Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Philippe Marlière (56 articles)
L’éthique néoconservatrice de Gordon Brown
de : Philippe Marlière - 26 septembre 2007
de Philippe Marlière Gordon Brown ne commettra pas l’erreur de Tony Blair. Il continuera certes de soutenir inconditionnellement la politique des Etats-Unis là où elle se déploiera. Cependant, il se gardera bien de toute effusion en public avec l’homme de la Maison blanche, de peur d’être à son tour perçu comme le « caniche » du président étatsunien. Brown sait que le soutien indéfectible que Blair a témoigné à Bush lui a coûté sa crédibilité politique. Mais Gordon Brown (...)
Lire la suite, les commentaires...
Scénarios pour une refondation
de : Philippe Marlière - 29 juillet 2007
5 commentaires
de Philippe Marlière Le Parti socialiste est aujourd’hui amené à préciser sa doctrine, à élaborer un programme mobilisateur et à reconsidérer ses alliances. Après trois échecs présidentiels consécutifs, la situation est assez grave pour exclure les replâtrages habituels. Quatre scénarios pour une refondation socialiste peuvent être envisagés. LE SCÉNARIO ITALIEN En Italie, les démocrates de gauche (DS, ex-PCI) s’apprêtent à fonder un nouveau parti (le Parti démocratique) qui (...)
Lire la suite, les commentaires...
De Lionel Jospin à Ségolène Royal : l’introuvable troisième voie du socialisme français
de : Philippe Marlière - 24 juillet 2007
3 commentaires
Le défi incarné par la "modernisation" du New Labour britannique engagée par Tony Blair a-t-il permis aux socialistes de dégager une "troisième voie socialiste" qui ne soit pas synonyme de renoncement face à la mondialisation néolibérale ? Philippe Marlière analyse les errements idéologiques et politiques du Parti socialiste français depuis dix ans. Dans la foulée d’élections législatives remportées à quelques semaines d’intervalle, Lionel Jospin et Tony Blair se retrouvèrent (...)
Lire la suite, les commentaires...
Il serait suicidaire pour la gauche d’importer en France le blairisme
de : Philippe Marlière - 5 juillet 2007
3 commentaires
de Philippe Marlière maître de conférences en sciences politiques à l’université de Londres Faisant ces derniers jours le bilan des années Blair, les médias français parlaient de pragmatisme, de thatchérisme social, de modernisme, de social-démocratie... Qu’en pensez-vous ? Philippe Marlière. En 1998, devant les députés français, Tony Blair déclarait : "Il n’y a pas de politique économique de droite ou de gauche, mais des politiques économiques qui marchent et (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le PS et sa candidate en porte-à-faux
de : Philippe Marlière - 16 mars 2007
5 commentaires
de Philippe Marlière , maître de conférences en science politique à l’université de Londres Depuis 1965, la gauche aborde l’élection présidentielle dans une position de faiblesse. Le problème n’est pas conjoncturel, mais structurel. François Mitterrand a été, à ce jour, le seul candidat socialiste à contredire cette loi d’airain de notre vie politique : l’élection présidentielle au suffrage universel direct est taillée sur mesure pour offrir la victoire au (...)
Lire la suite, les commentaires...
Tony vote Sarko
de : Philippe Marlière - 5 février 2007
3 commentaires
de Philippe Marlière maître de conférences en science politique à l’université de Londres Le 30 janvier 2007, il est venu en territoire conquis : Londres-la-néolibérale n’avait d’yeux que pour le candidat de la "rupture". Ce jour-là, Nicolas Sarkozy a été reçu en grandes pompes par Tony Blair, l’homme de la "gauche moderne" dont les dix années de gouvernement ont consolidé la révolution thatchérienne. Dix années pendant lesquelles la Troisième voie blairiste a fait (...)
Lire la suite, les commentaires...
Bellaciao : Le délit d’opinion de gauche sera-t-il sanctionné par un tribunal français ?
de : Humanite - 21 novembre 2006
Bellaciao mis en examen ! Soutenez Bellaciao en signant ici un don ici Par Philippe Marlière Maître de conférences en science politique à l’université de Londres Roberto Ferrario est un militant de gauche qui, depuis 2002, anime l’un des sites politiques les plus intéressants que je connaisse http://bellaciao.org/fr/ . Cet espace de diffusion, d’analyse et de débat constitue l’un des plus beaux succès sur internet, comme en témoigne sa fréquentation (...)
Lire la suite, les commentaires...
Primaires socialistes : la manipulation médiatico-sondagière
de : Philippe Marlière - 6 novembre 2006
6 commentaires
de Philippe Marlière Maître de conférences en science politique à l’université de Londres Selon ses partisans, la candidature de Ségolène Royal s’impose pour deux raisons "rédhibitoires" : 1) leur candidate est la mieux placée pour rassembler les socialistes et la gauche ; 2) les sondages la plébiscitent. La campagne interne est en train de nettement infirmer le premier argument. Loin de rassembler les socialistes et la gauche, Ségolène Royal apparaît diviser profondément (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le royalisme, sur un air de deja vu... : Philippe Marlière soutient Bellaciao... Merci Philippe
de : Philippe Marliere - 6 octobre 2006
7 commentaires
de Philippe Marlière Maître de conférences en science politique à l’université de Londres Anciens et nouveaux adhérents, fidèles de courants et ralliés de la dernière heure, les socialistes éliront prochainement leur candidat à l’élection présidentielle. Ils feront bien entendu ce choix en connaissance des ambitions de chacun des trois prétendants. Pour éclairer leur jugement, ces militants seraient bien avisés d’étudier de près le cas travailliste. Le PS est en apparence (...)
Lire la suite, les commentaires...
La malédiction italienne de Zidane
de : Philippe Marlière - 20 juillet 2006
15 commentaires
de Philippe Marlière Maître de conférences en science politique à l’université de Londres L’expulsion de Zinédine Zidane à l’occasion de la dernière rencontre d’une brillante carrière a été l’événement marquant de la coupe du monde 2006. Aussi inattendue que dramatique, elle a éclipsé la terne et logique victoire de la formation italienne et les décevantes prestations des équipes en compétition. Le geste « inpardonnable » de Zidane (selon ses propres mots) a (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le blairisme ne mérite pas des admirateurs de gauche
de : Philippe Marlière - 23 mai 2006
11 commentaires
de Philippe Marlière, maître de conférences en sciences politiques à l’université de Londres (1). Après la sévère défaite du New Labour aux élections municipales, une majorité du groupe parlementaire travailliste a exigé de Tony Blair qu’il annonce la date de son départ anticipé de Downing Street. Le parti a perdu 200 000 adhérents depuis 1997 (- 50 %) et l’image du premier ministre est très dégradée dans l’opinion publique. Le public le perçoit comme un menteur (...)
Lire la suite, les commentaires...
République théorique et ségrégation sociale
de : Philippe Marlière - 9 novembre 2005
15 commentaires
de Philippe Marlière Politologue, University College London (université de Londres) Depuis Londres, il est devenu compliqué de défendre notre "modèle républicain". "Comment se fait-il, me demandent mes interlocuteurs britanniques, que vos présentateurs à la télévision soient si uniformément blancs ? Pourquoi y a-t-il si peu de ministres ou de députés issus des minorités ethniques ?" Je sais, le fait d’employer la notion de "minorité ethnique" me fait commettre le pire des crimes de (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le 29 mai allemand
de : Philippe Marlière - 22 septembre 2005
28 commentaires
de Philippe Marlière Politologue, université de Londres Très tôt dans cette courte campagne allemande, le décor "people" fut planté par les plus invertébrés des médias européens : le "charisme" schroedérien et la "froideur" merkélienne, les costumes italiens de Gerhard et la coiffure très tendance d’"Angie l’Ossie". Ces mêmes médias nous expliquèrent que cette élection était des plus importantes pour l’Allemagne et l’Europe entière. Le SPD et la CDU offraient - nous (...)
Lire la suite, les commentaires...
Londres résignée
de : Philippe Marlière - 17 août 2005
1 commentaire
de Philippe Marlière Maître de conférences en science politique à University College London (université de Londres) "Esprit du Blitz", "réaction de défiance" : laissons cette romantisation obscène aux commentateurs paresseux. Depuis les attentats terroristes des 7 et 21 juillet, deux sentiments prédominent à Londres : la peur et la résignation. La comparaison avec le précédent madrilène est tentante. Tout comme la Grande-Bretagne, l’Espagne avait initialement envoyé des troupes en (...)
Lire la suite, les commentaires...
Contresens à propos du plan B(lair)
de : Philippe Marliere - 9 juin 2005
8 commentaires
de Philippe Marlière maître de conférences en sciences politiques à London University. Selon des commentateurs, le non français, en rejetant les avancées sociales et politiques que le traité constitutionnel européen était réputé contenir, aurait réduit à néant la poursuite de l’intégration politique et discrédité ses défenseurs. Pis, ce non donnerait aujourd’hui à Tony Blair toute latitude pour construire l’Europe de ses souhaits : une Europe des marchés, de la (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le "oui socialiste" pour l’Europe sociale ?
de : Philippe Marlière - 19 mai 2005
de Philippe Marlière maître de conférences en sciences politiques à l’université de Londres L’engagement européiste des socialistes français connut une inflexion importante au printemps 1983, lorsque le président Mitterrand décréta une « pause des - réformes » pour éviter à la France de quitter le système monétaire européen. Ce changement de cap obligea le Parti socialiste à nouer des alliances européennes pour construire une Europe non plus « socialiste », mais « sociale » ; (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous devons penser l'éducation comme un moyen de développer nos plus grandes capacités. John Fitzgerald Kennedy
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite