Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Amnesty international éclaboussée par RSF


de : Maxime Vivas
lundi 24 janvier 2005 - 03h32 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 6.5 ko

de Maxime Vivas ecrivain, militant altermondialiste.

Pour le Monde du 21 janvier 2005, RSF est « une sorte d’Amnesty International spécialisée dans la liberté de la presse. »

La comparaison est dépréciative pour Amnesty et finalement désastreuse pour RSF et son indéfectible soutien : le Monde. On se souvient du « Nous sommes tous Américains » de Jean-Marie Colombani au lendemain du 11 septembre (2001 ! Le 11 septembre 1973 où périrent Salvador Allende et la démocratie chilienne avec la complicité active des USA n’inspira aucun : « Nous sommes tous Chiliens » et surtout pas un « CIA go home ! »)

Alors qu’Amnesty International regarde, partout dans le monde, les exactions commises et désigne les entités responsables (même si l’on peut discuter certaines de ses approches déconnectées des contextes), RSF s’abstient de demander des comptes aux USA et à sa presse pour le gigantesque mensonge médiatique mondial qui a justifié la guerre en Irak et a privé de la plus grande des libertés (celle de vivre) 100 000 irakiens.

Par contre, les pays pauvres, et prioritairement ceux que désigne l’Oncle Sam, sont vigoureusement interpellés par RSF (Cuba en tête, comme dans les énumérations de Condoleeza Rice).

Par ailleurs, RSF a fait le choix (revendiqué) de ne jamais égratigner la presse riche ni les patrons propriétaires de presse(1) (ni les autres patrons, d’ailleurs)(2). Magnanime envers les gouvernements des pays riches, elle épargne par tous les subterfuges le plus puissant d’entre eux.

L’année 2004 a été marquée par un nombre record d’assassinats de journalistes, principalement en Irak (19, plus 15 de leurs collaborateurs) et essentiellement par l’Armée US.

En Amérique latine, en 2004, une douzaine de journalistes on été abattus (aucun à Cuba) sans compter les syndicalistes. Amnesty s’émeut de ces situations. Comme elle s’inquiète des cas de tortures dans 130 pays parmi lesquels elle inscrit les USA mais pas Cuba.

Or, la pleine page du Monde consacrée le 21 janvier 2005 à RSF ne cite pas une seule fois les USA ou un autre des ces pays qui imposent à des dizaines de journalistes une censure éternelle sous une plaque de granit. Non, elle désigne Cuba. Et six fois (radotage ?). Comme pour signifier au lecteur qu’on doute de sa capacité à comprendre du premier coup. Même le lecteur qui feuillette distraitement ne peut y couper : une grande photo et sa légende nous livrent deux fois le nom du pays honni (acharnement obsessionnel ?).

On savait que, depuis des années, Le Monde publie avec une régularité de métronome des articles hostiles à 100 % à Cuba et qu’il refuse le moindre courrier des lecteurs, la moindre tribune d’amis de Cuba. Il diffuse avec parcimonie et au format timbre-poste les dépêches d’agences de presse qui font état de succès dans cette île. Le blocus médiatique est brutal et, ô paradoxe ! pour savoir ce qui se passe à Cuba, il est préférable de lire des journaux américains. En effet, de prestigieux intellectuels, écrivains, philosophes arrivent à y développer une autre approche de la réalité cubaine. Les chercheurs y révèlent la découverte à Cuba de vaccins et la conclusion d’accords commerciaux et scientifiques entre les USA et Cuba. Ces entorses à l’embargo sont rendues nécessaires par des avancées scientifiques cubaines, notamment (mais on pourrait citer bien d’autres exemples) sur le traitement de certains cancers.

Posons ici qu’il n’est pas de paradis sur terre, même pas dans les Caraïbes, que les dirigeants politiques, sous toutes les latitudes ont des défauts, que tout système est perfectible, que l’histoire des peuples n’est pas sans tache (la France, de l’Indochine à l’Algérie jusqu’au massacre de dizaines de pacifiques manifestants en octobre 1961 et février 1962 à Paris ne saurait l’ignorer). Mais posons pareillement que Cuba n’est pas un enfer, que ses dirigeants n’ont pas la volonté de mal faire, que le système comporte des qualités et qu’il garantit des libertés sans lesquelles, partout dans le monde et de tous temps, s’ils ne sont pas massacrés par les balles de la police et de l’armée, les peuples chassent les gouvernants (note : il n’existe pas à Cuba de police anti-émeute)

L’objectivité et le bons sens trouvent matière à discussion dans ces deux approches. Pas dans le Monde et chez RSF. Quiconque prétend répondre à une de leur diatribe anti-cubaine se voit passer le bâillon. Les champions de la lutte pour l’information tropicale libre, musèlent ici même quiconque ne les suit pas dans leur combat partial. Ils dénoncent sans complexe les lointaines censures dont ils sont les praticiens patentés sous nos fenêtres. Le vice de proximité s’alarme du manque de vertu des peuples lointains. Regardez nos médias : la plupart s’auto-persuadent que la clameur de l’île des caraïbes sera assourdissante si nous nous taisons. Et ils nous font taire. C’est alors leurs propres harangues qu’on entend. Défenseurs de la vérité, ils veulent enfoncer dans nos gorges celles qui témoigneraient de leurs mensonges passés, présents et à venir. Déguisés en Chevaliers Blancs, ils savatent les faibles au coin des rues sombres, en Zorro, ils offrent leur épée aux latifundistes, en Robin des Bois, ils prennent l’argent des riches pour donner des coups aux pauvres.

S’il est connu que RSF tire l’essentiel de ses considérables subsides d’organismes qui sont politiquement et économiquement intéressés à un alignement sur la politique étrangère des USA, les raisons du Monde sont moins compréhensibles.

Après tout, cet organe a prospéré sur une réputation d’objectivité qui en avait fait un journal de référence. De son propre aveu, il a perdu cette aura et il enregistre une nette désaffection des lecteurs. Pourquoi alors s’obstiner dans un pro-bushisme aussi ostentatoire dès qu’il s’agit de Cuba ? Pourquoi ne voit-il pas que le répétitif traitement partial d’un thème, quelle que soit l’opinion du lecteur sur le sujet, lui rend suspect l’ensemble du journal ?Pourquoi présupposer que l’intelligence du lecteur est insuffisante pour distinguer l’information de la campagne de presse et qu’il ne lit et n’entend rien d’autre ?

Savent-ils, le Monde et RSF, que le citoyen moyennement perspicace se dit que, si leur position était juste, elle s’exprimerait par des procédés moins vicieux et accepterait la contestation ? Que tel qui coupe le micro, tel qui ferme ses colonnes aux détracteurs ici ne sont pas fondés à réclamer un débat là-bas ? Que si l’on craint la libre expression dans une France que rien ne menace, qui ne subit pas d’embargo, qui n’est pas inscrite dans une liste de « pays cible » par un puissant et belliqueux voisin, on est mal placé pour exiger que Cuba s’ouvre à la presse néo-libérale et qu’elle favorise sur son territoire la diffusion des idées d’un ennemi prêt à bondir ?

Ma proposition est toujours la même : agissez pour que la communauté internationale obtienne que les USA respectent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ainsi que les votes de l’ONU (179 pays contre 4 on voté contre le blocus en 2004). Et regardons alors si Cuba se décrispe dans les domaines qui vous tiennent à cœur.

Mais tout de suite, pour rendre caduques les remarques qu’on vient de lire, il suffit au Monde d’opter enfin pour une information pluraliste, objective, d’ouvrir son courrier et ses pages « Débats », de cesser d’écrire des tracts contre Cuba.

Quant à RSF, la photo qui illustre l’article du Monde nous montre son secrétaire devant l’Ambassade de Cuba à Paris dont il allait cadenasser les grilles avec un maigre escadron anti-cubain (le personnel de l’ambassade, ambassadeur en tête, les a fait déguerpir : chez ses gens-là, par tradition et à l’exemple du Che et de Fidel Castro, les leaders passent devant pour la castagne). Il suffirait à RSF pour prouver son impartialité, d’aller cadenasser les grilles de l’Ambassade américaine en exigeant la fin des tirs contre les reporters de guerre (il y a urgence). Naguère, RSF avait obtenu de l’Europe des sanctions économiques contre Cuba. Il semblerait logique que cette officine refasse le coup contre d’autres et qu’elle aille cadenasser les ambassades d’une bonne quinzaine de pays qui ont chacun liquidé (ou laissé liquider) entre 1 et 6 journalistes en 2004.

Mais Robert Ménard dont Rony Brauman (autre membre fondateur, démissionnaire en 1995) dénonce « l’autoritarisme » et la « dictature domestique » qu’il fait régner sur RSF peut-il bouger d’un iota sans tuer la poule aux œufs d’or (le budget de RSF se monte à 3 millions d’euros) ? Poser la question, c’est y répondre et en susciter une autre : RSF est-elle une ONG(3) ?

Maxime Vivas. Ecrivain, militant altermondialiste.


(1) Premier Président de RSF, Jean-Claude Guillebaud, écrivain, journaliste, pensait que RSF devait consacrer autant d’énergie « aux dévoiements de la presse des pays riches, - à l’information spectacle, à la concentration - qu’aux entraves à la liberté de la presse dans les autres pays » (le Monde 21/01/2005). Robert Ménard était d’un avis contraire. Guillebaud a démissionné en 1993.

« Comment par exemple organiser un débat sur la concentration de la presse et demander ensuite à Havas ou à Hachette de sponsoriser un événement ? » Robert Ménard : « Ces journalistes qu’on veut faire taire », Albin Michel 2001. L’hyper-concentration de l’information en France où Serge Dassault est propriétaire de 70 titres, dont le Figaro à qui il dit publiquement ce qu’il faut écrire, où Edouard de Rothschild devient actionnaire principal de Libération, où Arnaud Lagardère possède, outre un morceau de l’Humanité, une grande part de l’édition de livres, en concurrence avec le patron du MEDEF (le baron Seillères) semble ne pas gêner les chantres de la liberté d’expression.

(2) Robert Ménard ( Le Monde 21/01/2005) : « Un jour, nous avons eu un problème d’argent. J’ai alors appelé l’industriel François Pinault pour qu’il nous apporte son aide » Ce qu’il fit.

(3) « Cuba, la plus grande prison du monde pour journalistes », tel est le slogan de RSF, qui ne nous dit pas où se trouve « le plus grand cimetière du monde pour journalistes », ni qui l’approvisionne en cadavres. L’acharnement de RSF contre Cuba ne date pas des 75 arrestations d’avril 2003 parmi lesquels on comptait non pas 28 journalistes, comme l’affirme Ménard, mais 1, aujourd’hui libéré. Avant 2003, RSF comptabilisait 4 journalistes emprisonnés sur l’île, mais Castro était déjà, sa bête noire. Comme l’est le Vénézuélien Chavez, président démocratiquement élu. Quand, en 2002, un coup d’état éphémère le conduisit en prison, tandis que la presse loyaliste était interdite, les journalistes emprisonnés et tabassés, deux gouvernements se précipitèrent pour féliciter le patron des patrons qui s’empara des rênes du pays : les USA et l’Espagne de Aznar (aujourd’hui désavoué dans cette affaire par Zapatero) et une « ONG » : RSF qui annonça de Paris que Chavez avait « démissionné » tandis que ses correspondants à Caracas écrivaient qu’ils « savouraient la démocratie retrouvée. » La similitude des préoccupations de l’Administration US et de RSF est si aveuglante qu’il est à peine besoin de se référer aux récentes déclarations de Condoleeza Rice : « Chavez et Castro m’inquiètent. »



Imprimer cet article





lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
6 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
6 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite