Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

le salaire différé
de : Dedalus
mercredi 18 janvier 2012 - 13h46 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires

Entendu aux infos ce matin : Le président Sarkosy s’adressant aux représentants syndicaux.

"Est il normal que ce soit les entreprises qui finance la protection sociale ?"

Quelqu’un connaît il la réponse de la CGT et de FO ? Concernant cette remise en cause du salaire différé ?!

Dedalus



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
le salaire différé
19 janvier 2012 - 13h23

Il me semble qu’outre le fait que c’est plus conforme à la réalité de parler de salaire socialisé plutôt que différé, le terme "salaire socialisé" est joliment porteur sur le plan symbolique et est un clin d’oeil à (donne une idée de) ce que pourrait être le socialisme...

Chico



le salaire différé
19 janvier 2012 - 17h10 - Posté par RICHARD PALAO

ceux qui parlent de salaire socialisé au lieu de salaire différé , commettent une erreur :

en régime capitaliste le salaire ne peut pas être socialisé car il n’est pas socialisable :

les travailleurs vendent leur force de travail et en échange recoive un salaire , composé de la paie ( le salaire direct) et de prestations sociales ( le salaire différé)

le salaire est le lien de subordination qui lie le salarié à l’employeur , d’ou l’exploitation car le patron achète le moins cher possible la force de travail ...

Une des contrtadictions de la lutte des classes , c’est que lorsque l’on revendique justement un meilleur salaire on renforce en même temps ce lien de subordination et donc l’ exploitation ...

qualifié un salaire de "socialisé" est donc un contre -sens , car ce salaire ne sera jamais socialisé , le seul combat "salarial" qui vaut réellement la peine d ’un point de vue marxiste ( je ne suis pas un expert mais j ai des bases solides ) c est celui DE LA SUPPRESSION DU SALARIAT ET POUR L AVENEMENT DU COMMUNISME .


le salaire différé
19 janvier 2012 - 18h07 - Posté par

La part du salaire dont on parle ici est mise dans un pot commun et sert non pas à celui qui l’a "gagné" (échangé contre sa force de travail) mais au salarié qui en a besoin.

Mais à part ça il s’agit plutôt d’un salaire différé que socialisé ?

Bon, OK, si tu as des bases solides, alors y a rien à dire, je ne peux que me ranger à ton avis.

Chico


le salaire différé
19 janvier 2012 - 21h34 - Posté par pilhaouer

Non, je crois que c’est ton premier post qui est exact.
Outre la valeur révolutionnaire et pas seulement symbolique de l’expression salaire socialisé, il y a une simple question de logique :
 les cotisations de maintenant (salaire socialisé) paient les retraites de maintenant et la retraite de demain est payée par les cotisations de demain et non par des salaires "mis au frigo" ou placés (ce qui ouvrirait la voie vers la capitalisation)

Il n’y a donc aucune raison de parler de salaire différé.
Au contraire, car s’il y a un salaire différé, alors pourquoi ne pas le payer tout de suite et laisser la protection sociale aux assureurs privés !


le salaire différé
20 janvier 2012 - 00h20 - Posté par RICHARD PALAO

va raconter cela aux créateurs de la sécu s il en reste encore , eux qui ont crée le salaire différé pour une sécurité sociale universelle que vous qualifiez aujourdhui d individualiste et antisocial favorisant la capitalisation

les prestations sociales et les avantages sociaux ne sont pas tous attribués par rapport à des cotisations versées y compris certaines retraites ;

tu sembles découvrir, avec tes amis, l existence du salaire différé , à vous lire on pourrait croire qu il s agit d une cration récente du patronat alors que la notion de salaire différé existe depuis la création de la sécu et est le pilier du financement de notre protection sociale .

pourquoi le patronat s efforce depuis toujours deupprimer ce salaire différé si comme vous le dites il favorise l individualisme et le passage à la capitalisation ?

Dire qu ’ à l heure actuelle une partie de notre salaire est socialisé alors que tout salaire est individualisé c est confondre la notion de salaire , de cotisations et de prestations


le salaire différé
20 janvier 2012 - 09h27 - Posté par pilhaouer

pour une sécurité sociale universelle que vous qualifiez aujourdhui d individualiste et antisocial favorisant la capitalisation

Il faut changer de lunettes, camarade ! Tu as lu ça où ? Merci de citer !
Je perds mon temps mais c’est l’emploi de certains termes qui est discutée et pas du tout les principes qui fondent la sécu. Si on est de bonne foi, c’est évident.

les prestations sociales et les avantages sociaux ne sont pas tous attribués par rapport à des cotisations versées y compris certaines retraites ;

Tu cultive la contradiction en apportant la preuve ici qu’il ne s’agit pas de "salaire différé" mais "socialisé".( ;-))

on pourrait croire qu il s agit d une cration récente du patronat alors que la notion de salaire différé existe depuis la création de la sécu et est le pilier du financement de notre protection sociale .

Non, le patronat ne parle pas de "salaire différé "mais plutôt de "charges" ou de cotisations. C’est le mot salaire qui le gêne parce qu’on peut diminuer les "charges", mais le salaire, c’est plus difficile.


le salaire différé
19 janvier 2012 - 18h23 - Posté par

Parce qu’il est socialisé, le salaire n’est pas le prix de la force de travail à quoi le capital rêve de le réduire.
Avec le salaire socialisé, loin que chacun récupère sa mise dans un échange d’équivalent sur un “ marché du travail ”, la (très insuffisante, à peine 60%) part de la valeur créée par le travail collectif qui retourne aux travailleurs fait l’objet d’une distribution politique dont les deux grandes médiations sont l’attribution d’une qualification (au poste ou à la personne, selon le cas) et le niveau de mutualisation.
Le retraité ne reçoit pas une pension qui serait la contrepartie de son travail passé dont il n’aurait pas consommé toute la rémunération, “ différant ” une partie de son salaire.
Il perçoit une pension financée par la valeur créée par le travail subordonné des actifs, et son droit au partage de la valeur est fondé sur le droit du travail (et non pas sur le droit de propriété lucrative comme ce serait le cas avec de l’épargne salariale, ou sur le droit de solidarité nationale comme ce serait le cas si la pension était financée par l’impôt).

Bernard Friot
http://www.scoplepave.org/ledico/au...


le salaire différé
19 janvier 2012 - 18h50 - Posté par RICHARD PALAO

"parce qu’il est socialisé , le salaire ..." NON le salaire est une rémunération INDIVIDUELLE , affirmer comme une vérité évidente qu’il est socialisé ( collectif)est un contre sens , ce sont les cotisations assises sur ces salaires individuels qui sont socialisées .

je me permets d ajouter que certaines prestations sociales y compris dans le domaine des retraites ne sont pas contributives et ne découlent donc pas de versements de cotisations mais relèvent de la solidarité .

Le patronat depuis 1945 et l apparition de cette notion de salaire différé ne se trompe pas de cible et ne joue pas avec les mots , pour lui LE SALAIRE DIFFERE doit être supprimé car il représente à ses yeux une charge insupportable et représente un des acquis du CNR : une sécurité sociale financée grace au salaire différé .


la retraite n’est pas un salaire différé
19 janvier 2012 - 21h01 - Posté par pilhaouer

Beaucoup de confusion.
Evidemment le salaire socialisé, ce sont les cotisations.

Il suffit de chercher pour se rendre compte que l’expression "salaire différé" n’est plus utilisée (sauf dans le monde agricole où ça n’a rien à voir avec notre sujet)
La CGT utilise systématiquement l’expression de "salaire socialisé".
Mais un porte-parole de "la révolution bleue", Reichman (si !) écrit ceci :
"Ce n’est pas par hasard que les syndicats ne parlent plus de salaire différé : ils ont trop peur que le salarié n’apprenne à cette occasion qu’il s’agit d’une part de sa rémunération et ne demande qu’elle lui soit versée séance tenante, à charge pour lui de faire face personnellement à sa prévoyance sociale, ce qui mettrait à bas le système de confiscation appelé « Sécurité sociale ». "
C’est clair, non ? Pourquoi différer une partie du salaire alors qu’on peut augmenter tout de suite les salariés qui s’assureront ensuite à la grande joie du privé et la sécu, c’est fini !

Un démontage justement de la manoeuvre du capital s’appuyant sur le rapprochement salaire différé-capitalisation :

http://www.dailymotion.com/video/xd...


la retraite n’est pas un salaire différé
20 janvier 2012 - 00h37 - Posté par RICHARD PALAO

" EVIDEMMENT le salaire socialisé , ce sont les cotisations ..." alors pourquoi utiliser le mot salaire au lieu de cotisations ? SI CONFUSION il ya elle est savamment entretenue par certains qui prétendent que les acquis du CNR et notamment le financement de la sécurité sociale par le salaire différé est démodé, il faut revoir cela ; disons socialisé , c est plus moderne et puis çà évite ,comme tu le dis, aux salariés de seposer des questions sur la notion de salaire ,

on nage en pleine social- démocratie , on change le sens des mots pour mieux empapouter les travailleurs avec la complicité des syndicats réformistes dont la CGT qui ne défend même plus le salaire différé pourtant utilisé par ses prédecesseurs du CNR comme AMBROISE CROIZAT pour financer notre sécu .

en tant qu ex cadre de l institution attaché à ses valeurs je n utiliserais jamais des termes pseudo scientifiques pour être dans le sens du vent , comme j ai toujours refusé dans ma profession d appeler les assurés , des clients , comme l exigeait ma hiérarchie ...


la retraite n’est pas un salaire différé
20 janvier 2012 - 09h11 - Posté par pilhaouer

Ça, ce n’est que de l’invective sans fondement, donc sans intérêt.
Vouloir à tous prix imposer un point de vue est une chose.
Encore faut-il savoir le faire sans déformer systématiquement les propos, vieille méthode connue pour passer ensuite à l’exclusion et à l’insulte.

Ce serait plus constructif et honnête de citer les textes où les fondateurs de la sécu et en particulier Croizat parlent de "salaire différé" afin de pouvoir analyser. (Merci, je suis preneur.)

Ah ! Un détail, même s’il ne t’intéresse pas :

pourquoi utiliser le mot salaire au lieu de cotisations

Parce que, même...

un ex-cadre de l’institution

... aura beaucoup de mal à m’expliquer que les cotisations, y compris patronales ne sont pas du salaire à moins d’approuver le patronat qui en fait "des charges" ! ( ;-)) !


la retraite n’est pas un salaire différé
20 janvier 2012 - 09h47 - Posté par RICHARD PALAO

PILHAOUER tu me fais dire le contraire de ce que je défend ;
en tant qu ex -cadre de la sécu , je sais parfaitement que les cotisations sociales SALARIES ET PATRONALES sont un élément du salaire , mais là n est pas le débat car ce dont il s agit c est de savoir si ces cotisations sont un salaire DIFFERE OU SOCIALISE

Pourquoi vouloir à tout prix modifier le sens originel du mot DIFFERE ? une fois de plus je maintien que les législateurs du CNR ont institué le salaire différé pour financer une sécurité sociale et universelle , si tu n es pas d accord , prouve moi que je me trompe ?

L EXPRESSION SALAIRE DIFFERE signifie simplement que le salarié perçoit un salaire immédiat et un autre salaire sous forme de prestations sociales lorsqu’il en a la nécessité et que ses droits sont ouverts et cela ne siginifie évidemment pas que ce salaire est mis de côté en attendant qu il en ait besoin mais bien entendu qu’il participe au financement quotidien des prestations des autres salariés .

De plus dire que les cotisations sont un salaire socialisé peut sous entendre que ce sont les travailleurs qui gérent cette partie du salaire alors qu il n en est rien , j ai travillé 43 ans à la sécu je crois quand même savoir mieux que toi que celle-ci est gérée par le patronat sous surveillance des ministères de tutelle, les administrateurs salariés ne sont que des faire -valoir ...ALORS TON SALAIRE SOCIALISE !!!!


le salaire différé
24 avril 2013 - 19h58 - Posté par Rataxes

Bonjour,
Le salaire est le prix de l’achat de la force de travail pour une durée déterminée. Ce prix, fluctue autour de celui de l’entretien et de la reproduction de la force de travail. Pourquoi fluctue ? Car cela correspond a des luttes, des situations de force ou de faiblesse des salariés, sur le marché du travail.
Le capital ne rêve pas de réduire le salaire au prix de la force de travail, il rêve de réduire le salaire tout court , le problème c’est que ça réduit du même coup la demande, et une bonne partie de l’enjeu de la crise actuelle est là.

Vous avez le droit d’avoir vos positions pour la défense du salariat, la permanence du rapport salarial, - permettez moi de penser que cela signifie la permanence du rapport capitaliste d’exploitation, c’est pas pour rien que le mot d’ordre d’abolition du salariat était mis en avant par le mouvement ouvrier depuis un bail-
Mais de grâce, n’en rajoutez pas a la confusion ambiante !

Le problème n’est pas de savoir le nom qu’on donne au cotisations.
Le fait est que aujourd’hui, les capitalistes , par la médiation de l’état, achète directement ou indirectement, l’ensemble de la force de travail.
Directement, via le salaire.
Indirectement, via les cotisations, qui paient les chômeurs...
Les patrons utilisent ensuite en fonction de leurs besoins la force de travail disponible, et tout est fait pour discipliner les prolétaires, les forcer a accepter n’importe quel boulot en échange de ces maigres allocations sur lesquels les capitalistes et l’état on la main mise.

Bref, ce salaire indirect, vous voudriez le généraliser, et en quelque sorte, auto-gérer le capitalisme.
Nous sommes quelques un(e)s a vouloir plutôt l’abattre.
Car tant qu’il y aura de l’argent, il n’y en aura pas pour tout le monde.


le salaire différé
24 avril 2013 - 20h00 - Posté par Rataxes

Pour aller plus loin, ici une explication simple de ce qu’est le salaire.
http://www.tantquil.net/2011/12/12/...





ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vivre simplement pour que simplement d'autres puissent vivre. Gandhi
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite