Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
de : Gérard Filoche
lundi 5 novembre 2007 - 20h28 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires
JPEG - 28.6 ko

A ce jour elle est impunie. Que fait la justice ?

de Gérard Filoche

C’est une bande qui a réussi à leur imposer un double prélèvement : « - Si vous payez pas, on vous livre aux grèves et aux syndicats, et on ne viendra pas vous aider, si vous payez on vous aide a tenir le coup lors des grèves, on vous verse des dessous de table, et vous serez protégés ». On dénoncera les grévistes dans les journaux qu’on paye, s’ils se font payer leurs jours de grève.

La bande a ainsi réussi à ramasser davantage que les plus grands « hold up » de toute l’histoire : 600 millions d’euro, certains disent un milliard. Cette bande, comme ce qu’on sait de la mafia, « tient » ses gens en leur reversant des pots de vins en liquide, à raison de 2 millions d’euro par an. Elle va les retirer secrètement, par mallettes de 26 à 32 kilos tous les trois ou quatre mois, et leur chef, un certain « DGS » se charge de l’écoulement de cet argent noir.

On n’a pas encore réussi à savoir, bien cela fasse un mois que le scandale a éclaté, à « qui » il donne cet argent liquide secret : est-ce à d’autres bandes organisées qui servent de commandos anti-grèves comme cela a existé aux États-unis ou en Italie notamment ? Est-ce à des gens qui aident à la collecte des fonds, pour assurer qu’ils gardent le secret ? Ou est-ce d’autres activités troubles de blanchiment, de trafic, de corruption ? Des hypothèses ont été publiées dans la presse concernant des députés, des sénateurs, des grands patrons. Certains ont voulu considérer que c’était même en direction des syndicats de salariés, afin de les salir. Le chef de bande, refuse, lui, de parler, il invoque l’omerta. Il faut dire que bien qu’une enquête « préliminaire » ait été ouverte, il y a de nombreuses semaines, la justice n’a toujours pas ouvert d’enquête « judicaire », aucun juge d’instruction n’a encore été nommé. Ce qui permet au chef de bande de continuer ses activités, et de s’entendre avec ses complices pour faire disparaître le maximum de preuves et de « couvrir » ses actes délictueux. Ils ne cessent d’avoir des avocats, des agents de communication, des attachés de presse, pour tenter de masquer et d’étouffer l’affaire.

On a appris que pour poursuivre ses sinistres activités il touche personnellement 240 000 euros plus que le président de la République, même après que celui-ci se soit augmenté de 140 %. Il se serait même fait à lui même un « prêt » de 331 000 euro, a son nom, sur papier « libre », afin de payer un appartement de 190 m2 proche de l’Etoile, à un prix manifestement sous évalué, il a été indiqué qu’il rembourserait ces 331 000 euro en 2013, sans doute après que le prix de l’appartement ait été multiplié par 2, 3 ou 5. Cela a choqué des petites gens emprunteurs auxquels des prêts (sub-prime) sont consentis à des taux usuraires. Mais le chef de bande est au-dessus de tout cela, lui, il est pour la suppression du Smic, parce qu’il trouve que ces gens-là gagnent trop. C’est même pour atteindre ses fins et supprimer le Smic, le droit du travail, etc, qu’il est payé.

Délictueux ou criminels, on n’en sait rien de ses agissements, et on peut s’interroger : car avec 2 millions d’euros de liquide par an, tout est possible, tant que la lumière n’est pas faite, on peut craindre le pire. Le chef de bande n’est même pas en prison préventive, ce qui est sans précédent pour des agissements de cette ampleur. Il y a quelque chose, en dehors du possible caractère criminel, ou autre de ces opérations « noires », c’est le caractère au premier degré, très immoral de quelques opérations annexes qui ont été révélées. Par exemple, le chef de bande, avait des fonctions publiques, à la tête d’une caisse sociale, appelée « UNEDIC » qui avait quelque rapport avec les cotisations sociales et l’assurance-chômage, et « DSG » a avoué avoir donné de l’argent en liquide à des collaborateurs, pour payer leur travail, sans payer de cotisations sociales : de nombreux chômeurs mais aussi contrôleurs de l’Urssaf, ont été choqués.

Le chef de bande était dans un réseau, et la chef de ce réseau s’est déclarée « salie » : elle a prétendu ne rien savoir, (alors que toute son organisation reposait sur ce système de caisse secrète) et elle a expliqué que c’était « comme un secret de famille » honteux. Mais ce n’était pas si caché que ça comme « secret de famille » puisqu’elle a reconnu que « beaucoup savaient inconsciemment ». Alors qu’elle est visiblement complice, elle n’a pas été inquiétée davantage que le chef de la fabuleuse caisse noire. Ils continuent à cacher les raisons et but profonds de leur trafic et à mentir sur leurs complices. Bien que la somme soit immense, sans précédent, la justice ne suit pas son cours : y aurait-il eu un « arrosage » en liquide a de hauts niveaux pour que la bande puisse ainsi échapper à la justice ordinaire qui frapperait tout citoyen pour moins que cela ? Car dans la bande autour de DGS, il y a deux frères du président. Et dans les rackettés et racketteurs, il y a les plus puissants patrons du pays. Tous, comme la femme qui est leur super chef sont « salis », forcément.

Beaucoup de braves gens dans le pays ne se sentent plus en sécurité, la France a peur : si on peut trafiquer ainsi secrètement des centaines de millions d’euro, à un tel niveau, qu’est-ce qu’on peut dire à un pauvre délinquant qui pique un porte monnaie dans un sac a main avec dix euros dedans ? La peur se développe d’autant que le président a fait savoir qu’il voulait alléger les lois sur le droit des affaires des entreprises. En même temps, le gouvernement démantèle le code du travail et enlève dans le droit pénal du travail, toute notion de récidive pour les employeurs ? Comme la ministre de la justice a fait passer une loi pour des « peines plancher » en cas de récidive, les gens se disent : « y’a un truc derrière tout ça ».

D’autant que la presse qui est d’ordinaire friande de ce genre de scandale, se tait : elle parvient même à ne plus évoquer l’affaire alors que celle-ci n’en est qu’à son début, que pas un dixième de l’ampleur du scandale n’a été dévoilé. Quelqu’un a prétendu que les journalistes n’avaient dorénavant plus le droit de faire des « investigations » depuis que le nouveau président occupe à lui seul 90 % des médias. Mais comment un état de droit peut-il vivre avec un secret, une fraude pareille ?

Quelques-uns espèrent encore, quand même, que la ministre de la justice va diligenter une vraie enquête et que les coupables seront sous les verrous, car au niveau où ils sont, ils sont plus responsables que d’autres. Mais c’est un frêle espoir, car au Parlement, des députés ont demandé une telle enquête il y a dix jours et on leur a pas répondu. On entend à la radio ou sous ministre qui explique qu’il veut agir pour les pauvres, mais il a un budget de 25 millions d’euros, 24 fois moins que les fonds officiellement détournés et déversés, par la bande à DGS et à sa super patronne qui fait partie de sa « famille » aux « sales » secrets.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
5 novembre 2007 - 21h04

D’ou l’intétérèt de l’Agité a s’agiter de plus en plus vite, car pense t’il les populeux plus préoccuper a regarder et a s’interroger de ses riquochets, la mélasse en billet escroquer peut encore ce pratiquer sans qu’ils soient vraiment inquiéter, de toute façon le droit en général ne peut plus grand chose pour cette classe Olympienne & Napoléonienne.

Très bon papier, c’est vraiment très troublant. Faut relancer ce débat quitte a créer la polémique, la thérapie serait a mon avis salutaire, car il ne faut plus ce taire. Notre société (public et civil etc etc ) dans son ensemble est complétement sclérosée a un tel degré,qu’ une purge ou un renverssement politique est plus que nécessaire.

Malheureusement, l’opposition PS semble encore abrutis de leurs chamailleries, que les libéraux aillent s’agiter avec Zébulon, la gauche du PS pourras alors envigeager une alliance sur leur logique coté gauche. Un virage a 180 ° quoi ! Rien que ça.

Skapad



Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
5 novembre 2007 - 22h12 - Posté par

Tiens, v’la le Skap. Ca va, petit monstre ? Je connais un peu l’Union des Industries Métallurgiques et Minières, vu que mon petit papounet y a laissé sa peau ? Je vois que les bonnes traditions se conservent. Vieux stal borné.


Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
5 novembre 2007 - 22h32 - Posté par

Salut Vieux Stal Borné, c’est plaisir a te lire, j’pense qu’avec toi y a moyen de persévérer.
Bonne presse ci dessus qu’en pense l’expérience ?

Skapad


Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
5 novembre 2007 - 23h42 - Posté par

Ben, au vu de l’expérience de 1789 et 1917, une révolution " intelligente " consisterait à coller ces " damned bastards " au turf, au lieu de leur couper la tete. Au bout d’un certain temps, ils se suicideraient de dépression. Plus propre que des tetes qui roulent dans un panier. Maintenant, ce que j’en dis.......Vieux stal borné.


Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
5 novembre 2007 - 23h50 - Posté par

Fait y gaffe VSB, y vont t’accuser d’harcèlement sur socialistes en dépression, mais il vrai aussi, qu’ici et en ce moment ce n’est plus de dépression qu’il s’agit, mais plutot de tempète tropicale, enfin comme tu dis... ce que j’en dis ....Skapad


Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
5 novembre 2007 - 23h22

Gérard Filoche, votre fiction est remarquable, un réquisitoire implacable qui relate peu où prou des évènements qui auraient pu se passer. Votre imagination est fertile, certes, mais la réalité est toute autre, si cela était nous le saurions déjà ! A l’heure de la communication trépidante, nous en aurions été informés par nos médias dont on ne peut incontestablement nier le libre arbitre.

Trêve de plaisanterie...

Eh oui, l’info distillée chaque jour par les médias ayant pignon sur rue n’est qu’un congloméra de cache misère. Vous avez raison de mettre à la dérision certaines abominations des capitalistes, que l’on tente de nous cacher, afin d’en faire ressortir, à juste titre, leur importance.

Michel Mengneau



Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 00h05

pour quoi ne pas faire circuler ces explications sur le net et que chaque personne qui va le recevoir le transmette à son tour



Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 08h31

pendant ce temps, "le Mondain" continue sa petite entreprise de démolition des syndicats.

A qui appartient le Mondain ?

CHAPITRE II du Code Pénal
De l’extorsion

Art. 312-1 du Code Pénal : « L’extorsion est le fait d’obtenir par violence, menace de violences ou contrainte soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit la révélation d’un secret, soit la remise de fonds, de valeurs ou d’un bien quelconque. L’extorsion est punie de sept ans d’emprisonnement et de 100000 euros d’amende. »

Article 312-6

L’extorsion en bande organisée est punie de vingt ans de réclusion criminelle et de 150000 euros d’amende.
Elle est punie de trente ans de réclusion criminelle et de 150000 euros d’amende lorsqu’elle est précédée, accompagnée ou suivie de violences sur autrui ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente.
Elle est punie de la réclusion criminelle à perpétuité lorsqu’elle est commise soit avec usage ou menace d’une arme, soit par une personne porteuse d’une arme soumise à autorisation ou dont le port est prohibé.
Les deux premiers alinéas de l’article 132-23 relatif à la période de sûreté sont applicables aux infractions prévues par le présent article.

Article 312-10

Le chantage est le fait d’obtenir, en menaçant de révéler ou d’imputer des faits de nature à porter atteinte à l’honneur ou à la considération, soit une signature, un engagement ou une renonciation, soit la révélation d’un secret, soit la remise de fonds, de valeurs ou d’un bien quelconque.
Le chantage est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende.

Article 312-11

Lorsque l’auteur du chantage a mis sa menace à exécution, la peine est portée à sept ans d’emprisonnement et à 100000 euros d’amende.

Article 312-13

Les personnes physiques coupables de l’une des infractions prévues au présent chapitre encourent également les peines complémentaires suivantes :
1º L’interdiction des droits civiques, civils et de famille, suivant les modalités prévues par l’article 131-26 ;
2º L’interdiction, suivant les modalités prévues par l’artice 131-27, d’exercer une fonction publique ou d’exercer l’activité professionnelle ou sociale dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de laquelle l’infraction a été commise, cette interdiction étant définitive ou provisoire dans les cas prévus aux articles 312-3 à 312-7 et pour une durée de cinq ans au plus dans les cas prévus aux articles 312-1, 312-2 et 312-10 ;
3º L’interdiction de détenir ou de porter, pour une durée de cinq ans au plus, une arme soumise à autorisation ;
4º La confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction ou de la chose qui en est le produit, à l’exception des objets susceptibles de restitution ;
5º L’interdiction de séjour suivant les modalités prévues par l’article 131-31 ;
6º L’obligation d’accomplir un stage de citoyenneté, selon les modalités de l’article 131-5-1 ;
7º L’obligation d’accomplir un stage de sensibilisation aux dangers de l’usage de produits stupéfiants, selon les modalités fixées à l’article 131-35-1.

Etonnant, non ? Que fait Sarkozy ??? Ah, non, pas Guillaume !

P. Bardet



Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 09h39

MAIS QU’ATTENDENT LES SYNDICATS POUR PORTER PLAINTE POUR DIFFAMATION ?



Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 10h15

il n’y a pas que la metallurgie :

Corruption : Un syndicaliste français accuse Véolia "d’acheter la paix sociale"

, 4 novembre 2007

Un responsable syndical de Force Ouvrière chez Veolia Eau, Christophe Mongermont, accuse le groupe, dans un témoignage à l’AFP, d’avoir tenté d’"acheter la paix sociale" à coup de "versements en espèces" et d’autres propositions financières aux syndicalistes.

La direction de Veolia Environnement a réfuté, dimanche 4 novembre 2007 au matin, les accusations portées par le syndicaliste. "Nous réfutons les propos tenus par M. Mongermont qui relèvent de la diffamation et nous engagerons des poursuites judiciaires contre ses allégations", a indiqué la direction de Véolia Environnement, dans une déclaration lue à l’AFP.

http://www.interet-general.info/art...

http://www.lejdc.fr/france-56854m0.html

 



Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 10h29 - Posté par

Pour le coup, une caméra cachée ou un magnétophone aurait été nécessaire pour confondre le corrupteur.

Ecoutez, il n’y a plus qu’une chose à faire, c’est de ne plus travailler, de changer de société, pour les fiche en l’air.

Tout de même, ça sent 1789, voire 1791, Louis XVI pourrait le dire, les conditions sont en train d’être réunies par Sarko et sa bande ump !


Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 11h22 - Posté par

On mettra quoi à la place ?

G.B., révolté, mais pas sûr qu’on sache reconstruire après...


Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 15h15 - Posté par

Et oui G.B. 59% des français sont mécontents du Sarko,mais 55% sont prés à revoter pour lui.

Contradiction ?pas sur on ne soutient pas une absence et la "gôche" est absente et ça ne va pas s’arranger avec le mini traité,les retraites et le reste ou le P"S" est totalement en phase avec UMP.

Jean Claude Goujat

PCF Landes


Attention une bande a organisé un racket contre les entreprises de métallurgie !
6 novembre 2007 - 22h56 - Posté par

Non, je ne crois pas qu’il y ait encore 55 % de gens qui aient envie de retenter l’aventure avec Sarko, car l’égarement va leur coûter cher. Ces gens-là ont plus à perdre qu’à gagner, ils doivent le voir déjà :une sécu moins accessible, des prix sur l’alimentation de base qui grimpent dangereusement, des facs inaccessibles pour leurs enfants, des difficultés pour garder une voiture pendant que Sarko et ses copains de l’ump (ne les oublions pas ceux-là) se partagent notre argent, sans complexes. Franchement, c’est le coup de massue sur la tête de ces pauvres électeurs, qui devrait leur donner à réfléchir avant d’aller voter à la prochaine fois.





Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite