Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

MOULINS-YZEURE : DU GRAIN À MOUDRE POUR LA MEULE PÉNITENTIAIRE
de : ARPi
vendredi 23 janvier 2009 - 23h32 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 24.8 ko

Plus d’une centaine de prisonniers des bâtiments G et D de la maison centrale sécuritaire de Moulins-Yzeure ont adressé une lettre au directeur listant les manques et les besoins concernant le fonctionnement interne à la Maison Centrale.

Les prisonniers attirent l’attention de la direction sur la nécessité et la légitimité de leur demande en invitant les personnes en charge au dialogue et ce, de la manière la plus citoyenne qui soit et sans déroger aux règles du droit puisque malgré leur nombre (120 à 130), ils n’ont pas dérogé en se faisant nominativement pétitionnaires, les pétitions étant interdites et lourdement sanctionnées intra-muros.

Le listing des demandes ne peut en aucun cas créer un dysfonctionnement interne et, y répondre favorablement permettrait de dénouer les graves tensions dans le quotidien des longues peines et autres condamnations.

A ce jour, il n’en est rien et l’Administration Pénitentiaire pour des raisons dites de sécurité rogne de plus en plus sur les acquis obtenus légalement au fil des progrès et des réformes. Accéder à la demande des prisonniers de Moulins-Yzeure pour un " mieux survivre " serait en accord avec les propos de Monsieur Fillon, Premier Ministre, et tous les professionnels se penchant sur les conditions de détention. D’autant plus que le taux de suicides croissant des prisonniers s’aggrave d’année en année.

Ces demandes sont légitimes et en adéquation avec le texte des recommandations du comité des Ministres aux États membres sur les règles pénitentiaires européennes. Texte adopté par les Ministres le 11 janvier 2006 lors de la 952ème réunion des Délégués des Ministres.

La prison est un carrefour révélateur de tous les divers destins sociaux frappés par les inégalités et les injustices créant " des parcours de misères " qu’elles soient économiques, culturelles, affectives, pathologiques, géographiques etc. Nos propres enfermements à l’extérieur des prisons qui de plus en plus fabriquent du malaise social jusqu’à l’abus des pharmacopées ingurgitées quotidiennement sont matérialisés par l’architecture en dur du milieu carcéral. Il nous faut entendre les voix venues au delà des murs. Elles nous concernent tous, nous public, du simple fait que la création, des dits monstres criminels, se fabrique au jour le jour derrière les hauts murs des lieux d’enfermements les plus inhumains.

Voici le texte des prisonniers de la centrale sécuritaire de Moulins Yzeure. Contact presse : A.H. Benotman 06 18 88 66 15

À Monsieur le Directeur Maison Centrale de Moulins Monsieur le Directeur, Veuillez trouver ci-dessous les différentes requêtes que les détenus de la Maison Centrale de Moulins vous soumettent.

1) VERITABLE PRISE EN CONSIDERATION DES LONGUES PEINES L’aménagement des peines pour ces condamnés dont certains le sont à la réclusion criminelle à perpétuité et d’autres avec des perspectives d’avenir très lointaines. Audiences pour et avec le Juge d’Application des Peines dans des délais raisonnables d’attente. Meilleur suivi des demandes de transfert.

2) INDIGENTS Versement d’un somme pécuniaire mensuel à l’indigent ainsi que l’octroi de divers " avantages " inhérents à cette situation : télévision gratuite et dont la somme de location ne doit se voir retranchée de celle remise à l’indigent.

3) PARLOIRS Création d’un poste d’auxiliaire (détenu de la maison centrale) pour l’entretien des parloirs. Supplément de deux journées de parloirs les vendredis et lundis. Réservation des parloirs directement pris à la maison centrale et non à la maison d’arrêt. Multiplication de ces journées d’appel téléphonique. Possibilité de prendre des photos familiales au parloir. Unité de Visite Familiale généralisé à tous les détenus avec une gestion similaire à celle des parloirs dits normaux.

4) TRAVAIL Multiplication des postes de détenus auxiliaires - peintre/coiffeur etc. - Formation professionnelles rémunérées. Droit du travail accordé aux détenus travaillant en ateliers. Intervention de " Génépi [1] "

5) ACTIVITES Ouverture le dimanche et les jours fériés de l’espace SOCIAUX, du terrain de sport et de la salle de musculation. Réfection de la piste du stade de sport. Réfection complète des bâtiments de promenade et cloisonnement de la cabine téléphonique extérieure. Multiplication des mouvements pour les promenades. Cessation du blocage en cellule lorsque le détenu doit se rendre à l’infirmerie ou autre ? Que les personnels le fassent mander ou quérir en promenade au sport ou autre.

6) CUISINE Amélioration significative des repas distribués/ Repas chauds pour les travailleurs au retour des ateliers à 13h15.

7) TELEPHONE Baisse significative des tarifs. Compte " spécial " téléphone avec la possibilité de créditer ce compte de l’extérieur. Obtention des mêmes avantages de prix, forfaits, abonnements qu’à l’extérieur.

8) CANTINES Retour des cantines alimentaires incluant les cantines orientales hebdomadaire en achats extérieur. Possibilité de libre concurrence en matière d’achats informatiques et délais de livraison raisonnable et à respecter. Possibilité d’achat de lecteurs MP3 et de clés USB. En 2009, les baladeurs, lecteurs cassettes, CD n’existent quasiment plus)

Monsieur le Directeur, toutes ces demandes sont légitimes, d’autant plus que les êtres humains qui sont enfermés dans les maisons centrales et autres établissements pour longues peines doivent subir des temps de peines toujours de plus en plus interminables...

Il ne s’agit pas d’un caprice émotionnel soudain mais, d’une demande précise, pensée, objective, collective et que nous voulons vous transmettre en vous demandant d’accepter le dialogue. Il faut que les choses changent rapidement et en profondeur, cela devient vital aujourd’hui pour une partie de la population pénale. Il ne s’agit pas seulement de construire de nouvelles prisons avec des cellules aux murs fraîchement peints ou repeints. Il faut que change aussi la vie à l’intérieur de la prison.

Nous comptons, Monsieur le Directeur, sur votre compréhension, et de bien vouloir dialoguer avec l’ensemble des détenus de votre établissement. Les détenus des bâtiments G. et D.

[1] Génépi Groupement Etudiant National d’Enseignement aux Personnes Incarcérées

http://prison.eu.org/article.php3?i...


ARPPI

Témoignage : de Fleury à Moulin Yzeure par Sylvie et Alijah piciotti - Khider

Sylvie et Christophe.

L’année dernière après le jugement de Christophe j’ai vécu une période très difficile. Il venait de prendre 15 ans pour tentative d’évasion qui venaient venait s’ajouter aux 38 auxquels il avait été condamné quelques années plus tôt.

Il était en transit à la prison de Fleury depuis plusieurs mois. Il devait retourner à la centrale de Saint Maur d’où il venait après son jugement. Il en est ainsi pour ceux qui sont condamnés à de lourdes peines. Le problème c’est que son transit s’éternisait.

J’étais enceinte de huit mois d’un bébé d’amour conçu à la centrale de Clairvaux. J’aime Christophe et je voulais un enfant de lui.

Ce jour là il faisait une chaleur épouvantable. Devant la prison de Fleury je suis tombée dans un trou. Il y avait un chantier où rien n’était balisé. Ma belle mère voulait que je porte plainte. J’ai laissé glisser. Aujourd’hui je le regrette parce que de son côté l’Ap ne nous fait aucun cadeau.

Dans le parloir j’ai eu des bouffées de chaleur, j’avais du mal à respirer. D’un seul coup, les murs de la cabine se sont mis à tourner. je me suis sentie bizarre avec l’impression que ma vessie se vidait par petits jets. Je me suis rendue compte que je perdais les eaux. Christophe était paniqué et impuissant. Il a tapé dans la porte et le surveillant est arrivé de suite. Comme il est gardé de près ils ne sont jamais très loin. Branle bas de combat. Pompiers. Ambulance. Hôpital en urgence.

La seule parole dont je me souvienne vraiment c’est celle de la surveillante du parloir qui était particulièrement gentille avec la famille lorsque nous venions au parloir.

Je vous avais dit de ne pas courir comme ça !

Le problème à Fleury c’est que l’on court tout le temps dans les longs couloirs. Quelques minutes de retard et on ne rentre pas.

J’ai attendu 10 jours à l’hôpital alors que dans mon ventre, la petite était en souffrance. Elle est née sans pleurs et sans cris. On me l’a posé sur le ventre inanimée. Le Samu est venu la chercher pour l’emmener en réanimation dans un autre hôpital. J’ai appelé ma belle mère et je lui ai dit ma fille était morte. Je pleurais et criais sur sa messagerie. Christophe a été transféré entre temps à la centrale de Saint Maur. Sa mère a appelé la direction. Elle voulait lui expliquer elle même les difficultés de l’accouchement. Le directeur a donné deux cartes téléphoniques à Christophe pour qu’il nous rappelle. Alijah a aujourd’hui

Un an et je ne l’amène plus au parloir de la prison de Moulins où Christophe vient d’être a nouveau transféré sans raison valable, il y a deux mois. C’est un acte de contestation contre ces transferts abusifs, contre l’environnement délétère des parloirs de cette prison.

On ne peut pas d’un côté chanter les bienfaits de la réinsertion et de l’autre transférer des hommes qui viennent à peine d’entamer un projet de vie en tuant dans l’œuf toute velléité de réinsertion.

On ne peut pas non plus chanter le bienfaits du maintien des liens familiaux et proposer deux mètres carrés à peine sans fenêtre pour y amener des enfants qui devront y rester des heures dans les bras de leurs parents.

Il y a quelques temps Alijah a failli s’étrangler avec des cailloux qu’elle avait ramassé par terre, sur le sol bétonné alors que je venais pour la première fois de la poser au sol parce que je n’en pouvais plus de la porter, ce qui est inacceptable.

Sylvie et Alijah Piciotti - Khider

http://www.prison.eu.org/article.ph...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
MOULINS-YZEURE : DU GRAIN À MOUDRE POUR LA MEULE PÉNITENTIAIRE
24 janvier 2009 - 05h30

Lire absolument "Les détenus et leurs proches" de Gwénola RICORDEAU préface de Abdel-Hafel BENOTMAN ; abonnez vous au journal "L’Envolée". Marie54



MOULINS-YZEURE : DU GRAIN À MOUDRE POUR LA MEULE PÉNITENTIAIRE
24 janvier 2009 - 08h28 - Posté par sisi

Arppi : Association pour le respect des proches de detenus
mail : arrpi@live.fr
06 68 84 47 31
Site web :
http://www.myspace.com/arppi

Notre association est née à l’initiative de quelques proches de personnes détenues.
Intérêts :
Nous en avons assez des humiliations quotidiennes de l’Administration pénitentiaire lors des parloirs, lors des prises de rendez-vous, des attentes interminables au téléphone qu’elle nous impose, des menaces, des parloirs insalubres, des insultes, des brimades en tout genre, mais aussi du système judiciaire qui n’est qu’une machine à broyer.
Nous en avons aussi assez d’un système qui nous isole les uns des autres, nous cloisonne, nous dissocie et surtout nous désolidarise.
Nous avons décidé de faire respecter nos droits, notre dignité en nous soutenant moralement et juridiquement, mais aussi en luttant tous ensemble contre l’offensive sécuritaire : transferts abusifs, omerta carcérale, condamnation de familles entières, rétention de sûreté, allongement des peines, difficultés d’obtenir des permissions de sorties ou des libérations conditionnelles, etc





Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
10 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le malheur a habituellement deux effets: souvent il éteint toute affection envers les malheureux, et, non moins souvent, il éteint chez les malheureux toute affection envers les autres. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite