Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

JO et Référendum : Même combat ?
de : Yves Barraud
jeudi 7 juillet 2005 - 13h47 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Curieux. Assisterions-nous à un improbable retournement de situation, de ceux auxquels on ne s’attend pas. Un retournement qui placerait les gagnants de naguère en perdants d’aujourd’hui, les « petits » en situation de force et les « grands » en un plein désarroi. Si ce n’est le cas, ça y ressemble.

Prenons les deux évènements majeurs de ces derniers mois : le référendum pour ou contre la Constitution européenne, et l’organisation des JO 2012. Ces deux actualités n’ont en apparence pas de points communs direz-vous, mais finalement quand on y regarde de plus près, on peut leur trouver biens des similitudes.

La victoire des sans grades sur l’establishment

D’abord le « Oui », soutenu par l’establishment politique, économique et médiatique, a rassemblé sous sa bannière tout le gratin de notre beau pays : le Président de la République (très ­ trop ? ­ engagé dans le débat), les leaders de l’UMP, de l’UDF, du PS, du patronat et des médias traditionnels... pour le résultat qu’on connaît : un 55/45% sans appel.

Et qu’est-ce qui a fait gagner le « Non » ? Les difficultés quotidiennes vécues par nombre d’entre nous, notamment et principalement l’aggravation du chômage, des inégalités et de la précarité professionnelle, et la crainte de nos concitoyens de se retrouver « noyés » dans une Europe élargie sur laquelle ils ont le sentiment légitime de ne pas avoir de prises. Quand on constate que moins de 50% des Français sont aujourd’hui représentés à l’Assemblée nationale (qui aurait voté « Oui » à 92%), cette crainte s’avère fondée. En effet, moins de la moitié des Français ont droit de cité au Parlement quand on additionne les 30 à 40% d’abstentionnistes, les 15% de votants FN, les 8 à 10% de votants LCR et LO, et les 2 à 4% de votants « petites listes » qui n’ont pas de représentants dans les travées de l’Hémicycle.

Paris 2012 était synonyme d’exclusion !

Passons à la défaite de la candidature de Paris, soutenue par le même establishment politique, économique et médiatique qui a rassemblé le Président de la République (très ­ trop ? ­ engagé dans la compétition), le Maire de Paris (PS), une armada de patrons réunie autour d’Arnaud Lagardère et de journalistes (qui pour beaucoup avaient vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué).

Et qu’est-ce qui les a fait perdre ? Pas le dossier technique de Paris qui, à en croire tous les spécialistes était de très loin le meilleur. Ce qui les a fait perdre, c’est l’incapacité de nos élites à convaincre les membres du CIO, ce que Tony Blair, l’homme fort du moment, a réussi à faire. Les seuls dont nous pouvons partager la tristesse sont les sportifs (Jean-Claude Killy, David Douillet, Marie- Jo Pérec, Jean-François Lamour...) qui ont ardemment soutenu la candidature de Paris 2012 dans l’esprit du baron Pierre de Coubertin et de l’éthique que défendait « l’inventeur » des jeux modernes.

Malgré les promesses, il est en effet probable que les « sans grades  » que nous sommes auraient été les grands perdants de l’organisation des jeux à Paris : augmentation des impôts locaux, inflation généralisée, surenchère des loyers, surenchère des prix dans l’hôtellerie, la restauration et la « limonade » (bars et brasseries), marché noir sur la billetterie pour accéder aux stades... Car il est certain que le « petit peuple » de France, de Paris et de ses banlieues n’aurait pas pu assister aux cérémonies d’ouverture et de clôture des JO, réservées (comme ce fût déjà le cas pendant la Coupe du Monde de football en 1998) aux seules personnes pouvant s’acquitter d’un billet vendu à prix prohibitif sur le marché officiel et, plus encore, sur les marchés parallèles. Une situation que notre ami Nicrus, membre du site, résume en ces termes sur nos forums : « Qu’elle chance, finalement, pour Paris... Imaginez l’augmentation délirante des loyers et du mètre carré si nous avions été choisis. Imaginez, la fuite obligée des plus modestes. Imaginez, le Boboland transformé en Bobolympicland. Et bien tant mieux ! Revenons aux vrais problèmes. Consacrons notre énergie (ce mot mille fois utilisé pour défendre les jeux) à combattre la pauvreté ; consacrons cet argent (qui aurait coulé à flot presque sans limite pour un événement de 15 jours) à rendre Paris plus salubre, plus accueillant à tous, à de vrais aménagements pour tous les Parisiens et ceux qui fréquentent cette ville. »

Quand un pays va mal, ça se voit !

L’organisation des JO dans la capitale aurait-elle créé des emplois ? Certainement, mais à quel prix ? Au prix de l’exclusion de centaines de milliers de personnes. Incontestablement ! Laissons le mot de la fin à deux autres membres du site. Toit_de_chôme estime pour sa part que : « De toute façon, pour moi les jeux olympiques à Londres ou Paris, ce sera à la télé. Peu importe où ils se trouvent.... ». Quant à Pataquès, son verdict est plus sévère : « Décidément la France a besoin de changements, en profondeur et en façade ! Partout où nos "élites" politiques et économiques s’engagent (référendum européen, sommet de Bruxelles, Singapour...), on se prend une claque. Messieurs Sarkozy et Hollande paradent à la Une de Paris-Match, et ils se prennent un 55/45% bien sanglant. Messieurs Delanoë et Chirac paradent à la tribune de Singapour, et le résultat est comparable. Ça n’a rien à voir me direz-vous. Certes ! Mais quand un pays va mal, quand un pays est "malade", ça se voit. Chirac n’a pas la tête du winner ! Il incarne depuis quelques mois l’archétype du Loser dans toute sa splendeur ! Il n’aurait jamais du s’engager autant sur le référendum européen. Il est un des artisans de la déconfiture. Il n’aurait jamais du s’engager autant sur la candidature Paris 2012. Il est un des artisans de cette défaite. Qu’on soit pour ou contre, Blair (aux yeux du monde) incarne une certaine modernité. Chirac est un homme du passé. C’est le passé qui est ici sanctionné ». La messe est dite !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> JO et Référendum : Même combat ?
7 juillet 2005 - 20h00

Douillet, Killy et Lamour sont eux mêmes des membres de l’establishment (laissons de coté, par pitié, la pôôôvre Marie-Jo).
Le raciste avéré de Coubertin, fut également un grand précurseur de l’escroquerie sportive qui consiste à proclamer des valeurs exactement à l’opposé de celles réellement en cours dans le sport de haut niveau.
Que crêvent les JO.
Mais ce n’est pas pour demain : ça fait 5 siècles que La Boétie à compris dans son essai sur "La servitude volontaire" tout le parti que l’on pouvait tirer de l’étrange penchant du peuple pour les jeux, les farces, les spectacles, les gladiateurs, les médailles.



> JO et Référendum : Même combat ?
7 juillet 2005 - 23h49 - Posté par

Bon article Yves, dont en tout cas nous partageons l’analyse.

Ocséna





Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce n'est pas la crainte de la folie qui nous forcera à laisser en berne le drapeau de l'imagination. André Breton
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite