Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Des rassemblements dénoncent la complicité du gouvernement grec. Free Gaza !

dimanche 3 juillet 2011, par PACO

En annonçant, le 1er juillet, qu’il interdisait le départ de tous les navires, grecs ou étrangers, en direction de Gaza, le gouvernement grec provoque la colère des sympathisant-e-s de la cause palestinienne partout dans le monde, y compris en Israël. Un rassemblement aura lieu ce soir à Paris sur le Champ-de-Mars.

Depuis vendredi, de nombreux rassemblements plus ou moins improvisés expriment une vive solidarité avec la Flottille de la Liberté bloquée en Grèce. Celle-ci, composée d’une dizaine de navires humanitaires mandatés par des réseaux citoyens de divers pays, veut briser le blocus de Gaza imposé par l’Etat israélien. Une situation illégale et inhumaine qui est dénoncée au sein même d’Israël. Des manifestants israéliens, notamment des activistes du collectif Anarchists against the wall (Anarchistes contre le mur), se sont en effet réunis le 2 juillet devant l’ambassade de Grèce à Tel-Aviv en brandissant des pancartes Let the flottille go ! et Free Gaza !

Après l’arraisonnement musclé du navire pacifiste américain Audacity of Hope, le 1er juillet, et l’arrestation de son capitaine (qui passe en jugement lundi), l’audace et l’espoir des militant-e-s anticolonialistes restent vivaces. Ce sera nécessaire pour sortir de cette sombre mélasse mêlant entraves administratives, sabotages, rumeurs, calomnies, menaces. Une situation scandaleuse orchestrée par l’Etat israélien avec la complicité de nombreux Etats dont, au premier plan, la Grèce. En bloquant dans ses eaux la Flottille de la Liberté, Georges Papandréou, le premier ministre grec, rend un bien joli service à son ami Benjamin Netanyahu.

Après les initiatives de vendredi et de samedi (Paris, Lille, Montpellier, Avignon, Pau, Chambéry, Bordeaux, Lyon, Orléans, Chaumont, Tours, Albi, Nîmes, Aubenas, Marseille, Bruxelles...), les manifestations de solidarité avec la flottille internationale vont se poursuivre dans les jours qui viennent. Divers rassemblements sont prévus le dimanche 3 juillet. A Paris, rendez-vous est donné à 18 heures sur le Champ-de-Mars pour écrire Free Gaza en lettres humaines. Des appels sont lancées pour le 4 juillet (Angers, Nantes, Le Havre, Alès, Rennes...), jour où la Flottille de la Liberté pourrait refaire parler d’elle.

« Le moral est bon, assure ce matin Jean-Paul Lecoq, député-maire communiste passager du Louise-Michel. Nous étions bien préparés. On n’a pas envie de se soumettre aux injonctions locales. Le bateau est prêt à décrocher à tout moment. Les indignés de la place du Parlement se rassemblent et manifestent ce soir devant le ministère de l’Intérieur pour exiger qu’on laisse partir la flottille. » A suivre donc.

Plus d’informations sur le site Un Bateau pour Gaza et sur la page Facebook officielle du collectif un Bateau français pour Gaza.

Le calendrier des mobilisations en France

Illustration : manifestation devant l’ambassade grecque à Tel-Aviv (Activestills)

Vidéos : l’arraisonnement du Audacity of Hope par les garde-côtes grecs & les réactions de l’équipage du Tahrir, bateau canadien pour Gaza.

PACO sur Le Post

Messages