BELLACIAO
samedi 13 février 2021 (15h48) :
Un jour ou l’autre

De : jy.D
JPEG - 20.3 ko
Que Dieu me fiche la paix.
Qu’ils nous délivrent avec leurs paroles. Qu’ils nous laissé sur le sable, et que la mer vienne.

Un jour ou l’autre

Crise.

Vous savez quoi, je n’ai jamais entendu d’autre que depuis que j’ai allumé par une télé commande en couleur, c’était en 1977, et l’intéressant pour moi était la couleur, et j’ai cru un moment que les images allaient devenir colorées, mais les gens avaient des cheveux gris pour parler de choses sérieuses, alors que les émissions pour jeunes étaient animées que pour des fictions atomiques japonaises, Capitaine Flamme, avec des yeux énormes et scintillant bleu clairs, alors que déjà je voulais savoir ce qu’était le porno, et surtout que c’était les USA, car contrairement aux images destinées aux adolescents, les séries style « dallas » qui étaient incompréhensibles, avec des acteurs dont l’unique obsession était d’être le plus fort et d’écraser les autres, alors que moi, je voulais juste de la couleur.

Et depuis le temps a passé, et il fallait comprendre pourquoi les USA étaient nos amis, et pourquoi les URSS, avec le nom presque pareil que les Américains, n’étaient pas violents en 1979 en Afghanistan, mais que le Texas n’avait pas été envahi, mais juste annexé, pour avoir une étoile sur son drapeau, Banner, et Monroe, qui sera la nouvelle idole de la femme vue pour les femmes avec des grosses voitures, ou alors dans l’indifférence générale, ceux qui ont poser une bonne question : »Le Rêve Américain », qu’est que que c’est ?

Et au non du drapeau, combien de vies ont été détruites, et toutes mes excuses monsieur, sur quoi votre carrière a été construite ?

Alors que maintenant que la montre s’enfonce dans la mort s’enfonce de plus en plus précocement dans mes veines, je n’ai toujours pas de réponse.

Pourquoi la France a envahi l’Algérie, pourquoi le FLN avait gagné, et pourquoi le mot Indochine a été rayé des livres scolaire de d’histoire de l’école publique, pourquoi le mot Vietnam a été imprimé comme une défaite Américaine alors que comme l’Algérie, les troupes coloniales françaises avaient fermement défendu les couleurs bleu blanc rouge, et pourquoi il faut que je porte un masque sur mon visage.

Et vous savez quoi, j’ai posé la question à mon père qui n’est plus de ce monde.

Une grosse déception, car il ne m’a pas parlé de bombes, de fusils, mais juste de l’enfer de l’été Algérien, chaleur insupportable, et de l’ennui quotidien qui était sa vie obligatoire de citoyen, car il a été, alors que dans sa vie ouvrière, il avait juste obtenu un brevet d’ouvrier spécialisé, qui lui a permis d’avoir presque obligatoirement un emploi, dans une grosse entreprise française d’électricité, parce que dans le début des années 60, un sans emploi n’était pas une victime, mais un chômeur, et que les pauvres devaient batailler pour trouver un emploi, et de cette façon échapper des gens du dessous, ceux qui comprenaient quelque chose dans ces mots : Nation, Compétition, Patriotisme.

Je dois dire que les 10 premiers mois, que j’ai passé comme informaticien à Issy en banlieue Parisienne, et que je ne posais aucune question au terme spra, qui était inscrit dans le formulaire que j’ai rempli et qui voulait dire : Sociétée de Protection Radiologique des Armées.

En fait cela concernait les sous marins nucléaires, qui devaient envoyer au spra un quelconque imbécile dont l’activité était base de données « analyse du sang », et j’avais juste comme travail de gérer la base de données des soldats qui avaient des noms compliqués comme « Tramarabusuquelquechose »

En bref, j’étais payé par l’état pour lutter contre l’ennui.

Ensuite, quand j’ai vu que la nouvelle génération de fonctionnaires employait des termes comme rentabilité, compétition, et gna gna gni et guiguianère, j’ai compris comme comment occuper des postes inutiles et contradiction pour une seule réponse : Crise.

Un jour ou l’autre, cela changera peut être.

Mais je pourrais pas me définir en disant : Je ne suis jamais été un petit soldat.

Oui crise, quand une bombe anti personnelle explose, grâce aux ingénieurs de haut niveau.

Qui se souvient des bombardements français sur l’Algérie en 1945 ?

Qui se souvient de Platini, qui a été une force du maillot en trois couleurs ? Fruité c’est plus musclé, qui avait compris combien de millions pouvaient répondre unc simple article, alors qu’il savait la mort des militants communistes, c’était quoi en face de la question : « Coca Cola », tu aimes ?

Non ce type d’aura jamais de compte à rendre, il y aura sans doute que jamais de différence entre ceux qui paient et ceux qui font payer : le montant de l’argent qu’ils reçoivent pour dire, jour après jour », je ne sais pas cr que mon devoir en dire : ils ont tué mon frère, et il n’y aura pas de cérémonie pour célébriez ce triste jour : Ici est tombé mon frère.

Alors d’où vient cette nostalgie du noir et blanc ?

Sans doute une chose que presque personne ne peut atteindre : Carpe Diem.

Je suis certain qu’il y a une faute dans la ligne au dessus.

Et il y a une seule chose dit qu’il ma dit sujet de l’Algérie : Les oranges qui étaient rares en France, alors qu’en Algérie c’était un fruit commun.

Et alors que pensez vous de l’important dans la vie ?

Le sucré d’une orange,ou une époque noire et blanc et colorée ?

Moi je ne savais pas.

Le goût sucré d’une s’orange est comme la sensation du sable quand il fait trop chaud pour fermer les yeux, et il n’y a rien, absolument rien qui détruise cette sensation.

Avez vous déjà senti cette sensation ?

Si oui, pourquoi avez vous obéis à l’ordre de ne pas ?

Vous savez que dans l’ultime seconde de votre vie, vous serez cette image dans la télévision.

Alors ami d’accident pour avoir lu ces lignes : Vos yeux se seront fermés juste quand le soleil vous avez dit:OK ;


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article

> Version web de cet article