Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pauvreté-Précarité (1214 articles)
Le gouvernement restreint les subventions aux associations de lutte contre l’exclusion
de : groupe-crc - 24 octobre 2005
1 commentaire
Contrairement à ce qu’affirme Dominique de Villepin, la lutte contre la pauvreté n’est pas la priorité du gouvernement. Tout au contraire ! C’est ce qu’a expliqué Nicole Borvo Cohen-Seat lors d’une question d’actualité en soulignant que "les subventions aux associations de lutte contre l’exclusion, ne sont finalement pas honorées au cours de l’exécution du budget, victimes d’abord de gels budgétaires d’annulation". De Nicole Borvo (...)
Lire la suite, les commentaires...
Campagne libertaire contre la précarité, journée du 29 octobre (CGA Perpignan)
de : Philippe CGA - 23 octobre 2005
PERPIGNAN : 29 OCTOBRE 2005 Contre la Précarité, Contre toutes les exclusions, Solidarité avec les SANS PAPIERS La précarité occupe aujourd’hui une position centrale dans la société, notamment dans la gestion des rapports sociaux. La précarité est devenue un modèle de gestion du système et de fait touche de plus en plus de monde au travers de multiples secteurs de la société (travail, logement, accès aux besoins fondamentaux comme la santé ou l’éducation) et sous des formes de (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les libéraux à la foire du Trône : "tirer sur les pauvres" est un jeu très prisé
de : Esteban Diez - 19 octobre 2005
2 commentaires
de Esteban Diez GRAND FRERE Consommateurs portables ! Clients escamotables ! Producteurs jetables ! Le moi ne se reflète plus Dans le nous, Il se désagrège Dans le eux. Au siège Des société bunkerisées Avec codes et sas, Nul n’entre qui ne soit muni De sa carte à puce numérisée. L’ordinateur N’ouvre pas la porte A une personne, Mais à un chiffre, A un influx. Je n’est plus qu’un numéro Qui indique que son corps Est habilité A rentrer dans cet espace. Grand (...)
Lire la suite, les commentaires...
Lever un front de refus de la pauvreté et de l’exclusion
de : Paris - 19 octobre 2005
En ce lundi 17 octobre, journée mondiale de lutte contre la misère, le constat est unanime : la précarité gagne du terrain. L’ensemble des instituts de statistiques s’accordent à constater qu’en France, en 2005, plus de 3,5 millions de personnes sont touchées, alors que le nombre atteint 7 millions pour celles et ceux qui vivent dans la précarité. Loin d’apporter des réponses, le gouvernement poursuit son entreprise de démolition, en n’offrant que la (...)
Lire la suite, les commentaires...
Lettre ouverte au Président de la république
de : RES - 19 octobre 2005
Reims, le 18 octobre 2005 Objet : Lettre ouverte Monsieur le Président de la république, Il y a lieu aujourd’hui de s’interroger sur la politique menée par votre gouvernement, vu son incohérence et le mépris qu’elle porte aux plus démunis d’entre nous, au point d’insulter dans une virulence de propos le président d’Emmaüs dont le rapport peut-être mis en discussion, mais qui ne mérite pas cette réplique. Nous voyons bien là comment votre gouvernement (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’accès aux soins des plus démunis en 2005
de : Médecins du Monde - 18 octobre 2005
4 commentaires
de Médecins du Monde Comme les missions internationales, les missions France de Médecins du Monde interviennent auprès des plus vulnérables, ceux à qui les droits fondamentaux sont déniés, ceux qui souffrent et n’ont pas accès aux soins. Toujours présente dans 28 villes au travers de 1 900 bénévoles actifs au quotidien dans 115 programmes de promotion de la santé, nous voudrions voir l’activité des missions France se réduire. Nous voudrions pouvoir dire que les progrès en (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le président d’Emmaüs claque la porte du Conseil national de lutte contre l’exclusion
de : Paris - 18 octobre 2005
4 commentaires
Martin Hirsch, le président d’Emmaüs France, suspend sa participation au Conseil national de lutte contre l’exclusion. Ce coup de colère, annoncé lors de la Journée mondiale du refus de la misère, est motivé par "le non-respect des engagements de l’Etat à l’égard du Relais, une importante entreprise d’insertion, membre d’Emmaüs France", indique l’association caritative dans un communiqué. Le président d’Emmaüs France fait cette annonce un (...)
Lire la suite, les commentaires...
Journée du refus de la misère : LA PAUVRETÉ EST MOCHE !
de : Le Yéti - 17 octobre 2005
3 commentaires
de Le Yéti Aujourd’hui 17 octobre 2005, ils ont décrété une journée de refus de la misère. Et qu’entends-je, que lis-je sur les médias du microcosme au pouvoir ? En guise de refus, on parle surtout de "représentation" de cette misère. En clair, il faut prendre conscience de l’existence de la pauvreté, rendre leur dignité aux pauvres, ne plus les cantonner dans des ghettos. Je ne doute pas (quoique) de la bonne volonté de ceux qui en appellent à cette reconnaissance, mais (...)
Lire la suite, les commentaires...
Journée du refus de la misère : les nouveaux visages de la pauvreté
de : Paris - 17 octobre 2005
3 commentaires
Des rassemblements sont prévus dans toute la France lundi lors de la "Journée du refus de la misère", au cours de laquelle les associations veulent sensibiliser l’opinion publique à la pauvreté, dont le recul statistique masque selon elles une montée de la précarité. Le président d’Emmaüs France, Martin Hirsch a annoncé lundi qu’il suspendait sa participation au Conseil national de lutte contre l’Exclusion .../... (...)
Lire la suite, les commentaires...
Manifestations autour du refus de la misère
de : ash - 17 octobre 2005
Plusieurs manifestations sont prévues, lundi 17 octobre, à Paris, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, à commencer le matin par une rencontre-débat, organisée dans les salons de l’Hôtel de Ville, par la Mission d’information sur la pauvreté et l’exclusion sociale en Ile-de-France (MIPES), sur le thème "Comment les médias parlent-ils de la pauvreté ?". Les Parisiens pourront ensuite exprimer leur solidarité avec les plus démunis, sur le parvis (...)
Lire la suite, les commentaires...
Appel à la fraternité en actes
de : sylvain du var - 4 octobre 2005
POURQUOI CET APPEL ? On ne vit pas avec 615 € par mois (seuil de pauvreté) encore moins avec le RMI ou le FNS. Ceux qui perçoivent de tels revenus sont contraints à des économies de « survie ». Des réponses d’adaptations se construisent dans le cadre d’économies informelles à la limite du marchand et du non monétaire, du licite et de l’illicite, du social et de l’économique. Cette situation permet l’émergence du pire et du meilleur. Dans ce (...)
Lire la suite, les commentaires...
Prochain rassemblement du Collectif Enfants Etrangers Citoyens Solidaires : mercredi 5 OCTOBRE
de : Nantes - 3 octobre 2005
Sans papiers : solidarité, responsabilité, assistance à personnes en danger A Paris, les incendies de taudis insalubres ont mis en évidence les conditions de vie catastrophiques de personnes laissées dans la plus grande précarité. A Nantes aussi, familles ou personnes isolées sans papiers sont actuellement renvoyées de leurs hébergements. Des enfants, des personnes malades, âgées, se retrouvent à la rue, sans logement, dans la plus grande humiliation, la plus totale désespérance. Ils (...)
Lire la suite, les commentaires...
C’est aux pauvres que le gouvernement a déclaré la guerre !
de : Isménie - 3 octobre 2005
5 commentaires
de Isménie Ça n’a pas loupé : Nicolas Sarkozy est parti de son couplet sur "l’assistanat", sous les applaudissement de ses partisans réunis à Champ-Fleuri, à Saint-Denis, jeudi dernier. Il faut, dit-il, en finir avec cette "culture de l’assistanat et d’une certaine forme de paternalisme". POUR ce qui est du paternalisme, il n’a cessé, durant son court séjour, de jouer les “pères noëls” promettant tout et son contraire : on ne faisait pas mieux au (...)
Lire la suite, les commentaires...
La Corse aujourd’hui....c’est...
de : éTOc - 3 octobre 2005
Face à une situation générale et extrèmement dégradée, face aux mépris exposés par le gouvernement et ceux qui l’on précédés, face à l’inertie et à la collusion des élus locaux, véritables potentats seigneuriaux, le temps de la mobilisation et de l’action .......sous toutes ses formes est venu ! La Corse aujourd’hui c’est : 12 à 13 % de demandeurs d’emploi ( déclarés) 4,7 % d’allocataires du RMI ( moyenne nationale 2,8 %) Le 3 ème rang des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Quand tout va mal, GREVE GENERALE !!
de : Los solidarios - 2 octobre 2005
3 commentaires
QUAND TOUT VA MAL, GREVE GENERALE [TRACT MANIFESTATION 4 OCTOBRE 2005 PARIS] dimanche 2 octobre 2005 QUAND TOUT VA MAL ... Il est évident que la situation sociale ne cesse de s’aggraver. La précarité se généralise, le nombre de RMIstes explose. C’est à l’inflation de la pauvreté que nous assistons. Afin d’atténuer les statistiques, derrière lesquelles se trouvent des familles entières dans la galère, l’Etat, les collectivités locales font passer sans détour (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le Syndicat Interco Paris Nord CNT AIT : QUAND TOUT VA MAL...
de : CNT AIT - 2 octobre 2005
Il est évident que la situation sociale ne cesse de s’aggraver. La précarité se généralise, le nombre de RMIstes explose. C’est à l’inflation de la pauvreté que nous assistons. Afin d’atténuer les statistiques, derrière lesquelles se trouvent des familles entières dans la galère, l’Etat, les collectivités locales font passer sans détour des mesures anti-sociales. La situation actuelle des RMIstes est significative : c’est le travail précaire forcé et le (...)
Lire la suite, les commentaires...
CONTRE LES EXPULSIONS manif paris mairie 19e ce samedi 14h
de : gigi - 1er octobre 2005
ENSEMBLE CONTRE LES EXPULSIONS ! Après la série d’incendies qui ont provoqué la mort de 53 personnes à Paris, dont la moitié d’enfants, Sarkozy a lancé une grande opération médiatique en promettant l’expulsion des habitants de tous les immeubles insalubres de Paris. Nous assistons une fois de plus à une politique punitive à l’égard des pauvres qui sont rendus responsables de leurs malheurs. Victimes de la crise du logement, menacés d’expulsion (...)
Lire la suite, les commentaires...
Pour le droit au logement pour tous sans dicrimination : 15 octobre 2005 à 14 heures à République
de : Paris - 29 septembre 2005
Les incendies meurtriers dans des immeubles de mal-logés parisiens ont révélé le caractère dramatique de la crise du logement et la persistance des discriminations dans l’accès au logement. Nous ne pouvons plus accepter que les hommes et les femmes de notre pays ne puissent trouver le logement décent et stable pour vivre dignement, qu’ils soient salariés ou au chômage, jeunes, étrangers, handicapés, sans-papier, retraité, parent isolé, sans logis, artistes. Des locataires et (...)
Lire la suite, les commentaires...
La CAF mise à nu par ses allocataires même
de : marcel duchamp - 28 septembre 2005
1 commentaire
J’ai fait une demande de RMI. La CAF(Roanne, 42) me notifie un refus. Mais, dans son courrier, elle pousse l’obligeance jusqu’à me donner les coordonnées où adresser un recours administratif. Je recours. Une semaine plus tard retour de mon recours. Avec cette mention....pittoresque : "N’habite pas à l’adresse indiquée" Marrant non ? Et en tout cas trés efficace : ce petit subterfuge fera qu’avec un peu de chance le délai de recours sera dépassé... (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les poulets de Cuba mieux traités que les Noirs de Louisiane, dit Chavez
de : WASHINGTON - 25 septembre 2005
Les poulets de Cuba sont bien mieux traités que les Noirs de la cité dévastée de La Nouvelle Orléans (Louisiane, Sud), a lancé dans un entretien avec la presse américaine le président vénézuélien Hugo Chavez, connu pour ses diatribes contre les Etats-Unis. "A Cuba, quand ils savent qu’un cyclone approche, les poulets, les poules et les gens sont évacués", a dit au journal The Washington Post et au magazine Newsweek le chef de l’Etat vénézuélien. "Un cyclone a récemment (...)
Lire la suite, les commentaires...

... | 940 | 960 | 980 | 1000 | 1020 | 1040 | 1060 | 1080 | 1100 |...



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite