Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

La “Femme au Drapeau” défie l’armée d’occupation lors d’un rassemblement de solidarité avec les prisonniers à Ofer (vidéo)

mercredi 2 mai 2012, par Yara Mansour

Article de Yara Mansour, militante d’ISM (son nom a été changé).

Quatre personnes ont été blessées le 1er mai lors d’un rassemblement pacifique près de la prison militaire d’Ofer, en solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim dans les geôles de l’occupation israélienne. Taysir Arabsha a été grièvement blessé par des tirs de balles caoutchouc-acier, d’autres plus légèrement par les mêmes balles, sans compter les personnes asphyxiées par des grenades lacrymogènes, des jets de liquide chimique puant et de spray au poivre.

La 'Femme au Drapeau' défie l'armée d'occupation lors d'un rassemblement de solidarité avec les prisonniers à Ofer (vidéo)

Le geste emblématique de résistance d’une jeune femme palestinienne a fait le tour du monde lorsqu’elle a grimpé sur un camion-citerne qui contient le liquide chimique puant pendant la manifestation. Surnommée "la femme au drapeau" par ces camarades activistes, elle a réussi à éviter l’arrestation avec leur aide mais ils ont reçu des jets de spray au poivre directement au visage lorsqu’ils ont tenté d’échapper à la violence de l’armée israélienne.






Photo

Photo

Photo

Photo
Le geste de la jeune palestinienne vu par Carlos Latuff



Le 17 avril, à l’occasion de la Journée des Prisonniers, de milliers de prisonniers palestiniens séquestrés dans les geôles de l’occupation ont entamé une grève de la faim, rejoignant ceux qui l’avaient débuté plusieurs semaines auparavant. Aujourd’hui, Bilal Diab et Thaer Halahla en sont à leur 64ème jour de grève de la faim ; ils ont été transférés à l’hôpital, dans un état critique.

Ces grèves de la faim sont un acte de résistance contre le châtiment collectif et global que subit le peuple palestinien aux mains de l’occupation israélienne qui les assiègent et les occupent dans des prisons à ciel ouvert, les arrêtent arbitrairement et les soumet à la détention administrative, qui peut être prolongée pour des périodes illimitées sans aucune preuve ni procès.

Khader Adnan et Hana al-Shalabi ont été libérés de prison suite à leur grève de la faim, et Shalabi a été expulsée à Gaza et séparée de sa famille et de ses proches.

Entre 4000 et 5000 Palestiniens sont actuellement détenus dans les prisons de l’occupation.

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

http://www.ism-france.org/temoignages/La-Femme-au-Drapeau-defie-l-armee-d-occupation-lors-d-un-rassemblement-de-solidarite-avec-les-prisonniers-a-Ofer-video--article-16930