Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Hongrie : manifestation monstre à Budapest contre la nouvelle constitution (videos + photos)

mercredi 4 janvier 2012, par Budapest

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté lundi à Budapest contre la nouvelle constitution hongroise, jugeant qu’elle porte atteinte à la démocratie, tandis que le gouvernement célébrait l’entrée en vigueur de celle-ci lors d’une cérémonie.

"Dictature d’Orban", "Orbanistan", scandaient les manifestants à l’adresse de leur premier ministre, Viktor Orban. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté lundi à Budapest contre la nouvelle constitution hongroise, qui entre en vigueur le 1er janvier. Les organisateurs de la manifestation, intitulée "Il y aura de nouveau une république", ont indiqué que près de 100.000 personnes se sont rassemblées en fin d’après-midi sur l’une des principales artères de la capitale hongroise. Le nom de l’événement faisait référence à l’une des dispositions de la nouvelle constitution, entrée en vigueur au 1er janvier, qui remplace la "République de Hongrie" par la simple "Hongrie".

Le parti socialiste MSZP, le parti écologiste de gauche LMP et le nouveau parti DK de l’ancien Premier ministre socialiste Ferenc Gyurcsany ont participé au rassemblement, mais les membres de la classe politique ne devaient pas s’exprimer. Les manifestants brandissaient des pancartes indiquant "Assez !". Dans le même temps, les membres du gouvernement et le président Pal Schmitt arrivaient pour une cérémonie à l’Opéra de Budapest pour l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution. "Viktor Orban et ses serviteurs ont fait passer la Hongrie d’un endroit prometteur au lieu le plus sombre d’Europe", a commenté avant le début de la manifestation le député socialiste Tibor Szanyi.

L’indépendance de la justice menacée

La Loi fondamentale, adoptée en avril grâce à la majorité des deux-tiers dont jouit au Parlement le parti Fidesz de Viktor Orban, a suscité les critiques de l’Union européenne, de la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton et d’Amnesty International. Ses détracteurs reprochent à la nouvelle constitution de limiter les pouvoirs de la Cour constitutionnelle, de menacer le pluralisme des médias et de mettre fin à l’indépendance de la justice.

http://lci.tf1.fr/monde/europe/hongrie-manifestation-monstre-a-budapest-contre-la-nouvelle-6913920.html

Messages

  • L’Immonde ou QVM affirme que l’UE critiquerait la nouvelle constitution. IL faudrait savoir ce qu’elle critique, ce que ne dit pas Le Monde. Je doute que l’UE soit affligée par la suppression du mot "République". L’Humanité daté d"hier affirme que la seule critique bruxelloise porte sur l’allégeance amoindrie de la Banque de Hongrie.

    • Rectificatif : je n"avais pas vu que le document ne venait pas du Monde, mais de TF1.

      Alors là, vous pensez si c’est du sérieux...

    • Alors là, vous pensez si c’est du sérieux...

      Et comme d’habitude de la propagande a deux balles... L’Humanité a publie une dépêche AFP, rient est écrit de leur plume et donc l’Huma n’affirme rient di tout, donc accuser TF1 et défendre l’Huma qui utilise la même source pfffffffffff c’est vraiment nul... TF1 a juste "oublie" la dernière phrase...

      L’Humanité écrive la même chose :

      Hongrie : mobilisation sans précédent contre la "dictature d’Orban"

      La nouvelle constitution, liberticide et réactionnaire, adoptée en avril grâce à la majorité des deux-tiers dont jouit au Parlement le parti Fidesz de Viktor Orban, a suscité les critiques de l’Union européenne, du chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, du Fonds monétaire international (FMI) et de nombreuses organisations non-gouvernementales (ONG). Ses détracteurs reprochent à Viktor Orban d’avoir ainsi limité les pouvoirs de la Cour constitutionnelle, de menacer le pluralisme des médias et de mettre fin à l’indépendance de la justice.

      Les lois constitutionnelles qui l’accompagnent sont elles jugées comme une atteinte à l’indépendance de la Banque centrale, une aide en faveur du Fidesz pour les prochaines élections législatives et une manière d’imposer la politique fiscale du régime conservateur aux gouvernements futurs.

      http://www.humanite.fr/monde/hongrie-mobilisation-sans-precedent-contre-la-dictature-dorban-486930

      La même phrase de la même dépêche AFP a été publie aussi par l’Express... tu va dire quoi maintenant ? Que l’Huma et l’Express c’est la même chose ????

      Hongrie : mobilisation sans précédent de l’opposition contre Viktor Orban

      La nouvelle constitution, adoptée en avril grâce à la majorité des deux-tiers dont jouit au Parlement le parti Fidesz de Viktor Orban, a suscité les critiques de l’Union européenne, du chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, du Fonds monétaire international (FMI) et de nombreuses organisations non-gouvernementales (ONG). Ses détracteurs reprochent à Viktor Orban d’avoir ainsi limité les pouvoirs de la Cour constitutionnelle, de menacer le pluralisme des médias et de mettre fin à l’indépendance de la justice.

      Les lois constitutionnelles qui l’accompagnent sont elles jugées comme une atteinte à l’indépendance de la Banque centrale, une aide en faveur du Fidesz pour les prochaines élections législatives et une manière d’imposer la politique fiscale du régime conservateur aux gouvernements futurs.

      http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/hongrie-mobilisation-sans-precedent-de-l-opposition-contre-viktor-orban_1067309.html?actu=1

      Les amis du FDG si vous décidé de critiquer ou de dénigrer notre site et faire de la propagande minable ça ne vas pas fonctionner...

      Essaie VOUS d’être plus sérieux....

    • Souvenons-nous de l’Autriche quand elle était dirigé par Jorg Haider, chef du parti d’extrême-droite le FPÖ : qu’a fait l’UE à ce moment-là ?... Rien !!!

      L’UE se fiche éperdument qu’un ou plusieurs de ses pays membres soient dirigés par des ultra-droitistes ou des dictateurs, pourvu que le capital ne soit pas inquiété.

    • Haider n’a jamais dirigé l’Autriche. Le FPÖ a simplement fait parti d’un gouvernement de coalition, dirigé par Schüssel, dont il n’était même pas ministre. Contrairement aux leaders d’extrême droite qui ont été ministres de Berlusconi en Italie. A l’époque le PS avait ameuté l’Europe pour prendre des sanctions contre l’Autriche. Sans grand succès.

      Par ailleurs j’aimerais savoir comment des gens qui ont donné à Orban une majorité des 2/3 au parlement peuvent déclencher 1 an plus tard des "manifestations monstres" contre le même. On croirait avoir à faire à des Français qui ont donné tous les pouvoirs à l’UMP depuis 10 ans pour s’étonner qu’elle applique sa politique de démolition sociale ou à des Italiens qui par 3 fois ont élu Berlusconi tout en multipliant grèves et manifestations "monstres".

      Les voies du suffrage universel sont parfois aussi impénétrables que celles du seigneur !

    • Dans la manif , il y avait aussi le Parti des travailleurs hongrois (communiste) en reconstruction depuis 2006. Orban et son équipe sauteront avec la crise d’où la recherche d’un autoritarisme légalisé . Mais comme toujours l’histoire jettera aux orties une constitution impossible à appliquer sur le terrain sans dictature affirmée et emprisonnement d’opposants. Orban et les fascistes sont à contre-courant de l’histoire, les hongrois ont déjà connu le fascisme et je ne crois pas qu’ils veulent revoir cette forme de pouvoir d’où la manif monstre ..A suivre ......

      Bernard SARTON ,section d’Aubagne

  • OUi mais ! Attention cette fois-ci, pas de violence politique, les chars de l’OTAN ? Seule admise : la violence économique !