Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
de : Jean Dornac
mercredi 29 juin 2005 - 21h04 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 62.1 ko

de Jean Dornac

Loin de moi de vouloir me moquer des Français. Mais, lorsque je lis les résultats du dernier sondage concernant les futures présidentielles de 2007, il y a de quoi laisser songeur...

Le peuple français s’est levé, magnifiquement, pour rejeter la constitution néolibérale de Giscard d’Estaing, mais s’apprêterait à élire Sarkozy devant n’importe quel adversaire...

On comprend aisément que les électeurs UMP (dans une large majorité), se tournent vers Sarkozy : il est des leurs ; ils aiment l’ordre avant tout ; ils ne trouvent rien à redire au fait qu’existent d’inacceptables inégalités entre Français ; ils acceptent sans broncher l’idée que les chômeurs sont des fainéants ; ils n’aiment pas vraiment les étrangers ; ils aiment, de façon naturelle, l’autoritarisme ; ils adorent la Marseillaise, le drapeau et tous les signes d’un nationalisme dépassé.

Je suppose qu’ils aiment aussi les entreprises et les patrons et puis, ils aiment bien que l’un des leurs s’accapare le pouvoir. Douze ans de chiraquisme n’étant pas suffisant à leurs yeux, autant en remettre une couche pour cinq, dix ou quinze ans en passant au sarkozysme... en ne se rendant pas compte, au détour, qu’il n’y a pas grand-chose de commun entre Chirac et Sarkozy... Ne parlons même pas de la comparaison entre de Gaulle et Sarkozy histoire d’éviter la cruauté...

On admet aussi que les électeurs du FN (une large part d’entre eux au deuxième tour du moins) seraient prêts à voter pour le petit Sarkozy. Après tout, par son style autoritaire, ses phrases déplacées et inacceptables, son mépris des étrangers pauvres dont il faut nettoyer les quartiers au « Karcher » pendant que les forces répressives font du chiffre en réexpédiant ailleurs « les voyous » et assimilés, il y a un fameux « cousinage » avec les thèses du FN. Et puis, n’a-t-il pas fait passer nombre de propositions frontistes sous forme de lois lors de son premier passage au ministère de l’Intérieur ? Et, qui sait, peut-être va-t-il dans cette nouvelle occupation de ce ministère sensible en passer quelques autres ? Evidemment, ce genre de liens quasi-consanguins rapprochent...

Cependant, si je me base sur les élections présidentielles de 2002, nous sommes encore loin du compte des voix nécessaires pour faire élire Sarkozy à la place de Chirac.
 UMP-Chirac : 19,38%
 FN- Le Pen : 16,91% Ça, c’est un extrait des résultats de l’élection du premier tour en 2002. Le sondage dont je parle, publié dans l’édition Internet du Nouvel Obs du 29 juin, donne entre 52% des suffrages (face à Jack Lang) et 62% des suffrages (face à Laurent Fabius) en faveur de Sarkozy ! C’est sans doute l’effet « Karcher » ! Donc, si l’on cumule les voix potentielles des deux partis de droite extrême cela nous donne 36,29% de voix possibles pour n’importe quel candidat de la droite dure et extrême.

Dans quel parti politique classique trouve-t-on des gens capables de voter pour Nicolas Sarkozy, justifiant un apport supplémentaire de voix de 15,71 à 25,71% ?

On pourrait supposer qu’ils proviennent du centre de Mr. Bayrou, mais je n’y crois pas beaucoup et cela n’ajouterait encore que 6,84% des voix.

D’où viennent alors les autres voix, toutes celles qui s’ajoutent à un score qui, autrement, resterait logiquement très modeste, et même très petit si les électeurs du FN décidaient de ne pas voter pour Nicolas Sarkozy. Le seul vivier possible se trouve chez des gens qui votent pour la gauche, ou chez des gens qui ne se positionnent pas sur l’échiquier politique français. Et, par conséquent, ce serait en contradiction formelle avec le choix de ces Français lors du référendum, d’où mon titre en forme d’interrogation.

Parce qu’enfin, où trouver une cohérence entre le rejet du néolibéralisme, le rejet de l’autoritarisme des instances européennes actuelles, le rejet encore des gouvernants libéraux de nos pays, un rejet tout de même très net de la part des Français et leur « attrait » pour un personnage comme Nicolas Sarkozy ? Ce dernier est le véritable emblème, en très agité, du néolibéralisme de type américano-bushien. C’est un personnage au moins autant, sinon plus, extrémiste dans ses positions et ses phrases qu’un Jean-Marie Le Pen. Les seules différences que je vois entre les deux postulants à la présidence, c’est d’une part que l’un use d’un révisionnisme débile par ses phrases écœurantes, l’autre pas et, d’autre part que l’un veut nous enfermer dans une France repliée sur elle-même et l’autre nous vendre aux Américains. Mais à part cela, je ne vois aucune différence de fond.

On peut, bien entendu, se dire que la personnalité des candidats socialistes, ceux qui ont ardemment soutenu le Oui au TCE, n’arrange rien. Mais même vues sous cet angle, les choses ne sont pas brillantes pour le mouton noir. « Les cinq personnalités socialistes préférées des Français pour ce scrutin, selon le sondage, se nomment : Dominique Strauss-Kahn, Bertrand Delanoë, Jack Lang et Lionel Jospin ; ils recueillent chacun la préférence de 17% des personnes interrogées. Suivent Laurent Fabius (14%) et le premier secrétaire du PS François Hollande (6%) » Ce dernier aura sans doute de la peine à remonter la pente. Mais est-il plus coupable que les quatre premiers cités dans l’affaire du TCE ? Evidemment pas !

Si nous devions en rester là, quelles contradictions et quel manque de maturité politique nous constaterions chez les électeurs ! Ce serait à désespérer de tout changement possible. Certes, il n’est pas possible de voter pour ces sociaux-libéraux, le groupe des quatre nommés plus haut, mais il est encore moins imaginable d’élire celui qui est le représentant politique le plus en adéquation avec le traité pour la constitution (dans sa partie néolibérale) et le plus proche des thèses et des méthodes du Front National au moins dans leurs parties sécuritaires et autoritaires.

Il reste à espérer deux choses possibles :
 Que les instituts de sondages posent les questions de telle manière que la réponse ne peut qu’être en faveur de Sarkozy.
 Que nous n’avons pas suffisamment travaillé jusqu’ici pour convaincre les gens de gauche, notamment tous ceux qui ont voté NON au référendum, de ne surtout pas donner leur voix à celui qui incarne le plus aujourd’hui, avec Ernest Antoine Seillière, la politique qui provoque le chômage, la pauvreté et la misère en France comme ailleurs dans le monde.

Nous devons donc nous mettre au travail. Il faudra de la persévérance, du courage aussi lorsque nous aurons l’impression de n’aboutir à rien. Et puis, il faut lire le formidable travail de l’Aiguillon (Voir : -http://altermonde.levillage.org/art... & -http://altermonde.levillage.org/art... ) , un travail qui nous permet de situer le personnage Sarkozy sur tous les plans. Il vaut mieux connaître ses ennemis plutôt que de les prendre de haut en voulant ignorer pourquoi ils sont devenus ce qu’ils sont.

Dans tous les cas, il faut faire comprendre autour de nous qu’il ne sert à rien de rejeter Le Pen si c’est pour choisir Sarkozy ; qu’il n’aura servi à rien de rejeter le traité si c’est pour le faire revenir en votant Sarkozy. Il faut montrer l’incohérence totale de ces attitudes contradictoires et appeler les gens à être cohérents. Autrement dit, il faut sans cesse leur montrer qu’ils doivent réfléchir au sens des discours de Sarkozy, qu’il faut, toujours, dépasser les « effets de manche » faites pour impressionner et ratisser large.

En somme, il faut leur dire et leur répéter qu’ils ne doivent pas se laisser « éblouir » par des méthodes de martketing. Sarkozy, c’est du vrai populisme, dans le pire sens du mot. Ses discours n’ont rien à voir avec du « pain blanc » ; c’est l’un de ces « pains noirs » avec lesquels on fait les dictatures !

Sarkozy, si l’on se rappelle des fables et histoires de notre enfance, c’est le loup qui, déguisé, ouvre grand sa gueule pour mieux dévorer un innocent petit Chaperon rouge...subjugué et mystifié !

Jean Dornac / -http://altermonde.levillage.org/art...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Face à Sarkozy, le « mouton noir » deviendrait-il un « petit Chaperon rouge » ?
29 juin 2005 - 22h27

.. et heuresement le petit chaperon a le temps de grandir ; c’est surtout face à la multitude de potentiels candidats à gauche que les sondés doivent répondre et ce face au loup omniprésent médiatiquement, espèrons rapidement des primaires à gauche
(les sondages parlent malgré tout d’une gauche victorieuse aux législatives)



> Face à Sarkozy, le « mouton noir » deviendrait-il un « petit Chaperon rouge » ?
30 juin 2005 - 12h44 - Posté par

Pas de primaires à gauche. Parce que là, « gauche » ne veut rien dire. Pire, ça peut dire faisons comme avant. Votons contre Sarko, comme on a voté contre Le pen. Non. Donnons avant un contenu de gauche à la gauche. On a le temps... Le changement n’a pas d’autre choix. Pas de pause donc, et surtout pas de reour en arrière.

helge


> Face à Sarkozy, le « mouton noir » deviendrait-il un « petit Chaperon rouge » ?
30 juin 2005 - 13h40 - Posté par

tout a fait d’accord ,de voter pour empecher le retour de la droite ,du fn car on a fini par se retrouver avec la droite type tony blair qui se dit de gauche et qui n’est juste que l’état aumone.
Il faut voter pour maintenant et eviter cet échiquier ou la liberté de choix est d’empecher la venu d’un candidat bouc émisaire(actuellement le fn demain d’autre)
.


> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 16h46

Entièrement d’accord avec l’analyse de Jean Dornac. Sur la crédibilité des sondages : ce ne sont pas tant les instituts qui manipulent les résultats que les médias serviles et inféodés, lesquels ont d’ores et déjà jeté toutes leurs forces dans la bataille pour Sarkozy, en espérant, bien entendu, le renvoi d’ascenseur après 2007...
Verdi



> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 17h13

On peut se poser la question suivante :

Après la longue bataille du NON au référendum du 29 mai 2005, faudra t’il encore se battre pour le

NON à Sarkozy en mai 2007 ?

Je ne crois pas aux sondages le donnant vainqueur contre la terre entière.

Quelles étaient les questions posées ?

Intox Sarko-médiatique, une de plus.

J’ose espérer qu’il y a de moins en moins de gogos.

Cinésias



> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 18h38

bsr et oui la gauche enfin le parti socialiste ce dechire depuis quelques temps et plus il ce dechire plus sarko blatère et monte dans les sondages !!!!!!!!!!!!
Va t’on enfin comrendre qu’il faut vraiment mettre en place une politique citoyenne et sociale basée sur le respect et le partage au lieu d’essayer de copier une droite qui ne cherche qu’une chose mettre en place une partie de la politique du FN chaque fois un peu plus !!!!!!!!!!! bientot notre pays n’aura plus que le nom de démocratie petit à petit on vide son contenu !!!!!
Si nous ne prenons pas garde le reveil va être tres tres dur pour nous mais surtout nos enfants !!! dans quel monde vont ils pouvoir vivrent si ce n’est survivre !!!!!!!!!!!!
Soyons tous de même optimistes rien n’est encore perdu si bien sur nous nous en donnons les moyens !!!!!!!!!!!!!



> Face à Sarkozy, le "mouton noir" deviendrait-il un "petit Chaperon rouge" ?
30 juin 2005 - 23h38

Les mêmes sondagiers donnaient 60/40 pour le oui...

Foutaise.






GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ?
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
1 commentaire
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1
MAKE ROJAVA GREEN AGAIN
dimanche 12 - 11h20
de : Ernest London
Il s’appelait Fiacre Gbédji. Il était guide dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Il n’aura pas d’hommage, pas d’émission spéciale...
samedi 11 - 21h38
de : jean 1
1 commentaire
Malaise dans la police ?
vendredi 10 - 17h38
de : JO
4 commentaires
Vous me demandez pourquoi je suis Gilet Jaune ? (Réponse en vidéo, démonstration, excellent, à partager))
vendredi 10 - 15h02
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Un peuple qui n'aide pas son théâtre est moribond, s'il n'est déjà mort.Federico Garcia Llorca
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite