloquent des routes pratiquent également la technique du coup de pression : coup de feux tirés en pleine nuit à proximité de la zone, véhicules de militants volés, saccagés, incendie volontaires, appel à organiser des "battues" pour déloger les zadistes. Ces personnes feignent de s’émouvoir pour les pauvres policiers "maltraités" par les "djihadistes verts" de Sivens, en omettant le nombre incroyable de blessés recensé sur la zone pendant les affrontement. Pire, ils appliquent des méthodes miliciennes dignes des comités de vigilance de l’époque coloniale. Et pendant que la sacro sainte république française se prépare à expulser illégalement les habitant.e.s de la Métairie, les flics protègent les fascistes dans leurs exactions violentes. Nous mettrons en complément de ce communiqué un certains nombre de liens expliquant concrètement l’urgence de la situation.

L’État a choisi son camp, celui du fascisme et de ’ultra libéralisme. S’émouvoir d’une vitrine de banque et condamner à des peines complètement hallucinantes (https://iaata.info/Proces-d-un-cass...) tout en laissant les très droitiers et productivistes agriculteurs de la FNSEA saccager tranquillement des villes entières, tuer des animaux en public dans l’impunité la plus totale, ou en laissant des millions de personnes défiler pour exprimer pèle mêle leur haine des homosexuels, des juifs, des musulman.e.s etc...

On va gentiment s’émouvoir pour les pauvres petits commerçant.e.s toulousain.e.s pris en otage par les "anarchistes" et les casseurs/casseuses", mais on criminalisera tout mouvement social remettant en cause les bases du capitalisme et de l’État nation. (http://www.ladepeche.fr/article/201...)

Depuis deux ans, nous militons et nous battons au quotidien pour mettre à bas ce projet couteux, inutile et écocide, et pour défendre une autre idée de ce que devrait être une société harmonieuse. Depuis deux ans nous subissons la violence de l’État, du capitalisme et de toutes les personnes qui en sont les garant.e.s. La situation n’a jamais été aussi tendue. Aujourd’hui, la ZAD est coupée du monde, livrée à elle même et aux assauts des milices des pros-barrage. L’expulsion "officielle" de la zone est prévue dès le 7 mars, à grands renforts de flics et au plus grand bonheur des "pros-barrage". Il va sans dire que nous ne nous laisserons pas dégager aussi facilement.

JPEG - 65.5 ko

Sivens aujourd’hui

Aujourd’hui plus que jamais, la solidarité est notre arme. Aujourd’hui plus que jamais nous en appelons à toutes les bonnes volontés, à toutes les personnes concernées pour converger massivement sur la ZAD, pour faire des dons d’argent et de nourriture pour permettre à la résistance de tenir.

Aujourd’hui plus que jamais, le moment est venu de se rassembler et de lutter, par tous les moyens nécessaires !

Pour le saccage du monde capitaliste et la fin de leur monde, pour le vivant et contre les projets mortifères et liberticides.

ZAD PARTOUT !!! ZAD PERTOT !!!

https://tantquilyauradesbouilles.wo...



Imprimer cet article





14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
1 commentaire
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
2 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
7 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes se sont donnés des chefs pour défendre leur liberté ! Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite