Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
de : Stéphane Ortega
lundi 13 mai 2019 - 08h16 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 335.4 ko

Le bilan et la ligne syndicale défendue par Philippe Martinez est contestée en interne par certaines fédérations professionnelles et unions départementales, qui souhaitent gauchir son orientation. Parmi les sujets de discorde, la question internationale devient un marqueur important. Une partie des congressistes souhaitent que la CGT quitte les confédérations syndicales européennes et internationales réformistes, au profit de la Fédération syndicale mondiale, l’ancienne internationale du bloc soviétique, dont certains syndicats nationaux sont liés à des régimes autoritaires. Un article réalisé en partenariat avec Bastamag.

 

Les échanges promettent d’être rugueux à l’occasion du 52ème congrès de la CGT, qui se tient à Dijon du 13 au 17 mai dans un contexte difficile pour le syndicalisme de lutte. La CGT peine à mobiliser les salariés pour s’opposer aux mesures néolibérales du gouvernement pendant que le mouvement des gilets jaunes occupe le devant de la scène de la contestation sociale.

Dans le même temps, la confédération s’est faite voler, de justesse dans les urnes, la place de première organisation syndicale au profit de la CDFT. Fin 2018, la CGT a bien conservé sa première place aux élections dans la fonction publique, mais en y perdant 78 500 voix (-1,3%) du fait d’une participation en baisse, la centrale de Montreuil est désormais dépassée par la CFDT sur le cumul des secteurs public et privé. Dans ces circonstances, les critiques enflent contre une direction accusée d’être trop molle par une partie des militants représentant l’aile gauche du syndicat.

 

Critiques d’une « orientation réformiste, soumise au grand capital européen »

 

« La règle selon laquelle, quand on est en faiblesse et en reflux militant, on s’engueule entre camarades, fonctionne aussi dans une organisation de masse comme la CGT », philosophe le secrétaire d’un syndicat départemental de l’éducation. À Dijon, l’un des sujets de discorde va porter sur l’appartenance à telle ou telle organisation syndicale internationale. Une campagne est en cours depuis des mois au sein de la CGT pour qu’elle quitte la Confédération européenne des syndicats (CES) et la Confédération syndicale internationale (CSI), jugées trop intégrées aux institutions. Elle est menée par des poids lourds comme la fédération de la Chimie, ou les unions départementales des Bouches-du-Rhône et du Val-de-Marne, auxquelles se sont associées des structures moins puissantes et divers courants sans existence statutaire comme le Front syndical de classe.

Pour ces derniers, en restant dans la CES et la CSI, la direction de la CGT a « une approche internationale qui continue de se perdre dans les institutions de la mondialisation capitaliste ». De leur côté, des syndicats d’entreprise, autour du leader des ex-Goodyear ou d’Info’Com (secteur de l’information et de la communication), avancent que la CES est «  clairement engagée dans une orientation réformiste, soumise au grand capital européen et à la Commission européenne ». Pour la plupart, leur projet est que la CGT retourne à la Fédération syndicale mondiale (FSM), que la centrale de Montreuil avait quitté en 1995 après la chute du bloc soviétique. Près de 300 amendements ont ainsi été déposés à ce sujet sur le texte d’orientation du congrès proposé par la direction. Mais la proposition de rejoindre la FSM, qui se définit comme une internationale de classe, de masse, anti-impérialiste, suscite de nombreuses réactions hostiles dans la CGT.

 

Liens avec des dictatures, dont le régime Assad

 

Si la direction n’a pas croisé le fer sur le fond, d’autres s’en sont chargés à sa place, pour mettre en garde les congressistes. Une vingtaine de militants connus dans la CGT ont écrit un texte intitulé «  Pour un internationalisme en acte  ». Issus de diverses sensibilités, ils affirment que « la FSM est adepte des déclarations radicales, mais ses actes relèvent d’une tout autre nature  ». Ils citent par exemple l’absence de dénonciation de la répression qui s’est abattue sur les syndicalistes iraniens et les femmes à l’occasion du conseil présidentiel de la FSM, qui s’est tenu à Téhéran en février 2018. Les auteurs vilipendent également «  la défense du régime de Damas » par cette internationale, ou la participation de ses membres à une conférence sous l’égide du gouvernement turc, malgré les exactions d’Erdogan et les dérives totalitaires du pouvoir turc.

En septembre 2015, la FSM a ainsi organisé un rassemblement de 200 représentants syndicaux à Damas, en soutien au régime de Bachar al-Assad qui, parmi d’autres crimes de masse, a méthodiquement torturé et assassiné des dizaines de milliers de ses opposants depuis 2011. Comme l’a révélé l’Obs, deux secrétaires de section de la CGT-Cheminots, instrumentalisés à des fins de propagande, y étaient présents. Jusqu’en 2016, la FSM était même présidée par le Syrien Muhammad Shaaban Azzouz, également président du syndicat unique en Syrie, l’Union générale des syndicats, soumis au pouvoir. Son successeur à la tête de l’organisation syrienne Jamal Kadri est aujourd’hui encore vice-président de la FSM.

 

« En Corée du Nord, pas besoin du droit de grève, puisqu’il s’agit d’un état ouvrier… »

 

La Fédération syndicale mondiale revendique aujourd’hui 100 millions de membres à travers le monde. Or pour de nombreux observateurs, ce chiffre est largement surestimé. Elle est composée de syndicats très divers. Certaines fédérations ou unions départementales de la CGT y ont adhéré ces dernières années de leur propre initiative, ou sont en voie de le faire. Des syndicats combatifs comme ceux des travailleurs anglais des transports ou des syndicats de base italiens y côtoient des structures syndicales inféodées à des régimes politiques autoritaires ou dictatoriaux.

« La FSM est dans l’incantatoire, en réalité pas grand-chose ne se fait, et leur syndicalisme de classe est à géométrie variable », s’exaspère Tony Fraquelli, un des signataires du texte. « Où ils considèrent que les gouvernements représentent la classe ouvrière, ils ne défendent pas le droit de grève. Ainsi, en Corée du Nord, pas besoin du droit de grève, puisqu’il s’agit d’un état ouvrier…  » Pour ce cheminot, la volonté d’adhésion à la FSM est plus l’affirmation d’un pôle de radicalité en interne, face à la direction de la CGT, qu’une adhésion idéologique à ce qu’il considère comme la dernière représentation du stalinisme dans le monde.

 

 

Autre argument des détracteurs d’un retour à la FSM : un isolement pour la CGT. La CSI regroupe les principales structures syndicales mondiales. Elle compte 300 organisations dans 150 pays, essentiellement des confédérations, et revendique 176 millions de syndiqués. En France, en plus de la CGT, Force ouvrière, la CFDT et la CFTC en sont membres comme la plupart des syndicats européens. La controverse a fait sortir Bernard Thibault de sa retraite. L’ancien secrétaire général de la CGT entre 1999 et 2013 s’est fendu d’un texte sur le syndicalisme européen où il exprime qu’une sortie de la CES serait faire un cadeau à ceux qui veulent isoler la centrale de Montreuil. Bien que respecté dans la confédération, l’ancien leader des grèves cheminotes de 1995 a peu de chance de convaincre les opposants à la ligne de Philippe Martinez. Très associé à la CES, il siège aujourd’hui dans une autre institution : l’Organisation internationale du travail (OIT).

Ceux qui rejettent une adhésion à la FSM soulignent tous, dans le même temps, les insuffisances de la CSI et de la CES aujourd’hui. « Dans la CES, il y a beaucoup trop de travail institutionnel et nous ne travaillons pas assez en réseau », souligne Tony Fraquelli. Mais pour les signataires du texte « Pour un internationalisme dans les actes », comme pour le syndicat du livre CGT qui s’est fendu d’une contribution, ces structures comptent aussi en leur sein des syndicats combatifs avec lesquels la CGT doit travailler. Lors du dernier congrès de la CSI, « les organisations prônant une orientation d’action et de mobilisation ont réussi pour la première fois à cumuler 48 % des voix », argumentent-ils. Malgré ces arguments, la presque certaine nomination de Laurent Berger, le patron de la CFDT, à la tête de la CES à son prochain congrès fin mai ne jouera pas en leur faveur.

https://rapportsdeforce.fr/classes-...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
13 mai 2019 - 09h26 - Posté par Christian DELARUE

Un aspect est évoque dans :

Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité. - Christian DELARUE - BELLACIAO

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article161846

NB : Le texte contre l’affiliation à la FSM est en commentaire de ce texte. Ce rejet n’est pas position a-critique de la CES , ni sus ses revendications, ni sur ses (faibles) mobilisations .



Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
13 mai 2019 - 09h47 - Posté par Thomas

De même qu’en France le gouvernement veut que les partenaires sociaux soit sous la tutelle du premier ministre, la CES est sous la tutelle de la Commission européenne. Ces instances sont mauvaises pour les travailleurs. Quand à la FSM, depuis la chute du mur, c’est devenue l’auberge espagnole.



Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
13 mai 2019 - 11h29 - Posté par jean-marie Défossé

Finalement , la CGT utilise les mêmes méthodes que l’Exécutif gouvernemental français .

On crée volontairement des bisbilles internes qui permettront ensuite à "certains" de justifier l’inertie syndicale de la Confédération et en conséquence ... son érosion inéluctable .

Les travailleurs français , les chômeurs , les retraités et tous ceux qui sont dans l’obligation impérative de s’improviser au quotidien comptables et plombiers tout à la fois de l’argent qui fuit de leur comptes bancaires ... vous remercient de votre extrême sollicitude .






Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres !
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76
Alternative Nouvelle au Capitalisme (?)
dimanche 16 - 09h47
de : Jean Roussie
Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »
samedi 15 - 23h51
de : reporterre
CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité »
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires
L’union fait la force : La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’UCL
jeudi 13 - 10h31
de : jean 1
1 commentaire
Fête de soutien aux postier-e-s du 92 en grève
jeudi 13 - 09h33
1 commentaire
Votez Info’Com-CGT ! Élection du comité social et économique UES L’Équipe 1er tour, 17 au 21 juin 2019 (video)
mercredi 12 - 20h30
de : Info’Com-CGT
Trou de la Sécu : merci Macron !
mercredi 12 - 07h40
4 commentaires
A Genève, macron nous fait le coup du "nouveau capitalisme" sans doute à la sauce sarkozy
mardi 11 - 19h13
de : nazairien
7 commentaires
LUNDI DE PENTECÔTE : une arnaque de plus !
mardi 11 - 15h47
de : JO
Le grand remplacement ?
lundi 10 - 20h24
de : Claude JANVIER
5 commentaires
MONTPELLIER : ACTE XXX, L’ART ET LES GILETS JAUNES
lundi 10 - 17h52
de : jean 1
1 commentaire
A Montpellier, meme avec sa violence, la "flicaille" , n’est plus aussi fringante et perd rapidement pied (vidéo)
lundi 10 - 17h20
de : nazairien
1 commentaire
L’Armée Arabe Syrienne, réplique face aux terroristes du Front Al-Nosra, armé et financé par la France (vidéos)
lundi 10 - 16h36
de : nazairien
50 Printemps - C’est l’heure de l’mettre !
lundi 10 - 16h26
de : Hdm
Quand les renseignements convoquent les journalistes
lundi 10 - 15h38
de : JO
Le Peuple "Gilet Jaune" en Seine Saint Denis, meme avec leurs "lacrymos" , les CRS décrochent (vidéo)
lundi 10 - 15h01
de : nazairien
3 commentaires
Entre "çà" de domination et "surmoi" d’interdiction
lundi 10 - 10h14
de : Christian DELARUE
2 commentaires
L’ambigu Monsieur Jadot
dimanche 9 - 22h49
de : frustration
Barcelone. Le dérapage de Ada Colau face à la manoeuvre de Valls...
dimanche 9 - 14h53
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La vérité n’est pas dans un seul rêve, mais dans beaucoup de rêves. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite