Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

TOUS ENSEMBLE !
de : Raoul Marc JENNAR
mercredi 15 juin 2005 - 04h35 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 27.6 ko

de Raoul Marc JENNAR

Que les dirigeants du PS et des Verts et les média aient été incapables de percevoir ce qui se passait dans le peuple de gauche tout au long des mois qui ont précédé le 29 mai en dit long sur l’abîme qui sépare aujourd’hui les élites politico-médiatiques du pays réel. Depuis, les mêmes confirment leur surdité et leur arrogance.

Pourtant, ce qui s’est passé relève du plus démocratique des élans. Des femmes et des hommes, sans affiliation associative, syndicale ou particratique se sont emparés du texte soumis à leur jugement, pour le décoder, pour solliciter des interprétations, pour ensuite constituer avec d’autres ou rejoindre les collectifs qui, après l’Appel des 200 lancé le 19 octobre, sont nés, quasi comme par génération spontanée, dans toute la France.

J’ai été souvent invité par ces collectifs où se cotoyaient des militants du Parti Communiste, de la LCR, des Alternatifs, des socialistes et des écologistes en dissidence, des militants de la CGT, de la FSU, de Solidaires, des membres d’Attac ou d’associations locales et de simples citoyens.

Tous ensemble, ils avaient travaillé durement pour assurer le succès de la réunion, souvent précédée de rencontres dans les quartiers ou les villages, au plus près des gens. Ils avaient passé des heures à distribuer des tracts, à placer des affiches, à convaincre. Ils avaient échangé leur savoir-faire, leurs imaginations, leur dynamisme, leur détermination. Et, après mon passage, ils allaient continuer de plus belle.

Tous ensemble. Ces deux mots tout simples résument quelque chose qui émeut au plus profond : la dignité qui relève la tête, la renaissance de l’engagement, la fraternité qui rassemble dans l’action.

Tous ensemble, ils ont découvert la richesse apportée par chacun : le formidable savoir faire des militants communistes, l’ingéniosité de ceux de la Ligue, le sens de l’organisation des syndicalistes, la bonne volonté des associatifs ; des qualités d’ailleurs très largement partagées par tous.

Tous ensemble, aujourd’hui, ils attendent un lendemain, une suite, un prolongement cohérents. Ils ont résisté. Ils ont gagné cette bataille. Ils ne veulent pas être désarmés.

Tous ensemble, ils attendent un signal fort. Celui qui tout à la fois rassure et dynamise.

Car certains doivent être rassurés. C’est vrai, reconnaissons-le calmement, ceux qui n’appartiennent pas à un parti politique craignent que ce formidable élan collectif soit récupéré par l’un ou l’autre appareil tenté par l’idée de contrôler l’outil créé ensemble. D’autres, dans le mouvement associatif, n’apprécient pas que certains au sommet, qui ne furent pas des premiers engagements, s’approprient le mérite d’une victoire qui est l’oeuvre de tous. Il ne faut pas cacher ces réalités. Il faut au contraire les rencontrer pour les surmonter. Par des actes concrets qui doivent venir de chaque côté. Et qui renouent la confiance.

Et tous attendent un nouvel élan pour poursuivre. Car ils redoutent les logiques toujours à l’œuvre dès qu’il s’agit de faire passer le parti ou le mouvement avant la cause.

Tous ensemble, nous avons fait un choix de société. Ce choix nous définit et nous distingue.

Comment pourrait-on ignorer ce que fut la position des dirigeants et cadres du PS et des Verts ?

Pourrions-nous oublier les arguments qu’ils ont utilisés, les moyens qu’ils ont mis en œuvre, leur mépris et leurs insultes ?

Pourrions-nous envisager, une fois de plus, d’accepter que ceux qui nous ont combattus deviennent demain ceux à qui il nous faudrait faire confiance ?

Tous ensemble, nous avons prouvé qu’unis et déterminés, nous pouvons vaincre. Sans eux et malgré eux.

Restons unis et soyons, plus que jamais, déterminés. Tous ensemble.

Raoul Marc JENNAR

chercheur au service du mouvement social

www.urfig.org

photo : http://www.phototheque.org/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> TOUS ENSEMBLE !
16 juin 2005 - 03h46

je ressens "5 sur 5" le sentiment de Raoul Marc Jennar. Il ne s’agit pas d’être sectaire. ou d’ignorer que demain il faudra bien en passer, sans doute, par des compromis tactiques. Mais ce que je ressens dans son message, c’est que pour l’heure, nous avons besoin de nous rassembler. D’approfondir et de renforcer cette fugitive complicité qui s’est noué dans ce NON "de gauche" (contre l’égoïsme et l’impérialisme de ce futur Super-Etat européen qu’on nous promet comme avenir radieux et inévitable. Contre de nationalisme de substitution que nous propose l’Europe "Forteresse" et puissance d’exploitation ; contre ce marché de dupes, de "ceux d’en bas" qui ne commencent qu’à trop bien la musique - c’est une assourdissante et inharmonieuse "marche militaire" !). C’est cela qui est notre désir de l’heure ; et non de se faire polluer la vie, par de faux débats, de fausses alternatives... tel que les ouisouistes voudraient encore nous l’imposer ( les insultes dans certains commentaires fusent encore et derechef). Pour l’instant, nous ne souhaitons pas vous parler, messieurs et mesdames les ouiouistes ! Nous avons des choses bien plus passionnantes à discuter et à contruire entre NOUS. Foutez-nous la paix, allez dicuter des horizons radieux de votre "super Etat" productiviste de la "concurrence libre et non faussée" et de la compétition de tous contre tous avec vos copains du Medef, de la "rand corporation", de davos et des partis "socialistes réunis aux démo-chrétiens". Pour le moment nous n’avons rien à vous dire, et vous ne nous intéressez pas. Laissez nous respirer et conspirer ensemble, nous les rêveurs et les "archaïques". Ne vous mêlez pas de nos débats. Cessez de vouloir les parasiter, parce que le fait que de plus en plus de monde , de "ceux d’en bas", et non ceux des "élites" de ce si prospère et si dynamique système, commence à "vouloir penser et agir par soi-même". Si vous pensez que nos idées et nos méthodes sont idiotes et absurdes, alors elles s’écrouleront d’elles-mêmes. Mais en attendant soyez "démocrates", laissez nous conspirer et respirer tranquilles. Foutez-nous la paix ! Nous avons besoin de nous enrichir de nos échanges mutuelles, entrte personnes qui partageont déjà certaines intuitions et valeurs communes, même si on en est encore aux balbutiements (d’autant que nous ne sommes pas des professionnels de la politique et de l’idéologie, qui ne font que cà : nous devons aussi , hélas, trimer, pour votre putain de sytème !)



> TOUS ENSEMBLE !
16 juin 2005 - 12h01

Comme çà fait du bien de lire un article comme celui-là monsieur raoul marc JENNAR exprime exactement ce que le VRAI PEUPLE DE GAUCHE recent, oui tous ensemble nous pouvons changer les couleurs de ce monde et enrailler cette machine inférnale du libéralisme qui broie tant d’êtres humains sur cette terre, OUI TOUS ENSEMBLE NOUS POUVONS Y ARRIVER.



> TOUS ENSEMBLE !
16 juin 2005 - 12h10

Je partage la répulsion de tous devant le mépris dont ont fait preuve, et continuent de faire preuve les tenants du OUI sur les ondes et dans la presse, et qui n’ont pas compris que chaque électeur avait pu, seul ou en groupe, comme cela s’est beaucoup fait, étudier le texte qui nous était proposé et le rejeter en connaissance de cause.

Je voudrais toutefois apporter un bémol au "tous ensemble". Certes, il ne faut pas casser le mouvement qui s’est créé pour rejeter le TCE, mais il faut aussi l’élargir. Parmi mes amis, il y en a qui ont voté OUI sans enthousiasme certes, sans sectarisme non plus, mais en pensant qu’il y avait dans le texte un bon compromis. Ces personnes sont de vrais démocrates et je pense qu’il ne faut pas négliger cette fibre démocrate chez ces tenants du OUI de la base. Que faut-il leur dire ? Par exemple, que si le OUI était passé, ne serait-ce qu’à 50,1%, on ne se demanderait pas aujourd’hui s’il faudrait à nouveau voter dans 18 mois pour redonner une chance au NON.

Pouquoi-donc faudrait-il donc revoter, pour tenter d’obtenir un OUI par lassitude dans 18 mois ?

Ma suggestion est d’obtenir le soutien de ces démocrates pour qu’ils refusent la mise en cause du résultat, à charge de revanche bien entendu. C’est cela la démocratie.



> TOUS ENSEMBLE !
21 juin 2005 - 10h45

Je suis entièrement dans la même pensée que Raoul Marc Jennar. J’appartiens à un collectif du sud de la france, où nous avons fait du bon travail, mais lors des réunions depuis la victoire du non, et lors d’une fête du non , j’ai pu constater qu’au moment même où les camarades du parti communiste parlaient de tous ensemble sur le terrain, la direction, purant le conseil national, décidait de présenter un candidat en 2007 ! J’y suis particulièrement sensible sans doute parce que j’ai été pendant presque trente ans militante de ce parti, même avec des désaccords. Je me méfie, je ne veux pas avoir à choisir entre Buffet et Fabius en 2007 ! ça n’a rien de personnel, je voudrais contribuer à construire une autre force à gauche et je voudrais que changent les pratiques politiques. Donc , tous ensemble, sûr, mais dans l’action pour forger nos pratiques et faire émerger un personnel politique en qui avoir confiance et qui porte nos aspirations véritablement, sans être mangé du dedans par une organisation quelconque.
Frédérique Boyer



> TOUS ENSEMBLE !
26 juillet 2005 - 22h20 - Posté par

Bon, voilà près de 20 ans qu’une petite partie de la LCR ( dont j’étais membre à l’époque) espérait qu’il se dessinerait à gauche du PC et du PS un lieu de convergence ou il serait possible de débattre entre militants de divers horizons et d’agir localement en attendant mieux, pour peser sur la situation politique.
20 ans ont passés et d’aventure politique en aventure de l’eau a coulé sous les pont et rien n’est venu pour confirmer d’une manière radicale ( même 1995 reste une crise sociale importante MAIS SANS DEBOUCHES POLITIQUES hormis peut être les résultats de législatives 1997 : Jospin vainqueur ! ) l’existence d’une volonté sinon de changement majeur du moins l’insatisfaction générale à vivre dans la société française d’aujourd’hui, et ne parlons pas de tous ces endroits du monde ou la situation est pire !
Tout ceci pour vous dire de ne " ni rire ni pleurer, mais comprendre !" que ces quelques efforts pour "vivre" ensemble un bout de chemin politique malgré les différences seront je le pense d’abord une expérience enrichissante à tout jamais pour ceux qui l’ont vécue MAIS ne préjugez pas de vos forces et ne sous estimez pas la résignation du corps social dans son ensemble.

Une hirondelle ne fait pas le printemps et les forcers adverses disposent de tels moyens matériels ( dont les médias ) pour assoir leurs dominations idéologique que le chemin sera long avant que de voir se lever un mouvement d’importance capable d’infléchir la donne politique c’est à dire en fait la donne economiqe et sociale !

GWERN

A part celà un grand bonheur le soir du résultat ! et merci pour ceux et celles qui" ont donné(es) "





Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1
« NOUS, LE PEUPLE DES ÉTATS-UNIS… »
lundi 1er - 06h54
de : Ernest London
Le "Tube de l’été" : "CON à voter Macron" Chanson Inédite (vidéo)
lundi 1er - 00h01
de : nazairien
2 commentaires
Acte 33, A Paris, le mouvement, qui s’essouffle, a émoussé, la "vista" de la flicaille (vidéo)
dimanche 30 - 19h09
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Plus l'histoire d'un pays est ancienne, plus nombreuses et pesantes sont ces couches stratifiées de paresseux et de parasites qui vivent du «patrimoine des ancêtres», de ces retraités de l'histoire économique. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite