Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Hommage au Chanteur Allain Leprest (video)

jeudi 19 janvier 2012, par latelelibre

« Le chanteur français Allain Leprest, 57 ans, s’est donné la mort lundi 15 août 2011 à Antraigues (Ardèche) où il était en vacances et avait été l’invité d’honneur du festival Jean-Ferrat organisé dans la commune mi-juillet, a annoncé son producteur Didier Pascalis. »

C’est par cette courte brève que j’ai appris cet été le décès du chanteur, déjà atteint par un cancer du poumon. Je ne le connaissais pas personnellement, même son œuvre ne m’était pas des plus familière. Mais son timbre de voix, quelques uns de ses textes et de ses collaborations artistiques m’avaient interpellé sur le personnage de M. Leprest.

À l’image de sa vie et de son œuvre, sa mort est passée discrètement dans l’espace médiatique.

Pourtant cet artisan de la chanson était reconnu de la profession, considéré par Claude Nougaro comme « un des plus foudroyants auteurs de chansons entendus au ciel de la langue française… ». Cet « hémorragique de l’écriture » n’a jamais cessé de partager son travail, de Juliette Gréco à Olivia Ruiz, de Jacques Higelin à Yves Jamait ou de Jean Ferrat à Loïc Lantoine. Il lui arrivait de « refiler ses textes timidement sous le manteau » confiait récemment le chanteur Jehan.

Le 1er octobre dernier il devait se produire en ouverture du Festi’Val de Marne. C’est donc à cette date, au Kremlin Bicêtre dans sa banlieue, que ses amis ont souhaité lui rendre hommage.

À l’affiche, Romain Didier son fidèle compagnon de route, Véronique Pestel, Jehan, Lionel Suarez, La rue Ketanou, Loïc Lantoine, François Pierron et Melissmell sa récente protégée.

Ayant eu échos de cette soirée, j’ai alors proposé à la Télé Libre un sujet en hommage à Leprest. Je voulais profiter de cet espace non formaté qu’offre cette web TV. A la télé les reportages « Nécros d’artiste » m’ont toujours sidéré : images d’archives, fondus enchainés, musique triste et voix grave déclarant que « le plus grand vient de partir »… Sans savoir où aller au moins je savais ce que je ne voulais pas.

Ce sont donc ses proches, présents ce soir là, qui, sur scène et devant la caméra, nous font « partager du Leprest » en toute simplicité.

L’auteur à la gitane et au zippo, le sacré coco du p’tit Ivry, le SDF de son quotidien, l’éternel oiseau rageur…

« La rage qui défonce les portes enfoncées
C’est l’opéra du cri, l’orage de tes bras
C’est cracher du lilas à la gueule des orties
C’est un hymne de fou, c’est l’étincelle noire
Qui porte à la victoire l’agneau contre le loup
Un baiser en dedans à l’amitié complice
Qui mord à pleine dents le cul de l’injustice… »

La colère – Allain Leprest.

Réalisation : Florian Pourchi
Montage : Noami bourgeois
Son live : Julien Parent

Remerciement : Romain Didier, François Pierron, Loïc Lantoine, La rue Ketanou (Florent Vintrigner, Mourad Musset et Olivier Leite), Lionel Suarez, Véronique Pestel, Jehan, Melissmell, Virginie Riche, Grégoire Medina, Didier Pascalis, Gommette Production et Synaps Collectif Audiovisuel.

http://latelelibre.fr/libre-posts/hommage-au-chanteur-allain-leprest/

Messages