Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Crise de la dette : après l’Europe, à qui le tour ?
de : Eric Toussaint
jeudi 28 juin 2012 - 10h30 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

VAK, l’éditeur indien basé à Mumbai , a donné un excellent titre à ce livre (Debt Crisis : From Europe to Where ? qu’on peut traduire en français par : Crise de la dette : après l’Europe, à qui le tour ?) qui reprend une série d’analyses rédigées principalement en 2011-2012. L’épicentre de la crise qui a démarré au Etats-Unis en 2007 s’est déplacé vers l’Europe à partir de 2010 et il est justifié de se poser les questions : vers où se dirigera cette crise ? Comment le reste du monde sera-t-il affecté ?

La débâcle économique et sociale a été provoquée par l’effet combiné d’une crise de surproduction dans le secteur de l’immobilier aux Etats-Unis et d’une crise bancaire et financière d’une très grande envergure. Cette crise bancaire et financière a été elle-même provoquée par la déréglementation du secteur financier organisée par les gouvernements qui se sont succédé aux Etats-Unis et en Europe à partir de la généralisation des politiques néolibérales en vogue depuis les années 1980. Cette dérèglementation a permis aux grandes banques et aux grands groupes d’assurance de développer des produits dérivés ou structurés qui constituent de puissantes armes de destruction massive. Ces bombes à retardement ont commencé à exploser en 2007 et les déflagrations ne sont pas terminées. La crise en cours est clairement une crise majeure du système capitaliste. Les gouvernements en place en profitent pour appliquer une thérapie de choc. Les politiques qu’ils développent vont prolonger et aggraver la crise.

L’Union européenne est au centre de la tourmente car l’intégration des 27 pays qui la forment a été dominée jusqu’ici par les intérêts du grand capital. En aucune manière, les grandes entreprises ne sont intéressées à réduire les asymétries entre les différentes économies européennes : l’écart entre le salaire minimum légal en Bulgarie et en France est de 12 alors que l’écart correspondant à l’intérieur de l’Asie du Sud est de 3 ou 4, tout comme en Amérique latine. Avec la complicité des dirigeants européens, les grandes entreprises privées opérant dans l’Union européenne en tirent un maximum d’avantages : pas de taxes pour faire circuler leurs marchandises et leurs services, possibilité d’exploiter les différences énormes de salaires entre les travailleurs à l’intérieur du marché unique européen (500 millions d’habitants). En résumé, la manière dont l’intégration européenne s’accomplit instaure des relations Centre / Périphérie à l’intérieur de l’Europe. C’est intéressant pour le patronat, mais en même temps cela rend les pays économiquement les plus faibles particulièrement fragiles face à la crise internationale. La Grèce, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, la Lettonie (Latvia), la Roumanie, la Bulgarie, Chypre, la Hongrie sont particulièrement frappés par la crise qui secoue l’Union européenne et la liste va s’allonger au cours des mois et des années qui viennent.

L’histoire des deux derniers siècles nous enseigne qu’une crise de la dette qui éclate dans les économies des pays du Centre capitaliste finit tôt ou tard par avoir des conséquences néfastes sur les économies de la Périphérie car les flux et les reflux de capitaux provoqués par les économies du Centre provoquent des remous dans l’économie internationale. Depuis 2004, les prix élevés des matières premières et les bas taux d’intérêts internationaux combinés à l’impressionnante croissance de la Chine ont permis aux pays émergents d’être à l’abri des effets les plus destructeurs de la crise bancaire et financière des pays du Centre. Les pays émergents ont accumulé des réserves de change importantes qui peuvent jouer un rôle d’amortisseur en cas de reflux des capitaux de la Périphérie vers le Centre.

Des pays comme l’Inde ou la Chine sont aussi partiellement protégés par le fait que leur système bancaire n’est pas passé sous le contrôle des grandes banques privées internationales du Centre. Mais on aurait tort de considérer que cette fois-ci les désastres provoqués par les dirigeants et les grandes entreprises privées des pays du Centre seront sans conséquence pour les économies de la Périphérie. De même, il est clair que les crises climatique et alimentaire qui affectent plus durement les populations les plus pauvres de la planète sont également causées par le système capitaliste globalisé. Il faut donc une réponse de rupture avec le système. Ce livre publié par VAK en Inde fournit donc plusieurs leçons fondamentales : la nécessité de rompre avec le système capitaliste et de transférer une grande partie des activités économiques dans le domaine des biens communs ; - la profonde convergence d’intérêts qui existe entre les peuples de la planète soumis aux conséquences dramatiques du « Système dette » et des institutions internationales comme le FMI et la Banque mondiale qui se sont spécialisées dans la gestion des crises financières ; la nécessité de s’opposer ensemble à l’offensive du Capital contre le Travail et, pour cela, de construire un puissant front de tous les opprimés : un rassemblement des 99% contre le 1% qui domine la planète.

Pour info, voici la table des matières en anglais du livre : Debt Crisis : From Europe to Where ?

Table of Contents

1. Editors’ note
2. Prologue The CADTM : 20 years of struggle for the oppressed - Eric Toussaint
3. Introduction by Eric Toussaint
European Capitalism in Crisis
4. Greece : The very symbol of illegitimate debt - Eric Toussaint
5. Europe Gets Shock Therapy like Latin America in the 1980s and 1990s - Eric Toussaint interviewed by Carlos Alonso Bedoya
6. Greece, Ireland and Portugal : why agreements with the Troika are odious - Renaud Vivien & Eric Toussaint
7. Greece : The IMF and Lagarde get it wrong - Eric Toussaint & Damien Millet
8. All the loans accorded by the Troika are illegitimate - Eric Toussaint interviewed by Ana Benačić
9. In the eye of the storm : the debt crisis in the European Union - Eric Toussaint interviewed by the CADTM
10. Now approaching Spain, the bank hurricane continues along its path of destruction - Eric Toussaint
The Global Context
11. G20 : The Symbol of a System Failure - Eric Toussaint
12. Barack Obama : The change that didn’t happened - Eric Toussaint & Daniel Munevar
Resistance & Alternatives
13. The International Context of the Global Outrage- Eric Toussaint
14. Seismic election results in Greece - Eric Toussaint
15. Do we need a public debt ? - Damien Millet & Eric Toussaint
16. Our AAA : Audit, Action, Abolition - Damien Millet & Eric Toussaint
17. Eight key proposals for another Europe - Eric Toussaint
Appendix
18. The G20 : Boon or Bane ?
19. Rio for People declaration


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Crise de la dette : après l’Europe, à qui le tour ?
28 juin 2012 - 11h48

Vous prévoyez une traduction en langues européennes, ou le livre sera-t-il réservé à l’élite intellectuelle anglophone du continent ?



Crise de la dette : après l’Europe, à qui le tour ?
29 juin 2012 - 08h22 - Posté par

tu peux nous faire la traduction si tu veux...


Crise de la dette : après l’Europe, à qui le tour ?
29 juin 2012 - 06h34 - Posté par Copas

Pour la Chine, sur fond de ralentissement économique, depuis presque un an la crise sociale et politique progresse, les factions capitalistes au pouvoir se mènent une guerre sans merci, entre néo-maoïstes et ultra-libéraux.

Le contrôle des banques et des réserves nécessitera de voir ce qu’il y a réellement au fond de l’épuisette en cas de secousses économiques mondiales plus amples, car l’univers de corruption et d’affairisme qui secoue la Chine interroge forcement là dessus.

La nécessité sociale d’un taux de croissance fort ressort du modèle de développement capitaliste chinois.






L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
10 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
5 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si les hommes auxquels le pouvoir est confié interprètent convenablement la réalité historique, ils peuvent favoriser des accouchements, les rendre moins pénibles, moins douloureux ou, au contraire, freiner tel ou tel progrès. Pierre Mendès France
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite