Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Questionnaire sur le nucléaire et les médias


de : Jean-Pierre Dussaud
samedi 23 avril 2011 - 05h26 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Les médias parlent des dangers du nucléaire militaire ? Il n’est pas question, dans aucun média, d’un débat public pluraliste en direct sur le nucléaire militaire, et plus généralement sur les problèmes militaires.

Les effets des expériences nucléaires militaires sont occultés ou minimisés. La réalité est que les lieux d’expérience sont contaminés pour des dizaines d’années, voire des centaines d’années, et que les victimes civiles ou militaires sont ignorées ou faiblement indemnisées.

La présence risquée d’armes nucléaires sur les bases militaires terrestres, dans certains avions, navires et sous-marins est rarement évoquée, sans parler du danger des navires et sous-marins à propulsion nucléaire.

Les médias parlent des dangers du nucléaire civil ? En matière de nucléaire civil, la propagande est tout autant mondiale. La radioactivité autour des mines et des lieux d’ensevelissement des déchets sont minimisés. Le danger du transport des matières nucléaires est nié.

On ne dit pas que toutes les installations nucléaires fonctionnent avec des rejets chimiques et radioactifs autorisés.

Le bilan de Tchernobyl, cosigné par l’OMS et par l’AIEA, le 5 septembre 2005, concède une cinquantaine de morts, 400 irradiés et 4000 morts potentiels.

Face à ce décompte flatteur, l’Académie des sciences de New York, le 28 avril 2010, estime à 985 000 le nombre de décès survenu à cause de Tchernobyl entre 1986 et 2004.

Les médias disent que ces catastrophes civiles sont des crimes contre l’humanité ? Les accidents de l’atome civil ne tuent pas moins que le militaire. Nous vivons aujourd’hui un second temps. Celui des accommodements. La catastrophe devient consentie. C’est l’impuissance technique et l’acceptation morale de soumettre le sort de l’humanité à des forces aveugles.

Au nom des droits sacro-saints de la propriété privée des sites industriels, une catastrophe, qui affectera le Japon et la planète pendant une durée indéterminée, est gérée par la plus grande entreprise privée d’électricité du monde, la florissante TEPCO.

Face à cette catastrophe évitable (voir l’avertissement très net du sismologue qui n’a pu que démissionner du Comité des normes sismiques du Japon en 2007 pour marquer son désaccord), la direction de TEPCO s’est surtout mobilisée pour minimiser les pertes, se contentant de quelques excuses à un groupe d’habitants déplacés et d’une prime journalière de 15 € aux liquidateurs.

Un tribunal pénal international doit rompre l’impunité lorsque des intérêts égoïstes conduisent à ces catastrophes sanitaires majeures qui sont des crimes contre l’humanité.

Les médias mettent en cause la gestion privée du nucléaire ? La recherche d’une sûreté maximale ne s’accorde pas avec la recherche du profit.

Concilier le temps industriel long avec la recherche du profit à court terme implique la réduction des coûts d’exploitation, des coûts de maintenance et de personnel, avec au bout de la chaîne des risques accrus en matière de sûreté.

Certaines rénovations cruciales, comme la mise aux normes sismiques des réacteurs, qui auraient entraînées des frais importants, n’ont pas été faites. Ce qui prime, ce n’est pas le risque zéro, mais un arbitrage entre la sûreté et les coûts.

La législation encourage une telle gestion, puisque la responsabilité de l’exploitant en matière de réparation des dommages est extrêmement limitée.

Depuis la privatisation d’EDF, on assiste à une dégradation de la sûreté, par la réduction des coûts, en particulier par le recours massif à la sous-traitance (environ 20 000 personnes) pour effectuer les opérations de maintenance essentielle pour la sûreté, des sous-traitants peu formés, mal payés, opérant dans des conditions précaires et disposant de peu de moyens pour accomplir leur mission, recourant souvent au système D, sous-traitants sur lesquels on rejette les responsabilités, tout en faisant pression sur eux pour que les opérations soient accomplies au plus vite.

Les médias disent qu’il faut développer la recherche publique ? La sûreté nucléaire, en particulier dans le démantèlement des centrales, c’est de la technique, c’est beaucoup de recherches scientifiques fondamentales et appliquées, c’est par conséquent des moyens publics importants affectés à une recherche publique, c’est-à-dire débarrassée des contraintes des intérêts privés.

Les médias disent qu’il faut améliorer immédiatement les conditions de travail dans les centrales ? La sûreté nucléaire, si on accepte d’écouter les représentants syndicaux, c’est aussi le travail des hommes.

N’oublions pas que l’accident de Tchernobyl a pour origine des erreurs humaines, par des personnels mal formés.

Il faut donc que les conditions de travail soient propices. Les questions des conséquences du recours à la sous-traitance, du style de management, des choix de gestion, des compétences, de la formation, des effectifs, des relations de travail, de la reconnaissance des travailleurs doivent être interrogées.

En particulier, il faut de toute urgence internaliser les opérations de maintenance sur les matériels importants pour la sûreté et donner un statut unique avec un haut niveau de garanties collectives pour les sous-traitants.

Les médias disent que nous sommes mal informés et mal contrôlés ? En France, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui assure, au nom de l’État, le contrôle du nucléaire, ne dispose que d’une indépendance relative. L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), chargé de l’expertise et de la prévention des risques, chargé aussi de l’appréciation des situations de crise, a de moins en moins de moyens. Il n’y a pas de transparence quand les informations essentielles ne sont pas accessibles, publiées de manière quasi anecdotique ou dans des termes techniques incompréhensibles.

La filière n’est même pas transparente en interne. EDF dissimule à l’Autorité de sûreté nucléaire certaines informations et les recommandations de cette Autorité ne sont pas suivies d’effet.

L’information du public et des travailleurs ne s’accompagne d’aucun pouvoir d’intervention et de participation sur les choix et les décisions. Il n’y a pas de droit d’opposition des Comités d’entreprise et des Comités d’hygiène et de sécurité, pas de droit d’expertise des citoyens, autant sur le plan des stratégies énergétiques que sur le plan des choix technologiques et sociaux.

Conclusion

Ne soyons pas naïfs : nous savons que tous les médias de masse sont la propriété des actionnaires du CAC 40 et les médias publics contrôlés par leur représentant politique.

Demander un débat public en direct et pluraliste sur les questions du nucléaire sera donc difficile. Parce que pluraliste, cela ne veut pas dire se contenter des seuls partis que les médias autoproclament de gauche et écologistes, cela veut dire tous les courants de gauche et tous les courants écologistes. Pas seulement les courants de gauche et les courants écologistes qui soutiennent le traité de Lisbonne et qui engagent les citoyens dans l’idéologie de l’homme providentiel et la personnalisation de la politique en proposant des candidatures séparées à l’élection présidentielle, et en en rajoutant même avec des primaires, sous prétexte de démocratie. Ces courants, distingués par les médias comme étant seuls de gauche et écologistes, pourraient faire tous les efforts possibles pour réunir tous les courants de gauche et écologiques autour d’un débat sur savoir comment gagner l’élection présidentielle pour instituer le pluralisme dans les médias et une Constituante, pour en finir avec la personnalisation de la vie politique. Ces courants pourraient non seulement dénoncer sans complaisance les manipulations de l’information, mais aussi dénoncer les privilèges d’accès aux médias dont ils profitent et qui limitent les possibilités du débat à l’échange d’arguments relativement consensuels, en tout cas, et sur le long terme, dans les limites de ce que peuvent supporter les actionnaires propriétaires des médias. Ainsi, animés par une volonté d’ouverture, de rationalité et de mise en cause des certitudes, ces courants privilégiés par les médias pourraient se référer aux positions largement censurées des autres courants de gauche et écologiques, au lieu de les ostraciser comme extrémistes ou populistes (sauf au moment des deuxièmes tours d’élection).

Contre le favoritisme manipulatoire des médias et des instituts de sondage, contre la complaisance à l’idéologie d’extrême droite de l’homme providentiel, espérons que les électeurs à l’élection présidentielle placeront les candidatures de l’irrationalité en deuxième position à gauche, ce qui installera les conditions pour engager enfin le débat sur le nucléaire.

(Ce texte est surtout la compilation de textes parus sur le site de la CRIRAD et dans les Huma des 25 mars et 15 avril 2011)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Questionnaire sur le nucléaire et les médias
23 avril 2011 - 08h41

Voeux pieux et realité :

Publié le 22/04/2011 | 17:59

La région rejette l’idée d’un moratoire sur l’EPR

Par Catherine BERRA France 3 Basse-Normandie

Les élus d’Europe Ecologie Les Verts (EE-LV) avaient déposé une "motion d’urgence" sur l’EPR.

Cette motion demandait un "moratoire" sur le réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville.

Les neuf élus écologistes ont voté pour, tous les autres élus PS, PCF, NC, UMP et deux des PRG se sont prononcés contre. Deux PRG n’ont pas pris part au vote.

Selon le texte de la motion, "la construction du réacteur EPR à Flamanville serait, si elle venait à son terme, clairement de nature à clore (le) débat" sur "le choix de poursuivre ou non le programme électronucléaire français" après la "catastrophe" de Fukushima.

La motion rappelle que le président de l’Autorité de sûreté nucléaire, André-Claude Lacoste, a "lui-même évoqué, le 30 mars", devant des parlementaires, "l’hypothèse d’un moratoire" sur Flamanville.

Le chantier employant environ 3 800 personnes, les écologistes proposaient que soit "amorti à court terme le choc" par "des réparations économiques d’Etat".

"La Basse-Normandie, premier bassin laitier de France, qui destine une large part de ses produits à l’export, serait immédiatement vulnérable en cas d’accident", souligne encore le texte.

Maître d’oeuvre du chantier, EDF exclut un moratoire. "Arrêter Flamanville pendant six mois coûterait infiniment plus cher que d’avoir éventuellement à reprendre telle ou telle tuyauterie ou tel ou tel élément de génie civil", a affirmé jeudi Hervé Machenaud, son directeur de l’ingénierie.

"Personne ne peut le dire", a pour sa part déclaré Mickaël Marie, président du groupe EE-LV au conseil régional de Basse-Normandie, affirmant qu’il existait un "décalage" entre le vote de certains élus et l’opinion qu’ils exprimaient en privé.

Le conseil régional de Basse-Normandie est à majorité PS. On sait que le nucléaire est, depuis toujours, un sujet de friction entre socialistes et écologistes, au point que, dans la Manche, ils n’étaient pas parvenus à aucun accord de second tour lors des cantonales de mars dernier.

http://basse-normandie.france3.fr/i...



Questionnaire sur le nucléaire et les médias
24 avril 2011 - 11h28 - Posté par Philippe

à voir sur Arte mardi soir :
Thema sur le nucléaire !!!



Pour un débat sans passions
24 avril 2011 - 11h35 - Posté par gb26100

Ayons un débat serein sur les besoins d’énergie de TOUTE la planète. Des pistes sont proposées avec la sobriété énergétique, une meilleure efficacité énergétique et le développement des nouvelles énergies renouvelables. Mais la passion qui s’empare de ce débat bloque la réflexion entre les risques du nucléaire et les dangers des énergies carbone (charbon, pétrole et gaz).
Le prix d’accès à l’énergie est décisif. La question d’une coopération mondiale pour faire de l’énergie un droit humain est essentielle. Nous avons besoin d’une mondialisation solidaire. Un rêve et une urgence.



Pour un débat sans passions
24 avril 2011 - 22h01 - Posté par jaja

Le prix d’accès à l’énergie est décisif

et pour le nucléaire on tient compte du démantelement des centrales ( EDF depuis 25 ans essaie de finir le démentelement d’une toute petite centrale, brennelis et ça a déjà couté des centaines de millions )

et la gestion , pendant des dizaines de milliers d’années des déchets , quand est ce que l’on prend leur cout en compte !

bordel de merde ! y en a marre des gentils débats !

ça fait 30 ans que nous subissons des gentils débats dans tous les domaines !!

à bas tous les experts qui nous mènent dans le mur, vive la compétence des incompétents !


Questionnaire sur le nucléaire et les médias
24 avril 2011 - 12h47 - Posté par Eleuthera

Un exemple très évident ?
Nous organisons, dans ma ville, un rassemblement anti-nucléaire pour les 25 ans de Tchernobyl.
L’info circule bien sur nos réseaux associatifs, privés, sociaux. Des communiqués de presse ont été envoyés à la presse locale. Aucun ne nous a répondu.

A moins d’appartenir à l’aristocratie élective, il semblerait que le black out soit total et que les initiatives citoyennes soient systématiquement tues.

Nous nous rassemblerons quand même, le mardi 26 avril, à 18h30, place Dalton à Boulogne sur mer.

Et nous y exigerons un débat public sur le nucléaire et la promotion des énergies renouvelables.






André Comte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
jeudi 29 - 20h57
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un confinement allégé comme ligne Maginot d’une 2e vague violente
jeudi 29 - 14h38
5 commentaires
rois d’égout - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 28 - 18h38
de : Hdm
PANORAMA SUR MADAGASCAR Pays d’avenir ou d’infortune
mercredi 28 - 18h21
de : allain graux
BOLIVIE Les élections du 18 octobre 2020
mercredi 28 - 18h17
Evo Morales, "l’homme intègre" , défenseur du peuple, retrouve son honneur
mercredi 28 - 13h03
de : nazairien
3 commentaires
C’est tellement vrai que ça finira peut-être par être entendu.
mercredi 28 - 09h32
de : jean1
2 commentaires
NI RACISME, NI INTEGRISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
mercredi 28 - 08h36
de : Christian Delarue
5 commentaires
silence des ouvriers meurent
mardi 27 - 16h32
de : jean1
CHILI:Le peuple démolit la Constitution de Pinochet
mardi 27 - 10h37
de : joclaude
André Compte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
lundi 26 - 20h49
de : Christian Delarue
1 commentaire
La réforme de l’assurance chômage reportée mais pas annulée
lundi 26 - 17h41
LA MARTINIQUE : Un des déserts médicaux Français a reçu l’aide de médecins Cubains !
lundi 26 - 16h21
de : joclaude
4 commentaires
La fortune de Bernard Arnault a augmenté de 8 milliards de dollars en une semaine
lundi 26 - 15h17
de : joclaude
Référendum constitutionnel au Chili : écrasante victoire du « OUI »
lundi 26 - 11h46
de : jean1
Stop stigmatisation des gauches
lundi 26 - 10h23
de : Christian Delarue
5 commentaires
Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
4 commentaires
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
1 commentaire
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
2 commentaires
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
5 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
3 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite