Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

De Tekel au parc Gezi : La Turquie réécrit l’histoire


dimanche 31 août 2014 - 23h57 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Depuis deux ans, la Turquie fait parler d’elle pour de nombreux événements : processus de paix entre les Kurdes et l’État turc, conflits internes au gouvernement, corruption qui atteint le Premier ministre Erdogan et son entourage, grèves et résistances ouvrières qui se multiplient, massacre des mineurs de Soma et surtout révolte de Gezi, il y a juste un an. Même s’il s’inscrit dans le contexte international consécutif à la crise de 2008, le changement qui se produit en Turquie ne se réduit pas à une variante locale du Printemps arabe ou des Occupy occidentaux.

En 2010, s’opposant à la privatisation de leur entreprise de tabac et alcool par le gouvernement AKP (Parti de la justice et du développement) au pouvoir depuis 2002, deux mille salarié-e-s de Tekel venant de toute la Turquie, avec leurs familles, se sont réuni-e-s dans la capitale Ankara, afin de construire une résistance contre les politiques du gouvernement.

Matrice de Gezi

Pendant 78 jours, les ouvriers de Tekel avaient résisté à des ­mesures répressives et autori­taires et rassemblé toutes les couches de la société turque au delà des différences ethniques et religieuses, qui ont toujours structuré la politique du pays. J’avais alors évoqué l’hypothèse d’un retour du mouvement ouvrier en ­Turquie oublié depuis le coup d’état de 1980 ou tout du moins la reconstruction de la conscience de classe au sens social du terme [1] . En tout état de cause, la ­lutte des ouvriers de Tekel ainsi que d’autres luttes telles que Taris, (dans le secteur de l’huile ­d’olive) ou Maymara (dans le secteur du textile) ayant eut lieu ces mêmes années, ont montré les failles sociales qui existent au sein des communautés religieuses, ethniques et sociales qui nous semblaient jusqu’à présent comme des groupements homogènes. La révolte de Gezi a vraisemblablement été dans la continuité de cette résistance.

D’une part les luttes intérieures et le climat créé par les ouvrières de Tekel, et d’autre part les politiques néolibérales et dérives dictatoriales du gouvernement ont donné naissance à un mouvement historique que la Turquie n’a pas vu depuis 1968. Il y a tout juste un an, quelques dizaines de personnes, de divers courants écologiques, ainsi que les habitants et habitantes du quartier de Taksim se sont réunis dans le parc Gezi afin d’empêcher le projet de piétonnisation de la ­place de Taksim prévoyant la construction d’un centre commercial et d’une caserne militaire ottomane qui avait été démolie au début du XXe siècle. Malgré la répression, des milliers de personnes ont occupé un centre névralgique d’Istanbul pendant quelques semaines. Plus de trois millions de personnes ont manifesté à travers tout le pays rassemblant comme en 2010 toutes les couches de la société, transformant un mouvement écologique en mouvement social et politique contre le gouvernement AKP et la violence policière. Après environ un mois d’affrontements directs causant la mort de six jeunes, plusieurs milliers de blessé-e-s et nombreuses arrestations de manifestants et manifestantes (qui pour la plupart n’avaient jamais manifesté), le mouvement s’est perpétué sous d’autres formes, notamment les forums de quartier et de parc. Alors que le mouvement semblait s’essouffler, il rassembla de nouveau des milliers de personnes aux funérailles d’Elvin Berkin, un jeune de 14 ans agressé par la police alors qu’il allait acheter du pain et resté 269 jours dans le coma avant de mourir.

L’âme de Gezi

L’une des particularités de la révolte de Gezi est de réussir à fédérer toute une diversité socio-politique (les différentes fractions de classe, formations politiques, les syndicats, groupes féministes, LGBTI, les Kurdes, les Alévis, etc.), ce qui n’était pas le cas dans le mouvement ouvrier et révolutionnaire d’avant le coup d’État de 1980. L’âme de Gezi peut être définie comme une « unité dans la diversité », qui fonctionne horizontalement en se basant sur la participation de tous et toutes et la reconnaissance de chaque « identité ». Cependant, cette unité dans la diversité n’a pas su créer une alternative politique en face du gouvernement d’AKP qui se base sur l’Islam politique, le nationalisme turc et les politiques néolibérales. En effet, l’AKP a remporté largement les élections municipales de mai 2014.

Les erreurs du mouvement de Gezi

Une des erreurs stratégiques du mouvement de Gezi a été de se mobiliser uniquement contre le gouvernement et de compter sur les partis politiques traditionnels pour effectuer un changement sociopolitique. Au lieu de continuer à créer des contre-pouvoirs dans la vie quotidienne et créer un front social avec toutes les forces syndicales, féministes, socialistes, écologistes et les minorités ethniques (Arméniens, Kurdes...), les fractions des classes moyennes, très en vue dans le mouvement, se sont contentées d’attendre les élections municipales en 2014 pour faire face au gouvernement. Par ailleurs, le HDP (Parti démocratique des peuples, alliance regroupant plusieurs partis de gauche ainsi que les syndicats), n’a pas su être le relais de l’âme de Gezi, à l’exception du BDP (parti de la démocratie et de la paix, un parti kurde) qui a gagné plus d’une centaine de mairies au Kurdistan de Turquie.

Malgré des grèves qui se sont multipliées visiblement depuis la résistance des ouvriers de Tekel et la révolte de Gezi, la Turquie manque d’un front social qui regroupe toutes les forces du pays face au système capitaliste, laissant un vide dans la lutte sociale, ce qui incite les gens à choisir les autres partis politiques qui défendent aussi les intérêts du patronat. C’est ce vide qui est également à l’origine du ­massacre de 301 mineurs de Soma juste après les élections municipales de mai 2014. Alors que cette catastrophe, une des pires de Turquie, fut décrite comme une fatalité par le Premier ministre Erdogan, les syndicats appelèrent à la grève le 15 mai. Les manifestations s’attaquent au gouvernement d’Erdogan, qui a négligé la sécurité dans le secteur minier. Elles considèrent la catastrophe comme un massacre perpétré par le patronat sous les yeux du gouvernement. Plusieurs milliers de manifestants et manifestantes sont descendus dans la rue dans nombreuses villes de Turquie en se heurtant à la police antiémeute.

Il serait donc erroné d’analyser le mouvement de Gezi comme un événement isolé, uniquement antigouvernemental. Un mouvement est en marche.

Cem Akbalik (militant socialiste libertaire kurde)

Dans un prochain article, Cem Akbalik reviendra sur les origines de l’AKP et les raisons de ses succès électoraux, malgré la contestation.

[1] Voir Cem Akbalik, La lutte des ouvriers de TEKEL : vers une «  classe pour soi  » sur breche.ch/Ecran/TurquieTekel_03_10.html



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
De Tekel au parc Gezi : La Turquie réécrit l’histoire
1er septembre 2014 - 00h11 - Posté par Vincent



Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
1 commentaire
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
3 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite