Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Douceurs policières (qui font mentir leur ministre les vilains) (4 videos)
lundi 28 janvier
de Irae
1 commentaire
Et après langlois essaiera de nous faire pleurer sur leur sort.
Lire la suite, commenter l'article...

Jeff le Démineur
de : Duval Gil Garcin
vendredi 16 août 2013 - 14h56 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 70.3 ko
J.K. à la fin de sa vie

Il y a ceux qui fabriquent les mines, ceux qui les vendent, ceux qui les achètent, ceux qui les posent, ceux qui tentent de les éviter, avec ou sans succès, et… ceux qui les détectent, les désamorcent et les neutralisent. Jeff Knaebel, Ingénieur des Mines (diplômé de la Cornell University et de la School of Mines du Colorado) a côtoyé les décideurs et les banquiers, les fabricants et les marchands, les trafiquants et les poseurs, les destinataires et les victimes sur les fronts guerriers de son temps. La guerre du Viet Nam (il a servi comme Officier de la US Navy), les mines de cuivre de l’Alaska et les puits de pétrole ont eu recours à ses services qualifiés et il s’est efforcé de bien faire ce qu’attendaient de lui les hommes de pouvoir de sa surpuissante nation.

Un jour pourtant, il a réalisé qu’il y avait mieux à faire dans ce monde que de tenter de soumettre des peuples, de creuser des montagnes et de vider les poches souterraines des boues fossiles du Jurassique et du Crétacé. Sans doute s’est-il rendu compte par lui-même que derrière les combattants en armes vivaient des femmes et des enfants et qu’en réduisant en poussière de roches un massif entier c’est à la vie même dans sa globalité qu’on porte atteinte de façon irréversible. Jeff, lassé d’être le serviteur des hommes de l’ombre, s’est alors tourné vers les visages de l’humanité de son pays et de son Continent.

Au contact des Amérindiens, survivants des diverses tribus confinées dans leurs réserves, il a découvert, intactes, les principales qualités des hommes de lumière. Il n’en revenait pas de retrouver là, dans les humbles demeures de ses nouveaux amis la sagesse, la lucidité, la tolérance, la bienveillance, la compassion, entretenues avec soin comme les braises d’un feu sacré par les Anciens, au profit de leurs Jeunes et des Sept Générations à venir. Jeff s’est ouvert à la lumière portée par les paroles des sages.

Il a entendu le message de Rolling Thunder, « Tonnerre Grondant », Indien Cherokee du Nevada, qui dès 1947, au sortir de la seconde guerre mondiale, alertait sur les dangers de la civilisation du pétrole et disait du moteur à explosion : « la pire découverte faite par l’homme jusqu’à ce jour ». Jeff a compris qu’il fallait cesser d’alimenter ce moteur et qu’il importait de rester sourd aux injonctions de l’ogre insatiable qu’il véhicule en tous lieux des terres et des mers, et même en direction d’autres planètes. Il a cherché à se rendre utile auprès de ses nouveaux compagnons d’existence.

Jeff a été l’un des administrateurs de l’Union Spirituelle des Tribus créée par les Anciens. Il a ainsi participé au Rassemblement des Sages de nombreuses Nations, désireux de guider l’Humanité sur les sentiers divers de la paix et de la prospérité, hors des autoroutes du progrès hyper-industriel qui conduisent les populations aux pièges fatals que l’on sait. Jeff a ainsi participé à des actions de résistance visant à la conservation des écosystèmes et de leurs gardiens traditionnels, en Alaska, dans l’Etat du Nouveau-Mexique, au Mexique. Il a vécu avec les indiens Zunis, Hopis et Huichols, les aidant à protéger leur culture et le couvert forestier de leur Terre Sacrée.

C’est finalement un formidable sentiment de honte et de colère qui l’a poussé hors de son pays d’origine ; honte d’avoir participé malgré lui, directement ou indirectement, aux désastres des guerres liées au développement économique de sa Nation ; colère d’avoir été abusé trop longtemps par les hommes de pouvoir, politiciens corrompus et businessmen cyniques.

C’est en Inde, à 56 ans, qu’il a choisi de tenter d’être utile à la préservation de ce qui lui paraissait être plus qu’un temple ou un sanctuaire : la vivante tradition rurale du partage et de la solidarité. A la source des paroles du Bouddha et sur les pas de Gandhi, il a choisi de marcher vers la paix de village en village, comme le fit Vinoba Bhave. Non pas en simple pèlerin, mais en actif démineur, expliquant inlassablement sur son passage aux populations les dangers du développement « à l’américaine », conflictuel et porté par le libéralisme économique des pays du nord, n’hésitant pas à se mettre lui-même en danger, comme tout démineur : sa pratique de la non-violence l’exposant de fait à la violence de l’Etat Guerrier d’où il vient ; sa foi dans le recours à la désobéissance civile l’exposant aux sanctions de la Nation où il a choisi de s’adresser en homme libre à ses frères d’existence.

Difficile de ne voir dans l’histoire de Jeff le Démineur qu’un conte moderne ajoutant quelques pages aux livres qui nous ont rapprochés de l’Inde Eternelle, comme le Siddharta d’Herman Hesse. Elle vient à nous avec cette question : « Sommes-nous si lâches pour que l’un d’entre nous doive ainsi déployer un aussi grand courage, pour s’opposer au pire dont semble fait désormais le quotidien des peuples ? ».

Ceci dit avec la volonté de faire écho au point de vue d’Eva Wissenz, sa jeune traductrice, clairement exprimé dans sa Préface de La décision de résister qui réunit quelques-uns des précieux textes (conférences, articles, lettres) de Jeff Knaebel et des amis qui soutiennent son combat non-violent : « On pourra trouver quelque chose d’extrême dans la position de Jeff, mais que l’on songe alors que si nous étions plus nombreux à aller fermement dans le sens de la liberté et de la recherche de la vérité, son effort n’aurait nul besoin d’être si exemplaire ». Il y a dans cette formule un appel exemplaire à faire désormais (et à exiger de nos représentants) le meilleur usage possible de la démocratie. A méditer.

D. Gil Garcin, Mai 2013.

Post-scriptum : En 2009, Jeff a reçu une équipe de journalistes américains dans son refuge de l’Himachal Pradesh. Filmé sur le sentier menant à son chalet, il s’efforçait d’attirer la caméra vers la beauté du monde selon lui, la forêt de cèdres environnante et la vallée profonde sous les sommets himalayens, le paysage le plus cher à son coeur. Au cours d’un long entretien enregistré indoor, il a évoqué l’un des faits fondateurs de sa dissidence et de sa mission d’éveilleur : à l’époque où il opérait comme pilote bénévole pour la Lighthawk-The Wings of Conservation, participant à une mission d’information et de préservation de la dernière forêt primaire de la Sierra Occidentale du Mexique, menacée par le projet d’exploitation d’une usine de pâte à papier appuyé par la Banque Mondiale, le Chef d’un village Tarahumara lui avait dit : « Nos jeunes veulent se battre, mais je leur dis de rester calmes et d’être patients, car l’Homme Blanc est en train de se détruire lui-même ». Jeff a compris à cet instant qu’il faisait partie du problème et non de la solution.

Peut-être est-ce sa part du problème qu’il a choisi d’éliminer, afin d’échapper à l’obligation de nationalité dont le refus l’exposait depuis des années, et exposait ses amis indiens tentés de l’accueillir sous leur toit, aux poursuites des autorités. Le fait est qu’il a choisi, le 25 janvier 1911, à 72 ans, de s’immoler par le feu, à la manière des bonzes du Tibet acculés au désespoir, dans les ruines d’un ancien temple bouddhiste du Rajasthan, près de Jaipur. Cet homme courageux, altruiste et volontaire, était miné par la culpabilité ineffaçable d’appartenir à la Nation qui, après l’horreur thermonucléaire d’Hiroshima et de Nagasaki, l’agent orange défoliant répandu par centaines de milliers de tonnes sur la jungle vietnamienne, et tout ce qu’il savait des horreurs militaires et civiles liées à la possession des matières premières, en venait à déverser des cargaisons de bombes sur les populations d’une population irakienne devenue l’otage de ses propres ressources pétrolières. La dernière mine qui a fini par le détruire, Jeff le démineur la portait en lui.

* “Interview with Jeff Knaebel”- June 2009 » : vimeo.com / 6612501

http://www.jeffknaebel.org/books/Me...



Imprimer cet article





LUTTE CONTRE LE RACISME ET L’ANTISÉMITISME - Conférence de presse (video)
mardi 19 - 12h05
de : JEAN-LUC MÉLENCHON
Quand les lapins auront leurs historiens..
mardi 19 - 06h52
de : curtillat
droit de grève remis en cause en Suède
lundi 18 - 19h59
de : CNT-Relations médias
1 commentaire
Urgence Humanitaire à GAZA ! Pour ne pas confondre Religion et Tyrannie !
lundi 18 - 16h38
de : JO
Alain Finkielkaut le maoïste.
lundi 18 - 16h22
de : L’iena rabbioso
6 commentaires
Discours à l’oiseau
lundi 18 - 12h08
de : Alina Reyes
Pierre Perret sur les gilets jaunes : "ce mouvement ne doit pas s’arreter, la misere est patiente"
dimanche 17 - 22h06
de : nazairien
LE MOUVEMENT NE S’ESSOUFFLE PAS macron tu vas dégager !
dimanche 17 - 19h27
de : luttes invisibles
2 commentaires
antisémitisme racisme pour les nuls
dimanche 17 - 19h02
de : UJFP
1 commentaire
Espagne. Des élections au péril d’un procès politique !
dimanche 17 - 16h24
de : Antoine (Montpellier)
2 commentaires
DÉPASSER LES GILETS JAUNES
dimanche 17 - 14h31
de : Lukas Stella
HAÏTI : Le monde change, le neuf tarde à naître, les monstres n’effraient plus ?
dimanche 17 - 12h08
de : JO
Tricastin, on a la liste de ceux qui font les c...
dimanche 17 - 12h04
de : Fuku blog et nuc savoie via JYP
Video Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
dimanche 17 - 11h34
de : michel midi
Gouvernement : gilets jaunes ou pas, le cap reste libéral
dimanche 17 - 10h14
1 commentaire
ISRAËL : encore et toujours en cours, Génocide de GAZA !
vendredi 15 - 18h11
de : JO
2 commentaires
Engin de chantier ou transpalette devant le Ministère ? De quoi être perplexe !
vendredi 15 - 17h19
de : JO
Un petit débat / C’est l’heure de l’mettre
vendredi 15 - 16h48
de : Hdm
La Havane : Il est urgent de stopper l’aventure militaire impérialiste contre le Venezuela
vendredi 15 - 15h48
de : nazairien
1 commentaire
« Malheur à nous si nous n’avons pas la force d’être tout à fait libres, une demi-liberté nous ramène nécessairement au
vendredi 15 - 06h52
de : JODEZ
Le parlement européen condamne l’usage des armes de guerre.
jeudi 14 - 19h51
de : JO
La couardise de griveaux mise à jour
jeudi 14 - 18h56
de : jean 1
Mairie de Paris : les lobbies, c’est pas fini !
jeudi 14 - 09h58
Deux ans ferme requis contre Christophe Dettinger : François Boulo réagit sur RT France
mercredi 13 - 23h41
de : nazairien
7 commentaires
La macronie à la recherche de son point G
mercredi 13 - 22h37
de : Alina Reyes
2 commentaires
Les élites sont des dieux, les Gilets Jaunes et les gueux sont des inutiles !
mercredi 13 - 20h13
de : Claude JANVIER
2 commentaires
Christophe Dettinger ex-boxeur Gilet Jaunes en jugement (extrait)
mercredi 13 - 19h30
de : JO
Terrifiant, Laurent Alexandre, un chirurgien-urologue, fondateur de "doctissimo" et transhumaniste, dans ses délires
mercredi 13 - 16h39
de : nazairien
3 commentaires
Venezuela : Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie
mercredi 13 - 12h39
1 commentaire
GILETS JAUNES ACTE XIV
mercredi 13 - 12h22
de : JO
ON LACHE RIEN dédicace Aux gilets jaunes. Pierot
mardi 12 - 16h45
de : nazairien
3 commentaires
Les objectifs des contre-réformes libérales du gouvernement Macron-Philippe
mardi 12 - 11h14
de : Allain Graux
Fête du livre de Noir et Rouge le samedi 16 juin février 2019
mardi 12 - 10h13
de : frank
« LES IDEES S’AMELIORENT. LE SENS DES MOTS Y PARTICIPE »
lundi 11 - 22h03
SYRIE : Il parait que la coalition de l’OTAN ne frappe que des djiadistes ?
lundi 11 - 21h49
de : JO
Les chiens sont lâchés contre Juan Branco
lundi 11 - 21h11
de : curtillat
3 commentaires
Gilets jaunes : les 133 enquêtes de l’IGPN peuvent-elles conduire à des sanctions ?
lundi 11 - 17h57
VENEZUELA : Comment le coup d’Etat a été déjoué, révélations !
lundi 11 - 17h50
de : JO
1 commentaire
EVASION FISCALE : Un fléau qu’une étude Britannique chiffre à 825 milliards !
lundi 11 - 17h33
de : JO
PROPOSITION DE GILETS JAUNES
lundi 11 - 17h04
de : Raymond H

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand l'argent d'un gouvernement dépend des banques, ce sont elles et non les chefs du gouvernement qui contrôlent la situation. Napoleon Bonaparte
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite