Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Manuel Valls veut faire "imploser" le PS
de : Gérard Filoche
mardi 24 juillet 2007 - 15h57 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

de Gérard Filoche

nouvelobs.com - Il y a 23 heures

Critiquant les positions du parti sur les 35 heures, le travail ou "l’autorité républicaine", le maire d’Evry appelle à une réforme idéologique. Le député socialiste de l’Essonne Manuel Valls a estimé lundi 23 juillet sur RMC qu’il fallait "faire imploser...

Manuel Valls veut faire « imploser » le PS 20minutes.fr

Manuel Valls veut faire "imploser" le PS Le Figaro

Le journal du dimanche en ligne - Kisa.fr - Libération - France 2 et 23 autres articles

Non, mais où va t on ? Qu’est ce que cette pratique qui consiste à donner des coups de boutoir médiatiques contre notre parti, au lieu d’animer, d’organiser le débat ? Nous ne voulons pas que le parti implose, mais qu’il s’ancre à gauche et corrige les évolutions droitières, justement sur les 35 h, et le travail, qui lui ont fait perdre les dernières élections.

Qu’est-ce Manuel Valls veut dire sur les 35 h, qu’est-ce qu’il y connaît de si impératif, décisif, urgent qu’il faille à ce propos « faire « imploser » notre parti ?

Critique t il 70 ans de notre histoire sociale qui ont fait progresser les salariés de France, à l’avant garde du monde ?

Car nous sommes bel et bien passés de 40 en 1936, 39 h en 1982, et 35 h en 2002, c’est à dire que nous avons démontré au monde qu’on pouvait à la fois, baisser la durée légale du travail, augmenter la productivité et augmenter les salaires !

Notre productivité horaire est la plus élevée au monde.

Manuel Valls veut-il reprendre Sarkozy et approuver cette immense absurdité selon laquelle il faudrait « la liberté de travailler plus pour gagner plus » ?

Le travail, autre motif d’implosion ? Veut-il rejoindre ce coup de force qui, en pleine campagne électorale présidentielle, le 7 mars dernier, en Conseil des ministres, a consisté, (dans le silence général des médias et celui de notre candidate hélas) contre l’avis unanime des syndicats, à imposer un nouveau code du travail, dégradé, déclassant 500 lois en décrets, préparant la destruction de droits acquis au cours de 120 de luttes sociales ?

Manuel Valls approuve t il le blocage du Smic de Sarkozy et renonce t il à défendre, au plus vite un Smic à 1500 euros : la France n’a jamais été aussi riche, et les richesses n’ont jamais été aussi mal réparties, à commencer par les salaires, le coût du travail, qui sont trop bas, alors que le coût du capital est trop haut !

Manuel Valls nous dit qu’il ne faut pas être une opposition frontale à Sarkozy : mais ne voit-il pas les ravages que sa politique met en œuvre dés ce mois de juillet (mise en cause du droit de grève, baisse du salaire brut sur les heures supplémentaires, travail le dimanche, préparation de la privatisation et le mise en concurrence des universités, développement de l’état pénal plutôt que de l’état social…)

Et « l’autorité républicaine » n’est-elle d’abord pas affaiblie quand Sarkozy fait voter au Parlement un « hold up » de 15 milliards d’euros au détriment de l’école, de la santé, de notre protection sociale, de nos équipements collectifs, de l’aménagement des territoires et des villes et banlieues ? Lorsqu’il annonce la suppression de 17 000 postes de fonctionnaires, alors qu’il n’y a pas assez de fonctionnaires, pas assez de services publics, qu’il faudrait augmenter les effectifs aussi bien à l’école que dans les hôpitaux, à l’inspection du travail comme aux douanes, à La poste comme à la Sncf ?

Nous ne voulons pas que notre parti « implose » nous voulons qu’il se construire et se reconstruise, se rénove, soit un grand parti social démocrate, moderne, uni et unitaire avec toute la gauche, pour battre Sarkozy au plus tôt, un parti capable de défendre les 35 h, la retraite à 60 ans, la Sécurité sociale gratuite pour tous, les services publics, de hausser les salaires et de redistribuer décemment aux salariés les richesses qu’ils produisent.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Valls ou "Touche pas au grisbi salope !"
24 juillet 2007 - 16h48

Gérard,

Pour le bien de tout le monde "à gauche" il est grand temps en effet que place nette soit faite dans et autour du PS.

Personnellement, je crois que le nom de "socialiste" a été tellement galvaudé, ignoré, méprisé par la majorité du PS que j’ai grande hâte que le PS disparaisse ENFIN dans sa forme actuelle pour que l’on puisse de nouveau faire un usage rationnel de l’adjectif "socialiste", sans craindre de passer pour un charlot social démocrate, même si on est adhérent du PCF !

Le PS est le premier responsable de l’effondrement de la gauche en France, car il était le "premier parti de gauche" en France et a continué à se présenter comme tel alors même qu’il n’avait plus rien de gauche depuis longtemps.

Locomotive "hsitorique" de la gauche, il a emmené tout le monde dans le mur.

Oui, sa responsabilité est énorme dans la débâcle ( dont vont souffrir avant tout des gens qui n’ont plus aucun moyen de se défendre contre le capitalisme - voilà qui ira grossir les voix du FN dans quelques années).

Elle est énorme, cette responsabilité, parce que le PS était (sauf accident du 21 avril) toujours au second tour depuis plus de 25 ans, et captait toutes les voix de gauche aux élections.

Comprends moi bien, je n’ai rien du tout contre mes anciens camarades sincèrement socialistes du PS (comme toi ou d’autres qui écrivent ici), j’aimerais juste qu’ils attérissent et qu’ils agissent radicalement pour le bien commun du peuple français .

Franchement , je m’en fiche que le PS survive dans sa forme actuelle. Au contraire même !

La vraie recomposition de "la gauche" en France ne pourra se faire que lorsque les socialistes auront mis un terme aux liaisons dangereuses qui existent entre le PS et eux, que lorsqu’ils auront rendu leurs cartes et créé ou rejoint un "véhicule" plus approprié à leurs convictions, en d’autres termes, lorsqu’ils arrêteront de prêter la main, de cautionner, par omission ou par passivité, à cette énorme mascarade orchestrée depuis 15 ans par le PS version "social démocrate".

Il n’y a plus rien de socialiste au PS depuis longtemps et tu le sais.

La victoire du "OUI" au TCE en interne du PS et le leadership des socio démocrates l’ont défintivement mis en lumière.

Pour que vous , les vrais socialos, vous ayiez eu une chance de "récupérer" le PS de façon significative, vous auriez du, voulant rester au PS, manifester votre opposition à tout ce qui se tramait sous votre nez , voter massivement Buffet ( ou Besancenot... admettons) et condamner fermement la campagne de Royal et de la Direction du PS, ce dès le premier tour de la présidentielle.

Au lieu de cela qu’avez vous fait ?

Vous avez été de bons soldats sur le thème du "je ne suis pas d’accord mais je vais voter pour". Mais qui ne dit mot consent, Gérard ,surtout dans de telels circonstances, surtout faceà Sarkozy !

Où a été votre "sursaut de gauche" durant ces élections ?

Vous êtes restés , vous avez appelé au "vote utile" et vous avez pensé à "préserver" le PS avant tout, la logique d’appareil, les intérêts des élu-e-s, pas à sauver le socialisme ni à faire gagner ou progresser une "vraie gauche" !

(Ou alors, si tel était votre but, on peut dire que vous vous y êtes pris comme des manches, pardon.)

La seule différence entre Sarkozy et Royal portait sur certaines libertés publiques - au delà de ça "macache walou".

Vous avez récidivé aux législatives, et là c’est devenu grave, irresponsable, contribuant à envoyer au Parlement, FACE A SARKOZY ET A L UMP, une majorité de députés socio démocrates, ventres-mous, vaguement antilibéraux et encore, des gens qui aujourd’hui, comme Valls et d’autres, quand ils ne travaillent pas directement pour Sarko, nous expliquent les vertus de "l’opposition INTELLIGENTE" ??? !!!!

Je ne dis pas que tous les socialos auraient pu voter PCF, mais c’est sûr, j’aurais préféré mille fois plus de députés PCF, voire LCR, que tous ces roses-blancs ...

Ce sont EUX , les soc dém, et pas VOUS Gérard, qui ont fait "razzia sur la chnouffe" comme on dit, ce sont eux, qui ont d’abord "plumé la volaille communiste", qui vont maintenant vous plumer vous et donc, nous plumer tous et toutes !

Alors on ne vous dit donc pas merci Gérard, désolée.

Le Ps aujourd’hui est un cache-sexe du capitalisme, à peine mâtiné d’antilibéralisme, les militants et électeurs sincères ne s’y retrouvent plus ; i l doit donc disparaître, comme il a disparu en Italie.

Socialisme et communisme étaient, à une époque des cousins , pour le meilleur - ils sont aujourd’hui toujours des cousins, mais pour le pire, et la déliquescence de l’un entraine celle de l’autre.

Je ne me battrai pas/plus pour que survive le PS, au contraire, il ne suffit pas de s’appeler "Parti socialiste" pour être socialiste.

Par contre, je vais continuer à me battre, avec d’autres, pour que cessent les rapprochements suicidaires du PCF et du PS, ça c’est sûr.

Amitiés sincèrement socialistes

La Louve



Manuel Valls veut faire "imploser" le PS
24 juillet 2007 - 17h19

Manuel Valls est un copain à Nicolas Sarkozy.Ce mec est juste là pour brouiller le jeu et tuer un peu plus la gauche.Comme dirait l’autre blaireau,la gauche tu l’aime ou tu la quitte ;Valls tu sais ce qu’il te reste à faire,rentre au bercail, et va retrouver tes potes Kouchner ,Lang et consorts.C’est le seul vrai service que tu peux rendre à la gauche.



Manuel Valls veut faire "imploser" le PS
24 juillet 2007 - 20h53

Les courants réellement de gauche doivent s’organiser pour sortir du PS.

Une nouvelle tempête s’annonce sur la question européenne avec le nouveau mini-traité européen. La position du PS est telle, que Sarko ne peut faire passer ce traité scélérat sans les élus socialistes.

Non et non.

Un nouvel affrontement se prépare où le PS forcement aura des forces significatives du côté de la bourgeoisie européenne et de son projet. Là ça ne rigolera pas, la bataille va être plus dure plus âpre, moins feutrée que celle sur le TCE .

Un casus belli s’approche , dans lequel le PS risque à nouveau de se trouver du côté de la logique anti-démocratique, anti-sociale, du côté d’avantages institutionnels bourgeois contre les droits de l’homme, contre les droits des travailleurs.

Filoche, tu sais tout ça mieux que moi, mieux que nous, il n’y a plus rien à faire dans le "Parti démocrate" français qui s’est mis au galop vers la droite, l’ultra-libéralisme, en laissant tomber de plus en plus les discours contradictoires à sa pratique, sa vieille pratique.

Même la plupart des têtes de file de la gauche finissent en clowneries diverses, en ségolâtres ridicules et cabotins.

Il faut rassembler votre petite cohorte et sortir. Chaque militant va compter précieusement pour reconstituer un puissant mouvement . Les champs sont vastes et l’aide, la participation à une grande espérance autogestionnaire, à la résistance pas à pas face à l’ultra-libéralisme et aux agressions bourgeoises, et, entre autres , la prochaine bataille où il ne faudra pas être au PS si celui-ci se met en position de favoriser un hold up sarkozien contre une décision populaire démocratique et progressiste.

Qui restera au PS dans la condition d’accepter de contourner la volonté populaire en favorisant le traité d’inégalité bourgeoise de Sarkozy sera contre nous.

Vous pouvez aller au PC, à la LCR, ou ailleurs, constituer un point d’appui extérieur pour sauver ce qui peut l’être des quelques centaines de socialistes qui demeurent anti-capitalistes.

Copas



Manuel Valls veut faire "imploser" le PS
24 juillet 2007 - 21h56 - Posté par

Le PS est le premier responsable de l’effondrement de la gauche en France, car il était le "premier parti de gauche" en France

Moi, j’ai souvenir que le PS avait des scores inférieurs au PCF qui affichait des scores autour de 22-25 % dans les années 70 au début de l’ère Marchais !

Pour ce qui est de Valls, je ne trouve pas qu’il ait une vraie culture socialiste. Il est autoritaire, ambitieux, démago, méprisant, et somme toute, pas très finaud. Pas étonnant que le PS dérive à droite où il finira sa course, vidé de sa substance "socialiste".

On ne trompe pas indéfiniment les électeurs, c’est ce que les politiques devraient s’enfoncer dans le crâne, ça leur éviterait des chutes douloureuses sur le coccyx !!!


Manuel Valls veut faire "imploser" le PS
26 juillet 2007 - 15h04

On connait Valls et ses valses hésitations au TCE, sa politique sécuritaire,et ses ambitions inassouvies, le pb c’est pas Valls, c’est qu’il est tout à fait représentatif de la base du PS et du degré zéro de conscience politique de ses militants. On a vu comment a été choisie la candidate. SR éliminée, ce sera autant de petits Valls, Montebourg, Peillon qui se bousculeront au portillon, ils sont interchangeables.

Je ne fais pas parti de ceux qui conspuent les dirigeants, après tout, dans les partis politiques, on a les dirigeants qu’on se donne !






Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Cependant ne doute pas que Léon l'Africain, Léon le voyageur, c'était également moi. W.B. Yeats. Poète irlandais (1865-1939).
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite