Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’humain ou le butin d’abord ?
lundi 12 décembre 2011 - 21h41 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Mélenchon a déclaré sur un plateau il y a quelques semaines, “je ne suis pas révolutionnaire, je suis keynésien”. C’est ce que confirme la lecture du programme du FdG “L’humain d’abord” . Les faits saillants :

Adieu au socialisme

« Contrôle », mais pas expropriation de tout le secteur financier, pas plus d’ailleurs que du CAC 40, ce qui revient à la vieille et douce chimère de la réforme du capitalisme. Pas étonnant que l’objectif de ce qui devrait être l’objectif de tout Front de Gauche, le socialisme, ne mérite aucune mention dans le programme, qui n’est plus dès lors qu’un ramasse miettes.

Chomage : demi-mesure

Pas de réduction de la semaine à 32 heures et interdiction seulement des licenciements boursiers…Mais qu’est-ce qu’un licenciement boursier ? C’est loin de répondre à l’urgence de vaincre le chômage par la répartition du travail entre tous.

Salaire : de misère toujours

Smic à 1 600 euros brut, ce qui nous laisse loin du minimum pour vivre aujourd’hui. On passerait à 1600 net seulement à la fin de la législature. (page 2). Le minimum, ce serait 1600 net tout de suite, et l’échelle mobile qui protège contre l’inflation. Redistribution : pas trop… Revenu maximal autorisé de 20 fois supérieur, non pas au plus bas, mais au revenu médian. L’écart sera bien plus important pour les 5 déciles de revenus inférieurs au médian. Donc très loin par exemple de ce que proposait Marchais, de 1 à 15 entre le plus haut et le plus bas. (page 2)

Retraite : le flou

Sabotage pendant la mobilisation , en balançant un projet de référendum contre celui de la grève générale, et maintenant, logiquement, aucun engagement à retablir une conquête essentielle, les 37,5 ans.

Nucléaire : pas de campagne pour la sortie

Comme les Verts, le FdG a renoncé à faire campagne pour la sortie du nucléaire, alors que la démonstration cruelle de Fukushima et les présidentielles offrent une opportunité en or, comme dans les autres, pays, pour forcer une sortie, possible en 10 ans. Au lieu de cela, seulement la promesse d’un référendum, si le FdG venait à diriger le gouvernement…Et même si c’était le cas, le référendum sur le nucléaire était déjà la promesse n°38 des 110 propositions pour « changer la vie » en 1981. On sait ce qu’il en est advenu. En fait le programme du FdG donne déjà la réponse à la question : “l’ensemble des possibilités - dont la sortie du nucléaire ou le maintien d’un nucléaire sécurisé et public - sera alors tranché”(page 5). L’expression « nucléaire sécurisé » est l’oxymore parfait, la formule même du mensonge commandé par lobby militaro-nucléaire.

Dette : pas de répudiation

La question de la dette est mentionnée deux fois. Il s’agit d’une restructuration , pas d’une repudiation : “Nous voulons libérer les finances publiques des griffes des marches financiers. Notre stratégie se décline en quatre axes : reprise du contrôle des mouvements de capitaux aux frontières de l’Union Européenne, possibilité que les banques centrales contribuent directement au financement des biens et des services publics, obligation de détention de titres de la dette publique par les institutions financières, abrogation du pacte de stabilité et du pacte euro-plus” (page 4).Et plus loin “Nous agirons pour le réaménagement négocié des dettes publiques, l’échelonnement des remboursements, la baisse des tauxd’intérêts les concernant et leur annulation partielle.” (page 10).

Pas touche aux politiciens professionnels

Le programme sur ce point est un flou artistique protégeant les ambitions des politiciens profesionnels : “Le cumul des mandats sera strictement limité en nombre et dans le temps.” (page 9) De même est evacuee la nécessité d’une procedure de revocation et d’une limitation de la remuneration des élus au revenu moyen des salariés.

Impérialisme ? connait pas.

Non seulement le mot impérialisme a disparu d’un programme, pourtant signé par des « communistes » mais il n’est même pas question de retirer les troupes françaises d’Afrique ou de reconnaitre le droit à l’autodétermination des peuples de ce qui reste des colonies françaises.

Cerise sur le Flan de Gauche

Les dirigeants du FdG n’ont pas osé le mettre sur le papier, mais ils le proclament face aux jeunes et travailleurs : ils feront "la révolution par les urnes". Jamais nulle part cela n’a existé. Jamais une classe dirigeante n’a cédé ainsi le pouvoir.

Conclusion :

Le programme est suffisamment ambigu pour négocier avec le PS des accords de gestion du système et des sinécures pour les dirigeants, au niveau national, comme ils existent déjà aux autres niveaux de pouvoir. La « révolution » n’est qu’un mot pour ratisser à gauche dans les urnes, et s’en voir récompensé par le système.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’humain ou le butin d’abord ?
12 décembre 2011 - 22h13 - Posté par La Louve

Résumons.

Mélenchon est keynesien.

Lordon est fordiste.

Le PCF est altercapitaliste.

CQFD.



L’humain ou le butin d’abord ?
12 décembre 2011 - 23h10 - Posté par Guy Liguili

En attendant, faute de société communiste (dont personne ou presque ne veut en France), c’est quand même un bon début, non ?
Un réformiste qui réforme va toujours plus loin qu’un révolutionnaire en quête d’une introuvable révolution !



L’humain ou le butin d’abord ?
13 décembre 2011 - 00h02 - Posté par

Vas y le réformiste réformons le système de retraite , le système de la sécurité sociale, moralisons le capital et surtouit faisons en sorte de ne pas trop le déranger, pourvu que l’on garde notre place de notable .
Réformons et surtout fermons la, sur les principes fondamentaux de la société : l’humain d’abord.
Si c’est écris, ça suffit, tu nous prends pour des naïfs, ou tu es dans la combine ?

Avec des mecs comme toi, la faim dans le monde n’est pas près de régresser et les restos du coeur ou le secours populaire n’ont pas fini d’exister.

Vas faire un tour, dans les quartiers populaires, cela t’éviteras de citer des phrases creuses et toutes faites ;

Les égos, les lutteurs de places et ceux qui ont la science infuse ne sont pas près de nous faire bouffer à notre faim.

Nous ne pouvons faire confiance qu’a nous même si on veut sortir de ce système injuste et "inégalitaire", au risque de ne pas le voir , je serais toujours pour un système révolutionnaire autogestionnaire.

Respectons les hommes, la paix et la vie.

Amitiés

MCoco Le Rebelle Médocain


L’humain ou le butin d’abord ?
13 décembre 2011 - 10h28 - Posté par

Les réformes, quand il y a un espace pour en faire de réelles, pourquoi pas. On ne peut pas être "contre par principe". Même si le réformisme implique nécessairement une partie de collaboration de classes. Mais il y a des solutions qui diffèrent dans leur justesse en fonction des époques...

Donc, là où le bât blesse c’est quand on continue à suivre la voie réformiste quand le capitalisme a sonné depuis un moment la fin de la collaboration de classes.

Dans une telle période, les propositions "réformistes" pour être révolutionnaires doivent comporter de hauts niveaux d’exigences et des propositions franchement progressistes pour avoir au moins la faculté d’ouvrir les esprits à un autre possible. Est-ce le cas de ce "programme" ? Non.

Proposer des réformes, surtout aussi nulles, face à un adversaire de classe qui est, lui, entré dans un combat révolutionnaire (le K) c’est comme proposer à un crocodile de bouffer de l’herbe alors qu’il peut croquer du buffle ou de l’antilope, vous voyez...

Donc à ce niveau les "partis de goooche" qui s’en tiennent à un stade "réformiste" (et en plus faut voir le réformisme en question) ils deviennent suspects de complaisance coupable...et de foutage de gueule.

LL


L’humain ou le butin d’abord ?
13 décembre 2011 - 12h12 - Posté par A.C

Olé, L.L.je ploussoie. _ :)

100 pour cent d’ACCORD.

Désormais la nov lang donne a l mot REFORME le sens de"Nécessaires reculs humains , imposés par une "crise" qui oblige à revenir en arrière avec "courage" tant on a trop abusé du "progrès"..

Celui qui dit le contraire est donc, un ignare , un démago, un pov con qui comprend rien à ce queles élites lui expliquent ! _ :))

Donc , des militants qui s’obstinent à se dire"réformistes" faisant comme si nous étions du TEMPS ou le CAPITAL pouvait laisser du "grain à moudre"sont ,parfois de bonne fois, maispas toujours...,, ... des gens qui oublient ou essaient defaire oublier que la CRISE du Capitalisme IMPOSE , dans la guerre des classes, le choix simple, :

-Ou bégayer de l’incantation "régularisatrice," annoncer du "moindre mal" préférer ceux qui proposent d’anesthésier le malade pour l’amputer d’une jambe, alors qu’elle n’est pas malade, afin d’éviter l’arrachage du membre sans anesthésie ( Hollande contre Sarko)

 ou refuser la douloureuse chirurgie et organiser la LDC pour OTER son pouvoir de Nuisance à celui qui POSSEDDE et donc DECIDE. !

En le dépossédant, pardi !

La Pallice eut été Marxiste..


Tout NON Révolutionnaire est donc, un CONTRE REVOLUTIONNAIRE.

Ce n’était pas le cas quand Marx écrivit le Manifeste ou le Capital.
NI quand "nous" nous en prenions aux" réformistes"dans les années 50 ou70..

A l’époque ils pouvaient passer pour des modérés voulant bien nager avec "nous" sans tenter de passer sur l’’autre rive.".
Aujourd’hui ils veulent nous entrainer à la noyade..

C’est pour cela que nous les combattons !!

Que ça "dérange" c’est regrettable !

"La Vérité est toujors révolutionnaire "a bien fait de dire Gramsci

A.C


L’humain ou le butin d’abord ?
17 décembre 2011 - 00h31 - Posté par Copas

Les réformes, quand il y a un espace pour en faire de réelles, pourquoi pas. On ne peut pas être "contre par principe". Même si le réformisme implique nécessairement une partie de collaboration de classes. Mais il y a des solutions qui diffèrent dans leur justesse en fonction des époques...

Le problème est là en ce moment c’est que pour obtenir des réformes il n’est pas possible d’être réformiste.

Le paradoxe c’est que les dirigeants le FdG n’ont aucun moyen d’obtenir la moindre réforme et, souvent, obtiennent des... reculs.

La ligne du FdG , indépendamment de choses fort déplaisantes sous-jacentes, est totalement irréaliste et désarmante.

Il y a un intervenant là qui a indiqué :

Un réformiste qui réforme va toujours plus loin qu’un révolutionnaire en quête d’une introuvable révolution !

Où est la réforme ? où sont les réformes obtenues par les réformistes ?
Nulle part.

Depuis 30 ans les réformistes ont une ligne qui a été de catastrophe en catastrophe, incapable de développer une orientation protectrice de la classe populaire, servant de larbins du capitalisme quand ils étaient au gouvernement (on veut bien croire qu’ils ont changé, mais manquent les preuves).

Réformistes ! où sont vos réformes progressistes ? celles qui créent un nouveau climat favorable aux travailleurs ?

alors que bien des peuples secouent bien des jougs et partout sur terre, le réformisme organisé français parait bien incapable et inutile de la moindre victoire.

On le voit même systématiquement reculer comme ses pas de deux sur la retraite en France .

Plutôt que de construire une stratégie sur la seule chose efficace dans l’histoire, la mobilisation populaire, le FdG n’appelle qu’à rabattre vers des solutions électorales. Solutions électorales d’ailleurs introuvables.


L’humain ou le butin d’abord ?
13 décembre 2011 - 11h18 - Posté par

En attendant, faute de société communiste (dont personne ou presque ne veut en France), c’est quand même un bon début, non ?
Un réformiste qui réforme va toujours plus loin qu’un révolutionnaire en quête d’une introuvable révolution !

Oui, si ce programme était appliqué (ou même simplement applicable), ce serait déjà plutôt sympa...

Mais il ne sera pas appliqué :

 un, parce que ce n’est pas en alliance avec le PS qu’il a une chance de l’être,
 deux, parce que les forces sociales opposées ne le laisseront pas appliquer (elles ne connaissent que la contrainte, le rapport de force)
 trois, parce que la situation du capitalisme aujourd’hui rend une politique keynésienne hors de propos.

Chico


L’humain ou le butin d’abord ?
13 décembre 2011 - 14h04 - Posté par Luis

Les rappels des camarades ci-dessu peuvent être prolongés ainsi :

Dans la crise qui ne fait que commencer, les réformes proposées par le FdG n’aboutiront jamais par les urnes. Il faudra un rapport de force considérable. Nous en avons fait l’expérience lors de la bagarre sur les retraites. La crise est pire et sera pire dans les mois et années qui viennent. Les dirigeants du FdG le savent très bien. Les militants rarement, il faut le leur expliquer.

Mais l’examen du programme du FdG permet d’affirmer qu’il n’est même pas réformiste au sens classique, c’est à dire de la deuxième internationale et de SFIO (ancêtre du PS) qui proposait le renversement du capitalisme et l’instauration d’une société sans classe, le socialisme, par des réformes progressives, donc en écartant une stratégie révolutionnaire. Le socialisme effectivement est totalement absent du programme du FdG.

Que cherchent alors les dirigeants du FdG ?
La réponse est claire : "Le butin d’abord"

Leurs ambitions sont conformes à leur conduite dans le passé (gauche plus rien) et en cours dans les collectivités comme rabatteurs de gauche du parti bourgeois d’alternance, le PS.






Mélanie, gilet jaune amiénoise frappée violemment dans la nuque par un policier samedi à Paris (video)
jeudi 25 - 08h51
de : Vanessa Lamarre
Conférence de presse à haut risque pour Macron
jeudi 25 - 08h24
de : Placide
Ce qu’a déclaré Gaspard Glanz, repris par Pierrick Tillet, impressionnant de lucidité et de courage
mercredi 24 - 13h33
de : nazairien
1 commentaire
Grande fête du livre Paris samedi 27 avril 2019
mercredi 24 - 11h10
de : Frank
Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Mobilisation de soutien pour Michel, éleveur, le 30 Avril 2019 TGI Dijon
mardi 23 - 22h34
de : Hors norme via Jyp
1 commentaire
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
2 commentaires
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation. Napoleon Bonaparte
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite