Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

À Montreuil de nouveau la police frappe, la police mate (video + photos bellaciao)

mardi 14 juillet 2009

Tout d’abord, plusieurs personnes ont été arrêtées et transférées au commissariat de Bobigny. Les onze personnes gardées à vue ont été relâchées sans poursuites ni convoc.

Ce 13 juillet, une manifestation a réuni 600 personnes dans les rues de
Montreuil (93) contre l’action de la police qui a occasionné de graves
blessures par des tirs tendus de flashball mercredi, dont la perte d’un
oeil pour l’un des blessés. Ces tirs avaient eu lieu lors d’une
déambulation en soutien à la Clinique, lieu occupé depuis janvier 2009
et expulsée le matin même.

La manifestation, qui a débuté par un rassemblement et des prises de
parole regroupait une foule hétérogène : habitants de Montreuil,
squatteurs, élus, chômeurs, parents d’élève, résidents des foyers,
enfants, intermittents, lycéens, étudiants, syndicalistes... Au vu de la
violence extrême de la récente intervention, certains manifestants était
casqués afin d’assurer la sécurité du cortège.

Alors que la manifestation, qui tentait d’éviter les confrontations avec
les escadrons de policiers stationnés un peu partout dans le centre
ville de Montreuil, passait devant la place du marché --- à proximité
même de l’endroit des tirs de mercredi dernier --- des fonctionnaires
des BAC (Brigade anti criminalité), postés sous le marché couvert, ont
chargé les manifestants en les matraquant à la tête. Rapidement rejoints
par des CRS, ils ont scindé le cortège pour s’en prendre violemment, et
de manière clairement préméditée, aux porteurs de banderole. Plusieurs
personnes ont alors été matraquées puis embarquées par la police,
certaines ligotées, tandis que le reste des manifestants était repoussé
par des jets de gaz lacrymogène. Le cortège s’est disloqué, et les
manifestants se sont retrouvés confrontés par petits groupes à la
police, qui a, une fois de plus blessé à coup de flashball, puisqu’une
jeune femme a été atteinte par un tir à la jambe.

Nous exigeons la mise en liberté immédiate des personnes interpellées et
l’abandon de toutes les poursuites éventuelles.

Aujourd’hui on nous rend la vie plus difficile, on nous expulse, on nous
voudrait corvéables à merci, sans broncher, acceptant un couvre feu
permanent face à toute velléité de révolte, de refus de la précarité et
de l’ordre répressif. On voudrait intimider par une violence extrême.

Le nouveau ministre de l’intérieur est Brice Hortefeux, il semble
vouloir donner le ton de son arrivée aux affaires. On le savait, après
la suppression totale de libertés des sans papiers, il confirme sa
volonté de supprimer toutes les libertés, libéré de toutes les
contraintes limitant l’usage de la force par l’Etat.

On voudrait nous dessaisir définitivement de la rue. On voudrait nous
empêcher une bonne fois pour toute de nous organiser collectivement pour
répondre ensemble contre un ordre répressif et inégalitaire.

Cliquez sur une photo pour l’agrandir



Messages

  • Les douze personnes interpellées dans la manifestation hier soir…

    … ont été libérées il y a quelques instants…
    Parmi eux, un journaliste du Monde : le hasard se joue des policiers
    de Montreuil :-)

    • Peut etre est ce que ce journaliste pourra raconter avec franchise ce qu’il a vu et vécu hier soir... ??? c’est vrai que les articles du Monde et de Libé sont en dessous de tout.. comme si ce n’étaient que des copiés/collés de l’AFP.

      Quand a l’extrême "modération" de Voynet, des Verts et du PS face au comportement répété et quotidien des troupes d’occupation BACeuses,n RAIDeuses et autres CRS/Gendarmesques Mobiles dans notre ville, elle est "assourdissante".. comme une grenade du même nom !!!!!!!

      L’expulsion par le RAID puis la mutilation délibérée d’un manifestant, puis l’attaque violente de la manifestation a la Croix de Chav’.. c’est de plus en plus fort.. ça va s’arrêter quand ??

      Il faut appeller un chat , un chat, et l’occupation policière de Montreuil un acte politique délibéré du Sarkoland de faire TAIRE ceux qui dérogent à la norme et se révoltent pour construire une autre société.

      Halte au Couvre Feu !

    • Qu’est ce que fout Voynet ? Même si je n’attend rien d’une "verte" elle condamne soi-disant les violences policières lors de l’expulsion de la Clinique elle peut et doit faire quelque chose. C’est quand même sa ville.

      Jules

  • La lettre de Stéphane Gatti et le travail que nous avons fait sur cette base ont apparemment été très utiles. Cela a entraîné des changements de position dans la Presse... mais surtout la mairie a fait un communiqué avec un point presse cette fois sans flou artistique sur la condamnation radicale de ce qui s’était passé le 8. Et ce matin D.Voynet a fait une déclaration de Presse pour condamner lla charge bestiale de la fin de la manif. Dommage que tout cela soit arrivé trop tard. Mais il est bien clair que le ministère de l’Intérieur utilise les préfets pour ordonner la répression au déni des élus locaux ce qui signe définitivement la dictature policière. Ce sont les actes inauguraux d’Hortefeux. Quant à nous nous n’avons rien vu, nous nous sommes dispersés dans la rue piétonne et nous sommes arrêtés pour boire une bière au carrefour de La parole Errante, et c’est seulement là qu’un appel téléphonique nous a avertis qu’il y avait eu une charge dans la dispersion en tête alors que nous avions l’impression que tout le monde était parti et même avant nous. On n’entendait rien et puis on a commencé à entendre et à voir des gens refluer, puis un rangs de flics hilares et arrogants matraque en main dans la rue pour traquer les derniers fuyards qui étaient déjà assez loin devant. Le reste on l’a appris encore un peu plus tard.

  • Les violences policières sont odieuses ; il n’y a pas a revenir la dessus. Maintenant, ce que j’ai vu des manifestants encagoulés, casqués et équipés de matraque ou barre-à-mine cachée dans la manche, me laisse penser que ceux-ci n’étaient pas équipés de cette façons uniquement pour se protéger car étant en tête du cortège. Je ne pense pas non plus que balancer des caillasses ou autres projectiles sur les véhicules des flics postés en observation dans les rue adjacentes à la manif, puis de courir se fondre dans le cortège soit une action de défense. Je ne vois d’ailleurs pas comment un manifestant équipé aurait pu se fondre dans un cortège de 600 personnes à l’allure naturelle.Bien que n’étant pas un "pro", il me parait donc que ceux-ci, qui étaient également les organisateurs de cette manif, étaient bien là pour en découdre avec les CRS, et ce malgré les beaux discours...En remontant ce matin la rue piétonne d’où la manifestation a démarrée, il m’est venu comme une langueur à l’estomac en voyant les vitrines saccagées.Celles de l’agence Manpower,de l’agence immobilière La Forêt et celle de l’agence EDF-GDF.Et là bordel de merde c’est pas les flics ni les CRS qui ont fait cela mais bien les encagoulés qui, pour ceux et nombreux avec lesquels je me suis entretenu, ne sont pas habitant de Montreuil. J’en profite (tant qu’a "balancer") d’être le porte parole de nombreux Montreuillois très solidaires pour manifester à visage découvert contre les violences policières mais désolés d’avoir à le faire dans ce contexte où tous savaient ce qu’il adviendrait.
    Moi qui travail aujourd’hui, je vous souhaite à tous, à vos proches et à ceux plus éloignés pour lesquels vous n’avez que rancœur et haine d’être HEUREUX ET EN PAIX.

  • Alors il pourrait-on le croire ? Les ordres de démonstration répressive de la jeunesse aux préfets selon les obsessions de l’Observatoire national de la délinquance, à l’occasion du premier 14 juillet de la France de l’OTAN maintenant responsable de la division anti-émeutes en Europe, aurait été livrée à la liberté d’interprétation des préfets qui en rendirent des actes manifestes selon leur goût respectif du sang ou de l’opéra :

    Media aux ordres, un exemple (via twitter) :

    http://www.pierrefrance.com/onestmal/2009/07/12/medias-aux-ordres-un-exemple/

    La déclaration d’Hortefeux (qui va faire du chiffre sur la base des installations gestionnaires de sa prédécesseure et va remplacer le marché du Taser par celui de la télé survveillance comme à Orléans en 2002) :

    http://lemonde.fr/societe/article/2009/07/14/brice-hortefeux-appelle-au-developpement-de-la-videosurveillance_1218504_3224.html

    où il ajoute " "La délinquance a cessé de baisser au premier semestre 2009", poursuit le ministre, qui réunira mercredi les préfets afin d’"insister sur la nécessaire et totale mobilisation contre toutes les formes de délinquance". "Il n’y aura aucun territoire oublié, ni catégorie négligée, ni forme de délinquance tolérée", mais "aujourd’hui, notre défi est, d’abord, de lutter contre les violences aux personnes" ".

  • Par solidarité, nous devrions coller partout ces affiches !!!

    Tous solidaires contre cet Etat VOYOU !!!

  • Bonjour,

    Il est vrai au vue de la vidéo, qu’il y a une extrême violence des manifestants qui justifie le matraquage. ;o(

    Hyoo

  • Face aux nombreuses désinformations médiatiques suite aux évènements montreuillois,
    et pour (re) donner à entendre la parole de Joachim Gatti et de son père,
    une BD de 8 planches entrelaçant leurs témoignages est mise en ligne chaque
    jour depuis la nuit du 13, de retour de cette manif violemment réprimée à
    Montreuil…
    les planches, aussi placardées chaque jour sur la clinique expulsée,
    sont lues et toujours là.

    http://grandpapier.org/Comme-une-image

    "on a posé quelques banderoles, on a sorti les grandes casseroles, et voilà que la rue piétonne n’était plus tout à fait la même... on l’habitait. Comme on a habité la clinique, comme partout où nous essayons d’habiter..." (Joachim Gatti)

    Bonne lecture
    Damien, Montreuil