Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
de : Philippe Marlière
jeudi 1er octobre 2009 - 18h32 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 38.3 ko

de Philippe Marlière

Primaires ouvertes, non-cumul des mandats, parité, diversité, charte d’éthique : le résultat de la consultation militante du 1er octobre 2009 ne laisse planer aucun doute. Les socialistes approuveront à une très large majorité ces propositions : aucun dirigeant ou presque ne s’y oppose ouvertement.

« Moderne » et « démocratique », l’idée des « primaires ouvertes à gauche » semble tellement aller de soi que personne au PS ne se risquerait à la critiquer. Les « réformateurs » du PS la présentent comme une mesure « efficace » et de « bon sens ».

En réalité, ses promoteurs sont sur le point de mettre le doigt dans un engrenage qui pourrait à terme être fatal au premier parti de la gauche française.

Aux Etats-Unis, les primaires démocrates tournent à la course au financement

Il est acquis que la « primaire ouverte à gauche » sera de fait une « primaire ouverte socialiste » élargie aux appendices électoraux du PS, le PRG et le MDC. Les partisans de la primaire française se réfèrent volontiers au cas étatsunien. Ils estiment qu’un candidat étranger à l’establishment a été en mesure de remporter l’investiture.

Ce n’est que partiellement vrai. Dès le début de la primaire, Barack Obama a été présenté comme le rival principal d’Hillary Clinton. Il a certes pu compter sur l’activisme de citoyens de base qui ont en partie financé sa campagne.

Signe de la modération politique de sa candidature, il a également bénéficié du concours financier d’un des piliers du capitalisme étatsunien : la banque d’investissement Goldman Sachs fut le principal donateur d’Obama. Cette course au financement oblige les compétiteurs à modérer leurs propositions. Dennis Kucinich, un démocrate de gauche, fut jugé « hors norme » et dut rapidement jeter l’éponge.

En 2007, les militants PS ont choisi la candidate en tête dans les sondages

Contrairement aux promesses des « rénovateurs », la primaire socialiste ne sera ni « pluraliste », ni « compétitive ». Elle ne fera qu’amplifier le type de résultat obtenu lors de la primaire fermée de 2006.

En phase avec les sondages et la « ségolénomania médiatique » de l’époque, les adhérents avaient choisi la candidate à qui on promettait la victoire dans un duel avec Nicolas Sarkozy. Il est troublant de constater que le vote des militants en faveur de Ségolène Royal fut le reflet fidèle du choix exprimé par les sympathisants de gauche à travers les sondages.

D’autre part, au début de 2007, ces sondages prédisaient une victoire de Ségolène Royal contre Nicolas Sarkozy, sur le score de 53% à 47%. Le résultat final fut diamétralement inversé.

Pourquoi ? Parce que les adhérents socialistes ont arrêté leur vote sur la base de considérations personnelles et affectives (l’apparence de la nouveauté dans le discours, le style de la candidate, la démocratie participative) et ont délaissé le débat des idées et de la rationalité politique (quel programme pour regrouper l’électorat de gauche et créer une dynamique victorieuse au second tour ? )

Lorsque la campagne présidentielle a commencé, les électeurs ont révisé leur opinion à l’égard d’une candidate au discours droitier et à contresens des attentes populaires.

Le risque de primaires déconnectées de la séquence présidentielle

La primaire pourrait ainsi introniser le(a) candidat(e) le moins en phase avec le temps politisé d’une campagne présidentielle. Des facteurs lourds et impondérables seront absents de la primaire et ne seront introduits dans le jeu qu’au commencement de la campagne présidentielle : quel programme socialiste ? , quels candidats de droite ? , quels rapports de force à gauche ? , etc.

On déduira des remarques précédentes que la primaire comporte en réalité des mécanismes censitaires cachés. Une campagne en dehors de la séquence présidentielle sera avant tout rythmée par les coups médiatiques. Dans ce concours de beauté dépolitisé, le vote des sympathisants se fixera sur les candidats centristes à la plus forte notoriété médiatique, c’est-à-dire ceux qui, au temps de la primaire sont en tête des sondages.

Selon ces critères, la short list de candidats socialistes devrait réunir Ségolène Royal, Bertrand Delanoë, Dominique Strauss-Kahn (tous trois issus de la droite du PS) et Martine Aubry, une sociale-démocrate modérée, soutenue par… la gauche du parti.

Il n’y aura donc plus de candidat de gauche car ses chances de victoire sont inexistantes dans le régime des primaires. Bel exemple de pluralisme et de compétition !

En Italie, les primaires à gauche ont mené au droitier gouvernement Prodi

Il reste maintenant à considérer le dernier effet pervers d’une primaire française : quelle dynamique politique promet-elle dans un deuxième tour d’élection présidentielle ? Une alliance à gauche ou à droite ? Le tropisme plébiscitaire de la primaire fera en sorte que le choix des alliances sera laissé à l’appréciation du/de la candidat(e) investi(e) par les sympathisants.

La « démocratie d’opinion » va exacerber le phénomène de personnalisation du pouvoir au sein du PS. A l’issue d’une primaire fermée, Ségolène Royal avait unilatéralement décidé qu’en cas de victoire elle aurait nommé François Bayrou au poste de Premier ministre !

Nous rejoignons ici la situation italienne. La première primaire ouverte à gauche en 2005 avait permis à Romano Prodi (le Bayrou italien), d’être investi à la tête d’une coalition arc-en-ciel, allant de la gauche radicale à la droite libérale. En participant au gouvernement droitier de Prodi, la gauche radicale a perdu toute crédibilité et a implosé.

La mort de la gauche italienne a permis au centre social-libéral de poursuivre l’offensive en proposant aux libéraux et aux démocrates-chrétiens de former le Parti démocrate, qui se dit « post-gauche ». Une candidature « centriste » issue de la primaire socialiste sera tentée de s’engager dans cette voie.

La naissance d’un Parti démocrate en France est un scénario plausible car nombre de promoteurs de la primaire préconisent une alliance avec François Bayrou. Ainsi, le jeu de la primaire pourrait à moyen terme faciliter le dépassement du PS, comme parti de gauche.

Pour une primaire à gauche et de gauche avec le PCF, PG, NPA, Verts de gauche…

La primaire ouverte socialiste est un artefact démocratique, un instrument aux mains d’individus pressés de dénouer le fil ténu qui relie encore le PS à son histoire de luttes sociales, aux catégories populaires et au reste de la gauche.

Le délitement de la gauche italienne a fait le jeu de Silvio Berlusconi qui gouverne aujourd’hui sans opposition véritable. En France, la droitisation du PS constitue un réel danger pour la gauche sociale. Elle ne peut donc rester inactive. Le PCF, le PG, le NPA, les Verts de gauche et les altermondialistes pourraient démontrer que la primaire n’est qu’un moyen au service d’une fin politique à définir.

Ils auraient tout à gagner à élaborer une plate-forme commune démocratiquement débattue, puis à inviter leurs adhérents à choisir le(a) candidat(e) qui portera leurs propositions à l’élection présidentielle.

Nous aurions là une primaire à gauche et de gauche, celle qui aura permis de choisir le porte-parole des forces de gauche et non le mégalomaniaque dépositaire d’un « destin national ».

http://www.rue89.com/philippe-marli...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
1er octobre 2009 - 18h49

Très bien vu ...L’analyse est très bonne ...Les militants PCF sont d’accord sur cette stratégie possible et souhaitable pour cette présidentielle à venir ....Mais nous ne savons pas encore où en sera le mouvement social face à la crise permanente du capitalisme ...Alors primaire ou pas , l’action révolutionnaire permettra sûrement de foutre en l’air la 5ème république et cette élection "bidon" qui trompe le peuple depuis trop longtemps ....

Mais où en sera la social-démocratie bourgeoise en 2012 ????? Et Sarkozy aussi face au chômage de masse et à la colère du peuple .... L’histoire est en train de courir malgré les élites qui cherchent des parades à la crise du système qui ne peut être guéri de sa course au profit maximum ...

Je pense que les nouveaux bolchéviks du 21ème siècle peuvent préparer leur nouvelle socièté communiste,débarassée de toutes ses scories anciennes, pour remplacer la socièté capitaliste en fin de course ....

Vive larévolution ...

bernard SARTON,section d’Aubagne



En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
3 octobre 2009 - 10h23 - Posté par LEMOINE

Peut-être aurait-il fallu rappeler que la popularité de Ségolène Royal a été construite par la droite. Un an déjà avant l’élection le Nouvel Observateur lançait sur son forum internet une discussion sur le thème "Ségolène présidente". Avant même qu’elle soit désignée comme candidate, elle était mise en valeur par ses voyages "officiels" au Liban, en Amérique du Sud et en Chine.

Nous ne savons toujours pas qui est à l’origine de ces intiatives. Personne n’a tenté d’estimer le coût de sa pré-campagne. Et on ne sait pas évidemment qui a financé tout cela.

La manipulation est évidente. Tout comme d’ailleurs celle de la candidature de Sarkozy. Il est sûr que voyant monter les extrêmes et après l’échec du TCE, les puissances d’argent aussi bien de l’Union Européenne et les USA ne sont pas restés passifs. Nous attendons les historiens qui voudront bien se pencher sérieusement sur ce passé récent et mener une recherche indépendante.


En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
1er octobre 2009 - 21h23 - Posté par JMdS

Le PCF, PG, NPA, Verts de gauche, Altermondialistes auraient tout à gagner à élaborer une plateforme commune puis inviter leurs adhérents à choisir le(a) candidat qui portera leur proposition à l’élection présidentielle.
1° Il vaudrait mieux parler de militants plutôt que d’adhérents et n’oublier personne (LO par exemple)...
2° Quel est le parti le plus important en nombre de militants ?
3° La direction du PC s’engagera- t-elle à ne pas rejoindre le PS au deuxième tour ?



En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
2 octobre 2009 - 08h32 - Posté par

Tu peux même dire, dès le 1er tour ...


En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
2 octobre 2009 - 17h51 - Posté par copas

Ben ça va le faire comme des poupées russes, il s’agit de paralyser la gauche radicale, de faire ne sorte qu’il n’y ait plus de témoins....

On montera alors une grande primaire, avec un candidat ségolonisé à la télé et on magnifiera un opposant, Mélenchon,ou un PC, afin que la gauche radicale croit qu’elle a un chance .

Évidemment, après une belle bataille, le candidat de la gauche radicale s’inclinera avec 40% face aux 60% du libéral-nomenclaturiste de gauche, et hop ça fera une candidature commune et une belle victoire pour la gauche bourgeoise qui continuera la politique pro-bourgeoise.

Pour cela il y a des conditions indispensables : garder marginalisé Lutte Ouvrière et mener une campagne assidue contre le NPA, faite de propos nauséeux.

Le scénario italien avait réussi ce tour de forces de faire rentrer la très grosse majorité de la gauche radicale dans une majorité de centre gauche après des primaires internes...

Résultat : politique durement anti-sociale, et retour malgré tout de ce qu’on croyait empêcher en s’unissant, le berlusconi encore plus arrogant et brun.

La gauche fracassée et immolée , désagrégée par la pire des défaites, celle qui ressort d’avoir mené une politique de droite qui amène une droite encore plus autoritaire ...



En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
2 octobre 2009 - 18h22 - Posté par momo11

Ils ont voté et puis après...momo11



En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
2 octobre 2009 - 23h43 - Posté par BEBERT 59

LE GRAND BLUFF MEDIATIQUE ! LE CANDIDAT :QUEL PROGRAMME ? QUELLE REPARTITION DES RICHESSES PRODUITES ? QUELS DROITS DES SALARIES ? J’EN PASSE ET DES MEILLEURES
BEBERT 59



En votant pour des primaires, le PS va enterrer la gauche, par Philippe Marlière
3 octobre 2009 - 14h19 - Posté par Mengneau Michel

Tout cela n’a de sens qu’avec le système actuel qui est présidentiel et pas du tout démocratique.

L’optique premier est de se débarasser de l’élection présidentielle qui est une erreur et qui même à l’autocratie, c’est d’ailleurs tres exactement ce qui se passe en France à l’heure actuelle. Donc, en revenant à une véritable démocratie active, celle qui émane du "peuple souverain" dont les élus ne sont que des serviteurs révocables, on évitera le culte de la personnalité. Il est évident que cet article gentillet avec une analyse des primaires socialistes est loin de poser le véritable problème d’une démocratie qui s’étiole au jour le jour...

Primaires n’ayant aucun intérêt dans la mesure aussi que le PS n’a pas d’idéologie de fond. Par conséquense, il s’agit d’un vote pour enterriner des stuctures électoralistes qui de fait ne vont sevir qu’à définir les places à prendre et dans qu’elles conditions.

Donc cet article n’a aucun intérêt, si ce n’est qu’à s’interroger sur un système qui serait obsolète si l’on rentrait dans un vrai débat sur la démocratie !

http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com






Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. Voltaire
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite