Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

"Guitare, tu vas tuer ma forêt" (video)

vendredi 28 octobre 2011, par Arte

Enquête en forêt tropicale

Alexander von Bismarck

Le parc national de Masoala, à Madagascar, abrite une extraordinaire diversité d’arbres, mais leur survie est menacée par l’augmentation du nombre d’abattages. Une grande partie de ces essences rares - bois de rose, palissandre, ébène - est exportée vers la Chine et l’Union européenne, notamment pour servir à la fabrication d’instruments de musique. Des exploitants sans scrupules agissent partout : le commerce de bois illégal est devenu la deuxième source de revenus de la mafia. C’est tout un pan de la biodiversité qui, du même coup, est mis en danger. Il est souvent difficile de prendre les responsables la main dans le sac. C’est pourtant ce que fait le militant écologiste Alexander von Bismarck, président de l’ONG Environmental Investigation Agency, avec des caméras cachées et de fausses identités. Grâce à ses images, il est parvenu à convaincre les responsables américains de légiférer contre l’importation de certaines variétés. Il s’agit à présent de faire en sorte que les complices, aux États-Unis aussi bien qu’en Europe, soient eux aussi sanctionnés. http://videos.arte.tv/

"Guitare, tu vas tuer ma forêt"

Les quatre cinquièmes des forêts vierges ont été détruites par leur exploitation illégale. Et le commerce de bois illégal est devenu la deuxième source de revenus de la mafia... http://lalibre.be

Sur les traces de la mafia du bois

En août dernier, la société Gibson, célèbre fabriquant de guitares, se voit saisir des bois précieux dans ses ateliers du Tennessee, accusée de trafic illégal d’ébène, ce qu’elle a nié. L’annonce est cependant saluée comme une victoire à Washington à l’Agence d’enquête environnementale (EIA Environmental Investigation Agency) dirigée par Alexander von Bismarck, une ONG spécialisée dans la traque de la mafia du bois et dont l’enquête a largement contribué à cette issue juridique. Ces espions écologiques ont démarré leurs investigations à Madagascar où l’abattage d’espèces rares est florissant et alimente ensuite le marché chinois où les bois de rose et autres ébènes sont transformés en meubles et instruments de musique. Quelque 80% des violons sont actuellement "made in China". Gibson, de son côté s’est fait une réputation en n’utilisant que des essences rares... (source)

Messages