Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Franck Lepage : "Le revenu universel est une mesure de droite" (videos)

lundi 6 février 2017, par Collectif Bellaciao

Quand une mesure présumée "de gauche" recueille les applaudissements de Frédéric Lefebvre, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Boutin et des économistes du FMI, la méfiance est de mise.

Donner 800 euros à tous sans condition de revenus. Cette mesure proposée notamment par Benoît Hamon à gauche peut sembler une bonne idée. C’est un piège pour Franck Lepage.

- Dès 2003, le « dividende universel » est une proposition prioritaire du programme politique de Christine Boutin.

- En 2011, lors de la précampagne électorale des présidentielles de 2012, Dominique de Villepin a intégré à son programme l’idée d’un « revenu citoyen » de l’ordre de 850 €

- En novembre 2015, le député Les Républicains Frédéric Lefebvre pose un amendement demandant la rédaction d’un rapport sur le sujet52. Devenu candidat à la primaire de 2016, il met l’instauration d’un revenu de base au centre de son programme pour 2017.

- En 2015, Bruno Lemaire, le conseiller économique de Marine Le Pen, propose quant à lui un « Revenu minimum de dignité » (RMD), idée qu’il avait déjà avancé en 2011 sur son blog personnel53. Le 19 avril 2016, Marine Le Pen se prononce lors d’une interview pour l’instauration d’un revenu universel, mais le Front national ne l’a pas encore inscrit officiellement dans son programme

- Durant la primaire de la droite et du centre de 2016, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson l’ont inclus dans leur programme

Jean-Luc Mélenchon : Il y a sur le revenu universel beaucoup de positions – différentes j’en conviens – entre celle de Monsieur Bernard Friot qui est certainement la plus aboutie et la plus construite, mais qui suppose une socialisation totale de la plus-value et qui organise la manière avec laquelle elle se répartit entre les producteurs qu’ils soient au travail ou qu’ils soient au repos ; et puis il y a d’autres positions, tout le long échelonnées entre cette position et puis la position des libéraux qui appellent revenu universel le fait qu’ils regroupent tous les minima sociaux en un, et disent aux gens, ben prenez ça, puis fermez-là parce que maintenant vous avez un revenu, vous allez vivre avec ça ! Et puis, entre les deux, il y a des positions intermédiaires. J’observe que, entre la position de Monsieur Friot qui garantit sur la base de la qualification un salaire, qui est un salaire que l’on soit en activité ou au repos, mais encore une fois je l’ai dit qui nécessite la socialisation totale de la plus-value et les autres…

Messages

  • Dans le monde capitaliste TOTAL prendre un peu d’oseille n’est pas une mauvaise chose pour garantir sa survie immédiate. Certes recevoir les plus-value de papa comme les Tarnaciens c’est mieux, plus lucratif...
    Différencier Droite/Goche c’est de l’illusion médiatique. Rien n’interdit d’arrondir avec quelque biz sa Base.
    C’est sa couverture sociale qui différencie le prolétaire du sous-prolétaire.

  • Un grand MERCI au Collectif Bellaciao, pour cette vidéo et pour son site.

    Il était temps de remettre les choses à leur place.

    Franck Lepage aurait pu ajouter : "Tu as ton revenu de base, alors tu fermes ta gueule, ou on te le supprime !"

    • Qui va supprimer ton revenu universel au juste si tu quitte ton boulot ?
      Au contraire, c’est dans la relation du salariat qu’un employeur peut dire " Tu as ton salaire, alors tu fermes ta gueule , ou je te vire ", il me semble qu’avec le revenu de base les salariés pourront enfin faire grève avec un revenu garanti, qu’ils pourront enfin dire à leur patron " Si c’est comme ça je rentre chez moi ".
      En outre pourquoi les salaires baisseraient forcément, là aussi il me semble que le patronat devra faire un effort pour attirer des salariés qui gagnent en liberté grâce à un revenu garanti.
      De plus, le gourou Lepage ne semble pas porter tant d’importance à la disparition de la grande pauvreté, qui serait pourtant une énorme victoire pour notre société. Il préfère nous désigner des ennemis avec qui toutes collusions serait nécessairement "toxique" : c’est un argument déplorable digne des Le Pen. Divisons les ouailles pour mieux régner.
      Au passage je n’ai jamais compris l’engouement pour le bonhomme qui facture ces conférences ( pas au tarif des Clinton ou d’un Sarokozy c’est sûr), tu parles d’un engagement politique... Au mieux c’est un comédien, qui fait de beaux trous dans le budget des associations... je parle d’expérience.
      Quant à Mélenchon, on voit bien l’autocrate qui pointe le bout de son nez quand il nous dit ( et lui-même admet que c’est horrible) qu’il n’a aucune confiance en la jeunesse, qu’elle ne saurait gérer elle-même cette nouvelle liberté, qu’il faut la contraindre, la guider par le biais d’une bureaucratie omnisciente et bienveillante ( ça existe ça ?)
      À mon sens le revenu universel c’est l’arme pour en finir avec le salariat de la soumission.

    • "... des salariés qui gagnent en liberté grâce à un revenu garanti.".
      Justement, vu son niveau ce RU ne garantit pas grand chose. Donc le prolétaire s’il veut vivre décemment, doit de toute façon sa force de travail.
      Sans compter que ce RU va à tout le monde, y compris ceux qui n’en ont pas besoin compte tenu de leur fortune et/ou salaire.
      Vaut mieux se battre pour une augmentation des minimas de salaires et sociaux et prendre dans la seule poche des patrons (le RU serait pris dans toutes les poches via l’impôt).

    • il vaut mieux se battre pour une vraie protection sociale universelle qui démontrerait que le revenu universel c est au mieux de l’illusion , au pire de l’escroquerie :

      de bonnes allocations familiales versées dès le premier enfant

      des bourses égales au SMIC pour les étudiants

      des remboursements à 100% des soins de santé et des indemnités maladie égales à 80% du salaire versées dès le premier jour d’arrêt

      en cas de pertes d’emploi des indemnités de chômage au minimum égales au SMIC sans limitation de durée avec obligation de reclassement et si nécessaire une formation professionnelle

      une bonne retraite dès 60 ans égale à 80% du salaire et au moins égale au SMIC

      DE PLUS CETTE PROTECTION SOCIALE DEVRAIT ETRE GEREE PAR LES SEULS TRAVAILLEURS COMME LE PRECONISAIT LE CNR

      pas besoin de gourou comme LEPAGE ou FRIOT , il appartient aux travailleurs de décider de l’utilisation des cotisations crées par leur force de travail

      RICHARD PALAO
      militant de la CGT
      cadre retraité de la sécurité sociale

    • "Vaut mieux se battre pour une augmentation des minimas de salaires et sociaux "
      Je crois que vous ratez quelque chose, le RU n’est pas l’équivalent d’un RSA, il libère complètement du poids de l’administratif, fini les formulaires et les déclarations de ressources, de l’expérience de la bureaucratie, finit les demi-journées à faire le pied de grue pour s’entendre dire qu’il nous faut justifier de notre domicile. Il ne pointe pas du doigt, il ne traite pas d’assisté. Il libère du temps, il libère tout court.
      Il donne une ressource, vous pouvez trouver 800euros dérisoires, vivant avec moins je trouve cela déjà pas mal, je ne conteste pas en revanche que le débat doive rester ouvert sur le montant. Ni au passage qu’il y ait beaucoup de conception différentes du RU dont des versions nationales-libérales abjectes qui paupérisent un large pan de la société.

      Mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

      Le revenu universel, contrairement au RSA, devrait permettre à plein de gens de se mettre à leur compte, de tenter une nouvelle expérience professionnel, d’envoyer chier l’employeur qui les abuse, de quitter ce p*** de salariat de la soumission. De prendre des risques et de ne pas se résigner à un job qui les insupporte.

      Quant à son financement ou au fait que les nantis puissent en bénéficier aussi.
      Forcément cela paraît absurde de cotiser pour un RU en sachant que les Arnault, Dassaut, Fillon, Bétencourt et autres toucheront aussi un RU. Mais ils sont une minorité, une ridicule minorité, un coût complètement négligeable à mon sens.
      D’autant que les cotisations doivent bien évidemment se faire en fonction des revenus de chacun. Pour un gros revenu la participation pourrait même être égale ou supérieure au revenu universel, l’annulant de facto.
      Et ne parlons pas des économies du fait d’une absence de condition pour le recevoir, tout un pan de bureaucratie en moins, et plein de fonctionnaires libéré de leur labeur absurde. Avons nous déjà entendu quelqu’un travailler à la CAF ou à Pôle Emploi heureux de son boulot, heureux de voir jour après jour des gens brisés se voir sucrer leur allocation pour tel ou tel peccadille, ou encore s’essouffler dans les marathons de paperasserie dont notre république seule à le secret ?

    • daads, pourriez vous :
      - ré écouter ce que dit Lepage.
      - Lire le texte associé à cette vidéo.

      Pas besoin de réciter le catéchisme du revenu universel, et de ses bienfaits merveilleux, on l’a dèja entendu.

    • ""Il donne une ressource, vous pouvez trouver 800euros dérisoires, vivant avec moins je trouve cela déjà pas mal, ""
      y a même des gens à 550 euros par mois, qui trouvent que 600 c ’est déjà pas mal .
      avec ça les patrons du cac 40,la droite et Hamon sont certains d’èpargner le capital !
      je ne veux pas du moins pire ,je me bats pour le socialisme .