Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Claude Evin président de l’ARS Ile de France : L’AP-HP doit être démembrée au profit du privé
mercredi 3 février 2010 - 14h29 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Claude Evin ancien ministre de la santé PS est le patron nommé par Bachelot à la tête de la plus importante ARS (Agence Régionale de Santé) de France.

La création des ARS est une des mesures de la loi HPST. Loi qui conduira de fait à la mort de notre système de santé.

Le 29 janvier, il a donné une interview au journal Le Monde. Mais ce grand timide a oublié d’être assez explicite. Il y avait trop de non dit dans la version publiée par Le Monde, je me suis donc dévoué pour rendre sa pensée et ses objectifs plus clairs.

Carland


Les projets de réorganisation des 37 hôpitaux de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) viennent d’être dévoilés par son directeur Benoît Leclercq, qui a confirmé la suppression de 3 000 à 4 000 postes d’ici à 2012. La restructuration se justifie, selon la direction, par la nécessité de moderniser l’institution pour adapter l’offre de soins aux progrès techniques et aux besoins des actionnaires privés. Le tout en garantissant un retour sur investissement conséquent.

De telles perspectives ont suscité émotion et inquiétude sur l’avenir de la prise en charge des malades et la qualité des soins, notamment dans les hôpitaux Armand-Trousseau ou Hôtel-Dieu, concernés par le transfert de certains de leurs services. Le débat sur la manière la plus efficace de supprimer l’emploi s’est par ailleurs invité dans la campagne des régionales

Dans ce contexte, Claude Evin ancien ministre de la santé PS, le directeur de la nouvelle Agence régionale de santé (ARS), qui entrera en action le 1er avril et regroupera les organismes publics du secteur, donne sa vision de l’avenir de l’offre de soins en Ile-de-France. Pour l’ancien ministre socialiste de la santé, l’AP-HP doit conserver sa spécificité tout en s’inscrivant dans une politique régionale de santé guidée par la "la rentabilité économique" et la "la juste répartition des bénéfices" entre hôpitaux et cliniques privées.

La désorganisation de l’AP-HP commence à se dessiner avec, à la clé, la certitude de milliers de suppressions de postes. Que pensez-vous des décisions en cours ?

L’AP-HP réfléchit à ses options stratégiques depuis un an et demi en interne pour prévoir son organisation future. Nous entrons maintenant dans une phase de marchandage avec la communauté médicale, le personnel mais aussi avec les partenaires extérieurs qui in fine sont les décideurs. Sur la question de l’emploi, je n’ai pas à m’immiscer dans des décisions internes qui conduisent à la liquidatiion de milliers d’emplois. Mais en tant que directeur de la nouvelle ARS, j’aurai mon mot à dire sur l’offre de soins aux riches.

Ma préoccupation est qu’elle soit organisée en complémentarité avec les autres hôpitaux d’Ile-de-France, les pas rentables pour les hôpitaux publics mais ceux qui peuvent encore payer iront aux privés. Il n’est plus question que l’AP-HP soit gérée indépendamment de toute considération autre que économique.

Faut-il y voir la fin du service public de santé et de la spécificité de la "citadelle" AP-HP ?

Personne n’envisage sérieusement de ne pas remettre en cause l’institution AP-HP. Sa spécificité demeurera pour la forme : à elle seule, elle représente 50 % des publications françaises en matière de recherche. Cette excellence devra être sauvegardée et développée. Cependant, il ne faut pas oublier que sa mission est d’assurer les bénéfices des actionnaires et accessoirement aussi d’assurer les soins de proximité qui représentent 95 % de son activité non rentable.

Le sort de l’AP-HP a toujours été réglé au niveau ministériel. Votre ARS aura-t-elle les coudées franches, au même titre que celles des autres régions ?

Les choses vont évoluer. Une tutelle conjointe sera exercée par l’ARS, les groupes privés et les ministères de la santé et du budget sur l’AP-HP. Au regard de ce qu’elle représente, soit 90 000 emplois et plus de 6 milliards d’euros de budget, il n’est pas anormal que le gouvernement s’en préoccupe. Néanmoins, il serait illusoire de vouloir bâtir une offre de soins régionale sans un dialogue direct entre ARS et AP-HP ainsi que les partenaires privés. J’ai accepté cette responsabilité qui est de casser l’APHP, j’entends bien l’exercer.

Quel rôle va jouer l’ARS dans la définition de la désorganisation de l’accès aux soins des Franciliens ?

J’ai deux missions. L’une sera de veiller à ce que les moyens financiers soient répartis dans un souci d’équité en direction du privé. Il s’agit d’une question de justice, et de démolition du service public. Le débat devra avoir lieu dans la transparence avec nos partenaires commerciaux. Il existe de grandes disparités de résultats d’activité entre les établissements de l’AP-HP même et des différences importantes de moyens entre l’AP-HP et d’autres hôpitaux publics, dont l’activité est comparable mais échappe aux intérêts privés.

Mais ma mission essentielle sera de garantir une bonne organisation du système de partage de l’argent des cotisations afin d’engraisser les actionnaires privés. Je compte m’attacher à augmenter les inégalités d’accès aux soins, en favorisant par exemple les déserts médicaux dans les zones rurales et les quartiers défavorisés. Ce qui est paradoxal en Ile-de-France, c’est que si globalement le niveau de santé et l’offre de soins sont excellents, les inégalités de santé, territoriales ou populationnelles, demeurent insufisantes. On trouve par exemple encore des cas pas de tuberculose ou de saturnisme dans la région.

M. Sarkozy a fixé pour objectif aux hôpitaux un retour à l’équilibre des comptes des entreprises commerciales de santé en 2012. Est-ce souhaitable ?

Quand on est attaché à la destruction de la protection sociale, fondée sur la solidarité, on doit considérer le déficit comme un mode de gestion, car sinon cela revient à mettre le système privé rentable en danger. L’AP-HP doit donc traiter son déficit, car il pénalise en outre les dividendes de l’actionnaires privé, donc sa capacité d’emprunt, donc d’investissement. En 2009, il a été de l’ordre de 100 millions d’euros, et il s’accélère. Si aucune mesure n’est prise, son déficit cumulé s’élèvera à 1 milliard d’euros en 2012. Ce n’est pas acceptable pour nos partenaires du privé.

Carland



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Claude Evin président de l’ARS Ile de France : L’HPHP doit être démembrée au profit du privé
3 février 2010 - 15h12 - Posté par momo11

Bon ,en gros il collabore.....momo11



Claude Evin président de l’ARS Ile de France : L’HPHP doit être démembrée au profit du privé
3 février 2010 - 15h44 - Posté par Mengneau Michel

Ce qui m’offusque le plus c’est que l’on parle de rentabilité quand il s’agit de la santé de l’humain...

Bon, c’est encore un socialiste....c’est tout dire.

Ceux qui vont voter pour ces charlatans sous prétexte de déboulonner Sarkozy font une profonde erreur car c’est guignols vont pratiquer la même politqiue économique s’ils étaient au pouvoir. Il n’y a qu’à voir comment Aubry se tortille pour les retraites, elle finira par proposer des fonds de pension comme l’avait fait Royal. Il faut absolument sanctionner c’est gusgusses...



Claude Evin président de l’ARS Ile de France : L’HPHP doit être démembrée au profit du privé
4 février 2010 - 04h18 - Posté par

Qui a ouvert la boîte de pandore des privatisations, c’est le gouvernement Jospin !!!





L’internationale chanté pour la première fois le 23 juillet 1888
mardi 23 - 11h40
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h33
de : jean 1
Les gilets jaunes face à la répression : réécoutez l’émission de l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État
mardi 23 - 11h23
de : jean 1
Cette grave affaire qui met en cause Emmanuel Macron !
lundi 22 - 19h10
de : JO
1 commentaire
Les médias : ceux qui n’entendent qu’une cloche, n’entendent qu’un son !
lundi 22 - 17h49
de : JO
1 commentaire
Gauche homard et gauche caviar : Débat pour en sortir !
dimanche 21 - 10h48
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
1 commentaire
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
3 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
1 commentaire
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si notre condition était véritablement heureuse, il ne faudrait pas nous divertir d'y penser. Blaise PASCAL
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite