Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La xénophobie d’Etat met en danger la laïcité


de : Le MRAP
jeudi 14 avril 2011 - 15h35 - Signaler aux modérateurs

Le 5 avril 2011, l’UMP, le parti présidentiel organisait, une fois encore, la triste comédie d’un faux débat, cette fois sur la laïcité, sans même rappeler la loi de 1905, dont les deux premiers articles fondent les principes essentiels :

art 1 : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes ».

art. 2 : « La république ne reconnaît, ni ne salarie, ni ne subventionne aucun culte. »

Certes, tous les observateurs s’accordent à le constater, cette dernière « convention » a fait flop et a même provoqué quelques remous frileux au sein de la majorité.

Mais, cette « convention » s’inscrit dans un contexte très inquiétant, de propos, d’interdictions, qui s’attaquent violemment aux étrangers, aux Roms, aux gens du voyage, aux immigrés, et aux « français musulmans » ainsi dénommés comme au temps des colonies….

En quelques jours, Messieurs Guéant, Chatel et Copé se sont lancés dans une dangereuse et ignoble « croisade », présentant « les musulmans » comme ceux « qui font problème », qui troublent l’ordre public, interdisant aux mères portant un foulard d’accompagner les enfants en sortie scolaire, tentant d’imposer que les prêches dans les mosquées soient en français.

C’est bien l’Islam qui est visé et non toutes les religions.

Ainsi en 2008 M. Sarkozy a conclu un traité d’Etat à Etat entre le Saint-Siège et la République Française énonçant que, désormais toutes les institutions universitaires avalisées par le Vatican pourraient délivrer des diplômes.

Terrible coup porté à la séparation des églises et de l’Etat.

Comme si cela ne suffisait pas, M. Guéant et le parti présidentiel proposent un code de la laïcité !

Comment, en effet, les promoteurs d’une France aux « racines chrétiennes » au premier rang desquels le Président de la République, pourraient-ils souscrire à la loi de1905 ?

C’est donc bien la loi de 1905 qui est remise en cause et mise en danger. Stigmatiser, considérer comme suspects des hommes et des femmes du fait qu’ils sont d’une confession religieuse différente, c’est vider la laïcité de son sens et vouloir communautariser la société, c’est aussi exercer un pouvoir absolu sur les consciences.

Le gouvernement français utilise, de façon récurrente, l’islam, comme exutoire commode : loi sur l’interdiction du foulard à l’école, loi sur l’interdiction du voile intégral (niqab) , entraînant dans son sillage une partie des députés de l’opposition et alimentant une nouvelle forme de racisme : l’ « islamophobie ».

Comment ces convergences ont-elles été rendues possibles ?

Une première réponse est, sans doute à chercher dans un souci commun de détourner les colères sociales grandissantes provoquées par une économie libérale et guerrière, largement acceptée par la classe politique comme seul modèle possible en dépit des dégâts qu’il provoque dans une grande partie de la population.

Comment, en effet, faire admettre que les difficultés à se loger, à se soigner, à s’éduquer, à prendre sa retraite, que l’augmentation du chômage, que la précarisation grandissante seraient inéluctables, et, en tout état de cause, indépendantes des choix économiques du gouvernement français et de la communauté européenne !

La désignation de boucs émissaires sert à tromper des êtres humains fragilisés et taraudés par la peur, bien réelle celle-ci, du lendemain.

Ne s’agit-il pas, aussi, de déporter plus à droite les débats de la société française, de diviser pour détourner l’attention de la politique menée et d’utiliser l’arme la plus abjecte des droites : le racisme et la xénophobie à des fins politiques ?

Une autre réponse, se situe dans la manipulation des mots : en particulier la confusion savamment entretenue entre deux sens différents du mot « public ». « Public » : qui est du ressort de l’Etat, et « public » : ouvert au public, espace public, qui appartient à tous. Or c’est bien dans cet espace « public » que l’Etat doit garantir à tous la possibilité d’exprimer ses convictions, ses croyances religieuses et garantir les libertés de chacun..

Cantonner l’expression des croyances religieuses dans la seule sphère privée, intime, la rendre invisible, c’est remettre en cause la liberté de conscience et par voie de conséquence la liberté d’expression de tous .

Par ailleurs, il est particulièrement grave d’assimiler les usagers des « services publics » aux agents de ces mêmes services, agents de l’Etat, tenus, eux, à la neutralité en particulier dans le domaine religieux, contrairement aux usagers qui disposent de leur liberté de penser et d’expression. Si tel n’était pas le cas nous serions dans un régime totalitaire.

Or c’est très exactement ce qui a permis de justifier la loi sur le foulard interdisant aux jeunes filles, le portant, d’accéder au lycée. C’est en présentant « l’espace public » comme un « espace du public », c’est-à-dire comme lieu appartenant à l’Etat, que la loi interdisant le port du voile intégral a été rendue possible.

Ces premières lois ont ainsi constitué les prémices d’interdictions sans fin et de plus en plus invivables pour les femmes, en particulier, qui en sont les premières victimes.

Oui la loi de1905 protège l’Etat de l’ingérence des religions, mais protège aussi les religions de l’ingérence étatique.

La laïcité ainsi instrumentalisée à des fins politiques, manipulée pour mettre à l’écart les « citoyennes et les citoyens musulmans », renforce le racisme islamophobe , alimente les communautarismes, met à mal un projet commun de vivre ensemble, et fait peser de lourds périls pour la liberté de conscience de tous.

Non, ce ne sont pas les « musulmans » qui sont un danger pour la laïcité, c’est une politique qui s’acharne à détruire les « services publics », une politique qui fiche, qui classe, qui rejette, qui discrimine, qui exclut , qui désigne les bons et les mauvais citoyen(ne)s, les bonnes et les mauvaises religions, les citoyen(ne)s menacé(e)s et les citoyen(ne)s menaçant(e)s, une politique qui nourrit la peur et la haine des différences.

Oui, c’est l’ « islamophobie » , fable pernicieuse de «  l’arabo-musulman-danger- pour-la-République » construite jour après jour par la répugnante et insidieuse réutilisation d’expressions qui ont alimenté l’antisémitisme des années 30 /40, qui menace le vivre ensemble.

Ainsi, l’inadmissible et révoltant « français-d’origine-musulmane », à mettre en regard avec « français-d’origine-juive », « trafiquants noirs et arabes » de Zemmour, copiant le « juif escroc né », ou la distinction faite entre les français « bien et mal enracinés », l’introduction « des sur-peines » pour les étrangers, l’utilisation du vêtement pour montrer hier « l’envahissement métèque » aujourd’hui « l’islamo-terroriste » ou écarter les accompagnatrices scolaires « voilées » portant un foulard sur les cheveux.

Oui, c’est le concept d’identité nationale, oui , c’est l’amalgame immigration et insécurité ; oui, c’est la politique d’exclusion des roms ; oui, c’est le discours de l’anathème ; oui c’est l’utilisation de l’injure verbale ; oui , c’est le développement des peurs irrationnelles ; oui c’est le combat contre les lumières de la raison mis en œuvre par les plus hauts représentants de l’Etat qui font peser un grave danger sur la laïcité, sur la République, sur la liberté de conscience et les libertés d’expression.

Le MRAP fait un appel solennel pour que tous les citoyennes et citoyens se dressent contre ces manipulations dont on sait qu’elles peuvent nous entraîner dans les pires aventures.

Le MRAP appelle chaque citoyen(ne) à opposer à la xénophobie, au racisme sous toutes ses formes et sans hiérarchie, à toutes les discriminations, la volonté inébranlable de construire une société fondée sur le droit à la différence sans différence de droits.

Le MRAP appelle à un sursaut général pour faire échec au projet de modification de la loi de 1905, sous couvert de « code de la laïcité ».

Le MRAP appelle à une forte mobilisation de toutes et de tous-en particulier par la création de collectifs locaux-pour préparer activement la manifestation nationale du samedi 28 mai « contre le racisme, la xénophobie, la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation de tous les sans papiers ».

Paris, le 9 avril 2010



Imprimer cet article





SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - 12/09/20
vendredi 4 - 17h40
de : Jean Clément
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - SAMEDI 12 SEP
vendredi 4 - 17h37
de : Jean Clément
Mali : Dans quel but s’y maintient l’Armée Française ?
vendredi 4 - 17h29
de : joclaude
Guy KONOPNICKI : 2005 - 2020 . Christian DELARUE
vendredi 4 - 17h14
de : Christian.Delarue
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite