Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Référés : audience sur EDVIGE, mais pas sur CRISTINA
de : Luis Gonzalez-Mestres
lundi 27 octobre 2008 - 16h53 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

A l’audience du Conseil d’Etat sur les référés demandant la suspension provisoire des fichiers EDVIGE et CRISTINA, seules les conclusions dirigées contre EDVIGE (Décret 2008-632) ont été examinées. Pour des raisons non spécifiées, le juge unique n’a pas souhaité y aborder mes conclusions contre CRISTINA (Décret non publié), les missions de la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (Décret 2008-609) et le décret connexe 2008-631.

 
Le Bureau des référés n’a pas pu me fournir d’autres précisions cet après-midi. Le Ministère de l’Intérieur n’avait pas répondu à cette partie de mes conclusions.

La décision suite à l’audience de ce matin devrait intervenir sous 48 heures. J’ignore si mes demandes non traitées à l’audience seront comprises dans cette décision, ou si une autre audience sera prévue. J’ai néanmoins brièvement rappelé ces demandes de suspension au cours des débats.

Aucun journaliste présent n’est venu me demander mon avis à ce sujet après l’audience.

Pour rappel, la DCRI, au profit de laquelle a été créé CRISTINA, participe notamment « à la surveillance des individus, groupes, organisations et à l’analyse des phénomènes de société, susceptibles, par leur caractère radical, leur inspiration ou leurs modes d’action, de porter atteinte à la sécurité nationale » (Décret 2008-609).

 
Voir mes deux notes rédigées avant l’audience :

Quelques infos, avant l’audience du 27 octobre (I) et (II)

http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2008/10/26/quelques-infos-avant-l-audience-du-27-octobre-i.html

http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2008/10/26/quelques-infos-avant-l-audience-du-27-octobre-ii.html

 
Luis Gonzalez-Mestres
lgm_sci@yahoo.fr
http://scientia.blog.lemonde.fr
http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com

 
Suit ma note rédigée après l’audience :

 
Après l’audience du référé sur EDVIGE et CRISTINA (I)

http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2008/10/27/apres-l-audience-du-refere-sur-edvige-et-cristina-i.html

A l'audience du 27 octobre au matin sur les trois référés contre EDVIGE et CRISTINA, le Juge des Référés du Conseil d'Etat (le président de la Section du Contentieux, Bernard STIRN) a souhaité évoquer uniquement les conclusions en suspension contre EDVIGE, laissant de côté les conclusions additionnelles que j'avais introduites visant notamment CRISTINA et les missions de la DCRI. Avant l'audience de 9h30, j'avais également déposé (à 9h) des conclusions tendant à la suspension provisoire de la lettre du 17 octobre du directeur de cabinet de la Ministre de l'Intérieur « en ce qu’elle évoque déjà, à titre opérationnel, le dispositif EDVIRSP qui à ce jour n’a fait l’objet d’aucun décret ni même d’un avis de la CNIL ou du Conseil d’Etat ». A la fin de l'audience, le Juge des Référés a annoncé une décision dans les quarante-huit heures.

 

J'ai malgré tout brièvement évoqué à l'audience mes conclusions contre CRISTINA et les autres décrets attaqués dans mon référé. La raison pour laquelle cette partie de mes conclusions n'a pas été inscrite à l'audience ne m'a pas été précisée. Le Ministère de l'Intérieur n'y avait pas répondu.

Le débat de ce matin sur EDVIGE a porté : d'abord, sur la question du non-lieu demandé par le Ministère ; ensuite, sur l'urgence de l'affaire. En ce qui me concerne, j'ai notamment abordé :

 la question de l'archivage des données que le Ministère de l'Intérieur dit ne plus juger pertinentes ;

 celle de la mise en place de fait d'EDVIRSP sans même un décret et profitant du « décret EDVIGE » que l'on dit retirer mais qu'on ne retire pas vraiment du moment qu'on instaure déjà EDVIRSP ;

 celles des amalgames et des mélanges de genres dans les textes du Ministère de l'Intérieur où on voit passer tantôt des expressions comme « radical », « altermondialisme », « défense des précaires  »... tantôt d'autres comme « terroriste », « violent » ou « subversif » ;

 l'impossibilité de séparer dans la pratique EDVIGE et CRISTINA en tant que dispositifs, a fortiori vu les possibilités de contrôle très limitées, et le contexte plus global qui peut comprendre jusqu'aux passes Navigo ou des formes de marquage des bagages dans les trains ;

 le fait que l"urgence avait été ouvertement proclamée en septembre dernier par le Président de l'Assemblée Nationale pour s'opposer à la préparation d'une loi ;

 plus globalement, la dégradation générale de l’image des institutions françaises sur le plan du respect des droits de la personne et la nécessité d’un« message fort » de la part de la Haute Juridiction.

 

Voici un autre extrait du mémoire que j"ai déposé ce matin à l'adresse du référé 321705.

 

« Suivent, dans l’urgence, quelques considérations complémentaires, précisant d’emblée que l’intérêt à agir par rapport à l’ensemble de mes conclusions doit être reconnu à tout citoyen, dès lors que tout citoyen peut devenir une cible des fichages par plusieurs biais, notamment celui des « fréquentations » ou celui d’une « radicalité » politique ou associative supposée. Le danger d’une instrumentalisation politique des opérations de police, visant l’ensemble de la population,  paraît bien réel et impossible à justifier par un intérêt collectif.

(...) 

 

SUR CRISTINA ET LA DCRI

D’après le Décret 2008-609, la DCRI, au profit de laquelle a été crée le fichier CRISTINA, « participe également à la surveillance des individus, groupes, organisations et à l'analyse des phénomènes de société, susceptibles, par leur caractère radical, leur inspiration ou leurs modes d'action, de porter atteinte à la sécurité nationale ». C’est une définition politique injustifiée qui est donnée via le mot « radical », et que de surcroît le dictionnaire ne justifie pas, non plus. On remarquera que même le mémoire en défense emploie le mot « radical » à propos des mesures récentes exposées par le Ministère de l’Intérieur. Que vise-t-on avec le mot « radical » dans le décret 2008-609 ? Il existe même, en France et dans d’autres pays, plus d’un « Parti Radical » parlementaire.  Le mémoire en défense attribue à la DCRI la mission de « surveillance des mouvements subversifs violents et des phénomènes de société précurseurs de menaces ».  Ce n’est pas du tout ce que dit le décret 2008-609, dont le texte se livre à un dangereux amalgame politique portant atteinte à une liberté fondamentale.

Le même problème se pose pour CRISTINA, fichier dont j’ai demandé la communication du décret pertinent mais à ce jour je n’ai reçu aucune réponse et je ne peux pas y accéder. C’est pourquoi j’ai l’honneur de demander à la Haute Juridiction de bien vouloir accéder à ce décret. Cependant, il me semble que les vices signalés dans la définition même des missions de la DCRI sont suffisants pour invalider un fichier défini d’après les mêmes critères et simultanément avec EDVIGE. La situation d’urgence découle des dangers évidents pour les personnes et les libertés que génèrent la présente opacité et la définition déjà exposée des missions de la DCRI, avec impossibilité totale de contrôler le contenu et l’usage des données.

Je produis, pli joint PJ10, le Décret 2008-609 suivi d’un extrait du site du Ministère de l’Intérieur évoquant le suivi de l’ « altermondialisme » et de la « défense des précaires » par les Renseignements Généraux ; (...) deux extraits des sites du Ministère de l’Intérieur et du Premier Ministre avec une définition des missions de la DCRI proche de celle donnée dans le mémoire en défense mais qui ne s’accorde pas avec le décret 2008-609 ; enfin, le décret 98-567 permettant en principe à une juridiction d’accéder à CRISTINA. (...) Et comment ne pas prendre position sur la question de la précarité dans la recherche ? Il me semble exister une démesure dangereuse dans nombre de définitions officielles en matière de renseignement.

(...) »

 

(fin de l'extrait)

 

A suivre

 

Luis Gonzalez-Mestres
lgm_sci@yahoo.fr
http://scientia.blog.lemonde.fr
http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
CRISTINA : que font "nos" organisations ?
27 octobre 2008 - 18h00

Pourquoi aucune organisation dite "progressiste" n’a voulu introduire un référé contre CRISTINA, alors qu’un recours en annulation a été déposé ?

On ne sait pas quand le recours au fond sera jugé, mais on laisse faire.



Référes : audience sur EDVIGE, mais pas sur CRISTINA
27 octobre 2008 - 19h20

Ce que les "chefs" et les "personnalités" ne veulent pas, c’est que la police récolte des données sur eux. Pour le reste, que les "radicaux" (y compris de leurs partis ou syndicats) soient fichés ne les empêche pas de dormir.



Référes : audience sur EDVIGE, mais pas sur CRISTINA
29 octobre 2008 - 10h54 - Posté par

En tout cas, en ce moment, on ne voit pas trop s’agiter les dirigeants politiques et syndicaux autour d’EDVIRSP.

DSK devait être contre EDVIGE, comme tout le monde. Mais pour EDVIRSP...


Référes : audience sur EDVIGE, mais pas sur CRISTINA
28 octobre 2008 - 18h24 - Posté par

Il y a deux problèmes très sérieux. L’un celui de CRISTINA. L’autre, celui du fait accompli d’EDVIRSP sous prétexte qu’il n’y a pas d’autre fichier disponible, l’ancien Fichier des Renseignements Généraux ne pouvant plus être alimenté à cause du décret 2008-631 que le gouvernement ne retire pas.

Voir cette note d’aujourd’hui de Luis :

http://notresiecle.blogs.courrierin...

Je suis d’accord avec l’auteur pour estimer que la seule issue raisonnable est le retour à la situation d’avant juin 2008 et, sur cette base, une véritable remise à plat de la question des fichiers.

Ce n’est pas pour défendre l’ancien fichier des RG. Mais mieux vaut avoir un débat public en présence de ce vieux fichier, que de subir ce qui est venu après. EDVIRSP compris.



Référes : audience sur EDVIGE, mais pas sur CRISTINA
29 octobre 2008 - 10h55 - Posté par



CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours. Gandhi
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite