Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
de : Jean Dornac
mercredi 6 juillet 2005 - 12h54 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

De Jean Dornac / -http://altermonde.levillage.org/art...

Voici un pays dont officiellement 10% de salariés potentiels est au chômage et environ 30% de la population se situe ou à la limite ou à l’intérieur du seuil de pauvreté ! Voici un pays dans lequel des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes, femmes et enfants compris, ne trouvent pas à se loger ou sont très, très mal logés ; voici un pays dont les dirigeants affirment qu’il n’est plus possible d’assumer le paiement des retraites ; voici un pays dont les dirigeants affirment qu’il n’est plus possible d’assumer la sécurité sociale ; voici un pays qui crie à qui veut l’entendre « qu’il ne peut pas accueillir toute la misère du monde » et qui, pour ce faire, expulse tous ceux qui auraient l’affront de nous demander leur part du gâteau ; voici un pays qui, socialement, crève des conséquences de l’idéologie des plus puissants, un pays qui, n’est peut-être pas si loin de l’explosion et pas seulement sociale !

Mais voici un pays dont les dirigeants et les « élites » ne pensent plus qu’à une chose ! Ils ne pensent plus qu’à engloutir des fortunes colossales dans la plus grande duperie qui existe : les jeux olympiques ! C’est qu’il faut endormir le pays après la furieuse et brillante victoire du NON au traité constitutionnel ! C’est qu’il faut bercer ce peuple des illusions d’une victoire de la candidature de Paris, une victoire qui ne devra surtout rien à ce peuple qu’on méprise, mais tout aux « élites » qui s’imaginent magnifiques et définitivement incontournables ! C’est qu’il faut laisser rêver un peuple entier aux futurs gaspillages en 2012 afin qu’il oublie que le gouvernement s’apprête à créer des contrats de travail sans droits ! C’est qu’il faut hypnotiser tout un peuple au travers d’un nationalisme suranné en espérant que la France remporte quelques « médaillettes » et qu’on entende la « Marseillaise », cet hymne d’un autre âge, au rythme militaire affligeant et aux paroles sauvages ! Un sang impur qui abreuve nos sillons ! Ah oui ! Ça ferait bien dans les enceintes olympiques ! Ah oui, quel bel hymne pour tenter d’enliser tout un peuple dans l’esprit d’une compétition barbare dont le seul but est de « tuer » l’adversaire !

Nous assistons à quoi, ces derniers jours ? Un Président de la République qui s’en prend à la cuisine en Angleterre, un Président soutenu par toutes les « élites », et des Anglais, qui vivent les mêmes maux que nous (mais en pire depuis Maggy Thatcher) dont la presse s’en prend au Stade de France ! Et tout cela pour tenter de faire basculer la décision du comité olympique en faveur de Paris pour les premiers et de Londres pour les seconds ! Ont-ils encore la perception de leurs outrances, de leur indécence ? Ont-ils encore la capacité de réaliser que le peuple souffrant attend autre chose que des paillettes et des jeux pour décervelés chroniques ? Comprendront-ils à temps que ce peuple souffrant n’en peut plus du mépris qu’on lui inflige sans cesse et qu’il faut un rien pour qu’arrive le pire, le pire pour tous, riches comme pauvres ?

Nous atteignons, là, le sommet de l’indécence, du ridicule, mais aussi et surtout, du monstrueux. Anaïs, dans son dernier article, donnait les chiffres des prévisions de dépenses (voir Pourquoi je ne veux pas des JO... -http://altermonde.levillage.org/art...). C’est éloquent, c’est choquant ! Ont-ils besoin de se rendre si nombreux à Singapour ? Ont-ils besoin de gaspiller, dès à présent, tant d’argent pour écouter un résultat dont, nous, les « souffrants de France », nous n’avons que faire ?

Quand je pense à l’immensité du gaspillage que va entraîner le fait de devoir organiser ces soi disant « jeux », j’ai vraiment envie d’hurler ! Quand je songe à toute la souffrance des pauvres, souffrance nécessairement aggravée par les dépenses somptuaires que veulent leur imposer les puissants, quand je songe à ce qu’aura à subir le pays qui aura le malheur d’accueillir le symbole du gaspillage des fous, là, j’ai envie de pleurer ! Mais cela, les « élites » ne peuvent plus le comprendre, chloroformé qu’est leur esprit par leurs certitudes de détenir la vérité !

La part du ridicule : Tartuffe à Moscou et à Londres en attendant Singapour !

« Le torchon continue de brûler entre Londres et Paris, à 48 heures de la désignation de la ville organisatrice des JO de 2012 et de l’ouverture du sommet du G8. Jacques Chirac a multiplié les plaisanteries sur la cuisine britannique dimanche 3 juillet à Kaliningrad, faisant bien rire Vladimir Poutine et Gerhard Schröder, rapporte lundi Libération. "La seule chose qu’ils ont faite pour l’agriculture européenne, c’est la vache folle", a dit le président français à Vladimir Poutine et Gerhard Schröder. » (nouvel obs du 4 juillet 2005) Parce que, bien sûr, en France, on peut avoir confiance : Oublié le sang contaminé ? Oublié la part française de la « vache folle » ? Oublié la volonté d’empoisonner la campagne française par les essais d’OGM ? Oublié l’empoisonnement des terres et des eaux françaises par les pesticides et autres engrais des usines chimiques, notamment françaises ? Oublié l’empoisonnement de l’air par les incinérateurs voulus et autorisés par les politiciens ? Allons, un peu de retenue ! Et cela vaut aussi pour les Anglais !

« On ne peut pas faire confiance à des gens qui ont une cuisine aussi mauvaise", a ajouté Jacques Chirac, selon l’envoyée spéciale de Libération, qui a entendu la conversation. "Après la Finlande, c’est le pays où l’on mange le plus mal." "Et les hamburgers ?", a demandé Vladimir Poutine. "Non, non les hamburgers, ce n’est rien encore", a répondu Jacques Chirac. » (nouvel obs du 4 juillet 2005) Ici, nous entrons dans le domaine de la « pantalonnade », de la « clownerie », toutes choses indignes d’un chef d’Etat. A chacun sa conception du rôle d’un Président, mais je trouve qu’on dégringole de plus en plus... C’est l’esprit « franchouillard » dans le pire de ses aspects, c’est triste au possible et tout cela juste pour avoir la possibilité d’être choisi pour le grand show d’un gaspillage planétaire archi-médiatisé...

« Nous pensons qu’après cette troisième candidature (après 1992 et 2008, ndlr) Paris et la France sont prêts et sont en harmonie complète avec ce que peut être l’olympisme en ce début de XXIe siècle, a expliqué le maire de Paris ». (nouvel obs du 4 juillet 2005) Mais qu’est donc l’olympisme en ce début de XXIe siècle ? Pierre de Coubertin ne reconnaîtrait ni ses jeux ni l’esprit qu’il voulait donner aux jeux. Il ne s’agit plus d’émulation, mais de guerre entre athlètes. Comme toute guerre, celle-ci doit être alimentée par l’argent, par beaucoup d’argent. Ses mercenaires doivent être grassement payés, mais seulement ceux qui ont terrassé leurs ennemis. Les multinationales s’en chargent. Avec les fortunes volées aux salariés, volées aux clients, escroquées en permanence au monde entier, ces firmes paient grassement des primes indécentes à l’athlète qui aura « écrasé » son adversaire. Il ne faut plus pousser beaucoup pour qu’on demande de tuer réellement l’adversaire, l’esprit du crime étant déjà inclus dans la notion de compétition. L’esprit de l’olympisme, en ce début de siècle, est juste l’esprit de la compétition industrielle et marchande ; les jeux sont utilisés comme métaphore des exploits criminels de ces firmes ; et rien d’autre. Si, autre chose encore : les nations, à l’occasion, font joujou avec un nationalisme puant...

« Julien Dray, porte-parole du Parti socialiste : "Nous sommes tous avec l’équipe de Singapour autour de Bertrand Delanoë, Jean-Paul Huchon et le président de la République". La candidature de la capitale française est "un dossier de grande valeur, un grand projet national (...), très important pour tous les sportifs et toutes les générations". C’est aussi "un enjeu très important sur le plan économique". "Nous sommes en totale sympathie avec nos amis qui se battent ». (Paris, déclaration du lundi 4 juillet) » De quel droit Julien Dray parle-t-il en notre nom ? Pour qui se prend-il, ma parole lorsqu’il parle de « grand projet national », phrase qui nous enrôle tous sans nous demander notre avis ?! Moi, c’est NON au projet débilitant de l’olympisme du gaspillage et du fric « gagnant-gagnant » pour les multinationales et quelques sportifs milliardaires ! Un grand projet national ? Et quoi encore ! Il faudrait cesser de vous bercer de vos seules certitudes, M. Dray ; j’ai l’impression d’entendre dans votre bouche le même discours faisandé que pour le TCE de Giscard d’Estaing. Une fois encore, droite extrême, Président en tête, et gauche libérale, c’est : « même combat, mêmes intérêts » ! Vous avez, décidément un art consommé de l’attitude politiquement suicidaire !

Une tranche de ridicule proche de l’absolu

« New York, quant à elle, a promis d’offrir les jeux Olympiques au président George Bush pour son anniversaire, le 6 juillet. Une idée de Roland Betts, ami de longue date du président et chargé à la Maison Blanche du dossier olympique. » Les jeux comme cadeau d’anniversaire au roi de l’univers connu ! On peut dire, sans rigoler, qu’ils ont une sacrée couche du côté des officiels américains ! Et cette réaction, à elle seule, montre que ces « jeux » n’ont plus la moindre valeur humaine ; c’est juste un hochet pour « prétendus grands » et du « busines » alléchants pour entreprises criminelles et mafieuses.

Le gaspillage commence dès Singapour

« Protégé par des policiers dotés d’armes automatiques (et pour certains de poignards), ce monumental bâtiment, qui abrite également deux hôtels de luxe et une interminable galerie commerciale, est le centre névralgique de la 117e session du Comité international olympique (CIO) qui doit décider, mercredi 6 juillet, de l’attribution des Jeux d’été de 2012. » (Le Monde du 4 juillet 2005) Evidemment, pour loger la foule des « précieux », un hôtel ordinaire ne sied point... Ces gens-là, Monsieur, ça vit pas, ça achète (merci à Jacques Brel)... Lorsqu’on baigne à longueur de vie dans l’argent, comment vivre simplement ? Comment ne pas vivre d’un incessant et scandaleux gaspillage ? Comment vivre ailleurs que dans le grand luxe prétendument dû à leurs « qualités » ? Quelle misère humaine !

Le domaine du fric-roi et du langage néolibéral obligé

« Les responsables de la candidature française ont été les premiers à occuper le terrain de manière visible, à Singapour. Leur stratégie ne diffère pas de celles des autres villes candidates (Londres, Madrid, Moscou et New York) : approcher le maximum de membres du CIO en un minimum de temps. S’il sera impossible de tous les rencontrer d’ici à mercredi, un certain nombre ont, en revanche, été "ciblés" à l’avance : des supposés indécis ainsi que des "leaders d’opinion" dont on sait qu’ils sont écoutés par leurs pairs. » (Le Monde du 4 juillet 2005) A mentalité de marchands, méthodes de marchands ! J’ai l’impression de lire un discours de directeur de vente : « approcher le maximum de membres du CIO en un minimum de temps » voilà un langage que ne renierait pas Mme Parisot, nouvelle présidente du Medef. C’est la méthode : « tout, tout de suite » ! Des responsables « ciblés », des « leaders d’opinions » ! Ô ridicule d’un langage convenu, celui de la pensée unique ! Que n’avons-nous pas, aujourd’hui, un nouveau Molière pour croquer superbement les « précieux ridicules » de notre misérable époque !

« Deux jours durant, les autres villes candidates vont, elles aussi, tenter de "vendre" leur dossier.(...) La capitale anglaise va pouvoir compter sur un VRP de poids en la personne de Tony Blair, arrivé dimanche soir à Singapour. » Oui, les « marchands » sont bien à leur affaire lorsqu’il s’agit de jeux olympiques ! Nos « représentants de commerce » que sont Jacques Chirac et la pléiade de vedettes sportives, bref ces « personnalités » vont « vendre » leur dossier ! Quelle mentalité ! Cela s’appelle aussi de la prostitution avec la différence que les femmes qui font cela n’ont le plus souvent pas le choix, elles sont victimes donc respectables, alors que ces personnalités, elles, sont volontaires... et je ne leur dois nul respect en tant que telles pour ce genre d’acte (hormis la dignité humaine).

En conclusion

Je plains profondément le pays à qui échoira le malheur d’organiser ces « jeux du commerce mondial » sous prétexte sportif. Je plains profondément, quel que soit le pays victime du choix, les sportifs qui n’auront d’autre possibilité que de se doper s’ils veulent réussir à s’enrichir scandaleusement. Je plains profondément les pauvres du pays victime qui devront souffrir plus encore après le passage du cyclone dévastateur que provoqueront les prédateurs multinationaux, commanditaires et organisateur de ce gaspillage sans nom. Je plains aussi les téléspectateurs qui, de bonne foi, vont se passionner pour des jeux nécessairement truqués par l’argent et les nationalismes exacerbés. Je nous plains tous, que nous soyons le pays victime ou non, en raison du matraquage intensif dont nous serons la cible partout à l’occasion des jeux du fric. Heureux ceux qui, comme moi, ont jeté leur télévision, c’est au moins une part très lourde du matraquage dont ils ne seront pas victimes.

Si les dirigeants qui détruisent depuis quelques décennies la cohésion sociale française, tout comme la cohésion nationale, avaient un peu de dignité et encore un tout petit peu le sens de ce que doit être l’esprit des jeux olympiques, non seulement ils ne porteraient pas la candidature de Paris pour cette parodie guignolesque de « jeux », mais de plus ils refuseraient que nos athlètes participent à cette mascarade honteuse.

Quel gâchis !

JPEG - 17.3 ko

De Jean Dornac / -http://altermonde.levillage.org/art...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> JO à Paris : pourquoi ces réponses ?
6 juillet 2005 - 13h57

j’aimerais que les dépositaires des posts préçédents argumentent leur mépris pour l’article.
Merçi...



> JO à Paris : pourquoi ces réponses ?
6 juillet 2005 - 14h15 - Posté par

que veut-tu qu’il argumente ? il n’ont rien lu !

wapasha


> JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
6 juillet 2005 - 14h45

Démago grave
vous avez gagné bien et alors maintenant !
on va changer le monde en 3 phrases
un peu d’espoir ne fait pas de mal ( les JO )
Bye



> JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
6 juillet 2005 - 14h50

Ca y est , j’ ai enfin termine de lire ce "superbe" article ! Alors la bravo ! Que de plaintes , que de problèmes relevés ! Mais ou sont les réponses ?
Il est tres simple de critiquer , ca vous le faites tres bien mais des qu il faut reflechir a des solutions , il n y a plus personne !
Jean DORNAC , un extremiste écervelé dans toute sa splendeur !

"VIVE LA FRANCE " , j aime mon pays contrairement a Dornac qui lui prefere le critiquer sans pour autant fournir quelconque solution .

Seb



> JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
6 juillet 2005 - 16h58 - Posté par

quelques solutions sont deja là mon coco, mettons donc tout de suite cet argent dans des lits d’hopitaux, des logement sociaux, etc... bref là ou la france que tu aime en a le plus besoin.

On a les chiffres alors demandons des comptes à présent ; préparons-leurs une rentrée d’enfer !

wapasha


> JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
7 juillet 2005 - 23h07 - Posté par

En réponse à 80. 32

Je suis Jean Dornac, j’ai écrit cet article et je dois vous préciser quelques points.

 A votre connaissance, lorsqu’un témoin voit un incendie, est-il chargé d’éteindre l’incendie alors qu’il n’a pas le matériel nécessaire ? Ou doit-il prévenir les pompiers ? Ou mieux, si je suis votre raisonnement, vaut-il mieux que je m’en aille en faisant semblant de n’avoir rien vu ?

Pour ma part, lorsque je ressens que les choses vont mal, j’estime de mon devoir d’homme, de réagir, de prévenir, d’alerter. C’est l’un des rôles du journaliste ; c’est l’un des rôles que je me suis fixé avec mon site et au travers de mes écrits. Je me considère comme un témoin, or un témoin, cela signifie aussi être un veilleur, donc un être qui alerte ses contemporains.

 Montrez-moi en quoi je suis extrémiste ! Si réclamer la justice et le respect des plus pauvres dans ce pays et ailleurs, c’est être extrémiste, alors, oui, je suis extrémiste et c’est un honneur ! Si dénoncer un gaspillage extrême, honteux pour un pays dont près de 30% de la population est à la limite de la pauvreté ou carrément dedans, c’est être extrémiste, alors oui, je suis extrémiste, et j’en suis fier ! Si aimer la vie simple, si détester qu’une caste s’accapre les biens des autres, c’est être extrémiste, alors oui, je suis extrémiste et je n’ai nulle raison d’en avoir honte.

La seule chose dont j’aurais vraiment honte, c’est d’être complice du pillage des ressources des plus pauvres. Et je ne serais pas fier du tout d’être complice du dopage des athlètes en étant, comme au du temps des cirques romains, un spectateur qui pousse ces sportifs au maximum et donc au pire pour eux-mêmes comme pour leurs adversaires.

Si aimer son pays signifie le pousser à couler dans n’importe quelle folie, pourvue qu’elle soit médiatisée mondialement, alors, oui, je n’aime pas mon pays. Mais aimer son pays c’est lui souhaiter du bien, du bien concret et non pas cet espèce de cinéma nauséabond que sont les JO de cette époque, cette chose qui pousse des jeunes, femmes et hommes, non pas à donner le meilleur d’eux-mêmes, mais à accepter le pire (dopage) au risque d’y laisser leur peau.


> JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
6 juillet 2005 - 16h15

Il est clair effectivement que comme souligné précédement, la seule solution qu’ont les amoureux de leur pays pour sortir la france (et la planete de la m....) est bien evidement les JOs a Paris.
Bravo, continuez a proposer des solutions constructives comme celle-la au malaise social et aux problemes ecologiques grandissants, mais ne vous demandez quand meme pas trop pourquoi je ne suis pas mecontent que les anglais aient ’gagné’ ;)
Je vous propose également la coupe du monde de foot, ça aussi, c’est bien pour anesthésier les masses et éviter soigneusement de s’attaquer aux vrais problèmes...
Pour le reste, si une ville comme paris a besoin des JOs pour investir dans son infrastructure et creer des emplois, c’est bien triste et on est encore plus mal barrés que je ne le croyais.



> JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
6 juillet 2005 - 18h45

7 milliards !

avec ça on peut faire des tas de choses pour les travaileurs pauvres et SDF, pour les Rmistes, pour les chaumeurs, les femmes exploitées en emplois précaires, les handicapés, les creches, les écoles, pas besion des jeux zolimfric pour justifié se déblocage de financement. s’ils l’on fait pour cette mascarade, ils peuvent le faire pour les urgences sociales ! ON EXIGE que ces 7 milliars soient investis de toute urgence pour les plus démunis !!!



> JO à Paris : Un Président et des « élites » extraordinaires !
6 juillet 2005 - 23h43

cet article me comble,enfin des mots qui parlent ,un constat accablant de cette France que je ne comprends plus.Des "élites" complètement hors des préocupations de l’homme :

Logement dans les palais nationaux
Voyages gratuits (meme pour 25 heures de vol en avion spécial)
Pilliage du mobilier national
Luxe et prévarication
Président au dessus des lois

Allons nous enfin descendre dans la rue !!






GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ?
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
1 commentaire
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1
MAKE ROJAVA GREEN AGAIN
dimanche 12 - 11h20
de : Ernest London
Il s’appelait Fiacre Gbédji. Il était guide dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Il n’aura pas d’hommage, pas d’émission spéciale...
samedi 11 - 21h38
de : jean 1
1 commentaire
Malaise dans la police ?
vendredi 10 - 17h38
de : JO
4 commentaires
Vous me demandez pourquoi je suis Gilet Jaune ? (Réponse en vidéo, démonstration, excellent, à partager))
vendredi 10 - 15h02
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si je diffère de toi, loin de te léser, je t'augmente. Antoine de Saint-Exupéry
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite