Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Communiqué suite à l’accident d’Avricourt du 7-11 lors du blocage du train de déchets nucléaires


de : Ses compagnes/compagnons de route
lundi 15 novembre 2004 - 21h02 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

« Ce communiqué représente notre première et unique version des faits. Nous souhaitons qu’il soit respecté pour sa famille et pour nous »

Ses compagnes et compagnons de route

Le sept novembre 2004, Sébastien, 22 ans, est mort renversé par la locomotive d’un convoi de déchets nucléaires partant vers l’Allemagne. Quelques semaines auparavant il s’était décidé avec plusieurs d’entre nous à agir pour rendre publique la vulnérabilité d’un tel convoi. Le fait qu’il soit mort ne doit pas faire oublier que cette action était non violente, réfléchie et volontaire. Contrairement à ce que ce drame peut laisser transparaître, en aucun cas notre acte était irresponsable et désespéré.

Notre engagement est le fruit de convictions profondes quant au danger certain et réel que représente le nucléaire depuis trop longtemps.

Cette action était parfaitement planifiée, collectivement, incluant des repérages précis des lieux, et en respectant des procédures d’arrêt éprouvées. Nous avions longuement envisagé toutes les possibilités y compris un non arrêt du convoi. Placés en sortie de courbe, nous pouvions être amenés à quitter les rails très rapidement, du fait d’une visibilité réduite. Nous étions quatre couchés sur les voies ayant chacun un bras passé de part et d’autre d’un tube d’acier glissé sous le rail extérieur de la voie permettant ainsi un départ d’urgence plus rapide. En aucun cas nous n’étions cadenassés et nous avions la possibilité de nous dégager rapidement de ces tubes.

Malheureusement l’équipe chargée de stopper le train 1500m en amont n’a pas pu agir. L’ hélicoptère de surveillance précédent en permanence le convoi était absent, « partit se ravitailler en kérosène » ; or cette équipe comptait essentiellement sur sa présence qui signalait l’arrivée du train.

Enfin, conformément à ce qui était convenu les stoppeurs ont renoncé à arrêter le convoi car il était accompagné de véhicules de gendarmerie le précédent à vive allure sur le chemin les séparant de la voie. Le convoi est donc arrivé à « 98 km/h » selon le procureur n’ayant pu être arrêté par les militants ni averti par l’hélicoptère.

Ces multiples causes réunies nous mettaient en danger. De ce fait, les personnes couchées sur les rails n’ont bénéficié que de très peu de temps pour s’apercevoir que le train n’avait pas été stoppé et par conséquent n’avait pas réduit son allure. Nous nous étions entraînés à une évacuation d’urgence de l’ordre de quelques secondes.. Sébastien à été percuté alors qu’il quittait les rails, et en aucun cas, son bras n’est resté bloqué à l’intérieur du tube. La vitesse de l ‘événement nous a dépassé et personne parmi nous n’a eu le temps de lui venir en aide.

Avant que cela n’arrive, nous sommes restés dix heures de suite cachés en lisière de bois à trente mètres de la voie, gelés et ankylosés par le froid.. Durant cette attente, nous n’avons pas été détecté par le dispositif de sécurité, ni les guetteurs postés à une quinzaine de kilomètres du lieu du blocage et chargés de nous prévenir de l’arrivée du train, ni les stoppeurs chargés de l’arrêter, ni les bloqueurs qui avaient préalablement installé les deux tubes sous le rail au environ de cinq heures du matin. Il est clair que la part de responsabilité de chaque protagoniste doit être établie. Y compris la nôtre. Pour l’heure nous sommes face à l’un des pires moments de notre existence.

Malgré ce que beaucoup de personnes peuvent penser nous avions des raisons certaines d’être là. En premier lieu la sauvegarde de la planète, dont nous assistons au déclin d’années en années, mais également le rejet de cet Etat monolithique refusant toute remise en question. Nous n’avons pas décidé d’arrêter ce train par immaturité ou par goût de l’aventure, mais parce que dans ce pays, il faut en arriver là pour qu’une question de fond, enfin, entre dans le magasin de porcelaine. Sébastien est mort par accident, il ne l’a pas choisi, personne ne l’a souhaité. Il n’est pas mort au volant en rentrant ivre de discothèque, mais en agissant pour faire entendre ses convictions. Et c’est sans conteste pour cela que son décès ne sera jamais, pour nous, un fait divers.

Face à une situation où nous étions si perdus, nous n’imaginions pas recevoir tant de soutien. Nous remercions particulièrement amis et parents, de nombreuses associations, mais également les milliers d’anonymes allemands et français ayant organisé des manifestations et des commémorations en sa mémoire. L’ampleur de la solidarité nous dépasse autant qu’elle nous touche.. Le plus important, nous semble de pleurer un frère et de soutenir sa famille et non d’ instrumentaliser son image. Bichon était certes à la recherche d’un monde moins fou, mais avant tout un jeune homme rempli de joie de vivre, d’énergie et amoureux des gens.

Ce texte n’est ni une confession, ni une agression, nous voulons seulement par celui ci rétablir la vérité des faits.

Ses compagnes et compagnons de route



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Communiqué suite à l’accident d’Avricourt du 7-11 lors du blocage du train de déchets nucléaires
15 novembre 2004 - 21h19

A la mémoire de Sébastien L’Union Locale CNT de Nancy et ses environs s’associe à la douleur des proches de Sébastien Briat tué dimanche 7 novembre au cours d’une action contre le transport de déchets nucléaires.

Sébastien, militant antinucléaire, était pleinement investi dans la création de la section étudiante du syndicat CNT-éducation de Nancy. Aussi, c’est avec douleur que nous saluons la mémoire d’un de nos jeunes militants. En dépit des circonstances, l’UL CNT dénonce le transport de matières dangereuses qui se systématise et se banalise, raison pour laquelle les militants, dont Sébastien, avaient organisé l’action de blocage du train nucléaire. L’UL CNT dénonce les conditions de sécurité du convoyage, conditions soit-disant maitrisées, ainsi que l’obstination des gouvernements à poursuivre sur la voie du nucléaire. UL CNT Nancy et ses environs.

Ce texte n’est ni une confession, ni une agression, nous voulons seulement rétablir la vérité des faits. » Cinq jours après la mort de Sébastien Briat, le militant antinucléaire, 22 ans, tué dimanche près d’Avricourt en Meurthe-et-Moselle lors d’une action contre un train de déchets nucléaires se rendant au centre d’enfouissement de Gorleben (Allemagne), ses camarades ont décidé de raconter les circonstances de l’accident. « La part de responsabilité de chaque protagoniste doit être établie. Y compris la nôtre », écrivent-ils dans un communiqué transmis à Libération.

Leur version contredit la thèse du procureur de la République de Nancy, Michel Senthille, selon laquelle Sébastien Briat se serait enchaîné aux voies via un tube glissé sous le rail et n’aurait pu se libérer à l’arrivée du train qui roulait, d’après les premiers éléments de l’enquête, « à environ 100 km/h ». « Sébastien a été percuté alors qu’il quittait les rails. Son bras n’est pas resté bloqué à l’intérieur du tube », assurent les militants. « Contrairement à ce que ce drame peut laisser transparaître, en aucun cas notre acte n’était irresponsable et désespéré », insistent-ils. « Cette action était non-violente, réfléchie et volontaire », « parfaitement planifiée », et respectait « des procédures d’arrêt éprouvées ».

Entraînement. Treize personnes y ont participé, dont trois qui avaient déjà bloqué un convoi, en novembre 2003, à quelques kilomètres du lieu de l’accident. Le groupe avait repéré deux sites (dans la Meuse et à Avricourt). Ils ont choisi le second, après avoir pris connaissance de l’itinéraire du train affrété par la Cogema, et se sont répartis en trois groupes : 3 « guetteurs » postés à 15 km d’Avricourt, 2 « stoppeurs », munis de fumigènes placés 1 500 m avant l’endroit retenu pour immobiliser le train et 8 « bloqueurs ». Ces derniers se sont cachés en lisière de forêt après avoir dissimulé dans le ballast les tubes permettant à quatre d’entre eux de s’enchaîner. Le dispositif était placé à la sortie d’une courbe, avec une visibilité réduite à 250 m : « Cet endroit était plus dangereux que d’autres, mais nous nous étions entraînés à une évacuation d’urgence de l’ordre de quelques secondes. »

Quelques minutes avant l’accident, les guetteurs ont vu passer le convoi précédé par l’hélicoptère d’escorte. Mais, alors que les actions des militants antinucléaires sont fréquentes dans ce secteur, l’appareil, qui venait de passer deux heures à survoler le train immobilisé par un blocage réussi à Laneuveville-devant-Nancy, a cessé sa surveillance pour se ravitailler en carburant. Les stoppeurs, qui comptaient sur lui pour les avertir de l’approche du train, ont été surpris et, « comme il était convenu, [ils] ont renoncé à arrêter le convoi car il était accompagné de véhicules de gendarmerie le précédant à vive allure sur le chemin les séparant de la voie ».

« N’ayant pu être arrêté par les militants, ni averti par l’hélicoptère », le conducteur du train a découvert les manifestants au dernier moment. Démenti. Selon ses camarades, Sébastien Briat, allongé au milieu des voies, aurait pu se relever avant d’être percuté ou happé par la locomotive. « Nous n’étions pas cadenassés et nous avions la possibilité de nous dégager rapidement de ces tubes. Sébastien a réussi à sortir. Il y a une enquête ouverte, elle ira dans le sens de la vérité », affirment les militants, qui devraient être réentendus par les gendarmes. Injoignable vendredi, le procureur de la République avait démenti mardi cette version, qui n’était alors qu’une rumeur : « 

Tout permet de penser qu’il n’a pas pu se libérer du dispositif. » « Nous n’avons pas décidé d’arrêter ce train par immaturité ou par goût de l’aventure, concluent les militants. Sébastien n’est pas mort au volant en rentrant ivre de discothèque, mais en agissant pour faire entendre ses convictions. Et c’est sans conteste pour cela que son décès ne sera jamais, pour nous, un fait divers. »

Union Locale CNT de Nancy



> blocage du train de déchets nucléaires
15 novembre 2004 - 22h17

Les jeunes, Sébastien à payé de sa vie pour militer, convaincre, son engagement doit vous motiver. Prenez le relais qu’il vous tend...
Magali.



> blocage du train de déchets nucléaires
16 novembre 2005 - 18h50 - Posté par

salut mag je vien de tomber sur ton petit message et pour y répondre je citerer G. Brassen " mourir pour des idées d’accord mais de mort lente " sinon pour ma par aprés avoir bien réfléchi je préfére les combat plus serin je ne retournerai pas sur les rail ou avec une putin de bombe a bientot bisous jérome


> Communiqué suite à l’accident d’Avricourt du 7-11 lors du blocage du train de déchets nucléaires
15 novembre 2004 - 23h10

Nous sommes de tout coeur avec vous et la famille de Sébastien.Votre lutte est aussi la notre et ce sont des militants souvent sur le terrain
qui vous expriment par ces mots tout leurs respects et leurs amitiés.

" YACA" GROUPE POUR LA DÉCROISSANCE POUSSAN 34



> Communiqué suite à l’accident d’Avricourt du 7-11 lors du blocage du train de déchets nucléaires
16 novembre 2004 - 01h04

Non, ce n’est pas un fait divers. Pour personne.



> Communiqué suite à l’accident d’Avricourt du 7-11 lors du blocage du train de déchets nucléaires
16 novembre 2005 - 18h58 - Posté par

si "personne" savai ce que je pense il ce turai lui meme si plus de personne ce batter comme sebastien c’est batu le monde serai plus tranquille donc ceci ne pourai etre un fait diver meme si cette acident ma laisser en hiver


> Communiqué suite à l’accident d’Avricourt du 7-11 lors du blocage du train de déchets nucléaires
16 novembre 2004 - 11h07

un poème pour toi Bichon

Le ciel est gris, la colère est noire
Un train est passé, l’oiseau s’en est allé

Le laminage libéral fait table rase,
Un homme crie son désespoir
Le rouleau compresseur nucléaire a encore frappé
Tchernobyl n’aura pas suffi
La Cogema poursuit son entreprise de destruction

Le train n’a pas sifflé, Areva assassine
La République s’en lave les mains
L’industrie nucléaire continue de tuer

Sébastien tu n’es pas mort pour rien
Toi l’albatros antinucléaire
Tu voles vers de nouveaux destins
Les mouettes rieuses et les goélands célestes
T’ accompagnent au panthéon des Hommes à conviction

Nous pleurons ton envol
Ton combat est le nôtre
La lutte pour la vie continue

Sébastien tu fais partie des miens
Tchao lorrain !

Gwel@n






Russie, coup de tonnerre : Poutine lève les restrictions COVID
mardi 26 - 17h40
de : joclaude
Covid-19 : Le vaccin inachevé...
mardi 26 - 12h53
de : Claude Janvier
Manif le 26/01 à 13h.- LUXEMBOURG
mardi 26 - 09h51
de : jean1
SôS Soutien ô Sans-papiers appelle à contacter et visiter les retenus et à se mobiliser jeudi à 14h
dimanche 24 - 21h05
de : sôs Soutien ô Sans papiers
Manif contre les licenciements : gueules cassées, poings levés !
dimanche 24 - 11h29
3 commentaires
Brésil : "Il n’y a que des morts du Covid", les habitants de Manaus face au chaos sanitaire(vidéos)
samedi 23 - 22h21
de : nazairien
8 commentaires
Après, la prise de fonction de Biden, la "chine communiste" permet de refaire de l’anticommunisme
samedi 23 - 18h21
de : nazairien
Manifs.ce 23 janv. pour l’interdiction des licenciements !
samedi 23 - 16h09
de : joclaude
McKinsey : il est temps de nettoyer les cabinets
vendredi 22 - 20h44
de : Jonathan Lefèvre (Solidaire)
1 commentaire
Souvenir de 1968
vendredi 22 - 17h05
de : Alain Collet
2 commentaires
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 - 14h18
de : Un ex du pneu
1 commentaire
question
jeudi 21 - 18h38
de : jean1
4 commentaires
Le chanteur Morice Benin nous a quittés (1947-2021)
jeudi 21 - 14h22
Chiens de garde
jeudi 21 - 14h13
de : azard
La Chine, qui croyait, avoir éradiqué le virus, face au "démoniaque coronavirus (vidéos)
jeudi 21 - 12h45
de : nazairien
9 commentaires
Syrie, Bolivie, Centrafrique... !Des exemples : La seule guerre que l’impérialisme ne peut pas gagner !
jeudi 21 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Américain Pfizer:12 400 Israéliens testés positifs après avoir reçu le vaccin
jeudi 21 - 11h05
de : joclaude
Les "Oubliés" du Ségur de la Santé : MANIFS. partout !
jeudi 21 - 10h55
de : joclaude
Immunisés ? C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 19h32
de : Hdm
Syndicats et organisations de jeunesse appellent les étudiants à se mobiliser contre la précarité
mercredi 20 - 15h10
de : joclaude
AED : construire la lutte des précaires de l’Éducation Nationale
mercredi 20 - 15h08
RASSEMBLEMENT PRÉVU À PARIS, LE DIMANCHE 24 JANVIER 2021, PLACE JEAN FERRAT (métro Ménilmontant - ligne 2), À 15H00.
mercredi 20 - 12h38
de : Jean Clément
Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »
lundi 18 - 16h24
de : jean1
1 commentaire
Norvège : "nouvelles" du fumeux vaccin Pfizer-BioNtech.
lundi 18 - 15h30
de : joclaude
1 commentaire
Femmes de chambre : que sont devenues les promesses de Marlène Schiappa ?
lundi 18 - 09h29
2 commentaires
Patrice Lumumba assassiné le 17 janvier 1961
dimanche 17 - 17h44
de : CADTM Eric Toussaint
1 commentaire
Souveraineté et démocratie ou mondialisation et régime autoritaire ?
dimanche 17 - 10h03
de : Par Michèle Dessenne, Présidente du Parti de la démondialisation
2 commentaires
la mouchardisation en plus de la marchandisation
samedi 16 - 23h00
de : reporterre
Affaire Duhamel : des réseaux de pouvoir ? Vraiment ?
vendredi 15 - 11h30
de : joclaude
1 commentaire
MACRON : Drôle de SMS, on les aura ... !
vendredi 15 - 10h49
de : joclaude
Dépistage covid massif à Roubaix une réussite ! Beaucoup plus de testeurs que de testés. Des chiffres étranges
jeudi 14 - 19h45
de : France 3 Régions
4 commentaires
CHINE : Visite de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS)
jeudi 14 - 17h37
de : joclaude
2 commentaires
Etats-Unis : des centaines de personnes aux urgences après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19
jeudi 14 - 17h31
de : joclaude
1 commentaire
Affaire Pfizer-Nigeria : les victimes attendent toujours leur dédommagement
jeudi 14 - 17h14
de : Jeune Afrique - 03 février 2011
La maison carrée ronde
mercredi 13 - 20h15
de : jy.D
Carnaval funèbre - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 17h43
de : Hdm
CHiNE : un Médecin Français à Wuhan, s’exprime !
mercredi 13 - 11h27
de : joclaude
6 commentaires
Schneider Electric : « On nous vire pour 400 000 euros de bénéfice »
lundi 11 - 15h31
Une certaine idée de la souffrance.
dimanche 10 - 15h58
de : jy.D
MEETING de SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE
samedi 9 - 19h02
de : Jean Clément

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite