Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Deux journalistes de BFMTV pris à partie par des militants UMP à Toulon (video)

vendredi 4 mai 2012, par Toulon

La journaliste Ruth Elkrief et son collègue Thierry Arnaud, qui couvre pour BFMTV la campagne de Nicolas Sarkozy, ont été pris à partie par des militants UMP à la fin du meeting de Toulon du président sortant, obligeant la chaîne à interrompre le direct pendant quelques minutes.

Interrogée par l’AFP, Ruth Elkrief n’a pas souhaité "en faire une affaire", affirmant qu’il ne s’agissait de "rien de trop grave". Mais elle a précisé que deux bouteilles remplies d’eau avaient été projetées sur eux, l’une atteignant M. Arnaud au visage, et qu’une trentaine de militants "énervés" les avaient insultés. "On nous a traités de vendus, de collabos, il y a eu des crachats, quelqu’un disait ’On est de droite et fiers de l’être’", a-t-elle raconté, précisant n’avoir "pas répondu et pas bougé de [son] siège". "Je n’ai aucun doute sur le fait que ce comportement n’est pas le reflet de la campagne, mais je regrette quand même que les dénonciations à répétition de la presse aux meetings [de l’UMP] puissent produire ces effets", a-t-elle ajouté, précisant que M. Arnaud était régulièrement "molesté, un peu à chaque meeting".

"UNE ATMOSPHÈRE ASSEZ DÉSAGRÉABLE"

Juste après 19 heures, tandis que la journaliste commençait son direct à Toulon, des huées ont fusé autour du plateau. "Il y a une atmosphère assez désagréable tout autour de nous", a confié Ruth Elkrief à la caméra, épaules rentrées et visiblement tendue, sur fond de gradins se vidant peu à peu. "Des militants nous agressent, nous prennent à partie, ils sont assez méchants", a-t-elle expliqué aux téléspectateurs, affichant un sourire contraint. Son confrère Thierry Arnaud reprend alors la parole mais le bras de Ruth Elfrief, qui s’agite au-dessus de sa tête, lui barre le visage. Paris reprend rapidement l’antenne.

Selon la journaliste, l’incident a duré seulement quelques minutes, avant l’intervention du service de sécurité de l’UMP. "Plusieurs militants nous ont alors assuré de leur sympathie et les gens de la campagne sont venus aussi", a-t-elle ajouté. Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFMTV, a confirmé que les "huées et invectives, impossibles à distinguer à l’antenne, d’une poignée de militants" avaient forcé la chaîne à interrompre le direct de Toulon. "Le service de sécurité est rapidement intervenu, mais nous avons dû couper, avant de revenir quelques minutes plus tard" lorsque l’incident était clos.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/04/deux-journalistes-de-bfm-tv-pris-a-partie-par-des-militants-ump-a-toulon_1695675_1471069.html

Messages