Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Reçu des veines ouvertes - Strategias
de : jean yves peillard
mardi 11 novembre 2014 - 18h45 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 172.6 ko

« Il faut connaître le mal que l’on veut combattre » Simone Weil « Le système tient parce qu’il a réussit à créer l’adhésion des gens à ce qui est. » Cornelius Castoriadis

Toujours du cœur du monstre, devant l’OMS depuis 7ans [www.independentwho.org], avec les informations que l’on reçoit en permanence sur l’imposture du nucléaire, et le totalitarisme qu’elle sous-tend, et sa cohorte de propagande infecte ; des liens se forment et se recoupent avec ces fameuses origines déjà décrites par de nombreuses personnes véritablement humaines.
Des heures durant passées devant ces bâtiments de glace, on cogite sur ces liens, on reçoit des autres et on transmet. Quelquefois on arrive même à agir avec de faibles moyens :
 http://independentwho.org/fr/2014/0...

Sur http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...
On reprend l’engagement de ces deux membres du mouvement IWHO Gustavo le chilien et Lydia l’argentine. Leur histoire est liée à toutes les autres.
Depuis le début de cette action, il y avait déjà un mimétisme avec ces veines ouvertes de l’Amérique latine, cet ouvrage d’Eduardo Galéano mis à notre connaissance comme beaucoup d’autres liens par des "vigies devant l’OMS". En connaissant déjà l’œuvre de Marcel Mauss sur le don, on est à peine surpris de voir qu’ une des ancienne du groupe MAUSS fasse aussi parti des « vigies ». Elle dit que « le don est inséparable de la relation humaine ». Don et contre don, on reçoit des uns et on donne aux autres. Quelques fois parce que les "uns" ne sont plus là où sont trop loin.
Il y a aussi relation parce le paysan breton à l’origine du mouvement IWHO avec ces camarades s’est directement inspiré des femmes de la place de Mai en Argentine.
 http://fioinbuenosaires.blogspot.fr...
 http://www.alliance21.org/2003/arti...
 http://archives-lepost.huffingtonpo...
 http://tlaxcala.es/pp.asp?lg=es&amp...

Raison de plus pour chercher les liens, les causes communes dans quelques autres travaux et documents comme :

 ceux de MM Robin sur Condor (Escadrons de la mort : l’école française)
 http://www.arte.tv/sites/fr/robin/2...
 http://www.arte.tv/sites/fr/robin/2...
 http://www.arte.tv/sites/fr/robin/2...

- les documentaires de P. Guzman (Nostalgie de la lumière) et (Esther et Mariana ou Histoire de femmes) de V.Martinez, G. Arijòn.
- les ouvrages Venceremos de F. Gaudichaud puis plus proche Neozapatisme de AF.Diaz

 le texte de Jules Falquet : - http://www.contretemps.eu/intervent...

Extraits : Dans l’article « Sayak Valencia décrit « la frontière nord du Mexique comme le « côté obscur » de l’économie globale (mexicaine). Pour elle, la violence, qui caractérise ce capitalisme gore, possède un triple rôle : outil de marché particulièrement efficace, moyen de survie alternatif et pièce-clé de l’auto-affirmation masculine. [...] pour décrire trois grandes dynamiques. La première est la transformation de l’État-nation en État-marché puis, dans le cas du Mexique, en narco-État où les grandes entreprises qui contrôlent classiquement l’État ont été remplacées par les cartels de la drogue, devenus de véritables entreprises transnationales. La deuxième est un hyperconsumérisme qui se substitue au projet humaniste et à l’éthique, produisant une nouvelle subjectivité portée par ce que Valencia – empruntant à la littérature médiévale espagnole pour caractériser des êtres mi-hommes-mi-monstres –, baptise les sujets endriagos, qui utilisent la violence comme moyen de survie, d’auto-affirmation et outil de travail. Enfin, elle reprend le concept de nécropolitique, en le situant dans le contexte spécifique de la frontière nord du Mexique. Ici, ce sont les corps eux-mêmes qui sont devenus marchandises, dont la protection, la conservation, la liberté, l’intégrité ou la mort constituent autant de sous-produits. »
[...]
Cette violence est le fruit d’une histoire politique, économique et militaire tout à fait traçable, avec des acteurs clairement identifiables et des alliances internationales précises avec des pays du Nord comme les Etats-Unis, la France ou Israël (impliquant l’instruction militaire, la vente d’armes et de savoir-faire), et non d’une quelconque barbarie machiste incontrôlée issue de la jeunesse masculine pauvre des pays du Sud. Il ne s’agit pas non plus d’une vulnérabilité naturelle des femmes, même appauvries et racisées. »

- Au Brésil le contact mortel des derniers indiens préservés d’Amazonie se fait ressentir avec ce qu’on nous a vendu comme "civilisation du progrès" ou "moderne"
 http://www.lemonde.fr/planete/artic...

Comme Dilma, les indiens sont “pourtant de gauche mais anti-productivistes”, et peut-être diraient-ils comme Frantz fanon à leur façon “Peau rouge masques blancs”, ils diraient aussi que l’Amazonie est anti-capitaliste parce qu’elle respire la diversité ; Si elle meure, le monde meurt.
http://www.telerama.fr/idees/specia... ) .

- Après l’assassinat d’un député vénézuélien et de sa femme.
- Puis les meurtres des étudiants mexicains
 http://www.liberation.fr/monde/2014...

Les veines sont toujours béantes mais il y a bien sûr des îlots de résistance : zapatiste, Mapuche etc. Ces veines ouvertes sur ce continent comme dans les autres révèlent ce qui adviendra aussi par ici au pays du nucléaire. Le pays où la prévarication, le scientisme y sont érigés en sport national.

La barbarie ultralibérale dans ces zones de non droits au Mexique décrite par Jules Falquet se conjugue avec les écrits de Dany Robert Dufour (autre source venant d’un « vigie » disparu ce « printemps silencieusement », il disait de Dufour qu’il était probablement le meilleur philosophe de son temps). Et que beaucoup d’autres « inaudibles » victimes de la conspiration du silence dénonçaient déjà depuis des lustres ces usurpations et déviances d’une prétendue liberté.

On dit aussi maintenant ultra libéralisme comme si on voulait s’excuser de s’être accommodé du capitalisme depuis si longtemps ou peut-être pour raccrocher à cette vieille peau le productivisme, consumérisme, scientisme, transhumanisme et tout le bal des ismes qui vont avec. On a beau jeu de dire qu’« il n’y a pas d’alternative » alors que depuis toujours les « alternatives » ont été étouffées, assassinées, génocidées, holocaustisées.

On oppose les peuples sous prétexte fallacieux, on provoque les guerres « pour faire marcher le commerce » « donner du travail au ouvriers » après tout « les armes sont faites pour s’en servir » etc alors que l’essentiel pour ces « on » qui n’existent que par la guerre, est l’accès aux matières premières pour alimenter la machine à broyer et ainsi ne « pas négocier le niveau de vie ». Cela reste juteux pour les mêmes :
 http://www.bastamag.net/Premiere-Gu...
 http://www.bastamag.net/Les-profite...
 (Cf « La face cachée du pétrole » Éric Laurent).
 http://www.solidaire.org/index.php?...

Les gouvernements français qui se sont succédés ont bien sûr largement participé aux massacres « au nom du peuple français » comme dit René Vautier dans Afrique 50.
Et toujours de nos jours le même but est à peine voilé dans chaque intervention militaire.
Mais « la haine du français » a été démultipliée depuis l’entrée du pays dans l’OTAN par des imbéciles comme Sarko (toujours pas à Clairvaux avec ses amis Balkany Estrosi Juppé fillon cope comme les anciens Chirac Giscard baladur pasqua etc.) et un autre prétendu socialiste qui reprend toutes les casseroles des ses prédécesseurs à son compte, cela montre bien l’effondrement moral et l’assujettissement du pays aux dieux GoldmanSachWormsLazardRockefeler etc).

Il est bien sûr aussi question du mythe de l’Europe qui n’est autre qu’un conglomérat de banquier- industriels affairistes depuis le début . (Cf Fakir).

Une autre question est de savoir maintenant si le mythe de la France va résister.
Un Frantz Fanon - (http://fondation-frantzfanon.com/ar...) avait déjà dévoilé le mythe de l’Algérie française, et un Schlomo Sand dévoile bien le mythe d’Israël.
 http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...
 http://www.monde-diplomatique.fr/20...

Car il est à noter pour ceux qui n’auraient pas remarqué... que partout le totalitarisme, le fascisme est gardé sous le coude au cas où, en dernier recours. Car s’il n’est pas interdit, ce n’est pas sous prétexte de « liberté d’expression » ; c’est plutôt qu’ils en ont besoin comme il y a 70ans, une première tentative le 6 Février 1934 ne fera que reculer l’échéance de juin 40. En France le FN sert déjà d’éponge populiste après le père au couteau nazi. - http://www.lemonde.fr/afrique/artic... Avec des jupons, cela passe en moins pire, mais c’est toujours repeindre le même modèle avec une croix gammée. D’autres utilisent le vert ou le rouge, rose, bleu etc sur le même modèle. En Grèce l’Aube dorée, Svoboda en Ukraine etc tous peuvent être porté au pouvoir par la volonté de l’argent roi. Les neveux d’IG Farben peuvent faire cela comme hier pour tout simplement préserver leurs intérêts ou cacher les impostures. Le tout toujours avec des processus prétendument démocratiques comme le montre l’actualité régulièrement :http://www.bastamag.net/Elections-a...

extraits :« Problème : entre mener des actions de lobbying et s’immiscer directement dans une campagne électorale, en tentant d’influencer le résultat, il existe une frontière éthique. Le rôle toujours croissant des entreprises et des milliardaires dans la vie politique est un sujet suffisamment polémique aux États-Unis – une importante campagne citoyenne est en cours pour limiter à nouveau rigoureusement le rôle de l’argent en politique – pour que des groupes français prennent davantage de précaution. En particulier si c’est pour soutenir des candidats parmi les plus extrémistes. Et a fortiori lorsque ces groupes sont majoritairement ou partiellement propriété de l’État français, comme c’est le cas d’Airbus, d’Areva et de GDF Suez. Les représentants de l’État au sein de ces groupes ont-ils pour mandat de cautionner le soutien financier à des climato-sceptiques ou des représentants de l’ultra-droite ?

Entre business et idéologie :
Ce que révèle l’implication des multinationales françaises dans la politique états-unienne, c’est aussi l’amalgame de plus en plus fort entre ce qui relève des « intérêts économiques bien compris » des entreprises et de l’idéologie. L’hostilité envers l’État régulateur, le déni du changement climatique ou de la gravité des diverses formes de pollutions, la promotion de la liberté individuelle… autant de points de convergence entre un certain radicalisme d’extrême-droite et la vision du monde néolibérale. C’est cette convergence nouvelle – inventée aux États-Unis depuis quelques années, et qui fonde aujourd’hui l’identité même du parti républicain – que les firmes françaises paraissent prêtes à encourager. Le feront-elles demain en France et en Europe ? »

Comme il est bien dit « Entre business et idéologie » :il y a l’imposture du dogme de la croissance ou l’imposture du nucléaire par exemple, avec le colonialisme de l’AIEA, au Japon : ils ont besoin du fascisme et du nationalisme pour remonter les seuils de contamination admissibles, et pour réprimer les opposants ou journalistes indépendants, et encore disperser les déchets pour qu’il n’y ait plus de comparaison possible sur toute l’île. Ils ont besoin du fascisme pour redémarrer (essayer) les réacteurs, maintenir la propagande d’Etat, cultiver l’ignorance et la peur parmi la population, l’acceptabilité. Comme ils ont besoin de la dictature au Bélarus et de la corruption en Ukraine pour étouffer les conséquences de Tchernobyl et rendre acceptable l’inacceptable (1). Par l’intermédiaire aussi des collaborateurs français ( Ethos etc) avec des moyens démesurés. A la manière du prof de philo de la gare de St Charles on pourrait pointer du doigt : « Vichy nucléaire, je te vois »

JPEG - 191.9 ko

On doit pointer du doigt, faire ressortir ces mots de « dénie de démocratie » , de « trahison » et de « collaboration » avec le lobby, cela s’appelle la prévarication (grave manquement au devoir de sa charge, servir les intérêts privés et ne plus rien à voir avec le bien commun, la décence commune, le vivre ensemble...etc).(2)

On doit pointer du doigt, l’AIEA l’agence de l’énergie atomique qui a une contradiction scandaleuse et criminelle entre ces deux têtes (hydre ou cerbère au choix) : la promotion de l’atome et la « régulation » de la dissémination. Ce dernier point est déjà scandaleux car ce sont les propres membres permanents du conseil de sécurité composant l’AIEA qui ont, par le jeu des alliances et du commerce, dispersé la menace nucléaire partout dans le monde surtout en Israël Pakistan Inde Iran etc.
De plus sa position hiérarchique est inadmissible dans le cadre d’une ONU vraiment humaniste comme elle le prétend. L’OMS rampe et ne bouge pas aussi par carriérisme.

On doit faire ressortir en permanence :
- que beaucoup de personnes en France et en Europe ont quelque chose qui leur reste à travers de la gorge dans les deux sens du terme en toute impunité, ils se sont fait égorger mais restent en vie mais à quel prix, on appelle cela le « sourire de Tchernobyl ». (souriez, vous êtes irradiés).

- Le fait que les liquidateurs ont sauvé l’Europe et l’Europe les nie.
- Le fait que les problèmes thyroïdiens "ne sont qu’un" traceur un révélateur mais que toutes le pathologies dites "classiques" se retrouvent en surnombre "grâce" à la pollution industrielle dont le nucléaire et que les faits et les enquêtes épidémio non tronquées le prouvent. On connaît le naturel de l’arrogance française d’un Jacques Seguela mais un Jacques Areva pourrait tout aussi bien dire : "Si à 50ans on a pas eu au moins un cancer, c’est qu’on a raté sa vie"...

- Le fait du scandale car ce sont les pouvoirs publics qui devraient financer des instituts comme Belrad qui soignent effectivement et pas la société civile qui s’échine à trouver quelques oboles de 19000 Euros par mois (quand même) et qui s’essouffle avec l’air du temps qui se dégrade et pas seulement avec des poussières radioactives en ramant sur l’océan contaminé.

Et cetera et cetera cela fait 7ans que l’on reste devant ce glaçon et on pourrait en écrire des kilomètres. On tient tous les jours parce que tous les jours quelque part, c’est l’holocauste nucléaire continue et finira sa course dans l’abîme si rien ne bouge. Si la « société humaine » ne prend pas conscience de cette priorité, et bien, elle fusionnera avec les étoiles comme au commencement. On tient tous les jours parce que tous les jours quelque part le très grand crime sur le génome n’est absolument pas reconnu et des technocrates et des bureaucrates comme jadis Eichmann obéissent aux ordres et avec un certain zèle comme ce « clown ».

Strategias de la luz

On ne doit rien lâcher, alors pour réponse aux vieilles questions « Que faire ? » « quelles stratégies ? » Alors que tout a été déjà dit, Maktub ; c’est écrit, il suffit d’éclairer les lanternes ;
Au Chili ils disaient : « Créer le pouvoir populaire »
En France les Aubrac disaient « Créer c’est résister, résister c’est créer » et un autre avant de mourir l’a dit aussi : « Nous serons perdus, si nous nous replions sur nous mêmes ; sauvés, seulement, à condition de travailler durement de nos cerveaux, pour mieux savoir et imaginer plus vite. »
Nous devons contribuer à cette éducation populaire et cette prise de conscience, en faisant « travailler dur nos cerveaux » comme disait Marc Bloch dans « L’étrange défaite », alterner entre luttes et joies lorsque les deux ensembles ne sont pas tous les jours possibles . Sinon c’est comme si on leur crachait au visage à tous ces résistants d’hier et d’aujourd’hui. Relever celui qui a un genou à terre et faire tout ce qui donne du sens . Parce que des qui « font travailler dur leur cerveaux, leur imagination on en a vu à NDDL à Weterren Tarnac Valognes Larzac Décines No TAV Testet Chambarans etc. Et partout ailleurs, ils relèvent le gant les insolents...comme en 40 avec la folie de leur jeunesse, mais d’une manière qui leur est propre, car cette fois ci, nous sommes « encore » dans des sociétés prétendument démocratiques ; on peut cacher les choses, abrutir les gens seulement jusqu’à un certain point même si la technique de propagande a évolué depuis Goebbels-Bernays.

La stratégie, c’est de revenir aux études du vieux Marcel, à l’origine : Don et contre don, tout est lié, don et contre don on ne peut pas et on ne veut pas reculer, pour " l’enfant et la femme Venceremos". Et de revenir aux études du vieil Albert avec sa véritable rencontre. L’autre à l’autre bout c’est nous, je ne suis rien nous sommes. Ou bien l’entraide de Kropotkine qui contre la récupération d’un darwinisme social par des crapules qui cherchent des bases scientifique à leurs dogmes ; car si ce n’était pas la même vie en Sibérie que sous les tropiques, c’est maintenant que la même mort se rapproche, à plus de 20 milli sievert par heure au compteur...

Pour mieux informer la popu lasse, le titre de l’ouvrage de Galéano devrait faire l’objet d’un journal car contrairement au livre sorti il y a plusieurs années, un journal ne se termine pas ; c’est bien tous les jours que cela se passe, des veines, des torrents, des rivières, des fleuves, un océan d’injustice de sang et de pillage. Malheureusement, l’oeil du cyclone médiatique est un satellite commandé par les mêmes hommes avides de pouvoir et d’argent. Des Rockefeller aux Kissinger, ce dernier ayant perdu toute sa famille dans l’holocauste. Mais qu’a-t-il contribué à faire d’autre avec toutes ces personnes qui ne veulent pas remettre en question leur niveau de vie ? Le capitalisme, le productivisme. Il cherche encore à se justifier de ce fameux "ordre mondial" qui fait couler beaucoup plus de sang que d’encre comme s’il était déjà devant un tribunal populaire pour crime contre l’humanité :- http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...
(René Hamm y fait aussi un brillant commentaire...).

Kissinger et Rockefeler font parti des derniers survivants de la vieille garde des commanditaires de cet holocauste permanent en Amérique et sur tous les continents, commencé par leurs pairs depuis plus de 400ans. La situation « taftaïenne » actuelle est peut-être le résultat d’un procès tronqué à Nuremberg ; c’est peut-être là la raison majeure de la situation absurde, quasiment inextricable dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui.
Depuis plus de soixante dix ans ce ne sont plus les mêmes mais c’est la même fonction qui fait l’organe : l’argent par dessus tout. D’une part tous les participants directes n’ont pas été condamnés (il ont été soit caché soit récupéré ailleurs). Et d’autre part, les neveux d’IG Farben et les financiers ont acquit un pouvoir encore plus démesuré en comparaison de leur situation d’après guerre de 14-18 . Ces fameux profiteurs de guerre, pourquoi remonter plus haut aux origines de la volonté de puissance, puisque c’est là qu’est le nœud, le point nodal .

Reprenons donc, malgré le climat d’austérité unidirectionnel que l’on veut nous imposer, le vocabulaire « aussi » s’est considérablement enrichi en peu de temps :
Conflit d’intérêt, collusion, bouclier fiscal, abattement, exonérations, dépénalisation du droits des affaires, délit d’initié, parachute ou retraite doré, prime, surprime et subprime (« surprime d’hypothèque » , bonus, stock option, malversation, trafic d’influence, trafic d’armes, d’EPR, yellow cake, cocaïne ? détournement de fond, cumul de mandat, copinage, corruption, prévarication, rémunération abyssale, privilèges, défiscalisation, etc.. toutes ces rognures viennent s’enchevêtrer dans le classique concours de celui qui arrivera à mentir et/ou se contredire avec le plus d’aplomb ; le champion de France devient régulièrement président de la république.

Un exemple banal d’ineptie promulguée depuis l’enfance : « toute peine mérite salaire » déjà que le salaire est à remettre en question, si vraiment toute peine méritait salaire, les bûcherons, charpentiers, docker, maçons, paysans etc seraient milliardaires...

Une autre pour la route : « la loi de l’offre et de la demande » l’une et l’autre sont complètement manipulées, artificielles avec ceux qui ont le plus de pouvoir de propagande. Ce n’est pas une loi, c’est un cauchemar pour le profit.

Comme les lois sont d’ailleurs faites par les bureaucrates, technocrates, banquiers, industriels etc c’est normal qu’elles aillent dans leur sens.
On a pu ainsi par la propagande légitimer ces fortunes. Et ensuite on s’émerveille presque que tous les fantasmes ou toutes les psychoses de l’homme fortuné peuvent voir le jour dans un fatras virtuel et technoscientiste. Faut-il être idiot et lâche à ce point pour laisser quelques hommes accumuler autant de fortunes et de puissance ?
Il y a quand même quelques cas de psychopathie ou pathologies qui devraient normalement faire prendre un brin de conscience du rapprochement avec la clique à mèche et moustache.

- Mr « Google » malade ayant peur de la mort investissant tous ces moyens dans le transhumanisme qui ne peut que non pas « augmenter » l’homme mais le dégénérer, l’éradiquer lui et son biotope.
- B.Gates, comme un demi dieu, dirigeant les « dons-investissements » plus gros que les Etats vers l’ OMS pour l’industrie médicamenteuse et d’autres amis biopirates par exemple.) Tous cela au dépend des autres ailleurs et ceux pas encore nés et de leur environnement.
- Brownson et ses voyages intergalactiques fumeux qui piquent du nez.
- Begbeder et beaucoup d’autres accapareurs de terre nourricières sur tous les continents.

Une autre démonstration de l’aliénation réussie sont la puissance de ces « fondations philanthropiques » qui contrôlent et se jouent de la population. Le cas de Nobel « la dynamite » est symptomatique. Son nom est encensé partout pour ses « prix » sans vouloir voir tous les crimes engendrés par l’origine de leur fortune. C’est du double langage simple, du conditionnement pur. Dernièrement le terme employé est plus clair ; on parle du « prix de la banque de Suède etc » et mieux encore un économiste ultralibéral français a décoché la timbale dernièrement rangeant aux oubliettes les prétentions altruistes d’un tel procédé vérolé dès le départ, et confirmant l’argent, le financier au sommet d’un tas de futures ruines.

Reprenons plus haut le fait que le summum de la barbarie occidentale et industrielle a commencé il y a 70ans. Mais des psychopathes avec une mèche, il en naît malheureusement tous les jours de part le monde, ce n’est pas le plus gros problème. Le plus gros problème ce sont ces industriels banquiers militaires politiciens et tous les grignoteurs de miettes, chiens de gardes etc de tout pays cherchant à tout prix à préserver leurs intérêts et suffisamment habiles pour jouer sur tous les tableaux. Car comme leurs prédécesseurs qui n’ont jamais été condamné, on leur laisse la voie libre, à ceux qui ont mis en place, armé, financé de tels individus aveuglés par l’ambition ou la haine cherchant leurs boucs émissaires. On a jamais écrit cela dans la mémoire collective par un véritablement jugement populaire avec sanctions exemplaires et pour cause ; ils la contrôlent. http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

Le modèle d’Hitler est Henry Ford antisémite notoire qui l’a financé, toujours cité dans les écoles de commerce, les universités où on y apprend comment marcher sur la tête de l’autre pour avancer sans état d’âme, la compétition, la concurrence, le meurtre légalisé comme pour des soldats etc. alors que les dés sont biaisés à l’avance par des monopoles qui s’entendent sur l’essentiel : Geld über alles. Ils contrôlent la mémoire (ou presque heureusement) grâce aux avancées des techniques.
Le modèle de Goebbels est Edward Bernays roi de la propagande plus finement appelé relation publique. L’aliénation première est celle des mots.
 http://www.bellaciao.info/fr/spip.p...
 http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

Voilà le modèle et voilà la finalité. Cette finalité est la réalité qui dépasse la fiction ; un mélange d’holocauste et de « Soleil Vert ». Les Rockefeler ordonnent aux Kissinger ; l’argent roi domine les Etats et les Etats trahissent les peuples (les gens car il paraît que les peuples sont aussi un mythe...). Toute cette chaîne ou pyramide doit disparaître.
Aux « gens » de se lever pour éradiquer cette folie pure.

Pour s’y employer, le vocabulaire doit changer aussi, on doit employer les mots désabrutissement , dés-aliénation , décroissance (des riches et des pays riches), décolonisation (des pays et de l’imaginaire) et la déconstruction car on ne pourra rien construire sur des bases mensongères. Pour justifier les anciens de Vichy non condamnés, ils disaient « il fallait bien que la France fonctionne » ou « il fallait bien reconstruire la France » etc. Alors qu’on ne peut pas reconstruire sur des bases pourries avec des plots pourris. Et le résultat est à la hauteur de cette arrogance et cette suffisance, ce manque de discernement, de justice, de rencontre etc.

« ...n’importe quel être humain, même si ses facultés naturelles sont presque nulles, pénètre dans ce royaume de la vérité réservé au génie, si seulement il désire la vérité et fait perpétuellement un effort d’attention pour l’atteindre » (Simone Weil « mémoire sur Descartes ;Œuvres »)

« Que nous le voulions ou non, tout homme même le plus médiocre, même le plus préservé, vit un destin inouï, et non cette comédie bourgeoise qu’un décor chaque jour rapiécé protège du vide et du ciel. Ceci, c’est le bon sens le plus élémentaire qui nous l’enseigne. » (Bernard Charbonneau « je fus – essai sur la liberté) 

« Nous sommes les autres, c’est-à-dire que nous sommes devenus avec le temps ce que les autres - nos parents, les membres de notre famille, nos éducateurs - ont fait de nous, consciemment ou non. Nous sommes donc toujours influencés, le plus souvent à notre insu, par les divers systèmes dont nous faisons partie. »

« Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici que cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change. » (Henri Laborit (dernière intervention dans "Mon oncle d’Amérique"))

Dans le documentaires de Patricio Guzman, « Nostalgie de la lumière » (vu au cinéma La Clef Paris)
L’auteur fait le rapprochement entre trois sujets ; un astronome qui observe les étoiles qui sont des morceaux de calcaire, un archéologue dont le travail est aussi d’étudier ces calcaires dans le sol et les femmes cherchant des traces, des morceaux d’os de leurs disparus dans le désert d’Atacama au Chili . A la fin du documentaire, l’astronome fait monter ces femmes sur l’immense machine à observer les étoiles. Nul besoin de grande imagination pour deviner, que c’est là. Et c’est là tout le génie de Guzman, quand l’astronome s’apprête à montrer aux femmes ce qu’elles cherchent éperdument depuis si longtemps ; leur maris, frères etc disparus, ils sont là, dans les étoiles, car nous sommes tous que des poussières d’étoiles dans l’univers, rien d’autre. On cherche la lumière, la vérité et elle est là en permanence sous nos yeux. Ce rapprochement est peut-être l’origine de toutes les religions, ces grandes manipulations. Que l’on a utilisé aussi pour assouvir cette volonté de puissance. Et cette nostalgie se transforme en stratégie, il suffit de l’appliquer.

Un jour « l’homme le plus détesté de Suisse » (son nom commence par un Z comme Zorro et se termine par un R comme robin des bois...) demandait des nouvelles de l’état de santé de cette petite anglaise qui fait parti du collectif depuis le début de l’aventure (à laquelle il a lui même participé). On lui répondit qu’elle sortait ainsi de son deuxième cancer et qu’elle se portait relativement comme un charme. A un moment son médecin lui avait dit que d’après ce qu’elle avait, il y avait seulement 30% de chance qu’elle s’en sorte. Elle a dit qu’elle ferait comme si elle faisait parti de ces 30%. Et en effet cela a marché, l’homme est ainsi parti rassuré et réaffirmant son soutien et à la dame et à la cause.
Quelques années ont passé et la dame toujours pimpante est même doublement grand-mère cette année. Maintenant en prenant cette hypothèse, cette stratégie de la lumière, car il est admis que tout est électricité en nous et autour de nous, qu’il y a des ondes, des harmoniques, de la « musique » qui tuent et d’autres qui soignent (« Ces ondes qui tuent, ces ondes qui soignent » Jean-Pierre Lentin)
 http://www.robindestoits.org,
 http://www.electrosensible.org,
 http://www.priartem.fr

et en ayant capté ce texte sur http://www.spirit-science.fr/doc_hu...

« Communication entre organismes vivants par biophotons,
Le système de communication par rayonnement photonique est abondamment utilisé par les plantes, comme par exemple les tiges d’oignon, mais également par les animaux.
C’est un fait avéré que les abeilles ou les termites d’un même groupe communiquent entre eux. Des chercheurs ont mis en évidence que cette communication s’effectuait par des signaux électromagnétiques.
On sait aussi que des insectes peuvent communiquer entre eux sur de longues distances en émettant des odeurs, des molécules appelées phéromones. C’est ainsi que des papillons de nuits mâles et femelles peuvent se rejoindre même s’ils se trouvent à des kilomètres. Or le biologiste P.S. Callahan a découvert qu’ils localisaient ces phéromones en détectant les photons qu’elles émettent dans la longueur d’onde des infra-rouges. »

On peut affirmer mais plutôt imaginer... que nous émettons et réceptionnons en permanence des photons...des ondes négatives et des ondes positives. Donc , tous les proches de la petite anglaise ainsi que ces groupes auxquels elle appartient (People Health Movement, IWHO, etc) ont émis en permanence des ondes positives sur sa noble personne et nous l’avons effectivement sauvé, ensemble peut-être... C’est encore une interprétation de ces multiples stratégies de la lumière...allez savoir...

- « Témoignage de vigie du 28 au 30 mai 2008 : « Je voudrais raconter, pour que tout le monde reste persuadé que cette action est importante.
Rester seule quelques heures sans rien faire, simplement portant une pancarte, à côté de panneaux dénonçant la complicité de l’OMS dans le crime de Tchernobyl qui se perpétue, est pour moi une expérience d’accomplissement. Je me sens à ma place, je n’ai aucun doute sur la légitimité de l’action ni sur son efficacité. Je sais que nous ne représentons rien face aux puissances coalisées pour maintenir le silence et entretenir le mensonge ; je sais que nous n’obtiendrons sans doute rien dans l’immédiat, rien de concret, rien de décisif dans les faits. Et pourtant, je nous sens indispensables sur un autre plan : comme une conscience, comme une voix qui proteste, qui affirme que la vie, la vérité sont des valeurs inaliénables. Je me sens représentante de l’âme de l’humanité, un déni de ce à quoi l’on veut réduire les hommes. Je me sens, je nous sens comme un appel, une caisse de résonance. Et notre efficacité, elle existe, mais n’est pas matérielle, mesurable, et surtout pas immédiate…C’est une longue patience, un espoir qui refuse toutes les raisons de se décourager même en les connaissant.

Quelle est donc cette efficacité que je sens, dont je suis convaincue, et qui n’est pas (à court terme) du domaine des faits concrets et visibles ? Elle est d’ordre éthique. Elle s’adresse à quelque chose en l’humanité qui transcende l’individu. Elle touche l’intelligence de l’espèce, elle vise à transformer un inconscient commun, à répandre une vibration- comme une goutte d’eau tombant dans un étang génère des cercles concentriques à l’infini. » Catherine Lieber

(1) http://www.dissident-media.org/stop...

(2)
 http://www.jeanjacquesdelfour.fr/ar...
 http://coordination-antinucleaire-s...
l’étude sociologique que viennent de publier les Editions du Seuil comporte bien des révélations qui remettent en cause les idées reçues tant sur la stratégie officielle de EDF-Cogema/Areva-CEA que sur celle des organisations antinucléaires diffusées par elles-mêmes. Comment des psychologues, sociologues et sémiologues ont été embauchés par le lobby nucléaire pour conditionner la population, comment l’intégration des contestataires au système pro-nucléaire a été conduite et s’est déroulée avec la complicité d’une partie des anti-nucléaires eux-mêmes. Comment les médias ont été instrumentalisés, comment les élus locaux et régionaux ont été soudoyés pour les conduire à soutenir le programme nucléaire : La "normalisation" de la France a été conduite d’une main de...
 http://www.coordination-antinucleai...

http://www.leparisien.fr/societe/en...
« Merci pour l’intégralité de l’article du Parisien.
Quand j’ai été récemment au Finistère, j’ai rencontré un électricien qui travaille à la marine à la base de sous-marin nucléaire « Ile Longue » et qui m’a raconté des cas significatifs des cancers parmi les gens qui y travaillent. J’ai rencontré un autre électricien qui travaillait au CEA au démontage de la centrale de Brennilis qui m’a dit aussi que la moitié de ses 17 collègues sont morts du cancers qui avaient de 40 à 50 ans... c’est-à-dire 8 personnes. C’est énorme ! »

PDF - 1.1 Mo

article en clair



Imprimer cet article





Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
1 commentaire
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
5 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49
Christelle Déchronique Les péages urbains (audio)
mardi 16 - 09h48
de : Ciné Christelle
Conférence débat, Michèle Audin présente Eugène Varlin, ouvrier-relieur, jeudi 18 avril à 18h30
mardi 16 - 09h28
de : Info’Com-CGT
1 commentaire
LE 26 MAI, METTONS LA RACLÉE À MACRON ! - Meeting Mélenchon, Aubry, Ruffin, Becker à Amiens (video)
mardi 16 - 08h40
Juan Branco, avant le "grand déballage" macron, dénonce une nouvelle fois nos "pseudos élites" (video)
lundi 15 - 17h41
de : nazairien
8 commentaires
Acte 22 Place de la République, police nationale et bagueux de Paris, complètement hors sol (vidéo)
lundi 15 - 14h19
de : nazairien
4 commentaires
Toulouse #Acte22 : La police tabasse 2 Journalistes et casse leurs caméras (video)
lundi 15 - 11h01
Jean-Luc Mélenchon. Privatisations : « VOTRE MODÈLE EST FINI » (video)
lundi 15 - 10h33
Le "meilleur des mondes" A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes.
dimanche 14 - 13h30
de : nazairien
6 commentaires
Anti-impérialisme : cycle de conférences
dimanche 14 - 13h29
Marlène Schiappa, piégée par ses mensonges, quitte l’interview (vidéo)
samedi 13 - 15h29
de : nazairien
1 commentaire
Rassemblement pour la libération de Georges Abdallah mercredi 17 avril 2019, 18h00, métro Château-rouge (Paris 18ème)
samedi 13 - 13h22
GAFA de tous les pays, taxez-vous en Irlande !
samedi 13 - 08h52
de : Karine Darmanche
Saurel chante sa révolution à la Comédie Dalayrac
samedi 13 - 00h04

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tant que la couleur de la peau sera plus importante que celle des yeux, nous ne connaîtrons pas la paix. Haile Selassie, Empereur éthiopien
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite