Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Manifestation des mineurs à Madrid : violence policiere gratuite (video)

vendredi 13 juillet 2012

La dictature de retour en Espagne
Manifestation des mineurs espagnoles à Madrid

Comme le no comment sur euronews, parfois les images se suffisent à elles mêmes.
Hasta la victoria siempre

Messages

  • Son roi a été désigné par Franco lui-même, son armée et sa police tortionnaire, sans compter la justice et tout l’appareil d’état n’ont jamais été épurés et les criminels d’état jamais condamnés et on parle de "retour" de la dictature...
    Tant que les consommateurs consomment tout va bien, rien ne bouge, mais à la moindre crise, le Capitalisme montre son vrai visage : la défense à tout prix des intérêts de la Bourgeoisie : Les maîtres sont encore et toujours les héritiers de Franco. C’est comme chez nous, les patrons sont le MEDEF et la Finance, qui sont les héritiers de Pétain et de la "Kollaboration" avec le Fascisme et le Nazisme.

    • 86/70 un bémol sur ton intervention , les militaires , policiers et fonctionnaires de justice qui sévissaient sous FRANCO sont soit morts , soit séniles , soit à la retraite , en conséquence , ceux qui utilisent le violence aujourdhui sont tout simplement des serviteurs zélés du capital comme il en existe dans tous les pays du monde y compris en FRANCE ou les flics utilisent par exemple les flash ball sans dicernement ce qui a provoqué à plusieurs reprises de très graves blessures .

      ceci dit le capitalisme en crise systémique et qui n arrive plus à faire accepter sa politique d austérité comme le démontre la lutte des mineurs espagnols , a peur que les luttes prennent de l ampleur , alors s il le juge nécessaire il n hésitera pas à avoir recours à la violence et s appuyer sur les partis fascistes car il y va de sa survie .

  • violence policiere gratuite

    Pas gratuite, il me semble : si la crise s’approfondit, il y aura des révoltes, et il faut d’emblée montrer aux travailleurs indociles qu’on ne les laissera pas relever la tête.

    La lutte des classes, qui fonctionnait depuis 1945 plutôt comme une guerre froide, risque fort de s’orienter vers une guerre chaude.

    Chico

    • Exact, et l’arsenal légal est en place :

      "La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire :
      - pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale  ;
      - pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;
      -  pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection"
      (article 2 - 2 de la Convention européenne des droits de l’homme)

      "Un Etat peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre  ;
      - une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions"
      (article 2 du protocole no 6 annexé à la CEDH).

      Mais bon, même si la loi dit qu’il ne faut pas, un appareil d’état est éduqué longuement comme un pitbull par ses maitres, pour obéir même en violant la loi (Salvador Allende mémoire post-mortem).

      C’est un rapport de force global qui fait que l’appareil d’état marche rond ou carré.

      Les mineurs espagnols ont affaire aux pitbulls du régime, au moment où le régime annonce un plan géant d’agression du peuple espagnol.

  • et bien... dans la vidéo on remarque que tous les tirs de lacrimos sont des tirs tendu... expressément interdit... et que on cogne des manifestants pacifique...