Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Cantonales à Marseille, interview vidéo de Charles Hoareau

jeudi 17 mars 2011

Par Bellaciao

Comme dans beaucoup d’élections, la cantonale de St Barthélémy voit se constituer des comités de soutien.

Le comité de soutien aux candidatures de Rouge Vif, déjà fort de plusieurs dizaines de noms, ne cesse de grandir et nous publierons
prochainement une première liste.

Sans attendre nous faisons connaître ce texte que nous avons reçu et dont l’importance n’échappera à personne.

Comme dans beaucoup d’élections, la cantonale de St Barthélémy voit se constituer des comités de soutien.

Le comité de soutien aux candidatures de Rouge Vif, déjà fort de plusieurs dizaines de noms, ne cesse de grandir et nous publierons
prochainement une première liste.
Sans attendre nous faisons connaître ce texte que nous avons reçu et dont l’importance n’échappera à personne.

Avec Charles HOAREAU, les salariés, les privés d’emploi et les habitants des quartiers populaires sont surs que leur colère sera
entendue, leurs intérêts défendus au sein du Conseil Général.

Communiste authentique, Charles a fait la preuve de son engagement pour une politique de rupture avec le capitalisme qui étrangle le monde populaire, pour plus de justice sociale, d’égalité et de solidarité.

Voter pour Charles HOAREAU et sa suppléante Zora BERRICHE, c’est se donner de la force pour les combats à venir, c’est l’efficacité pour
battre la droite et sa politique, stopper le Front National et ses idées racistes et réactionnaires.

Marie-Christine Burricand, conseillère générale communiste du Rhône et
membre Conseil National PCF
Hervé Poly, membre Conseil National PCF
Paul Barbazange, membre Conseil National PCF
Pierre-Alain Millet, adjoint au Maire de Vénissieux, Conseiller
communautaire
Serge Truscello, syndicaliste Bosch Vénissieux.

Quelques uns des premiers soutiens de Charles Hoareau et Zora Berriche :

Secteur du 14ème :

Beltran Odile, Laadjel Yasmina Jean Jaurès, Beltifa Sonia sans profession, Helaili Zohra militante, Boukfoussa Mohamed agent de propreté 14ème , Kerrache Abdel électricien Le Canet, Abdallah Zaina Maison Blanche , Said Achirafi Maison Blanche, Benoit Cheik Ali Fayçal enseignant militant syndical et associatif 14ème, Mannella Muriel, Mirabile Nicole La Cerisaie, Sekkaaoui Samy déléguée syndicale Monoprix, Quilos Frédérique, Manzari Claudine militante de quartier ,Aissanou Ouardia parent relais collège Manet, Nouen
Marjorie
chômeuse St Barthélémy, Issouf Hafoussoit chômeuse La Visitation, Mendy Béatrice employée d’ entretien Tour Sainte , Champlin Nadia militante syndicale pour les employées à domicile Les Anaïs, Pons Ouassila employée administrative Le Guardian, Mostefaoui Fatima militante syndical association des locataires 14ème, Amico Sauveur militant syndical du logement, Tavares Ana Maria ouvrière, Dainotti Gérard retraité, Blanc Dominique docteur, Khoulalène Saïd retraité Picon, Reynaud Zoulika employée des écoles La Margerey, Amroune Louisa employée de nettoyage Le Mail, Amroune Katia salariée Le Mail, Amroune Mohamed artisan Le Mail, Bengoziel Abdel électricien, Kerkache Hamid déménageur, Mroivili Mariama employée Campagne Larousse, Djae
Aichata
Maison Blanche, Andémickael Yoannes ouvrier du bâtiment, Seifu Hailé Selassié artisan plombier, Tizaoui Sonia travailleur social, Vigne Tata employée de nettoyage, Bouchenaf Samira travailleur social, Youssouf Mohamed Les Arnavaux, Gharbi Souad Le Méditerranée, Bouali Saida employée de nettoyage Le Canet, Sahnoune Sarah Les Iris, Bendadou Choumicha Le Massalia, Ismaël Boina Youssouf Les Iris, Mze Nadia Les Iris , Benhouette Baroudi
chômeur Campagne Larousse, Berrebouh Dianna chômeuse Campagne Larousse, Sekkiou Hadda Les Iris, Ben Mohamed Farida Les Flamants, Régine Fiorani militante syndicale et pour la Palestine, Bedhouche Mohamed syndicaliste Les Flamants, Rossi Jonathan Font Vert, Marc Dani artisan Canet, Mohamed Bensaada Quartiers Nord, Quartiers forts, Ben Amir SAADI militant et habitant du secteur 14, Jean Louis Abad gérant de société MIN Arnavaux…

Personnalités politiques, syndicales, associatives hors 14ème arrondissement :

Ansaldi Henry syndicaliste France Telecom , Atia Abdelkader responsable associatif,
Barbazange Paul
secrétaire section PCF Béziers membre du conseil national PCF, Basire Hervé syndicaliste
enseignant militant associatif, Basset Dominique DP FRALIB, Bouamama Said sociologue militant des
droits de l’immigration, Bousquet Hugues membre du Conseil Départemental PCF de l’Hérault, Burricand Marie
Christine
conseillère générale du Rhône membre du conseil national PCF, Castino Yves syndicaliste CHU Timone, Cazorla Gérard secrétaire CE FRALIB, Chancogne Alain ex membre et dirigeant du PCF 33,
Collectif BELLACIAO, Couquet Aimé Conseiller Régional PCF honoraire du Languedoc Roussillon Conseiller municipal de Béziers, DAHMANI Omar , délégué syndical FRALIB, Dallest Alain communiste section La Bedoule, Diagne Roland comité sans papier 59 membre de la coordination nationale candidat Front de Gauche 59, Dutrey Odile assistante sociale Conseil Général 13, Flayol Bernard délégué syndical Pôle Emploi, Foulquié Philippe directeur de théâtre, Frentzel Lydia employée protection de l’enfance Conseil Général 13,
Groutsche Johnny syndicaliste FRALIB, Hubert Benoit avocat militant associatif, Jeammet Danièle journaliste, Rémy Jean responsable FASE 13, Job Alain secrétaire de convergence communiste de l’Aude, syndicaliste, Labranche Jean Claude syndicaliste formation professionnelle, Lamara Smaïl syndicaliste SG du SNPF (syndicat CGT des personnels de la formation privée), Larrivée Frédéric syndicaliste trésor, Laurent Jean Louis syndicaliste cadre logement, Leberquier Olivier délégué syndical FRALIB, Leblanc Christian administrateur théâtre, Legrand Jean Paul maire adjoint communiste de CREIL, Lopez Alain syndicaliste employé communal, Marilier Isabelle syndicaliste militante Droit des Femmes, Marty Bernard syndicaliste, Mauduy Edmond syndicaliste Air France, Meyer Jean Pierre membre du conseil national PCF syndicaliste, Millet Pierre Alain adjoint PCF au maire de Vénissieux conseiller communautaire, Page jean pierre ancien membre du CC du PCF et ancien dirigeant national syndical, Pailler Aline journaliste et ex députée européenne, Peleran Marie Agnes journaliste, Peyret michel communiste ex députe PCF de la Gironde , Pinna Serge Président Rouge Vif 13, Poly Hervé secrétaire fédération PCF Pas de Calais membre conseil national PCF, Raffini Joseph militant communiste, Saunier Jean Louis ancien animateur Comite chômeur Béziers, Seeburger Matthieu Cercle Communiste d’Alsace, Soler Henri conseiller prud’hommes délégué FRALIB, Stambul Pierre militant pour la paix en Palestine ,
Tricaud Jean Pierre syndicaliste ex PCF, Truscello Serge syndicaliste Bosch , Tuaillon Elodie Avocate déléguée syndicale militante associative, Ventino jean Patrick CE/DP FRALIB, Viallon Gilles conseiller municipal d’Allauch, Vinçonneau Guillaume syndicaliste à l’université, Youssouf Moussa militant associatif, Sylvie Blaison militante associative auprès des travailleurs victimes de l’amiante La Ciotat, Jean Paul Nicoli responsable culture La Penne sur Huveaune, conseiller municipal Roquevaire, Laurence Ansquer, Productrice, Marseille 1er.…

http://www.rougemidi.org/

Messages

  • Merci d’une video politique sur les élections cantonales

    Merci,ça "rafraichit ", ça fait du bien., ça change de quelques articles ou l’on s’invective entre initiés du néofrontisme , et adeptes de la pureté en termes d’alliances, arbitrés par ceux qui, en rebellion thérapeutique nocturne sur Ordi soignent i, leur indigestion dec couleuvres "gobées" dans la journée..à la cantine du PARTI...

    Se dire que, grâce à des types comme Charles , restent noués des liens entre ceux qui souffrent et une"offre politique" d’espoir , c’est , de mon point de vue, l’essentiel, je’ose dire le"fondamental" dans un moment qui peut durer, hélas, d’absence en France d’Organisation révolutionnaire.

    Je pense que cette interview des Rouges Vis de Marseille rassure :Elle évite le "c’est foutu" , voire pour ceux de ma génération militante, l’angoissante question "Est si tout ce que nous avons fait n’avait servi à rien ?
    ".

    On nous bassine de la notion de"ZONE de NON-DROIT" dans certains quartiers pour cause de faits que nous ne saurions excuser parce que nous en avons saisi les causes : du caillassage de pompiers au saccage d’un gymnase" : les pyromanes de l’ordre capitaliste crient "au feu".

    Abject.

    Les copains de Marseille, eux, , donnent le sentiment qu’ils combattent , avec un" coeur gros comme ça"et , un esprit de Lutteurs à saluer chapeau bas, .le NON DROIT au Bonheurr simple, le NON DROIT au boulot, au logement décent, ce NON DROIT à respirer librement sans que le casqué t’interpelle parce que t’es basané , ce NON DROIT pour des milliers et des milliers de jeunes à s"’AIMER " dans un cadre HUMAIN , d’avoir des "minots" qui t’éclaiernt le HLM..et pas uniquement quand ta propre précarité, un petit CDD décroché à Carrefour, un job pour quelques mois en intérim..permet que tu "programmes" ta descendance..., .que la situation condamnerait à une fatalité de malheur, de précarité, de VIE VOLEE et VIOLEE.sans qu’un jour, ce putain de Capitalisme soit mis en lambeaux

    En appelant à l’abstention massive de Résistance au Cirque de dimanche et , en même temps, en soutenant le combat de Charles , je peux donner le sentiment du cul entre deux chaises.

    Non., comme beaucoup, j’essaie de choisir le "moins de nature à nous faire baisser les bras"..quand, contrairement à St Barhélémy, on ne dispose pas d’un moyen de crier sa révolte et son exigence révolutionnaire.

    Comme des centaines de milliers de "gens" comme "nous" , lecteurs, participants aux débats de bella Ciao, syndicalistes à qui les stratégies d’en haut donnent le tournis, militants sincères qui ici ou là évitent une expulsion d’un locataire, , empêchent une "rafle" de"clandestins", obtiennent le rétablisseme nt de courant ou de gaz ici, aident modestement à ce qu’ailleurs un "droit" à telle aide soit respecté, soutiennent un syndicaliste poursuivi par l’adversaire, expliquent patiemment qu’un Palestinien est un être humain qui adroit à sa terre et sa dignité, etc etc.., je suis de ceux qui pensent que rien n’est joué.
    Aragon le chantait

    "Votre enfer est pourtant le mien

    Nous vivons sous le même règne

    Et lorsque vous saignez je saigne

    Et je meurs dans vos mêmes liens

    Quelle heure est-il quel temps fait-il

    J’aurais tant aimé cependant

    Gagner pour vous pour moi perdant

    Avoir été peut-être utile

    C’est un rêve modeste et fou

    Il aurait mieux valu le taire

    Vous me mettrez avec en terre

    Comme une étoile au fond d’un trou

    Tout ce qui donne sens à la VIE est un direct au foie de la résignation , un coup de boule aux tristes "combinazzione politicardes , ou , calculette à la main et le cul assis sur des décennies de dévouement de classe," on "cherche -.. comment"payer" , en monnaie rose,.. la facture de la fracture ..entre "le peuple" et "le Parti" .

    Par des stratégies à géométrie variable pour démontrer, au vu de tel "pourcentage" qu’on serait "utile" à quelque chose, ..

    Et l’"on" fait "sourire" , hausser les épaules.. quand "on" nous "vend" l’allégeance à la résignation.. comme un moyen de"peser" sur les décisions de Conseils généraux !

    "Le bouclier SOCIAL" qu’ils baptisent ça à Gôôche..

    Efficace comme un préservatif tricoté, pour s’éviter la MST...!

    Ecroquerie politique ! Partout, , "ils" ont admis comme une Fatalité, et en s’appuyant sur un clientélisme nauséabond" qu’il faut bien..."obéir" aux les grandes orientations de régression humaine que le Capitalisme met en oeuvre PARTOUT.

    Pour cause de CRISE globale et systémique d’un système qui "a fait" son temps..

    Ici et là quelques élus "communistes"..s’agitent, pommade et vaseline à la main.., minable caution au mitraillage des acquis, v, refus évident d’en appeler au x résistances, à la LUTTE des CLASSES..

    - En permettant à des jeunes, à des"sans" , à des prolos dans la merde, de se servir d’une arme que d’autres, quasiment partout en France , n’auront pas, Charles et Zora, leur équipe de lutteurs, ceux qui s’investissent dans cette"campagne" et qui, iront jusqu’au bout d’une intéressante expérience novatrice, sont un des atouts parmi tous ceux qu’il va nous falloir engranger pour qu’une Organisation COMMUNISTE se fraye un chemin afin que le poète ne soit pas contredit , lui qui affirme

    Regardez-le l’enfant qui se dresse et qui dit
    Je ne connaissais pas la beauté des colères
    Je veux faire tomber ce vieux monde en poussière
    L’avenir l’avenir ne sera pas maudit

    Un jour futur puis des millions de jours
    J’avancerai parmi des millions d’hommes
    Brisant les murs de ce siècle trop lourd
    Croquant l’amour comme la rouge pomme

    MERCI, Camarades


    Codicille :

    Charles évoque l’ affaire GUERINI..

    Pardon de faire un trait d’humour chancognard - lourdingue(pléonasme)
    .
    Au Conseil général des BDR, le Président et frère d’un mafieux , ( au nom sulfureux d’homonymes du même village corse..qui rappelle d’autres époques), ce Jean Noel qui risque être mis en "examen" plus que moi toute ma courte vie scolaire v- avec mon BEPC et mon Bac moins 1.... peut hélas se vanter :

    « Dans Cette Assemblée, le PC .. m’aimait »

     :)

    Extrait d’article de MEDIAPART pompé sur le site de ROUGE MIDI :

    Dans le même temps, lors d’une conférence de presse du Front de gauche, l’ancien socialiste Jean-Luc Mélenchon (qui ne cache pas que Jean-Noël Guérini était « un bon copain » au Sénat) exprimait déjà ses doutes sur ladite commission : « On sait déjà ce qui va se passer, ils vont inspecter leur fédé, et on découvrira que tout est en ordre, car d’ici là tout sera fait pour que tout soit en ordre ? » Connaisseur du socialisme des Bouches-du-Rhône, comme tout leader du PS durant ces dix dernières années, le héraut du « Qu’ils s’en aillent tous ! » semble pourtant et étonnamment plus mesuré sur le sujet.
    Les communistes voteront-ils Guérini ?

    Interrogé par Mediapart sur le « sujet Guérini » à la fin de leur conférence de presse, les deux leaders du Front de gauche n’ont pas fait preuve d’une franche témérité. « Ça ne fait les affaires de personne et, ajouté au procès Chirac, ça va faire un maximum de dégâts , redoute Mélenchon. Dans cette histoire, nous allons de stupeur en stupeur, en regardant des imputations entre socialistes qui se frappent entre eux. On va les laisser se débrouiller avec ça, ce n’est pas notre problème. »

    ......................
    ........... Car le problème est là, et Mélenchon en est bien conscient : dans la majorité de Guérini, on retrouve ses alliés communistes. Et ces derniers pourraient sans rechigner glisser un bulletin Guérini dans l’urne, au moment de réélire le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, une fois les cantonales passées.

    Il n’y a même pas besoin d’évoquer la récente démission du PCF Alain Belviso de la présidence de la communauté d’agglomération d’Aubagne, alors qu’il est inquiété par l’enquête judiciaire sur Alexandre Guérini), pour voir le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, abandonner son habituelle placidité. Après avoir esquivé la question, il finit par lâcher : « Ce sont des règlements de comptes en tous sens. Que la justice fasse son travail ! Montebourg, comme Vichnievsky, sont des chevaliers blancs qui alimentent le ?tous pourris ?, et tout ça fait le jeu du Front national. » A la question du vote des élus PCF locaux pour réélire Guérini, Laurent tourne les talons et disparaît.

    . Mais l’éthique en politique ne semble pas pour l’instant en mesure d’être l’un des piliers d’un éventuel programme commun de la gauche à la future présidentielle.

    Stéphane Alliès
    Mediapart 8 mars 2011

    Cordialement

    A.C.

    (j’ai fait "long , je sais..

    Mais ce sera pardonné vu que je n’interviens plus, volontairement sur les élections des cantonniers)

    • Je vis à Marseille depuis 1955, avec une parenthèse de 13 ans pour cause de mouvement national (Pas de Calais) et international (Algérie). Je connais donc bien la ville ; c’est à Marseille que j’ai adhéré à la JC puis au PCF, au lendemain de mai 68. J’ai vécu et milité dans le 3ème arrondissement, pas loin de Saint Barthélémy, et dernièrement, j’exerçais à la Belle de Mai puis à Edgar Quinet (après le Vieux-Port). Je connais donc bien les ZEP et les élèves qui y sont recrutés, mais aussi les parents d’élèves, gens modestes, au destin très souvent précaire, stigmatisés par le FN et l’UMP.

      J’ai des souvenirs qui remontent... à la guerre d’Algérie. J’étais minot, mais ma mémoire fonctionne à plein. Des militants du FLN descendus en pleine rue d’Aix, la Joliette où se croisaient les bateaux remplis de bidasses : Ce n’est qu’un au revoir chantaient les uns ; C’est la quille ! hurlaient les autres. Ces centaines de voix se croisaient et le spectacle était affreux, presque insoutenable. Puis l’empire colonial s’est effondré. On a pris prétexte des éternelles grèves de la CGT pour "expliquer" le repli de la construction navale et de la réparation navale. Le boulot a commencé sous Boulin et s’est achevé sous Mitterrand/Defferre : Marseille lourdement frappée par un incroyable chômage de masse. Marseille mais aussi toute la région. Car en fermant, la SPAT et les autres entreprises ont contraint toutes les industries induites à fermer leurs portes. A bien des égards, la région fut aussi sinistrée que le Nord Pas de Calais et la Lorraine.

      Aussitôt, le vote en faveur du FN a grimpé dangereusement (Toulon, Vitrolles, Marignane, Orange...). Le tout sous la houlette d’un certain Bernard Tapie... C’est dire...

      Toute une population immigrée a trouvé refuge, accueillie par le racisme le plus cynique et le plus brutal, frappant indistinctement les adultes et les gosses. L’école est devenue une machine à exclure, à "orienter", à humilier.

      Aujourd’hui, Marseille est une ville peuplée de gens pauvres et d’exclus. JC Gaudin, avec Euroméditerranée, oeuvre à chasser ces gens humbles. Il vend des rues entières aux financiers US, les loyers grimpent, les habitants sont expulsés ou menacés de l’être. Depuis les années 80, la France vit sous la prétendue menace d’attentats terroristes. Au racisme le plus vulgaire et le moins discret, s’ajoute la traque aux terroristes, au GPA, aux salafistes et à Al Qaïda alors que ces Marseillais n’aspirent qu’à une chose : vivre simplement.

      Voilà où nous en sommes. Le PS est mafieux depuis preque toujours. Il n’y a pas que Guérini. Je me souviens des campagnes électorales avant 1981. Les socialistes étaient organisés : ils se déplaçaient avec 4 R4 et un bus (ou fourgon) et décollaient systématiquement nos affiches. J’ai vécu des affrontements très chauds, dont un avec des barbouzes armées. Précisément rue Eugène POTTIER, lors de la campagne 71 ou 78. Nous étions en plein... union de la Gauche... Sans rire...

      Il y aurait beaucoup, beaucoup à raconter... La fusion mafia/PS est historique et trouve ses racines dans la Résistance, la mafia s’étant sciemment divisée en 2 dans les années 40. L’une au service de l’Occupant nazi ; l’autre dans les réseaux de la Résistance. Cette mafia n’a jamais lâché Marseille ni le PS. Aujourd’hui encore...

      A ceci près que l’ensemble de l’économie circonvoisine avec les milieux mafieux du crime et implique tous les partis, de près ou de loin...

      En effet, les camarades doivent de nouveau rejoindre la lutte des classes, exalter les vraies valeurs de justice, d’égalité. Solidarité, anti racisme, valeur travail, mais aussi politique juste et honnête des salaires. Il ne s’agit plus de chasser des habitants dans l’espoir de faire venir des Parisiens friqués, mais de garantir aux habitants le droit de vivre, de travailler, d’être libres d’être, de dire et de penser.

    • Cher camarade Chancogne, ton texte est aussi réconfortant et euphorisant qu’un grand verre ballon d’un bon vin de chez toi. Tu es donc pardonne pour la "longueur" de celui ci. Merci de ton soutien. Les 3 équipières de campagne de Charles : Ouda, Sandra et Chantal.

    • Si quelqu’un de Marseille a le résultat, on est très intéressé. Même à l’autre bout de la France.

    • peut-on en effet avoir les résultats des rouges vifs de marseille, complets avecles abs. SVP et l’analyse des rouges vifs.
      merci

    • Rouges vifs (Charles) : 4,9%
      PS : 35,86 %
      FN : 34,19%
      UMP : 9,19%
      Verts : 8,31%
      PCF : 6,97%
      Ext-droite : 0,58%