Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".


de : Repères antiracistes
samedi 18 octobre 2014 - 14h16 - Signaler aux modérateurs
21 commentaires

Militants du MRAP, nous avons été surpris et choqués de lire dans la motion d’orientation proposée au vote des délégués au Congrès de 2012 une référence au « racisme anti-blanc », thème de propagande de l’extrême-droite. Ce texte était à voter en l’état, sans aucune possibilité d’amendement.

Par la suite, nous avons tenté vainement d’infléchir la ligne politique du MRAP sur cette question.

A nos arguments, appuyés par des travaux de chercheurs et militants engagés dans la lutte contre le racisme, la direction du mouvement a opposé avec succès diversions sémantiques et verrouillages d’appareil.

Nous estimons que cette question, qui divise les mouvements antiracistes est révélatrice d’autres enjeux qui concernent l’ensemble de la société française, notamment la place des victimes du racisme dans la lutte contre celui-ci.

Nous avons rédigé fin 2013 un texte, que vous pouvez consulter en ligne à cette adresse :

http://www.reperes-antiracistes.org...

Nous vous l’adressons complété de la liste des signataires. Vous pouvez manifester publiquement votre soutien à cette initiative en signant à cette adresse :

imposture-racisme-antiblanc FyU reperes-antiracistes.org

Soyez assurés de nos sentiments antiracistes les plus cordiaux.

Appel des premiers signataires.

A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".

Un virage déroutant et préoccupant.

Le projet d’orientation du MRAP, adopté en 2012, lors de son congrès, introduisant la notion de « racisme anti-Blancs » jusque-là une rhétorique de l’extrême droite a suscité incompréhensions et réactions au sein et à l’extérieur de l’association.

Nombreux sont les militants et les comités du MRAP qui ont fait part de leurs inquiétudes

et de leur opposition à cette orientation incompatible, voire contradictoire, avec « l’esprit » et les valeurs du mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples.

Cette orientation n’est-elle pas également en décalage avec les statuts même du MRAP qui se réfèrent aux textes internationaux en matière des Droits de l’Homme ?

Plusieurs intellectuels-chercheurs comme Stéphane Beaud, Saïd Bouamama, Jean-Luc Gautero, Alain Gresh, Gérard Noiriel, Pierre Tevanian, Françoise Vergès …. ont aussi démontré le caractère problématique de cette orientation et sa nocivité pour la lutte contre le racisme et pour l’égalité des droits en général.

Faut-il dire que malgré les habillages et les subtiles précautions de langage, comme pour mieux faire avaler « la pilule », cette orientation est bel et bien un virage déroutant et préoccupant.

Des arguments insuffisants.........

Le racisme « anti-Blancs » n’est pas un racisme. En effet le racisme s’inscrit dans un rapport de domination. Il ne peut qu’être institutionnel, systémique et structurel.

La reprise de cette rhétorique de « racisme anti-Blancs » coloniale, « néocoloniale » et « post-coloniale », ne vise-t-elle pas, de manière implicite, principalement, les comportements réactionnels des filles et fils des jeunes « beurs » qui ont marché il y a 30 ans pour l’égalité, jeunes des banlieues urbaines mis dans une situation de disqualification sociale ?

Jusqu’à preuve du contraire, à part le fait de s’appuyer sur des faits divers qu’il ne s’agit pas de nier, mais qui ne relèvent pas du racisme, et de s’arrimer à un discours bien audible par le commun des mortels, compte tenu du matraquage médiatique amplifiant fantasmes et ressentis de peur de l’autre, de l’étranger, du « basané »…, cette orientation ne repose sur aucune référence sérieuse qu’elle soit historique, sociologique, philosophique ou politique.

Une rhétorique de l’extrême droite

Mais, au-delà des incohérences et de l’insuffisance des arguments, cette rhétorique du « racisme anti-Blancs » n’est-elle pas d’abord une émanation de l’extrême droite, sachant que celle-ci repose sur une idéologie essentialiste et raciste stigmatisant hier les juifs jusqu’au génocide, et essayant aujourd’hui de se refaire une virginité par la mise en avant d’une entité judéo-chrétienne, en marginalisant toutes les autres, notamment les populations issues des anciennes colonies françaises.

Mouloud Aounit, n’a-t-il pas affirmé, lors du congrès du MRAP en 2012, qu’ "au siècle dernier le carburant idéologique de l’extrême droite était l’antisémitisme. Aujourd’hui l’islamophobie joue le même rôle."

Enfin, était-il si opportun et urgent, qu’une association comme le MRAP mette en avant cette rhétorique, compte tenu du contexte ?

Un contexte fait de matraquage politique et médiatique.

Débuté depuis des décennies le contexte actuel se caractérise par une offensive idéologique « obscurantiste » (1) de grande ampleur faite de banalisation de discours institutionnels, xénophobes et racistes, inoculant la peur, les clivages « ethniques » et flattant les egos de la « blanchitude ».

Le matraquage politique et médiatique qui s’inspire de la rhétorique bushienne du « Choc des civilisations » diabolise l’islam et l’amalgame au terrorisme. Ce matraquage orchestré et amplifié par le quinquennat précédent perdure encore aujourd’hui.

Comment oublier, dans ce cadre, le stupide débat sur « l’identité nationale » initié par le sinistre ministère de l’immigration et de l’identité nationale, les états généraux de l’UMP sur la laïcité, sous-entendu sur l’islam, le discours de Dakar, celui de Grenoble sur les Roms, le discours du deuxième tour de la campagne présidentielle, et les propos de Valls sur les Roms « culturellement non intégrables ».

Toute cette offensive idéologique est fondée sur la diffusion implicite d’un message marquant une frontière, un clivage entre le « NOUS »-les « Blancs » et « EUX »-les « non Blancs ».

Compte tenu de ce contexte et de ce climat délétère, était-il donc, opportun que le MRAP adopte cette notion de « racisme anti-Blancs » venue de l’extrême droite ?

S’est-on soucié des monstrueuses instrumentalisations et des conséquences de cette prise de position ?

Des conséquences dramatiques.

Quoi qu’on fasse et quoi qu’on dise, le maintien de cette position constituera un précédent historique dont on aura du mal à se défaire. Nous serons contraints de produire des arguments contre l’instrumentalisation du « racisme anti-Blancs » qui nous détourne et nous divertit de la lutte contre le racisme bien réel.

Quoi qu’on fasse et quoi qu’on dise, compte tenu du contexte et du rapport des forces politiques et médiatiques, si le MRAP maintient cette adhésion au concept de « racisme anti-Blancs » il sera, quoi qu’il en soit, systémisé, en s’appuyant justement sur la légitimité et la crédibilité du MRAP.

Quoi qu’on fasse et quoi qu’on dise, cette orientation participera surtout à l’affaiblissement de la lutte contre le racisme et à sa dilution dans une confusion généralisée, entre les causes et les conséquences, le ponctuel et le général, l’institutionnel et l’individuel, l’oppresseur et l’opprimé…

D’une manière plus générale, cette orientation participera à l’affaiblissement de la solidarité avec la lutte des peuples pour leur émancipation.

Une orientation inacceptable

Il faut espérer que cette position ne restera pas celle du MRAP dont les conséquences seraient désastreuses pour la cohésion sociale et le vivre ensemble dans une France d’égalité, de liberté et de fraternité.

Ainsi, parce que soucieux de l’intégrité, de la crédibilité et de la place qu’occupe le MRAP dans la lutte contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples, nous estimons que cette orientation est un virage dangereux car ses conséquences négatives ne sont pas maîtrisables.

Le « racisme anti-Blancs » n’entre-t-il pas en contradiction avec l’histoire du MRAP et avec ses responsabilités actuelles dans le combat anti-raciste ?

C’est pourquoi, nous estimons que cette orientation est inacceptable.

Notre exigence citoyenne et militante demande qu’elle soit retirée, à défaut, nous nous considérerons en désaccord idéologique manifeste avec la direction actuelle.

(1) L’obscurantisme : « ce n’est pas un rejet de tout savoir ; il consiste à anoblir, à consacrer un savoir déjà acquis de manière à se garantir contre l’effet destructeur de nouvelles connaissances »

François Flahault, Le paradoxe de Robinson. Capitalisme et société, avril 2012, Editions Mille et une nuits.

Paris, le 5 décembre 2013

Premiers signataires : Françoise Achard, Françoise Alexandre, Patrice Alliot, Nelly Alliot, Mohamed Aounit, Catherine Ballestero, Brigitte Bamberg, Chantal Bardot, Eliane Benarrosh, Boualem Benkhelouf, Magalie Busquet, Françoise Cuillerdier, Daniel Cuillerdier, Geneviève Doze, Ahmed Faouzi, André Franco, Elizabeth Franco, Dominique Garcia, Jean-Pierre Garcia, Jean-Luc Gautero, Catherine Grupper, Smail Guertit, Philippe Guyou, Fatma Zohra Hadji, Monique Hardy, Jean Hardy, Albert Hornez, Charles Lallemand, Philippe Le Clerre, Monique Lellouche, Marie-Thérèse Lenoir, Daouda Maïga, Bernard Malfon, Yves Marchi, Fayçal Megherbi, Vivianne Montias-Baruch, Christiane Munier, François Munier, Michel Ouaknine, Jean-Claude Pomarède, Martine Platel, Yvonne Raffault, Marie-Claude Semel, Véronique Siefer-Abert, Catherine Stern, Alexandrine Vocaturo.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
18 octobre 2014 - 18h43 - Posté par Gros Mimi

Je ne savais pas que le MRAP avait pris cette position mais si c’est le cas...bravo !
L’antiracisme ne se divise pas et qu’est-ce que c’est que cette connerie que "le racisme ne peux être qu’institutionnel" ? Tout gamin victime d’un pogrome parce qu’il était noir ou arabe(il y a 50 ans), juif ou céfranc ou gaulois(aujourd’hui) serait victime de quoi ?
Catherine G. qu’est-ce que t’es venue faire dans cette galère ?



A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
18 octobre 2014 - 20h28 - Posté par

Que pensez-vous de l’ahurissante condamnation d’Edgar MORIN pour "propos antisémites" suite à la publication d’un article intitulé "ISRAEL-PALESTINE : le CANCER !" ?
Bien-sûr ce verdict a été annulé en appel, 2 ou 3 ans après... (Le bœuf est lent mais la terre est patiente disait Lao TSEU !).

MOI je pense que les associations de procéduriers anti-racistes tartignols et moralisateurs devraient s’interroger sur leur minable bilan ( FRONT NATIONAL florissant, en tête des sondages pour 2017 + 17% en 2002 et 27% prévus en 2017).

NB : antiracisme obligatoire pour l’unité de la classe ouvrière, pour vaincre le patronat t le gouvernement ! Anti-racisme de classe contre moralisme !!!


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
18 octobre 2014 - 20h24 - Posté par Pagalba

Jusqu’à preuve du contraire, à part le fait de s’appuyer sur des faits divers qu’il ne s’agit pas de nier, mais qui ne relèvent pas du racisme..."

Mais tout acte de racisme s’appuie sue des faits divers...

Puisque vous reconnaissez tout de même que le fait existe, alors à qui peuvent s’adresser les victimes du "racisme antiblanc" ? Vous ne leur laissez que le choix de l’extrême droite ?

Ah mais c’est vari que pour vous, ce ne sont pas des "victimes" mais des opresseurs coloniaux.

Le "racisme antiblanc" est bien institutionel, c’est l’idéologie islamique qui l’engendre. Une autre idéologie également enseigne que tout Français (de souche) a été, est un affreux colonialiste, raciste en puissance, tandis que les "autres" seraient forcément tous des victimes et incapables d’être racistes.

Je regarde sortir les enfants de l’école : il y a parmi eux des blancs, Parisiens, d’origine Bretons, ou Lorrains, ou Russes, Polonais etc, il y des Chinois, des Vietnamiens, des Algériens, des Tunisiens, des Marocains, des Maliens, des Sénégalais, des "mixtes" de tout nord. Je cross que chacun mérite le respect et d’otre défendu contee les discriminations d’origine. Cetains enfants musulmans font des discriminations, leurs parents leur enseignent de ne pas se mêler à ceux qui ne sont pas musulmane, ne pas manger ce qu’un non musulman lui offre, ne pas participer à la kermesse de fin d’année. J’ai lu du mépris dans les yeux de certains. Pour un autre qu’on croyait copain, mon fils n’était qu’une proie à arnaquer. Je précise que je ne suis pas Français de souche, que je ne viens pas d’un pays colonialiste, que mens enfants sont mixtes, mais que notre look peut faire croire que nous sommes "Français".

Le mot "racisme anti français" ou "anti blanc" peut ne pas vous convenir, mais qu’importe le mot, le phénomène existe, c’est la conséquence d’un préjugé culturel, institutionel, la haine de l’autre, comme le racisme anti africain, ou le sexisme, la xénophobie, l’"occidentalophobie" ? l’antisémitisme, ou le "racisme anti chrétien" la "cathophobie" ?, le racisme anti gros, anti vieux, anti moche, anti fonctionnaire" "anti pauvre bientôt un vrai problème ?" etc. il faut donc le reconnaître comme tel et une une association qui s’en occupe. L’islamisme est un suprémacisme comme celui du Blanc colonisateur. Ne pas faire d’amalgame et de généralité et défendre toutes les victimes sans discrimination et sans préjugé.



A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
18 octobre 2014 - 21h13 - Posté par

Ce débat où certains confondent la chronique des faits-divers avec la sociologie m’a incité à réécouter l’excellent débat entre BADIOU, HAZAN et FINKIELKRAUT dans l’émission Ce Soir Ou Jamais... BADIOU commence en dénonçant le caractère PUTASSIER des accusations d’antisémitisme faite aux anti-impérialistes qui soutiennent les palestiniens...

http://youtube.com/watch?v=MbxUzEgQJo4


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
19 octobre 2014 - 11h10 - Posté par Gros Mimi

Je ne vois pas le rapport. Sur ce qu’il dit là, si Badiou refuse qu’on ramène les critiques sur le sionisme ou l’état d’Israël à de l’antisémitisme, il ne nie pas l’existence de l’antisémitisme. Maintenant ce que Finkielkraut impute à leur livre, ne l’ayant pas lu, je ne peux en juger. Mais rien dans ce que dit Badiou ne le laisse supposer. C’est plutôt vous qui me semblez avoir la vision de Badiou qu’en donne Finkielkraut et qui essayez de nous faire croire que l’antisémitisme(que vous réduisez à des faits divers, à des réactions puériles) ferez partie du combat anti-impérialiste. Je vous demande de bien vouloir m’excuser mais Badiou dans cette émission est tout à fait clair. Anti-israélien mais nullement antisémite.


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
19 octobre 2014 - 11h26 - Posté par

Badiou explique que le racisme structurel de la FRANCE est celui qui exclut et persécute les jeunes hommes issu des immigrations maghrébine et africaine... Racisme d’état-discriminations-campagnes permanentes de dénigrement-police hostile...etc...


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
19 octobre 2014 - 13h59 - Posté par

Le "racisme antiblanc" est bien institutionel, c’est l’idéologie islamique qui l’engendre.

Pouvez vous citer une institution française dans laquelle les "islamistes" sont en position d’imposer leur "idéologie-raciste-anti-blanc" ?

Une autre idéologie également enseigne que tout Français (de souche) a été, est un affreux colonialiste, raciste en puissance, tandis que les "autres" seraient forcément tous des victimes et incapables d’être racistes.

Quelle idéologie ?
Et il ne s’agit pas de "Français de souche" (kézaco ?) mais de LA FRANCE, une des 2 ou 3 pires puissances coloniales de l’histoire dont le racisme actuel est largement du à son passé en Afrique, en Asie et jusqu’aux Caraïbes.

Selon Michel Foucault, le racisme est avant tout une technique de gouvernement. De ce point de vue ne peut-on dire que la France UMP-PS-FN est à la pointe du "progrès" ?.
Et on ne s’étonnera pas de voir publier sur des sites de "la vrai gauche" des propos défendant la notion de racisme "anti-blanc". Le bourrage de crânes fait son oeuvre.


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
19 octobre 2014 - 19h34 - Posté par Pagalba

Mais l’islamisme est une idéologie, pas d’origine "française" certes, mais bien une idéologie suprémaciste et "raciste" envers l’autre. Ne me dites pas que vous n’y avez jamais été confronté. Pourquoi nier les faits. Les musulmans subissent depuis les années 80 une propagande sans doute financée par les wahabites du Golfe, qui les monte contre leurs compatriotes, considérés comme moralement inférieurs, voire impurs. Ne me dites pas que vous ne voyez pas une transformation dans la mentalité des musulmane et dans l’islam. L’islam jusque dans les années 80 était différent.


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
20 octobre 2014 - 10h24 - Posté par lar

Pagalba vous etes tout simplement islamophobe. Le musulman, peut etre noir , blanc jaune. Il est tout simplement devenu le bouc émissaire de la société francaise. Lorsque Morano descend d’un train à la gare de l’EST pour faire la chasse aux musulmans comme au temps de la Gestapo et s’excité sur des policiers qui ne la reconnaissent pas.
Non Pagalba, votre problème c’est l’islam, mais comme vous n’avez pas d’arguments, car vous même vous pensez etre au dessus des autres lorsque dans votre commentaire vous mettez un "look" Francais, c’est que dés le départ vous vous mettez supérieur aux autres. Dans les écoles vous avez différents nationalitées africaine, maghrébine, asiatique mais aussi antillais, et la plupart ne sont pas musulmans, mais bon vous mettez tout le monde dans le meme sac, car votre haine de l’islam, vous pensez que l’islam n’est pas blanc.
Sinon allez sur les sites de l’extrême droite vous y trouverez pas mal d’amis islamophobes.


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
20 octobre 2014 - 17h20 - Posté par Pagalba

Et vous, vous êtes quoi ? Qu’est ce que ça veut dire « vous êtes tout simplement islamophobe » ? C’est vous qui vous placez au dessus de moi, du côté des « bons » des « justes » sans avoir aucun fondement à vos accusations, aucun argument que l’insulte.

Qu’est-ce que c’est que cette façon de faire taire son interlocuteur en le traitant d’islamophobe sinon une procédure fasciste ?

Quand Marx critiquait la religion, avec force arguments, pas seulement des insultes de prêt-à-bien-penser, quelle soit chrétienne ou juive (et il y a aussi des chrétiens et des juifs noirs), est-ce que ça faisait de lui un affreux antisémite ?

Mais il aurait été apparemment tout à fait de bon ton que je critique le christianisme sans avoir aucune remarque méprisante et diffamatoire en retour de votre part, mais pas lorsque je critiquerais les juifs ou les musulmans. Pourquoi ? Parce que leurs idéologies seraient meilleures ? non sûrement pas à cause de ça. Parce que ceux-ci seraient faibles et sans défense, des victimes ? La bonne blague ! Parce que les chrétiens sont tous des oppresseurs. Petit farceur, va !

Bien sûr que je sais qu’il y a des musulmans « blancs », jaunes », « noirs » ; quelle remarque stupide de votre part. Il s’agit bien de critiquer une idéologie, pas une couleur de peau. Et l’idéologie islamiste est très critiquable vous ne croyez pas ? Les musulmans sont infiniment manipulables comme l’étaient les chrétiens et les juifs pendant des siècles, mêlant le politique au spirituel. Renseignez-vous ! Étudiez cette idéologie et son histoire, les massacres, l’esclavagisme, l’impérialisme qu’elle justifie encore aujourd’hui. Ces exactions ont eu lieu sur des populations de toutes couleurs, blancs, jaunes, noirs. Elle n’a rien à envier à l’impérialisme transatlantique néolibérale et sa couverture spirituelle droit-de-l’hommiste et « démocratique ». Et c’est bien pour cela d’ailleurs que cette dernière la conforte, l’utilise, elle n’est pas du tout antagoniste. Les nazis aussi la vantait et y voyait tout l’utilité qu’ils pouvaient en tirer. Regardez comment agissent les islamistes en Syrie, en Irak, au Nigéria, au Pakistan…

Je ne mets justement pas tout le monde en vrac (les immigrés du Maghreb ne sont pas tous islamistes que je sache) comme vous le faites si facilement avec moi, en me mettant dans le même sac que Moreno, Le Pen ou autre politicard malhoonête, manipulateur et nauséabond. Et c’est bien là le piège : parce que des salauds utilisent l’islamophobie à mauvais escient, alors le phénomène du racisme à l’envers n’existerait pas ; alors des gens comme vous qui se croient tellement supérieurs aux autres ne veulent pas voir le problème de ce « racisme » en face ce racisme « antifrançais » « antiblanc » « antikoufar » (c’est sans doute le terme le plus approprié), et ne pas reconnaitre ses victimes (en les traitant d’islamophobes par exemple) jusqu’à dire que le simple fait d’avouer qu’on un « look français » c-à-d qu’on est « caucasien » comme disent les médecins, c’est qu’on affirme indubitablement sa supériorité. Je crois que c’est vous qui avez un sérieux problème de racisme et qui cataloguer en vrac.

Vous êtes un salaud selon la définition de Sartre.


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
21 octobre 2014 - 09h47 - Posté par lar

Le racisme anti blanc s’inscrit dans une stratégie de “retournement victimaire” contre l’antiracisme pour “sortir du piège de l’accusation récurrente de racisme.
Les Français "font la douloureuse découverte qu’être blanc, ce n’est plus être dominant et que cela ne garantit plus l’obtention ou le maintien des privilèges hérités d’une hégémonie longtemps légitimée par la race, entendue comme système de pouvoir et d’oppression". "le Blanc reprend sa juste place dans le nuancier.■
Salaud ? Je pense qu’il est facile d’être salaud. au fond on est tous salaud à un moment ou un autre. il suffit d’en prendre conscience et de lutter contre.
Il est temps de ne plus rester silencieux face aux murmures malveillants qui émaillent notre quotidien. On ne peut plus rester indifférents aux propos à peine voilés islamophobe , qui se glissent au détour d’une conversation, et qui remettent en cause les fondements de notre démocratie.


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
21 octobre 2014 - 13h39 - Posté par Pagalba

Selon vous ce « racisme antiblanc » « antifrançais » « antikoufar » serait donc un racisme juste ? On doit donc défendre ces racistes et punir leurs victimes car elles sont de la mauvaise couleur de peau ? En fait les victimes le sont parce qu’elles seraient racistes elles mêmes, et donc n’ont pas le droit d’être reconnues comme telle et surtout ne doivent pas être défendues par une association. Prouvez-nous que ces victimes sont racistes elles-mêmes.

Alors dites-nous, à qui peuvent-elles donc s’adresser ces victimes ?

Vous ne semblez pas savoir que les victimes de ce racisme sont aussi « jaunes », « noirs » , « blanches arabes », thaïlandaises, chinoises, papous, nigérianes, etc… alors tout ramener à votre racisme génétique des blancs… c’est vraiment pour le coup douteux.

"Le racisme anti blanc s’inscrit dans une stratégie de “retournement victimaire” contre l’antiracisme pour “sortir du piège de l’accusation récurrente de racisme." Kesako ?

Ce racisme a fait des millions de morts à travers l’histoire. IL ne date pas d’aujourd’hui ni de la colonisation. Étudiez un peu l’histoire au lieu de répéter comme un perroquet la doxa. On peut aussi arguer alors que le suprémacisme européen a mis fin au suprémacisme ottoman et arabe. ... ?

Aujourd’hui de braves djihadistes venus de tous les coins de la planète (dont l’Europe) crucifient, vendent, violent, au nom de leur idéologie suprématistes, des minorités qui ont le tord simplement d’être différent. Asia Bibi, simple paysanne, est condamnée à mort à cause de cette idéologie. Il ne fait pas bon d’être différent au sein des pays à majorité islamique.

Ici en France, ces racistes jugent au facies, comme le flic. Ils ne voient pas tous les Français comme égaux et ne respectent que les leurs. Mais vous prônez l’indifférence pour leurs victimes. Vous ne voulez que considérer les victimes musulmanes. Pourquoi ? C’est simplement du racisme et de l’injustice. Vous faites le lit de l’extrême droite sous couvert de le combattre. Vous êtres soit un idiot soit malveillant.

Qu’est ce qui remet en cause les fondements de notre « démocratie » ? L’islamophobie ?
Ce terme qui fait croire que critiquer une religion est une phobie irrationnelle, comme la peur des araignées ? Il n’y avait pas d’ « islamophobie » avant les années 80, avant que des musulmans ne cherchent à saborder le vivre ensemble par des règles extérieures qui divisent le peuple, séparent une partie des Français. Dans les années 80 l’extrême droite stigmatisait l’étranger, l’immigré, pas le musulman. Aujourd’hui Mme Le Pen remercie chaleureusement les islamistes et ses idiots utiles.

Vous dites que l’ « islamophobie » remet en cause les fondements de notre démocratie, mais l’idéologie des islamistes ne pense qu’à anéantir le peu de démocratie que nous avions pu obtenir. Ce n’est pas en étouffant des critiques légitimes que vous sauverez la « démocratie ».


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
21 octobre 2014 - 19h54 - Posté par Pagalba

Mais les Arabes aussi étaient et restent racistes... Est-ce que c’est un racisme juste quand il s’agit d’eux et ignoble seulement quand il s’agit de "Caucasiens" ?

Je ne comprends pas pourquoi une association qui s’occupe de victimes du racisme fait des distinguos. Un des commentaires de Lar - 87.***.151.** disait plus haut : « Les Français "font la douloureuse découverte qu’être blanc, ce n’est plus être dominant et que cela ne garantit plus l’obtention ou le maintien des privilèges hérités d’une hégémonie longtemps légitimée par la race, entendue comme système de pouvoir et d’oppression". "le Blanc reprend sa juste place dans le nuancier ; » Donc si les « Français » sont maintenant perçus comme les autres « races » pourquoi la même association ne peut être active pour tous les types de racisme ?

Est-ce que ceux qui sont racistes envers ces « Français » ne sont pas Français eux-mêmes ? Qu’est ce que ça veut dire ? Il y a les bons et les méchants Français, ceux qui ont le droit d’être racistes ? A partir de quand Lar - 87.***.151.** considère-t-il qu’un « non-caucasien » est Français ? A partir de quelle génération devient -on responsable du racisme des siècles passés, endosse-t-on la responsabilité de l’histoire coloniale de la France, à partir de quel âge ? Et un descendant de parents mixtes, comment est-ce qu’on calcule son degré de responsabilité et le degré de ce juste racisme qu’il devra supporter sans broncher ? A partir de quand un caucasien pourra-t-il enfin être perçu comme victime et ce racisme comme racisme ?

Est-ce que vous comprenez que votre façon de penser divise sur des problèmes montés de toute pièce par des propagandes qu’il serait intéressant d’analyser, empêche le vivre ensemble, et aux Français non caucasiens de s’intégrer, est-ce que vous comprenez que vous êtes utile au FN, et peut-être que vous êtes manipulé pour gonfler justement ses scores et pour que jamais les Français ne se rassemblent sur l’essentiel, sur ce qui les opprime tous, pour obtenir une véritable démocratie , pour lutter contre l’oligarchie, les Tafta, guerres, "révolutions" et autres politiques qu’on nous impose , pour ne plus être une colonie ; Car nous le peuple, sommes TOUS colonisés et manipulés par une poignée de nantis qui organisent et se gaussent de nos déchirement.


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
21 octobre 2014 - 21h53 - Posté par Pagalba

Encore une question.

Si votre explication était la bonne le "racisme antiblanc" serait le fait de gens d’autres couleurs, quelles que soient leur conviction, idéologie, religion. Or ce racisme n’est le fait que de musulmans et parfois plus blancs que leur victime (qui ne vient d’ailleurs même pas forcément d’un pays colonisateur). Ce n’est donc pas un "racisme antiblanc" mais bien un racisme idéologique "antikoufar".

Ensuite si vous rangez tous les blancs comme racistes et colonisateurs, vous faites un bel amalgame, que je ne fais pourtant nullement de mon côté en désignant tous les musulmans comme racistes.

La colonisation ne concerne qu’une poignée d’oligarques et leurs serviteurs sans scrupule. Le peuple n’a jamais décidé aucune guerre coloniale, comme aujourd’hui le peuple ne veut pas la guerre en Irak, en Libye, en Syrie, en Ukraine, au Congo, en 14, en 45...

La colonisation a profité à des privés, pas à l’Etat, selon ce principe bien connu, les profits pour les privés, les pertes et frais pour l’Etat. L’Etat est au service des puissants, vous ne l’aviez pas remarqué ? Alors quand j’entends Houria Bouteldja criait sa haine contre tout ce qui ressemble à un "Français" même un SDF, elle confortablement installée dans son poste à l’institut du monde arabe et généreusement payée par le contribuable... Quelle hypocrite .... Quel gâchis d’énergie, au lieu de rassembler pour rendre le peuple souverain et maître de son destin et vider les oligarques qui règnent des 2 côtés de la méditerranée ... et faire appel à une idéologie théocratique totalitaire suprématiste qui organise le mépris, la division et l’exclusion de tout autre... Pour ce nouvel islam encouragé, répandu, financé par les wahhabites du Golfe (les grands amis des oligarques atlantistes), nous ne sommes tous pas égaux. Pourquoi le MRAP n’agit-il pas ? Mais apparemment il est d’accord avec ça. Tout le mode n’est pas apte à être victime et il y a des racistes justes.

Qu’il y ait des racistes certainement, il y a des cons partout, de tous les bords, mais chacun doit payer pour les fautes qu’il a commises pas pour celles des autres. Les Caucasiens racistes pour leurs crimes, les islamistes racistes pour les leurs. Les islamistes font payer le petit peuple pour des fautes qu’il n’ont pas commises, (vous avez remarqué que les attentats touchent toujours les gens qui prennent le métro, le train, le bus, les banlieusards, les salariés, pas ceux qui prennent leur jet privé, pas les financiers, ni les grands patrons des multinationales. Alors pour qui roulent ces pauvres endoctrinés ? )


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP à un moment passé
18 octobre 2014 - 21h14 - Posté par soizick

c’est curieux de ressortir un texte d’il y a 11 mois.

depuis il me semble qu’il s’est passé des choses dans le monde , que des assocs ont discuté, ont manifesté, ont peut être même tenue des assises.

et là plouf ! c’est comme si les signataires de cette motion (où ceux qui la relance) s’étaient figés à un seul instant !



A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
19 octobre 2014 - 09h56 - Posté par Francois

Le racisme « anti-Blancs » n’est pas un racisme. En effet le racisme s’inscrit dans un rapport de domination. Il ne peut qu’être institutionnel, systémique et structurel ???

Pas d’accord avec vous . Le racisme c’est d’abord la connerie et croyez moi elle est bien partagée en ce bas monde. Par les blancs , les noirs, etc...etc...Tout le reste ne semble être qu’une vaste fumisterie destinée à faire plaisir à quelques illuminés.



A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
19 octobre 2014 - 11h45 - Posté par

OUI, on peut ramener le racisme à de la connerie humaine et à de la méchanceté, voire même à la jalousie des hypospades qui se comparent...
Mais ça c’est de la MORALE... Je préfère l’analyse fonctionnelle...
Le RACISME STRUCTUREL FRANCAIS = discriminations à l’embauche, pressions policières permanentes, dénigrement dans les média, sarkozysme-racailles-au-kärsher, Valls-qui-méprise-les-tziganes...etc...
Ce racisme structurel-là est un puissant outil de la BOURGEOISIE pour mobiliser la POPULACE contre la fraction la plus dominée de la classe ouvrière et ses enfants AU CHOMAGE... NB : avec un parti politique spécialisé dans la BESOGNE qui consiste à diviser la classe ouvrière en utilisant des conneries identitaires superficielles (ethnie, couleur de peau, religion...).


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
19 octobre 2014 - 15h43 - Posté par

En ce qui concerne les associations antiracistes moralistes et procédurières, je leur conseille de se poser quelques questions sur leurs méthodes :
 suite à sa condamnation ZEMMOUR vend 5000 exemplaires de son PQ par jour et devient millionnaire s’il ne l’était pas déjà !!!
 suite à plusieurs condamnations de JMLP, le FN est devenu le 1er parti de FRANCE.
 suite aux gesticulations douteuses de VALLS, Dieudonné et Soral ont recruté des dizaines de milliers d’abonnés, de spectateurs et de lecteurs....

Il faut aussi que les moralistes procéduriers n’oublient pas de dénoncer les USA, l’EUROPE et l’OTAN qui soutiennent et utilisent les NEO-NAZI ukrainiens...


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
20 octobre 2014 - 08h04 - Posté par CD

L’opposition du MRAP répète encore sa plainte assez bêtement. Le MRAP ne confond nullement le racisme structurel ou institutionnel du simple racisme d’insultes et d’injures . Mais lorsqu’on a à se prononcer sur ce dernier - les insultes racistes sont bien à combattre tout comme les insultes sexistes - alors toutes ses formes sont condamnables. Voilà ce que dit le MRAP. Mais disant cela il ne s’agit pas de réclamer de la prison ferme pour "sale noir", "sale blanc", "sale arabe" ou "sale musulman" ou même "sale chrétien" mais simplement de ne pas laisser passer. Tout comme les féministes ne tolèrent pas - à raison - le "sale pute" contre les femmes en mini-jupe mais elle ne proposent pas la même punition que pour un viol . Idem pour l’antiracisme. Je vois donc mal le MRAP faire un distinguo raciste entre les insultes ou injures racistes ! L’opposition ne se rend pas compte de l’énormité de ce qu’elle propose !

CD (ex sec nat MRAP)


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
20 octobre 2014 - 11h19 - Posté par

A mon avis l’antiracisme moraliste-procédurier est en échec complet, on voit le racisme du FN se propager dans l’UMP sarkozyste, et les comportements et propos racistes augmentent, dans les bistrots et les épiceries...
Ces gens-là perdent leur temps, il feraient mieux de militer pour une GREVE GENERALE qui changerait l’ambiance politique avant 2017...
FRONCER les sourcils, brandir un doigt accusateur, bomber le torse, hurler des imprécations et des incantations ...etc... sont des techniques pour se faire plaisir à soi-même et, en dernière analyse, renforcer le racisme...


A propos de l’orientation adoptée par le MRAP sur "le racisme anti-Blancs".
21 octobre 2014 - 00h33 - Posté par

A PROPOS : Michel ONFRAY nous dit qu’on a le choix entre SARTRE et CAMUS et que lui, Michel ONFRAY, il préfère CAMUS....
MOI, c’est à dire MOI-MEME, je pense qu’on peut se torcher le cul avec les bouquins de CAMUS et pisser sur ceux de SARTRE...et SURVIVRE !!!
NB : je suis encore plus méchant que SARKOZY... Quand il a dit "Casse-toi pauvre con" j’ai répondu "SUICIDE-TOI SALE CON"





Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite