Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Liberons Cyril Khider
de : NONUKATALL
mercredi 24 septembre 2008 - 15h11 - Signaler aux modérateurs

URL de la pétition :
 http://www.lapetition.be/en-ligne/c...
URL Courte :
 http://3088.lapetition.be

A l’attention de / Ter attentie van : PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Catégorie : Droits de l’homme

Merci de soutenir la demande de liberté conditionnelle de Cyril KHIDER qui est détenu depuis bientôt 8 ans et qui est aujourd’hui libérable.

La juge d’application de Beauvais a donné son aval.

Cyril a passé 5 ans à l’isolement total dans des conditions effroyables à l’issue desquelles l’administration pénitentiaire a été condamnée, par le tribunal administratif de Paris, pour les allégations mensongères qui lui ont permis de le garder à l’isolement.

Aujourd’hui nous disons stop ! Assez d’’acharnement carcéral et judiciaire, Cyril a toutes les conditions requises pour se réinsérer dans la société : emploi, famille, logement et indemnisation des victimes.

Toutefois, la Cour d’appel a refusé a refusé cette libération en se servant de motifs fallacieux , voir limite mensongers.

Petit rappel des dispositions de l’article 729 du code procédure pénale concernant la demande libération conditionnelle.

« Les -condamnés ayant à subir une ou plusieurs peines privatives de liberté peuvent bénéficier d’une libération conditionnelle lorsque la peine accomplie est au moins égale à la durée de la peine restant à subir s’ils manifestent des efforts sérieux de réadaptation sociale, notamment lorsqu’ils justifient d’une activité - professionnelle, soit de l’assiduité à un enseignement ou à une formation professionnelle ou encore à un stage ou d’un emploi temporaire en vue de leur réinsertion sociale, soit de leur participation essentielle à la vie familiale, soit de la nécessité de subir un traitement, soit de leur effort en vue d’indemniser les victimes ».

Si vous êtes d’accord pour le soutien signez la pétition.

Merci

 http://www.lapetition.be/en-ligne/c...

Les frères KHIDER ont tenté de s’évader de la prison de Fresnes en mai 2001 ; depuis cette date ils sont incarcérés et traités de façon inhumaine dans un pays comme la France ! La liberté conditionnelle de Cyril est refusée
 http://cyrilkhider-solidarite.1s.fr/

Voici un exemple flagrant de la façon dont est traitée la réinsertion dans la réalité d’un détenu qui dérange. Non, Cyril n’a tué personne, ni violé d’enfants, ni torturé de personnes âgées. Seuls, son mandat de dépôt et le combat que je mène dehors contre les violations perpétuelles de la loi par les personnes qui ont charge de la faire appliquer le maintiennent en apnée dans la baignoire carcérale.

Dans le document ci joint, l’incompétence de la cour d’appel d’Amiens est manifeste et sans équivoque à la lecture du compte rendu du jugement en appel qu’elle a rendu à l’encontre de mon fils Cyril Khider le 1er septembre dernier dans le cadre d’une libération conditionnelle octroyée par la juge d’application des peines du tribunal de Beauvais.

Alors même que cette cour est sinistrée et qu’elle croule sous le nombre de dossiers d’appel suspensifs du parquet, que le délai de deux mois imposé par la loi pour le traitement de ceux ci permet à de nombreux détenus de la prison de Liancourt d’être libérés, bizarrement, pour mon fils Cyril, le délai a été plus que largement respecté même pendant les vacations judiciaires.
Je m’interroge…

Par ailleurs, lorsqu’un parquet fait appel de la décision d’un juge d’application des peines, il serait supposé et surtout souhaitable que les motifs invoqués soient valables et l’argumentaire développé sérieux. Or, à la lecture de ce dossier nous pouvons nous rendre compte qu’il n’en est rien, il n’y a pas de raisons valables, pas plus que d’argumentaire étayé et sérieux.

Dans de telles conditions, l’incompétence se transforme en dangerosité puisque une petite fille de cinq ans à laquelle la pénitentiaire, la justice et le parquet insufflent des chauds et froids continuels : « Ton papa sort en liberté conditionnelle. Non, finalement il ne sort plus le parquet a fait appel de la décision de la juge d’application des peines », ne se nourrit plus. Des certificats médicaux ont été établis pour souligner l’anorexie de cette petite fille.

Je rappelle ici que son papa devrait être dehors en fin de peine si il n’avait pas contesté la détention abusive d’une violence inouïe qu’il a subie durant cinq longues années dans les quartiers d’isolement sur les sept qu’il vient d’effectuer. Il paye de sa liberté le fait d’avoir contesté cet isolement, d’avoir fait condamner l’administration pénitentiaire et d’être allé devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Ses remises de grâces lui ont été confisquées.

Avec lui c’est toute une famille qui est condamnée.

RAPPEL DE LA PROCEDURE

Par jugement en date du 08 juillet 2008, le Juge d’application des peines au tribunal de Grande instance de Beauvais a rendu la décision suivante :

Accorde le bénéfice d’une libération conditionnelle à compter du 08 juillet 2008 contre Monsieur KHIDER Cyril.

LES APPELS

Appel interjeté par :
 monsieur le Procureur de la République, le 08 juillet 2008 contre Monsieur KHIDER Cyril.

DEROULEMENTS DES DEBATS

A l’appel à la cause, à l’audience en chambre du conseil en date du 1er SEPTEMBRE 2008, monsieur le Président a constaté l’identité du condamné Cyril KHIDER.

Ont été entendus :
 Monsieur FOUCARD, en son rapport
 Madame DE CROUY CHANEL, substitut du Procureur général en ses réquisitions.

 Maître BOESEL Delphine, avocat au barreau de Paris conseil du condamné, en ses observations, ayant eu la parole en dernier.

Monsieur le président a averti les parties présentes que l’arrête serait prononcé le 8 SEPTEMBRE 2008 conformément à la loi, hors la présence du ministère public et du greffier.

DECISION

"...Statuant sur l’appel interjeté le 8 juillet 2008 par le Procureur de la République près du Tribunal de Grande instance de Beauvais contre le jugement rendu le même jour par le Juge d’Application des Peines de Beauvais, qui a accordé à Cyril KHIDER le bénéfice de la liberté conditionnelle à partir du lundi 21 juillet 2008.

Considérant qu’aux termes des dispositions de l’article 729 du code de procédure pénale. « Les -condamnés ayant à subir une ou plusieurs peines privatives de liberté peuvent bénéficier d’une libération conditionnelle lorsque la peine accomplie est au moins égale à la durée de la peine restant à subir s’ils manifestent des efforts sérieux de réadaptation sociale, notamment lorsqu’ils justifient d’une activité - professionnelle, soit de l’assiduité à un enseignement ou à une formation professionnelle ou encore à un stage ou d’un emploi temporaire en vue de leur réinsertion sociale, soit de leur participation essentielle à la vie familiale, soit de la nécessité de subir un traitement, soit de leur effort en vue d’indemniser les victimes »...."

1) Cyril indemnise ses victimes, participe à la vie familiale en faisant preuve d’une pédagogie sans pareille avec sa fille. Par ailleurs, il fait les efforts nécessaires pour se réinsérer malgré le traitement inhumain, les humiliations, l’isolement abusif qu’il a subi. Il a eu une permission de sortie de quelques heures pour rencontrer son employeur, il cumule ainsi toutes les conditions requises dans le cadre d’une libération conditionnelle.

"...Considérant qu’en l’occurrence Cyril KHIDER, condamné

Le 29 juin 2004, par la Cour d’Appel de Paris, 11ème chambre des appels correctionnels, à une peine de cinq mois d’emprisonnement, en répression à outrage à personne dépositaire de l’autorité publique, fait commis le 6 décembre 2002..."

 Cette contestation de la part de Cyril, alors qu’il était à l’isolement qu’il n’avait aucun moyen de faire valoir ses droits, pour le vol de ses effets personnels par un représentant de l’administration pénitentiaire en état d’ébriété flagrante et connu en détention pour ça, lui a valu ce procès.

 A l’issue de ce procès après que Cyril ait tenté d’expliquer ce qu’il vivait à l’isolement la présidente du tribunal de Bobigny lui a répondu : « Monsieur Khider votre seuil de tolérance est particulièrement faible » !

 Deux empoisonnements, trois côtes cassées, un orteil cassé, une cheville plâtrée recassée le jour même de la sortie de l’hôpital par des agents de l’AP. Une enquête de la Cnds est actuellement en cours.

 Je demande ici quel est le seuil de tolérance acceptable face à la torture, aux traitements inhumains et dégradants, à l’intolérable ?

..."Le 17 Mars 2007 par la cour d’assises du VAL - de- MARNE à une peine de dix années de réclusion criminelle, en répression de faits de vol en bande organisée, arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire d’otage pour faciliter un crime ou un délit, participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime, fourniture de moyen à un détenu pour une évasion, transport sans motif d’arme de la 1ère ou 4 ème catégorie, par plusieurs personnes et de complicité de violences aggravées, par deux circonstances, suivie d’incapacité de travail inférieure à 8 jours, faits commis courant Mai 2007 et le 27 mai 2007..."

 Voici un exemple flagrant du sérieux avec lequel sont étudiés et traités les dossiers à la cour d’appel d’Amiens.

 Mon fils Cyril Khider a été condamné, d’après ce compte rendu d’audience , par la cour d’assises de Créteil pour des faits mentionnés ci dessus, commis courant mai (on ne sait pas lesquels) et le 27 mai 2007 soit deux mois et dix jours après le jugement en question…

"....Considérant, que pour autant, le projet de réinsertion, tel que présenté par Cyril KHIDER, apparaît insuffisamment étayé, les conditions d’hébergement restant floues et précaires..."

2) Sur l’hébergement :

Le président a affirmé « Monsieur Khider va habiter chez une personne qu’il ne connaît pas »

Or, cette femme est sa belle mère, la mère de son épouse et la grand mère de sa fille chez laquelle il a déjà habité avant son incarcération de ce logement F4 où elle demeure depuis 1980 soit 27 années au total. Question précarité et flou artistique on a vu pire !

Cette personne, comme toutes les autres dans le cadre de ce dossier de libération conditionnelle a, bien sur, été entendue par les services de police.

"...Est à présent libérable le 23 Mars 2011, son placement sous mandat de dépôt étant intervenu le 27 août 2001, de sorte que le condamné remplit les conditions légales de délai libération conditionnelle.

Considérant que pour faire droit à la demande de libération conditionnelle présentée, le 15 octobre 2007 demandée par le conseil de Cyril Khider, le premier juge a considéré, que le condamné présentait, en lien avec des carences affectives majeures, une personnalité psychopathique, caractérisée par l’instabilité et des troubles du comportement, éléments constitutifs, selon l’expert psychiatre l’ayant examiné en juin 2008, d’une dangerosité criminologique et induisant un risque de récidive, il y avait néanmoins lieu, au regard du cadre familial devant l’accueillir et de sa propre évolution psychologique, de saisir l’opportunité professionnelle, qui lui était offerte, à la faveur d’une libération conditionnelle...."

 3) Le tribunal s’est appuyé sur une partie du rapport de l’expert pour enfoncer Cyril mais, elle a carrément occulté la seconde moitié de cette même expertise où l’expert ouvre une petite porte de sortie dans le cadre de la réinsertion professionnelle à la fin de son rapport.

 Aucune des expertises qui ont été faites ces dernières années, dont une en particulier de madame Agrappart- Delmas qui a vu Cyril en Mars 2007 pour la seconde fois durant sa détention et qui était présente l’année dernière au procès, n’ont été prises en compte. Pas même le rapport du psychologue qui a suivi Cyril durant plusieurs mois lequel s’était engagé à le suivre dés sa sortie de prison comme cela a été souligné au procès d’assises de mars 2007.

"...l’emploi envisagé sous une promesse d’embauche n’offrant pas un cadre suffisamment structurant, d’autant que le condamné a travaillé épisodiquement en tant que manutentionnaire, ne justifie d’aucune préparation au travail de transactions immobilière, qui sont au surplus réglementées, tandis que son profil psychologique est loin d’écarter tout risque de récidive, alors même que son comportement en détention ne s’est amélioré que récemment, sans qu’il puisse être déterminé si, nonobstant l’absence chez le condamné d’introspection, comme souligné par l’expert psychiatre, cette évolution augure d’une évolution significative favorable de personnalité, pouvant soutenir la volonté affichée de ré- amendement et de réinsertion...."

 4) Sur l’embauche :

Ici encore, on peut se rendre compte de la légèreté de l’argumentaire et de la gravité des conséquences qui peuvent en découler : « L’emploi ne peut être viable parce qu’il a été rédigé sous la forme d’une promesse d’embauche et n’offre pas de cadre structurant »…

Or, l’employeur a été également entendu par la police dans le cadre de cette libération conditionnelle. Cet homme a une agence immobilière qui est une entreprise florissante, il n’a jamais connu le moindre problème, Il s’est engagé à former Cyril comme agent commercial et non pas comme agent immobilier.

Comment avec de telles pratiques, ne pas dégoûter les potentiels employeurs à s’engager dans le cadre de la réinsertion des personnes détenues ?

5) Sur son comportement :

Son comportement en détention ne s’est amélioré que tout récemment.

 Comment la Cour d’appel peut elle se servir de cet argument qui est mensonger alors, qu’elle n’a pas vu Cyril et n’a même pas demandé de rapport de comportement ?

 Là aussi c’est la preuve flagrante que le dossier n’a pas été consulté puisque des rapports attestent de l’exact contraire. Avant même que Cyril sorte du quartier d’isolement, suite à la décision du tribunal administratif de Paris ayant condamné l’administration pénitentiaire, Cyril voyait un psychologue qui n’a pas été mentionné évidemment et il avait déjà à cette époque, un comportement irréprochable ainsi qu’une formidable envie de se réinsérer.

 Une enquête a par ailleurs été diligentée, à la demande de Madame Alima Boumediene Thierry sénatrice du parti des verts, à la prison de Meaux et la Cnds (commission de déontologie de la sécurité) dans le cadre de pratiques arbitraires et des traitements indignes infligés à Cyril.

"...Considérant qu’en l’état des éléments soumis à la cour, le procureur général ayant requis, pour sa part, l’infirmation de l’ordonnance entreprise, à raison du risque de récidive, par références aux antécédents judiciaires de l’intéressé, qui attestent de sa dangerosité, de la nature des faits ayant motivée sa condamnation par une juridiction criminelle, enfin d’une personnalité restant immature et instable..."

6) Très curieusement lors de cette audience Cyril est devenu immature alors que lors du jugement de libération conditionnelle du 20/06/2008 le procureur de la République avait conclu que Cyril n’était pas immature après un débat avec celui ci.

 Il y a un moment où toutes ces personnes qui détiennent l’autorité se doivent d’accorder leurs violons afin de continuer à donner l’impression aux justiciables qu’ils ont voix au chapitre.

"...il ne peut dans l’immédiat être réservé une suite favorable à la demande de libération conditionnelle, sollicitée par ce dernier, contrairement à ce qui a été décidé par le Juge l’application des peines au Tribunal de Grande instance de BEAUVAIS AMIENS...."

PAR CES MOTIFS

La cour,

Statuant en chambre du conseil

Infirme le jugement rendu le jugement rendu le 8 juillet 2008 par le juge du Tribunal de Grande instance de Beauvais, et ayant accordé à Cyril KHIDER la libération conditionnelle à compter du 21 juillet 2008.

Rejette comme non fondée, ni justifiée la demande de libération conditionnelle, présentée par le conseil de Cyril KHIDER.

 Le greffier
 le président

« Nous, détenteurs de l’autorité conseillons de ce fait à Monsieur Khider de récidiver afin qu’il puisse continuer à nourrir l’industrie florissante de la punition ».

http://www.myspace.com/arppi

A.R.P.P.I.
ASSOCIATION POUR LE RESPECT DES PROCHES DE PERSONNES INCARCEREES

http://fraterniteaperpete.skyrock.com/

catherine-2005@hotmail.fr



Imprimer cet article





Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
1 commentaire
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. Gandhi
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite